Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

1ère guerre mondiale et ses conséquences, jusqu'à la Grande Crise.

Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Baron Percy » Vendredi 05 Décembre 2008 22:28:54

Le téléfilm "Le Voyage de la veuve", diffusé mardi 9 à 20 h 50 sur France 2, relate l'incroyable histoire d'une guillotine qui traverse les lignes de front en 1918 pour aller exécuter un criminel en Belgique.
Le scénario est inspiré de faits réels.
1917, à Furnes, en Belgique, Emiel Ferfaille, un maréchal des logis âgé de 26 ans assassine sa compagne, Rachel Rijckewaert, enceinte de quatre mois et demi. Un crime odieux et prémédité qui vaut au jeune homme d'être condamné à la peine capitale.
Si la peine de mort est alors toujours légalisée dans le plat pays, elle n'est plus pratiquée depuis 1863.
Mais en ces temps de guerre, le roi Albert Ier ne peut se résoudre à gracier un condamné.
Alors que des milliers d'hommes périssent dans les tranchées, la clémence royale paraîtrait inacceptable aux yeux de l'opinion publique.
En échappant à son châtiment et en restant derrière les barreaux de la prison de Furnes, Ferfaille échapperait par la même occasion à l'horreur du front, contrairement à nombre de ses compatriotes.
La décision est donc prise : il faut l'exécuter !
Le Code pénal prévoit la fusillade pour les crimes de guerre, il impose par contre que, pour les crimes de droit commun, la peine soit exécutée par décapitation.
Or, la Belgique ne dispose pas de guillotine en état d'usage ni de bourreau compétent.
Le gouvernement se tourne alors vers son voisin français.
Et, sur ordre de Clémenceau, "La Veuve" est acheminée depuis la France jusqu'en Belgique, à travers le pays en guerre.
L'escorte est accompagnée du célèbre bourreau Anatole Deibler, considéré comme le "meilleur" bourreau de France. Le voyage dure du 21 au 26 mars 1918, jour où Emiel Ferfaille est guillotiné dans la cour de la prison de Furnes.
Il entre dans l'histoire comme étant le dernier décapité de Belgique.

Ce téléfilm est inspiré du roman de François Sureau "L'Obéissance" paru aux éditions Gallimard.
Le réalisateur, Philippe Laïk, en a fait une métaphore sur l'absurdité de la guerre et ses ravages, sur la question de la peine de mort et sur l'implacable bêtise de la raison d'Etat.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Dimanche 07 Décembre 2008 23:29:34

Cher Baron et concitoyen,

un grand merci pour cette référence et votre commentaire.

Le Roi Albert Ier un autre Créon de Jean Anouilh? Mais j'en reviens...

D'abord le récit me souvient d'une étrange manière une film que j'ai vu d'abord la dernière moité et il y a quelques semaines la première moité. J'ai cherché pendant plus d'une demie heure sur internet concernant les films sur la première guerre mondiale et ne l'ai pas trouvé. alors par d'autres combinaisons sur Google je l'ai trouvé au bout du temps et c'était un "téléfilm"..."Le Pantalon"
http://www.lamediatheque.be/med/details ... 76&reset=1
une exécution "pour l'exemple" suite d'une cour martiale
Le "pouvoir" qui "doit" agir "obligé" "par" les "circonstances"?

Et de là je viens sur l' Antigone de Jean Anouilh, que j'ai vu en jeune garçon à Ostende Belgique et pendant toute ma vie cette pièce de théâtre m'a impressionée, peut-être plus que le drame grecque. "Antigone" ou la "tâche" "d'honnêteté" envers "soi-même"?
http://mael.monnier.free.fr/bacfrancais/antigone/0.htm
http://www.biblioblog.fr/index.php/post ... an-anouilh

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Dimanche 07 Décembre 2008 23:33:52

Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Administrateur » Lundi 08 Décembre 2008 10:37:04

Il me semble que Ferfaille avait amplement mérité sa condamnation à mort. Tuer une femme enceinte a toujours été considéré comme une circonstance aggravante. Compte-tenu du contexte de l'époque, il était tout à fait logique qu'il soit exécuté...
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 222
Inscription : Samedi 23 Septembre 2006 15:24:54

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Baron Percy » Lundi 08 Décembre 2008 23:00:23

[quote][/Compte-tenu du contexte de l'époque, il était tout à fait logique qu'il soit exécuté...quote]

