Passion Histoire à la dérive...

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Vendredi 30 Novembre 2012 08:21:03

Donc je serais Hitler, au moins partiellement. Mais où est mon Etat ? Où seraient mon parti, mes Gauleiter et mes SS ? Mes actes répressifs ?

A quoi rime ce sommet d'escalade verbale alors que je ne fais que dénoncer, sans pouvoir coercitif aucun, un tel acte à mon encontre, et défendre la culture ?

Ce n'est tout de même pas une provocation pour me pousser à écrire que quand tu en entends parler tu sors ton revolver* ?!


(NB.- "Quand j'entends le mot 'culture' je sors mon revolver" : phrase aussi célèbre que mythique, caractéristique de l'antinazisme primaire et bas de plafond, qu'on attribue couramment et sans référence soit à Goebbels, soit à Göring, alors qu'il s'agit d'une réplique de théâtre.)

(NB 2.- Il conviendrait aussi peut-être de commencer à respecter notre public qui, si quantitativement inférieur soit-il à celui d'autres forums, est en droit d'attendre, devant des faits, autre chose que des dénégations de plus en plus primaires.)
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Vendredi 30 Novembre 2012 09:56:32

En ce moment, dans le champ politique français, un homme joue son va-tout qui s'appelle Jean-François Copé. Ayant planté son pavillon sur le parti UMP lors d'un jeu de pouvoir au sein de la famille sarkozyenne alors en possession de la présidence de la République, il tente de s'assurer sous Hollande la propriété pleine et entière de cet atout en ne jurant que par le respect des statuts, dont lui-même contrôle l'application sans contrepoids aucun. Ainsi, son élection controversée de président ne saurait être remise en cause que par une "commission des recours" dont il a fixé la composition et contrôle les travaux.
Il a, en un sens, raison, d'en revenir sans cesse à cette ligne intransigeante, en faisant semblant de temps à autre de lâcher du lest. Toute mise en place d'une instance indépendante révélerait rapidement que le roi est nu et sa carrière serait définitivement brisée.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Duc de Raguse » Vendredi 30 Novembre 2012 17:53:05

Il conviendrait aussi peut-être de commencer à respecter notre public qui, si quantitativement inférieur soit-il à celui d'autres forums, est en droit d'attendre, devant des faits, autre chose que des dénégations de plus en plus primaires.

Commencez à appliquer ce conseil à vous-même, ensuite on verra.
Car, fonder son argumentaire sur des mensonges ne constitue pas une grande marque de respect à l'encontre du public !
"Le plus terrible entre toutes les horreurs est la calomnie et le triomphe des sots"
Balzac.
Avatar de l’utilisateur
Duc de Raguse
 
Message(s) : 311
Inscription : Lundi 07 Juin 2010 08:48:54

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Dimanche 02 Décembre 2012 12:13:56

Duc de Raguse a écrit :je n'en connais qu'un sur le net qui se présente comme le nouveau Braudel, alors que ses recherches ne sont citées dans aucune bibliographie des Universités de France et de Navarre, encore moins aux concours d'enseignement (lorsque la SGM est une thématique retenue, voire s'en approche). Il inonde tous les blogs/fora du net en se faisant passer pour le "grand spécialiste" français d'Hitler, de Hess, de truc, chose et machin.


Je réponds à ceci ici : viewtopic.php?f=15&t=1002&p=13035#p13035 .
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Duc de Raguse » Dimanche 02 Décembre 2012 13:19:42

Il était question de la négation du fil ouvert par Phocas par Delpla et nous voilà maintenant du côté d'un fil sur Hess. Aucun rapport ! Cherchez l'erreur !
Depuis longtemps, elle a été trouvée...
Vaut mieux laisser tomber. Les monologues c'est bien mieux, il n'y a aucune contradiction !
"Le plus terrible entre toutes les horreurs est la calomnie et le triomphe des sots"
Balzac.
Avatar de l’utilisateur
Duc de Raguse
 
Message(s) : 311
Inscription : Lundi 07 Juin 2010 08:48:54

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Dimanche 02 Décembre 2012 15:49:50

Duc de Raguse a écrit :nous voilà maintenant du côté d'un fil sur Hess. Aucun rapport ! Cherchez l'erreur !
Depuis longtemps, elle a été trouvée...


certes : elle ne saurait avoir été commise que par qui a introduit Hess dans cette discussion et médit de la façon dont François Delpla en avait traité sur Passion-Histoire. Si elle illustre mal les avanies dont ici il l'accable, il ne peut s'en prendre qu'à lui-même.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Jeudi 06 Décembre 2012 06:15:13

d'un journal ultra dans le conflit israélo-palestinien http://www.europe-israel.org/2012/12/fa ... -benfredj/ :

Fallait-il exhumer l’Etat palestinien fantôme ? La France a récompensé le jusqu’auboutisme de Mahmoud Abbas, par Esther Benfredj
5 December 2012 20 h 27 min

Le 29 novembre dernier, l’Assemblée générale des Nations Unies, faute de majorité au Conseil de Sécurité, a été appelée à la demande de Mahmoud Abbas à conférer à la Palestine un statut d’Etat observateur non membre. Nous ne commenterons pas ici le côté ubuesque de la sacralisation d’un Etat dépourvu de frontières, de capitale reconnue, coupé en deux fractions ennemies sur deux territoires géographiquement séparés (Cisjordanie – NDLR d’EI : Judée et Samarie ! – et Gaza) en état de belligérance permanent et représenté en Cisjordanie – NDLR d’EI : Judée et Samarie ! – par une « Autorité » dotée d’un Président dont le mandat est expiré depuis plus de trois ans !


Les mauvaises langues disent qu'ils ont copié sur Raguse parlant des pauvres petites recherches de François Delpla et de son pauvre petit forum.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Mercredi 12 Décembre 2012 09:24:32

Nouveau symptôme grave de la dérive : l'ouverture d'un nouveau fil sur Hitler http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... 51#p427851
avant d'avoir épuisé les charmes du dernier, suivi ci-contre dans le fil "Les bannis s'expriment".
Narduccio, notamment, en profite pour nous priver d'une réponse dans l'attente de laquelle il nous faisait languir en tournant, selon ses propres termes, autour du pot : http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... a&start=30 .

Comme quoi un pot peut atteindre des dimensions infinies !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Mercredi 12 Décembre 2012 17:35:33

http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... 62#p427862
Le fond est-il touché ?

Tonnerre a écrit :
Sujet du message: Re: Hitler avait il une mémoire eidétique ?
MessagePosté: 12 Déc 2012 10:11

Citation:
Vous voulez parler de la séance d'hypnose qu'aurait fait subir le médecin d'Hitler, suite à l'armistice de novembre 1918



Hitler n'a jamais subi de traitement hypnotique à l'hopital de Pasewalk, c'est une légende figurant dans un roman du romancier Ernst Weiss, fiction que certains ont crue à tort basée sur le dossier médical d'Hitler dont ils pensent que Weiss aurait eu mystérieusement communication;
la question du traitement subi par AH suite à la cécité contractée au front a été abondamment discutée sur le fil "La santé d'Hitler" (voir en particulier page 7).
C'est étonnant comme les mythes les plus absurdes ressurgissent périodiquement sur ce forum à propos d'AH: qu'il ait eu un seul testicule, qu'il ait été juif etc.
Ces légendes ont beau avoir été démontrées comme sans fondement par des générations d'historiens, les recherches historiques rigoureuses ne peuvent apparemment rien contre elles.


Après cela, on pourrait dire sans hésitation que Tonnerre est déshonoré... s'il mettait son nom, donc son honneur, en jeu.

Mais citons donc, pour le fun, cette page 7 du fil sur la santé de Hitler. Et tout d'abord son lien, omis par le plaideur http://www.passion-histoire.net/n/www/v ... s&start=90 .

L'échange suivant est parfait pour démontrer comment Tonnerre :

1) déforme mon propos pour mieux le contester;

2) emploie à mon propos un ton et un vocabulaire indignes du titre de "modérateur", tant au sens général qu'au sens particulier du web;

3) ne suit nullement, en la matière, un exemple que je lui aurais donné.

François Delpla
Sujet du message: Re: La santé d'Hitler
MessagePosté: 11 Juil 2011 19:21

Je salue votre effort et vais tenter de le compléter. Enfin, commencer, car là je n'ai vraiment pas le temps.

En histoire, tout fait ventre, tout est document. Les vrais rapports du vrai Forster mériteraient tout autant d'être pris avec des pincettes que le roman de Weiss. En attendant, nous avons celui-ci, et pas ceux-là.

Avant 1999, les biographes de Hitler, jusqu'à Kershaw inclus, se sont privés de ces éléments que Forster avait mis sur la table en 1976. C'est une faute, que n'excuse pas, mais aggrave, son prétexte : un roman ? à négliger sans état d'âme, il y a bien assez avec les archives ! Sauf quand il n'y en a pas, pour expliquer un événement qui incontestablement a quand même eu lieu. Comme a eu lieu le traitement de Hitler par Forster, et le voyage de Forster à Paris dans l'été 33 bientôt suivi de son suicide. Et comme a eu lieu le témoignage de Mehring, qui avait connu l'affaire d'assez près.

Quel est cet événement à expliquer ? la conversion rapide, en une petite année, d'un rêveur solitaire en meneur d'hommes.

Vous connaissez d'autres explications ? moi pas. Alors certes, il faut affiner celle-là et être d'autant plus exigeant avec elle qu'elle est unique. Tâche passionnante dans laquelle je vous invite à me rejoindre.



(Un peu plus haut dans le débat, j'ai moi-même indiqué que la cure de Hitler par Forster était d'un tout autre intérêt historique que les interrogations sur le nombre de ses glandes reproductrices ou la pureté de son ascendance aryenne).

Tonnerre a écrit :
11 Juil 2011 22:35

(...)
- la thèse qu'un psychiatre ait pu magiquement transformer , d'un coup de baguette freudienne, un raté en maître de la manipulation des foules et en grand leader politique relève d'une vue magique et infantile de la psychologie humaine (et de la politique) qu'on s'attend à trouver dans des romans de gare, pas dans des ouvrages historiques. Que le séjour à Pasewalk ait compté dans l'évolution qui a amené le futur dictateur à s'orienter vers la politique , soit.
Mais la notion du psychiatre-démiurge tout puissant qui crée un génie à partir d'un individu des plus ordinaires par la seule puissance de la suggestion hypnotique est absurde, bien que je conçois qu'elle puisse flatter l'ego des psys qui ont diffusé cette légende en leur présentant une idée surestimée de leurs pouvoirs.
Hitler, contrairement au titre sensationnaliste de Lewis, n'a pas été "inventé" par un psychiatre, ni Forster, qui ne pratiquait pas l'hypnose de toute façon, ni un autre. Il possédait certaines aptitudes que certaines circonstances et certains milieux lui ont permis d'utiliser et de cultiver, et il n'avait pas besoin de psychiatres pour le convaincre qu'il avait une mission à accomplir, sa mégalomanie "naturelle" et certains événements vécus pendant la PGM l'en avaient déjà convaincu.
De plus, l'idée qu'un hypnotiste puisse exercer un tel pouvoir sur les gens qu'il hypnotise relève d'une vision hautement fantaisiste de l'hypnose, dont on savait assez peu de choses à l'époque. On sait maintenant que si la suggestion hypnotique peut avoir certains effets psychothérapeutiques, il ne faut pas cependant en attendre médicalement des miracles. A fortiori elle ne peut pas transformer un individu sous-doué en surdoué.
Enfin, l'idée que Hitler est advenu parce que le docteur anonyme n'a pu "lever" la suggestion qu'il avait planté dans la tête de A.H. sous hypnose est le comble du grotesque, c'est du grand guignol, comme d'ailleurs toute la séquence de l'hypnose décrite dans le livre, qui se déroule évidemment de nuit (c'est bien connu que les psychiatres traitent leurs patients la nuit, de préférence par une nuit d'orage? :mrgreen: ) , avec le médecin-gourou qui fait des passes au dessus de son patient en psalmodiant des incantations mystérieuses évoquant les noms de Jésus et de Mahomet.
- car c'est bien aux intrigues rocambolesques du roman populaire plus qu'à la transcription d'un dossier médical que font penser certains aspects du roman de Weiss.


Nous savons par Raguse (à moins qu'il ait aussi menti, ou erré par fanatisme, là-dessus) que Tonnerre a voté le bannissement de son principal contradicteur.

En profiter pour triompher, en citant cette page à l'appui, est le comble de la bassesse.


PS.- sur la dénonciation et la réfutation par moi-même des légendes sur Hitler, voir en particulier
http://www.delpla.org/article.php3?id_article=370
http://www.delpla.org/article.php3?id_article=511 .
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Mercredi 12 Décembre 2012 19:20:42

PS.-

Tonnerre a écrit :
fiction que certains ont crue à tort basée sur le dossier médical d'Hitler dont ils pensent que Weiss aurait eu mystérieusement communication


Forfaiture caractérisée, à moins qu'il ne s'agisse une fois de plus du fanatisme d'un esprit convaincu qui, conforté par un collectif à la dérive, ne vérifie rien.

La transmission du dossier psychiatrique de Hitler à Weiss est justement (et cela a été dit sur le fil de PH fatal à ma présence en ce lieu) l'un des points clairs de ce dossier qui ne manque pas de zones d'ombre : voyage de Forster à Paris dans l'été 33 et prise de contact avec l'équipe d'un journal de réfugiés allemands qui s'en fait l'écho -journal auquel collaborera Weiss après son arrivée à Paris un peu plus tard. Le roman est écrit vers 1938.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par JPCC » Mardi 18 Décembre 2012 10:15:43

Isidore: "c'est la colonisation qui a mis fin à la traite" !

