Sonderkommando

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Jeudi 31 Janvier 2008 00:51:28

Ces éléments confirment en grande partie la synthèse que j'ai faite de l'émission diffusée sur ARTE.
Je vous remercie néanmoins d'avoir enrichi le sujet par cet apport complémentaire. :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par Menteur » Jeudi 31 Janvier 2008 01:14:00

Baron Percy a écrit :Ces éléments confirment en grande partie la synthèse que j'ai faite de l'émission diffusée sur ARTE.
Je vous remercie néanmoins d'avoir enrichi le sujet par cet apport complémentaire. :wink:

De rien :D
C'était le but :wink:
Conseil de Merlin **** Un homme sage ne joue jamais à saute-mouton avec une licorne.
Avatar de l’utilisateur
Menteur
 
Message(s) : 78
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 14:29:45

Re: Sonderkommando

Message par Cuchlainn » Vendredi 01 Février 2008 10:19:52

Quelques références sur les SK :
"Des voix sous la cendre", ouvrage un peu confus mais qui compile les fragments "utilisables" de ces documents enfouis par les Sonderkommando d'Auschwitz, en particulier peu de temps avant de lancer leur révolte désespérée.
"Sonderkommando", tout simplement, de Shlomo Venezia, le témoignage d'un des quelques SK survivants.
"Les naufragés et les rescapés" de Primo Levi consacre un chapitre à cette tragédie, une réflexion qui donne froid dans le dos et qui fait toucher du doigt la terrible capacité du nazisme à compromettre et entraîner avec lui dans l'abîme jusqu'à ses victimes.

Je voulais aussi ajouter deux choses concernant les personnes envoyées dans les chambres à gaz : tout était fait pour les mettre en confiance. Des écriteaux leur faisait croire qu'ils allaient prendre une douche. On les conduisait à une première salle où ils se déshabillaient. Le SK devait veiller à ce qu'ils y laissent tout, et devait aussi les rassurer pour éviter une panique... Ensuite ils allaient dans la chambre à gaz où des douches factices avaient été installées.

Je voulais enfin bien insister sur certaines choses : le SK était chargé de piller les victimes. Une fois dans la chambre, il devait s'occuper des affaires abandonnées dans la première salle. Ensuite, ils devaient récupérer les objets restés accrochés sur les cadavres, jusqu'aux dents en or et aux alliances.


Quelques petits compléments, des points que je n'ai pas vus en relisant (peut-être un peu vite) le sujet.
A partir d'un certain moment, et au moins en Pologne, le célèbre attirail des fausses douches ne trompait plus personne. Dans "Maus" le survivant raconte son arrivée à Auschwitz en mars 1944 : "On savait qu'ils allaient nous gazer et nous jeter dans les fours... Tous on savait, et on était là. (...) Là, c'était les douches des vivants, pas les douches à gaz de la mort, comme on avait entendu raconter." Et les SK survivants ont raconté les plaintes, parfois les révoltes des condamnés marchant à la chambre à gaz, souvent des femmes, d'ailleurs.
Les SK étaient naturellement pris à partie et invectivés. Mais il ne faut pas oublier que celui d'entre eux surpris à parler de façon suspecte à un condamné était jeté vivant dans le four...
Avatar de l’utilisateur
Cuchlainn
 
Message(s) : 35
Inscription : Vendredi 01 Février 2008 08:56:22
Localisation : Nemausus

Re: Sonderkommando

Message par Menteur » Vendredi 01 Février 2008 10:31:47

Merci pour l'ajout.
"Des voix sous la cendre"

J'ai le n° 171 de janvier-avril 2001.

Pour "Les Médecins de la Mort", c'est de Philippe AZIZ si vous êtes intéressés, c'est très complet.
Conseil de Merlin **** Un homme sage ne joue jamais à saute-mouton avec une licorne.
Avatar de l’utilisateur
Menteur
 
Message(s) : 78
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 14:29:45

Précédent

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 6 invité(s)

cron