Le débat sur mon travail

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Dimanche 26 Mai 2013 13:53:53

boisbouvier a écrit :
Ce n'est pas du tout ce que dit Broszat.
Cet Hitler que tu décris est celui d'après 1934. Avant, dit- il, "Hitler se présentait chaque matin à 10 heures à son poste, c'est à dire à sa table de travail à son bureau. Il dirigeait régulièrement même si c'était à contrecoeur les réunions du cabinet dans lesquelles il n'avait pas encore à l'époque la majorité et devait en serrant les dents s'accommoder de compromis". P 414

Francois Delpla a écrit :je tiens à dire tout de suite que c'est du roman mais je te répondrai plus longuement Broszat en main.
boisbouvier a écrit :Tu feras bien.


eh bien tout arrive !
Michel a eu raison sur un point !
L'étrange citation n'est pas de Broszat mais d'Otto Dietrich !!!!!!
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Dimanche 26 Mai 2013 17:55:17

J'affirme avec la plus grande énergie que l'étrange citation ("Hitler se présentait chaque matin à 10 heures à son poste, c'est à dire à sa table de travail à son bureau. Il dirigeait régulièrement même si c'était à contrecoeur les réunions du cabinet dans lesquelles il n'avait pas encore à l'époque la majorité et devait en serrant les dents s'accommoder de compromis". P 414) est de Martin Broszat
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Dimanche 26 Mai 2013 17:57:03

Et... j'exige des excuses.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 27 Mai 2013 03:33:12

fat, bête !
anal ? ne donnons pas dans la psychanalyse sauvage !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 27 Mai 2013 07:40:54

D'habitude quand on se sent morveux, on se mouche, mais le cas de Delpla diffère : lui,il insulte.
0ù a-t-il été élevé ?
Ou bien faut-il plaindre ses pauvres parents qui ont dû se donner du mal pour lui fournir une bonne éducation d'avoir rencontré un terrain si ingrat ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 27 Mai 2013 08:09:46

Très bien !

Comme j'ai la flemme de remettre des piles dans mon scanner portatif et que je ne sais toujours pas très bien insérer une image (je le fais si rarement qu'il faut que je réapprenne à chaque fois), je me dis qu'il y aura bien un curieux pour aller vérifier dans le livre et nous départager.

Au passage, un mot sur Otto Dietrich : l'ancien attaché de presse du Führer est aussi fiable qu'Otto Strasser, Hermann Rauschning et Ernst Hanfstaengl réunis. Mouillé jusqu'à l'os dans le régime nazi, et jusqu'au bout, il crache brusquement dans la soupe après 1945 et prétend tout savoir. Ici, il est grotesque, de décrire l'attitude de Hitler en conseil des ministres, dont il n'a évidemment pas pu être témoin.

Quant à Broszat, il est un peu léger d'illustrer son propos par une telle citation, même s'il n'en prend pas la teneur à son compte.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 27 Mai 2013 09:44:45

Otto Dietrich ne pouvait rien espérer pour lui-même de dire ce qu'il a dit à Broszat et à d'autres sur le comportement d'Hitler à la Chancellerie pendant les deux premières années de sa gouvernance. Ce n'était pas cracher dans la soupe que de dire qu'Hitler venait dans son bureau tous les matins à 10 h., plutôt le contraire. Ce bureau d'Hitler n'était séparé de celui d'Hindenburg que par celui du ministre des AE, dit aussi Broszat. Vas-tu prétendre aussi, Delpla, qu'en disant ça Dietrich cherchait à sauver sa peau en tirant son épingle du jeu ? Il y a comme ça des faits parfaitement neutres d'un point de vue moral qui ne peuvent pas être éludés tant ils sont neutres précisément. Un témoin est un témoin.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 27 Mai 2013 09:57:54

Broszat, soyons précis, ne cite pas Otto Dietrich.
Il prend l'information à son compte en en donnant la source. Ce n'est pas la même chose.
Il sait, lui, apprécier un témoignage à sa juste valeur et ne tente pas à tout prix de faire coïncider les faits historiques avec ses a priori.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 27 Mai 2013 10:11:17

boisbouvier a écrit :J'affirme avec la plus grande énergie que l'étrange citation ("Hitler se présentait chaque matin à 10 heures à son poste, c'est à dire à sa table de travail à son bureau. Il dirigeait régulièrement même si c'était à contrecoeur les réunions du cabinet dans lesquelles il n'avait pas encore à l'époque la majorité et devait en serrant les dents s'accommoder de compromis". P 414) est de Martin Broszat


heureusement que ma prudence m'a dissuadé d'exiger des excuses !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 27 Mai 2013 13:09:55

Tu as bien fait en effet car tu ne le pouvais pas.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 27 Mai 2013 15:20:23

décidément, tu aimes mordre la poussière !


non content d'avoir tardé à lire sur cette page le nom de Dietrich et d'avoir on ne peut plus clairement attribué ses dires à Broszat, voilà que tu prétends que l'historien a interrogé le témoin, alors qu'il ne fait que citer son livre !

boisbouvier a écrit :Otto Dietrich ne pouvait rien espérer pour lui-même de dire ce qu'il a dit à Broszat


Conseil d'ami : quand je te dis que tu te trompes, relis tout attentivement avant de lancer une nouvelle charge ! Cervantes a écrit sur ce genre d'attitude des pages immortelles.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 28 Mai 2013 04:22:03

Voyons Delpla, toi qui as été le compagnon de route d'une des plus hideuses figures de l'Histoire universelle, comment peux-tu te montrer si arrogant et, comme à l'accoutumée, si peu perspicace. Tu es donc incorrigible. Si Bossuet était là il te le dirait mieux que moi : il n'y a pas de pire dérèglement de l'esprit que de voir les choses comme on voudrait qu'elles soient et non comme elles sont réellement. Si Otto Schmitt qui, du poste qu'il occupait, voyait Hitler tous les jours dit que, du 30 janvier 33 à la mort d'Hindenburg en août 34 et à l'élection d'Hitler à son poste de Président du Reich, Hitler venait ponctuellement tous les matins à 10 heures occuper son bureau et présider des conseils des ministres où il n'avait pas la majorité, il n'y a aucune chance que ce soit faux. Pourquoi ? Mais parce que une grosse machine comme la Chancellerie de la Wilhelmstrasse voyait passer tous les mois des centaines de fonctionnaires en tous genres et des milliers d'occasionnels visiteurs qui n'auraient pas laissé passer une information pareille si elle avait été fausse ou mensongère. C'est comme pour le journal de Baudouin. Comme tu ne veux pas qu'il soit vrai bien qu'il ne puisse avoir menti vu le nombre des témoins qui auraient pu le démentir tu prétends qu'il faut le lire avec précaution et dit que tu as de bonnes raisons de le dire puisque les enfants Baudouin ne t'ont pas permis d'en achever la lecture -comme si ça prouvait quoi que ce soit.
Quand Broszat tire argument du témoignage de Schmitt, il ne le "cite" pas : il donne sa source... et la différence est de taille. Quand on cite on met des guillemets pour indiquer qu'on se réserve le droit de se désengager de l'opinion du témoin. Si on ne fait que donner sa source, ça signifie qu'on la tient pour vraie.
Je m'amuse beaucoup sur tous ces sites d'Histoire à voir des érudits comme toi ou Eddy Marz commettre de telles bourdes. Quand j'ai vu ce Marz qui connait tant de choses sur l'organigramme des pouvoirs nazis dire que "le sang" chez Hitler avait un sens "métaphorique" je n'ai pu m'empêcher de lui dire qu'il manquait de psychologie. Je te dis la même chose.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mardi 28 Mai 2013 08:34:14

Bossuet, Marz, Baudouin : la noyade de poisson ordinaire du boisbouvier en flagrant délit d'erreur non reconnue.

Mais "Schmitt", holà !
perseverare diabolicum.

Je dois hélas réitérer mon conseil en espérant qu'il soit enfin lu :


quand je te dis que tu te trompes, relis tout attentivement avant de lancer une nouvelle charge ! Cervantes a écrit sur ce genre d'attitude des pages immortelles.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3343
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 28 Mai 2013 10:19:57

Perseverare diabolicum toi-même.
Broszat n'a pas cité Schmitt. Il a dit qu'il savait par Schmitt que Hitler venait tous les matins très ponctuellement occuper son bureau de la Wilhelmstrasse à la Chancellerie. Il a, en bon historien consciencieux qu'il est, cité sa source et comme il l'a estimée digne de foi, cette source, il l'a dite sans guillemets. On se doute bien que ce n'est pas Broszat lui-même qui a vu Hitler occuper son bureau tous les matins à 10 H. !
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 28 Mai 2013 10:26:21

Et, pour finir, continues-tu de mettre en doute le fait qu'Hitler venait jusqu'en août 34 occuper son bureau de la Chancellerie tous les matins à 10 H. ?
Si c'est le cas, dis-le, puisque c'est ce qui compte et que celui qui fait diversion et noyade de poisson ce ne saurait être toi, bien sûr.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

PrécédentSuivant

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)