Ils m'ont exclu pour avoir osé dire que cette formule relevait d'un négationnisme par omission (ils m'exigeaient des excuses!). Tous les modérateurs ont considéré que cette formule choc d'Isidore ne posait pas de problème, mais que traiter celui qui l'avait proférée de négationniste était insupportable. Dans leur argumentaire j'ai eu droit à quelques perles:
- "oui, l'Europe a participé à la traite, mais ce n'est pas elle qui a commencé, et elle ne l'a fait que pendant 4 siècles, contre 14 pour les Arabes" !(je leur ai demandé 1) combien d'esclaves dans les Amériques avant et après la colonisation, 2)s'ils coonfirmaient les chiffres de Delacampagne (1), qui conduisent à un rythme moyen par siècle plus de deux fois supérieur chez les européens que chez les arabes: évidemmnt pas de réponse)
- "mieux vaut un pyromane pompier qu'un pyromane pas pompier"
-" quel pays non-chrétien se serait opposé en premier à l'arrêt des traites ?"

Isidore profèrait aussi sur le même fil (à moitié effacé depuis, tiens donc!) que "l'Eglise n'a jamais favorisé l'esclavage".
Il paraît que j'ai été aussi exclu pour "antichristianisme": pour un site supposé d'histoire, c'est pas mal ! Le christianisme vu par Isidore, c'est sûr que je suis contre...

(1) Une histoire de l'esclavage, Christian Delacampagne, Le Livre de Poche, 2002.Merci si quelqu'un sur ce site a un avis sur ce bouquin
JPCC
 
Message(s) : 6
Inscription : Mardi 18 Décembre 2012 00:11:21

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Mardi 18 Décembre 2012 10:39:20

Bonjour, bienvenue et merci !

Le moment approche où quelqu'un mettra là-bas un lien vers ici et où les moeurs actuelles des modérateurs de PH seront portées à la connaissance de ses membres et discutées en place publique, faute de l'avoir été convenablement en privé.

En attendant, j'indique le fil voisin, où votre différend a été présenté par Donatien :
viewtopic.php?f=15&t=1002&start=555 .

Je rappelle aussi, à toutes fins utiles, mon but en cette affaire : non point ma réintégration ni celle d'autres injustes bannis, qui ne devraient être qu'un corollaire, mais une prise de conscience et une correction de ces moeurs, passant par une clarification de la charte suivie d'un engagement général de s'y conformer désormais.

PH, en effet, contrairement à des clubs de fantaisistes comme le forum vert, a sur la Toile une autorité dont découlent des devoirs. Nul n'a le droit moral de le laisser dériver de la sorte.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par JPCC » Mardi 18 Décembre 2012 15:25:22

Des idées concrètes pour faire bouger les choses?
JPCC
 
Message(s) : 6
Inscription : Mardi 18 Décembre 2012 00:11:21

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par Francois Delpla » Mardi 18 Décembre 2012 16:59:22

J'ai pour principe de ne rien brusquer et de laisser mûrir les choses, tout en faisant de mon mieux pour avertir ces messieurs qu'à retarder le changement on ne fait que le rendre plus douloureux, mais pas moins inéluctable.

J'ai déjà utilisé la métaphore de Copé et je la crois bonne : il s'est accroché tant qu'il a pu à ses pouvoirs statutaires mais il a dû reculer, tellement il avait tort.

Cela mériterait un nouveau résumé d'étape, je vais peut-être m'y coller. Mais vous pouvez aussi faire vos propres commentaires à propos d'autres fils mal modérés. On va peut-être également commencer à parler de la crise de P-H ailleurs que sur ce forum et le mien. Ici, la métaphore est celle de l'empereur de Chine, que m'a inspirée le dernier Bourdieu : http://www.empereurperdu.com/forum/phpB ... 35&p=46867 .

Le village gaulois pourrait bien devenir sous peu une fédération !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3239
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Passion Histoire à la dérive...

Message par boisbouvier » Vendredi 28 Décembre 2012 12:27:08

Quel est cet événement à expliquer ? la conversion rapide, en une petite année, d'un rêveur solitaire en meneur d'hommes.

Vous connaissez d'autres explications ? moi pas. Alors certes, il faut affiner celle-là et être d'autant plus exigeant avec elle qu'elle est unique. Tâche passionnante dans laquelle je vous invite à me rejoindre.


Mais, mon pauvre Delpla, que n'as-tu lu" Psychologie des foules " de Gustave Le Bon ?
L"explication" d'Hitler s'y trouve parfaitement claire : pas besoin d'aller chercher ailleurs.
Les foules sont des femelles en chaleur prêtes à s'offrir au rût du premier mâle venu.
D'autres exemples existent comme Mussolini.Le Bon a écrit son livre vers 1894 alors que les grands moyens de communication de masse que sont la radio et le cinéma ne faisaient que balbutier mais il en a prévu les effets.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

PrécédentSuivant

Retour vers Annonces et suggestions

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron