Le débat sur mon travail

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 18 Septembre 2013 07:32:36

Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 18 Septembre 2013 08:00:12

Pour en revenir à mon travail, retour vers cette citation de la page précédente (Lundi 16 Septembre 2013 21:44:11) :

boisbouvier a écrit :L'Amérique n'était pas du tout, mais alors pas du tout, déterminée à recommencer l'équipée de 1917 à ce stade de la guerre et ce n'est certainement pas les victoires supplémentaires qu'auraient offertes à Hitler les combats perdus d'avance des quelques troupes démoralisées et mal armées qui nous restaient en Afrique qui l'auraient incité à le faire, bien au contraire.


Voilà une façon bien audacieuse de réécrire l'histoire !

Plus l'Allemagne aurait défié les Etats-Unis en envahissant la façade atlantique du Vieux continent, et plus ils se seraient peureusement recroquevillés dans leur coquille ?

Pétain n'est plus seulement un oblat sacrifiant sa réputation à l'intérêt national qui exigerait que la France se prosterne devant Hitler, et même plus du tout : le voilà érigé en un modèle universel que Roosevelt eût bien fait d'imiter !

Le refus de reconnaître que l'Allemagne nazie est à la recherche d'un équilibre durable avec les deux puissances anglo-saxonnes, n'a d'autre but que d'obtenir leur aval à ses entreprises vers l'est et essaye, en conséquence, de s'en prendre le moins possible à leurs chasses gardées maritimes et coloniales, fait commettre beaucoup de bourdes à beaucoup d'auteurs.

Grâces soient rendues à l'extrémisme pétainiste de Michel d'en montrer les implications avec une grosse loupe.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 18 Septembre 2013 10:23:48

Danielll "'Le lecteur" me houspille significativement après un commentaire de son excellente recension du livre d'Adam Tooze sur les aspects économiques du nazisme http://www.mapiledelivres.org/dotclear/ ... pnote-63-4 :

10. Le mercredi 7 août 2013, 05:36 par François Delpla

Effectivement, l'un des livres les plus novateurs jamais parus sur le nazisme.

Une limite cependant : sa vision de la stratégie d'ensemble du Führer. Trop tributaire de ses propres lectures, dont celle de Frieser, elle est aveugle devant ce paradoxe que les ventes pléthoriques des mémoires de Churchill ont fait ignorer à la planète : le nazisme se devait, après l'amuse-gueule polonais, de guerroyer d'abord contre la France et l'Angleterre en espérant écraser vite la première pour atteindre enfin la terre promise d'une entente durable avec la seconde.

Cela a échoué à quelques heures près, celles qui séparent la nomination de Churchill, décidée le 9 mai 1940, de l'offensive contre la France.

Sans cela, la percée de Sedan, à la mi-mai, aurait trouvé au pouvoir à Londres les appeasers, passés maîtres dans l'art de corseter la parole churchillienne.

Tooze traite de toute l'affaire p. 394 en quelques lignes, les premières à mentionner Winston :
"La Grande-Bretagne aurait conservé son empire en échange de son acceptation de la domination allemande sur le continent européen, permettant à Hitler de réaliser finalement le programme de Mein Kampf. Cependant, même sans le leadership décisif de Churchill, il y avait peu de chances que le cabinet britannique acceptât jamais un tel accord."
11. Le mercredi 7 août 2013, 05:48 par François Delpla

La suite du paragraphe est plus éclairante encore :
"La Grande-Bretagne aurait conservé son empire en échange de son acceptation de la domination allemande sur le continent européen, permettant à Hitler de réaliser finalement le programme de Mein Kampf. Cependant, même sans le leadership décisif de Churchill, il y avait peu de chances que le cabinet britannique acceptât jamais un tel accord. Dans l'espoir d'un soutien américain, Londres, à la fin de mai 1940, avait déjà décidé de rejeter toute offre de paix négociée. "

Les décisions du cabinet étaient fort loin d'une telle netteté : ce que décide le cabinet le 28 après trois jours d'une discussion des plus houleuses où Churchill risquait à tout moment d'être renversé, c'est précisément d'attendre pour statuer; attendre quoi ? le bilan des évacuation de Dunkerque; or il fut si étonnamment favorable que Churchill en profita pour éviter toute reprise de la discussion !

Mais surtout Tooze se contredit : ce précaire résultat devait tout, précisément, au "leadership décisif de Churchill".

Voilà qui est une belle façon de passer à côté de l’essentiel par incapacité à voir plus qu’un micro-détail… Sur les 600 pages d’un texte qui porte sur l’économie de l’Allemagne, on ne retient que les 5 lignes qui évoquent en passant un aspect diplomatique...


Au-delà d'un mouvement d'humeur illogique envers qui complète son commentaire tout en l'approuvant, il est hénaurme de considérer comme un détail la cause de l'échec de toutes les politiques, y compris économiques, des nazis, à savoir la venue au pouvoir de Churchill quand ils avaient quasiment partie gagnée.
Danielll fait pourtant au livre de Tooze quelques sévères critiques. Il me semble que la mienne va davantage à l'essentiel, en lui reprochant d'écrire noir sur blanc que tout cabinet britannique aurait repoussé les conditions allemandes.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 18 Septembre 2013 12:25:57

http://www.mapiledelivres.org/dotclear/ ... pnote-63-4

24. Le mercredi 18 septembre 2013, 11:26 par François Delpla

J'intègre l'échange qui précède à un fil de discussion sur mon travail en général viewtopic.php?f=12&t=1003&p=15172#p15172 .


Le lien a été aussitôt censuré !

par ablation pure et sans la formule coutumière pub supprimée

faut-il y voit le tout petit début d'un léger progrès ?
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Vendredi 20 Septembre 2013 07:28:21

Plus l'Allemagne aurait défié les Etats-Unis en envahissant la façade atlantique du Vieux continent, et plus ils se seraient peureusement recroquevillés dans leur coquille ?

Pétain n'est plus seulement un oblat sacrifiant sa réputation à l'intérêt national qui exigerait que la France se prosterne devant Hitler, et même plus du tout : le voilà érigé en un modèle universel que Roosevelt eût bien fait d'imiter !

Le refus de reconnaître que l'Allemagne nazie est à la recherche d'un équilibre durable avec les deux puissances anglo-saxonnes, n'a d'autre but que d'obtenir leur aval à ses entreprises vers l'est et essaye, en conséquence, de s'en prendre le moins possible à leurs chasses gardées maritimes et coloniales, fait commettre beaucoup de bourdes à beaucoup d'auteurs.

Grâces soient rendues à l'extrémisme pétainiste de Michel d'en montrer les implications avec une grosse loupe.

Francois Delpla


En juin 40 l'Amérique était ancrée très fortement dans son isolationnisme et ce n'est certainement pas la perte par la G-B de Suez et de Bassorah qui l'aurait fait changer d'avis.
Les américains détestaient le principe même de la colonisation. Alors, que Suez et Bassorah appartiennent à une puissance européenne plutôt qu'à une autre, ils n'en avaient rien à cirer.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Vendredi 20 Septembre 2013 07:42:10

dis donc toi !

tu nous avais accoutumés à des reculs inavoués la queue entre les jambes, or voilà que tu persistes : est-ce l'amorce d'un progrès ?

En tout cas merci de cette confirmation. Tu déploies, pour les besoins de la défense du maréchal, une interprétation extrême et inouïe de l'isolationnisme américain.

Le prendrais-tu pour de l'autarcie ?
Les Américains détestent les empires coloniaux, mais plus encore pour des raisons économiques que doctrinales : ils enragent des marchés que cela leur ferme et se persuadent en particulier que cette situation a aggravé sinon créé leur crise de 29, pourtant si autochtone. C'est dire que le risque d'un contrôle de Suez par une Allemagne prônant, elle, l'autarcie, n'a rien pour les indifférer.

Mais peut-être prétends-tu tout bonnement, comme avocat ne reculant devant rien, à la succession de Vergès ?
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Vendredi 20 Septembre 2013 19:22:09

De quels reculs parles-tu ?
Je n'en connais pas un seul.
Le retour des américains à leur isolationnisme traditionnel après la fin de la WW1 est un lieu commun dont on a honte de faire état car il n'est mis en cause par personne. On a l'impression d'enfoncer une porte ouverte.
La pensée caoutchouteuse de Delpla lui permet de dire tout et son contraire.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Samedi 21 Septembre 2013 11:55:07

En tout cas merci de cette confirmation. Tu déploies, pour les besoins de la défense du maréchal, une interprétation extrême et inouïe de l'isolationnisme américain.

Le prendrais-tu pour de l'autarcie ?
Les Américains détestent les empires coloniaux, mais plus encore pour des raisons économiques que doctrinales : ils enragent des marchés que cela leur ferme et se persuadent en particulier que cette situation a aggravé sinon créé leur crise de 29, pourtant si autochtone. C'est dire que le risque d'un contrôle de Suez par une Allemagne prônant, elle, l'autarcie, n'a rien pour les indifférer.


Toujours ton esprit imprégné de marxisme.
Cette doctrine est la plus mensongère qu'on puisse imaginer.
La crise de 29 due, d'après toi, à la fermeture des marchés coloniaux ?
C'est bien la première fois que j'entends dire ça.
Même Annie Lacroix-Riz ne l"a pas osé.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Samedi 21 Septembre 2013 12:34:50

à ce degré, l'écart entre mes propos et leur interprétation par tes soins ne me paraît pas aisé à combler.

De toute façon, c'est ton problème !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 01 Octobre 2013 07:36:19

Non, c'est le tien, car il n'y a aucun écart sauf celui que tu prétends pour te sauver d'une situation délicate. La crise de 29 due à la fermeture des marchés coloniaux ? Où as-tu péché ça ?
Même Annie Lacroix-Riz ne l'a pas osé.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mardi 01 Octobre 2013 08:00:08

Dix jours de réflexion et toujours aussi bouché ?

s'il est écrit
se persuadent en particulier que cette situation a aggravé sinon créé leur crise de 29
, cela devrait interdire, à tout cerveau en bon état, de croire que l'auteur de la phrase prend la thèse à son compte.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 01 Octobre 2013 21:22:37

Tu devrais comprendre qu'à force de pensée caoutchouteuse tu n'inspires plus que la pitié.
Redresse toi que diable !
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 02 Octobre 2013 05:40:47

Sans cesser d'être désobligeantes, les interventions du poli autoproclamé http://www.delpla.org/article.php3?id_article=573 sont plus vides que jamais.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 02 Octobre 2013 12:39:00

embranchement depuis un h-s boisbouvier viewtopic.php?f=15&t=1002&p=15237#p15237 .

L'hostilité de Hitler envers le christianisme est exactement de même intensité que celle qu'il voue aux Juifs, et pour cause : le christianisme est lui-même une entreprise juive, du moins dans la forme que Saint-Paul lui a donnée.

Il décharge sa bile à ce sujet dans de nombreux "propos de table", notamment dans l'automne de 1941, celui où il décide la Solution finale.

Faute de temps, je me contenterai pour l'instant du sommaire de la page du 21 octobre :
Clairvoyance de Julien l'Apostat - Origine aryenne de Jésus - Falsification des idées de Jésus - Le coup du chemin de Damas - Tolérance du monde romain - Matérialisme de la religion juive - La religion comme moyen de subversion sociale - La mobilisation des esclaves - Saint Paul et Karl Marx
.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3514
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mercredi 02 Octobre 2013 18:12:24

Faute de temps je t'avoue purement et simplement que je ne vois rien d'anti-chrétien dans tes citations.
Il doit falloir une forte loupe pour y parvenir.
Je ne la possède pas.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

PrécédentSuivant

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)