Je ne remets pas le verdict en cause, mais il faut reconnaître que c'était faire prendre des risques inconsidérés à l'escorte chargée de convoyer la guillotine.
Il y eut d'ailleurs des victimes lors de cette mission hors du commun.
Pourquoi ne pas privilégier un autre mode d'exécution ?
Les circonstances étaient exceptionnelles et une adaptation du Code pénal pouvait se justifier.
C'est en tout cas mon avis sur la question.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Lundi 08 Décembre 2008 23:52:26

Administrateur a écrit :Il me semble que Ferfaille avait amplement mérité sa condamnation à mort. Tuer une femme enceinte a toujours été considéré comme une circonstance aggravante. Compte-tenu du contexte de l'époque, il était tout à fait logique qu'il soit exécuté...


Cher Administrateur,

je suis tout à fait d'accord avec vous, mais pour moi c'était plutôt le dilemme du roi Albert Ier qui m'a poussé à la réplique. Un homme d'état, un roi, qui, pour des raisons d'état, était presque obligé de consentir la peine de mort, même qu'elle n'était plus pratiquée depuis 1863.

De là ma comparaison Créon/Albert Ier. Et aussi "Le pantalon": le général emploie la cour martiale pour "faire un exemple" dans un régiment, qui est soupçonné d'être trop "mou" et qu'il faut de nouveau de la discipline. "l'intérêt plus grand" (traduction littérale de "hoger belang", Baron?) l'emporte sur l'intéret de l'individu.

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Baron Percy » Mercredi 10 Décembre 2008 00:31:54

(traduction littérale de "hoger belang", Baron?)


Dans le cas présent, on pourrait traduire cela par "l'intérêt général", mon cher Paul.
J'ai vu et apprécié ce téléfilm, même si certains personnages étaient assez caricaturaux.
L'absurdité de cette mission est bien mise en image.
J'ai passé commande de l'ouvrage dont le film s'est inspiré.
Les critiques que j'ai pu en lire sont toutes élogieuses.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Auguste » Mercredi 10 Décembre 2008 19:15:02

rassurez vous ! Une fois la charia établie en Belgique, vous aurez plus l'occasion de parler de ce genre d'absurdité: ce sera une décapitation tous les jours... :mrgreen:
Auguste
 
Message(s) : 155
Inscription : Mardi 26 Juin 2007 21:44:44
Localisation : Portes de Bronze

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Mercredi 10 Décembre 2008 20:26:47

Re: Message du 10 Décembre 00h30.

Cher Baron,

hier j'avais une fois "travaillé" encore. Du travail "corporel". Et même avec seulement 65 déja fatigué le soir. Et par cà paresseusement dans le fauteuil après une rapide tour d'horizon du forum histoire BBC, notre forum ici et l'énigme des invalides.

En parcourant les differentes chaînes de television je suis tombé par hasard sur le film, je pense juste avant le commencement du voyage de la veuve. Je sais que vous l'avez annonçe pour hier soir, comme je l'ai lu justement dans votre premier message. Mais je pensais que l'émission du film était déja passée. Alors je me réalisait graduellement que le film qui j'étais en train de voir était celui que vous et moi avaient déja commentés...

"L'absurdité de cette mission est bien mise en image" Complètement d'accord. Je voulais parler d'une atmosphère "surréaliste", "irrrièlle" de certaines séquenses...quelque chose de poétique parcouru par des "flashes" de réalité...ça me rappele les films des pays de l'Est que nous voyions au collège dans le club du film...ils avaient aussi parfois ces images irréelles...dans mon opinion...

Je trouve aussi qu'on a surchargé le film avec des "histoires" secondaires comme le sauvetage de la fille sur la balançoire, le récit apart des "Sénégalais?", les Allemands et les racines allemandes du bourreau, etc.. Ca me rappellait le film "Les longes fiançailles..." que j'ai discuté sur le BBC lors de sa parution avec un Anglais résident en Hollande. Il avait commencé un fil sur le film et faisait toute un éloge de celui. Moi j'avais répondu que j'avais vu le film et que je ne déniais pas la valeur et en outre l'impact grand écran, mais que je trouvais qu'on a fait une compilation de toutes les possibles événements de la première guerre mondiale pour avoir un maximum d'effect sur un public qui va-t-au cinéma pour le spectacle, un peu style américain, comme le dirigeable qui percute le toit de l'hôpital provisoire dans la grange avec les points de obus qui sont touchés par le dirigeable (si je me souviens bien) (je reviens à ça dans mon commentaire de votre fil sur le documentaire ARTE). Est-ce que vous avez vu le rat sur le casque? la tète de mort? d'un soldat battu pour la patrie dans le film de "la veuve"?
Moi je préfère peut-être, vieux jeu comme je suis, Remarque's "Von Westen Nichts Neues" ou le film "The Cruel Sea" from Monserrat. Mais qui suis je...?

Mais néanmoins j'essaie de laisser acheter le livre que vous recommendez dont le film s'est inspiré...par la bibliothèque locale...les Flamands sont pires que les Hollandais...ou c'est seulement moi?... :)

En voyant le film je me réalisait que mon comparaison Créon/Albert Ier était trop forte, "over-reacted" (réagie en excès?). Pour Albert Ier ce n'était peut-être qu'une décision banale de l'ordre du jour? Mais mon message n'est pas perdu! Entretemps j'ai eu l'opportunité d'exposer mon éloge de "mon Antigone" de Jean Anouilh :) . Et je pense que mon description du film "Le pantalon" n'était pas mal non plus? "hein" ? :)

Cordialement, votre ami,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Mercredi 10 Décembre 2008 20:31:05

Auguste a écrit :rassurez vous ! Une fois la charia établie en Belgique, vous aurez plus l'occasion de parler de ce genre d'absurdité: ce sera une décapitation tous les jours... :mrgreen:


Auguste,

est-ce que ce n'est pas une réaction un tout petit peu excessive?

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par BRH » Mercredi 10 Décembre 2008 22:25:51

Si -par malheur- la charia était instituée en Belgique, je crains fort qu'Auguste soit alors en-dessous de la réalité...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
BRH
 
Message(s) : 2999
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Baron Percy » Mercredi 10 Décembre 2008 23:46:49

BRH a écrit :Si -par malheur- la charia était instituée en Belgique, je crains fort qu'Auguste soit alors en-dessous de la réalité...


Ne dramatisons point et ne tombons pas dans l'excès.
"Tout ce qui est excessif est dérisoire", dixit Talleyrand.
Nous n'en sommes pas encore là, quoique certains puissent en penser.
Avant de lancer ce type d'avertissement à deux francs six sous, peut-être conviendrait-il d'abord de balayer devant sa porte... :mrgreen:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Paul Ryckier » Jeudi 11 Décembre 2008 00:06:15

Baron Percy a écrit :
BRH a écrit :Si -par malheur- la charia était instituée en Belgique, je crains fort qu'Auguste soit alors en-dessous de la réalité...


Ne dramatisons point et ne tombons pas dans l'excès.
"Tout ce qui est excessif est dérisoire", dixit Talleyrand.
Nous n'en sommes pas encore là, quoique certains puissent en penser.
Avant de lancer ce type d'avertissement à deux francs six sous, peut-être conviendrait-il d'abord de balayer devant sa porte... :mrgreen:


Cher Baron,

j'ai les chiffres pour la Belgique de 1 janvier 2006 dans un débat commencé par un fil de moi concernant un "What if" le 16 Juin 1940 à Bordeaux..." De temps à autre nous dévions de notre sujet :) ?
http://www.bbc.co.uk/dna/mbhisotry/F223 ... #p49069428
Je le traduirai demain mais les chiffres et les noms sont déja comprehensible...Je commencerai d'abord un fil que vous avez proposé sur Léopold II et Hochschild.

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 475
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par Baron Percy » Vendredi 12 Décembre 2008 17:50:03

Vos liens sont souvent providentiels, mon cher Paul.
Merci pour celui-ci.
Mais j'éviterai cependant de le commenter afin de ne pas poursuivre le hors-sujet. :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Le Voyage de la veuve - l'histoire du dernier Belge décapité

Message par BRH » Vendredi 12 Décembre 2008 21:05:25

Baron Percy a écrit :Avant de lancer ce type d'avertissement à deux francs six sous, peut-être conviendrait-il d'abord de balayer devant sa porte... :mrgreen:


Ce n'était pas un avertissement, juste l'examen des conséquences de cette éventualité...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
BRH
 
Message(s) : 2999
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Suivant

Retour vers La Grande Guerre (1914-1929)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron