L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 09 Avr 2020 8:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 01 Fév 2020 15:44 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14235
Citer :
De là, passant à beaucoup d'autres objets, il s'est arrêté sur la guerre de Russie.

« Au surplus, a-t-il dit, à la suite de beaucoup d'antécédents, cette guerre eût dû être la plus populaire des temps modernes : c'était celle du bon sens et des vrais intérêts, celle du repos et de la sécurité de tous ; elle était purement pacifique et conservatrice, tout-à-fait européenne et continentale. Son succès allait consacrer une balance, des combinaisons nouvelles, qui eussent fait disparaître les périls du temps pour les remplacer par un avenir tranquille, et l'ambition n'entrait pour rien dans mes vues. En relevant la Pologne, cette véritable clef de toute la voûte, j'accordais que ce fût un roi de Prusse, un archiduc d'Autriche, ou tout autre qui en occupât le trône ; je ne prétendais rien acquérir, je ne me réservais que la gloire du bien, les bénédictions de l'avenir. Croirait-on que ce dût être là où j'échouerais et trouverais ma perte? Jamais je n'avais mieux fait, jamais je ne méritai davantage; mais, comme si l'opinion avait aussi ses épidémies, voilà qu'en un instant il n'y eut plus qu'un cri, qu'un sentiment contre moi : on me proclama le tyran des rois, moi qui avais retrempé leur existence. Je ne fus plus que le destructeur des droits des peuples, moi qui avais tant fait et qui allais tant, entreprendre pour eux; Et les peuples et les rois, ces ennemis irréconciliables, se sont alliés, ont conspiré de concert contre moi! On n'a plus tenu aucun compte de tous les actes de ma vie! Je me disais bien que l'esprit des peuples me serait revenu avec la victoire, mais je la manquai, et je me suis trouvé accablé. Voilà pourtant les hommes et mon histoire! Mais les peuples et les rois, et peut-être tous les deux, me regretteront! Ma mémoire sera suffisamment vengée de l'injustice faite à ma personne, cela est indubitable.

« Du reste, on ne saura jamais bien l'histoire de la campagne de Russie; parce que les Russes n'écrivent pas ou écrivent sans aucun respect pour la vérité, et que les Français se sont pris d'une belle passion pour déshonorer et discréditer eux-mêmes leur gloire. Assurément la campagne de Russie est la plus glorieuse, la plus difficile et la plus honorable pour les Gaulois, dont l'histoire ancienne et moderne fasse mention. » Et l'Empereur a distribué un juste et magnifique tribut d'éloges à nos généraux et à nos braves, à Murat, Ney, Poniatowski, qu'il faisait les héros de la journée de la Moscowa, aux valeureux cuirassiers qui forcèrent les redoutes en sabrant les canonniers sur leurs pièces ; aux braves artilleurs, qui luttèrent si décisivement avec tant d'avantage, et à ces intrépides fantassins qui, au fort de la crise, au lieu d'avoir besoin d'encouragement, crièrent à leur chef : Sois tranquille, tes soldats ont juré aujourd'hui de vaincre, et ils vaincront, etc., etc.

Et il a terminé, disant : « Quelques parcelles de tant de gloire parviendront-elles aux siècles avenir? ou le mensonge, la calomnie, le crime prévaudront-ils? »


La formule "une guerre pacifique et conservatrice" peut apparaître comme une provocation. Et pourtant ! La guerre contre la Russie en 1812, est une guerre essentiellement préventive. Napoléon a peur d'être attaqué par la Russie et il sait que le Czar en a nourri le dessein. Il se juge vieillissant (à la guerre, dit-il, après 40 ans, on ne fait plus rien de bon). En 1812, il va en avoir 43. Il se sent fatigué, somnolent, et doute d'être encore lui-même d'ici quelques années... Il ne vise aucune conquête, c'est à peine s'il formule l'idée de proclamer un nouveau royaume de Pologne. Tout au plus, envisage-t-il de réclamer à la Russie le district de Byalistok. C'est à l'Autriche qu'il imposera la plus forte contribution territoriale, en échangeant l'illyrie (moins Trieste) contre la Galicie encore autrichienne (augmentée éventuellement de Tarnopol). Son idée fixe, c'est de détruire l'armée russe, comme il l'a fait à Friedland. Une grande bataille, une grande victoire, et tout sera dit. Napoléon, en plus de la reconnaissance du royaume de Pologne, exigera le retour du blocus continental. L'Angleterre -découragée- acceptera enfin de négocier. Et même si le Czar n'est pas sincère dans l'application de le nouvelle alliance imposée, il n'aura plus les moyens de soulever l'Europe contre l'empire français...

Mais l'armée russe refuse la bataille. Elle recule sans cesse. Il faut donc la suivre jusqu'à Smolensk. La grande bataille est sur le point de se produire, mais encore une fois, Barclay de Tolly s'extrait de la nasse où Napoléon comptait l'enfermer. Par la faute de Junot, la destruction de l'arrière-garde ennemie est manquée. Il faut donc encore suivre les Russes jusqu'à Moscou pour leur imposer cette bataille décisive : les Russes ne pourront pas refuser de défendre leur capitale.

La victoire est acquise de justesse, mais elle est coûteuse et ne résout rien. Pire, voilà que les Russes brûlent leur propre capitale ! Voilà qui devrait dessiller les yeux de Napoléon : c'est une guerre totale où il ne peut y avoir qu'un vainqueur et cela passe par la destruction du vaincu... Mais Napoléon ne conçoit pas que le Czar puisse approuver cette conduite ; pour lui, il est impossible qu'Alexandre ait ordonné une telle extrémité. Et, en effet, ce n'est pas lui, mais son gouverneur Rostopchine qui a porté la torche dans les maisons en bois de Moscou. Cet acte incendiaire qui paraît fou aux yeux des Français est le signe d'un patriotisme exacerbé qui n'acceptera pas de traiter avec l'envahisseur. Cette réalité s'impose à Napoléon, mais détrempe sa volonté d'action : il renonce à détruire ce qui reste de l'armée russe et écarte l'idée de marcher sur Saint-Petersbourg. Il pressent que c'est sa dernière cartouche, mais ses lieutenants y sont hostiles et ne le lui cachent pas ! L'Empereur se raccroche à l'idée que le Czar va enfin traiter, qu'il va accueillir ses offres de paix.

Mais il n'en est rien. Pour le Czar, "sa campagne commence". Les Russes savent bien que Napoléon ne peut demeurer à Moscou. Son départ, même si son armée occupe la capitale, sera perçue comme une défaite. ll faut donc être patient. Soit Napoléon quittera seul Moscou et alors le siège de la capitale commencera; soit la Grande Armée l'accompagnera et alors, sa retraite sera son tombeau.

Les premières gelées vont contraindre Napoléon à accepter la réalité : il est prisonnier de sa conquête et il lui faut se replier sur ses bases de ravitaillement, Smolensk et Minsk. S'il parvient à faire hiverner la Grande Armée sur ces positions, la campagne sera sauvée. Mais les Russes vont en décider autrement...

Ainsi donc, cette guerre était une guerre "pacifique", en effet, dans le sens où elle avait pour but d'établir durablement la paix en Europe, tout en maintenant la domination française... Elle ne visait aucune conquête territoriale, ni la destruction d'aucun état et surtout pas celle de la Russie qui était -évidemment- hors de portée, ce dont Napoléon était le 1er convaincu.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Fév 2020 1:21 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1675
Napoléon ne parlait pas lui-même d'une Campagne de Russie, mais d'une "seconde Campagne de Pologne".... Dans son esprit, il s'agissait non pas dune guerre d'extermination contre la Russie, mais bien d'une guerre "préventive"

Hélas, les évènements qui s'en suivirent prirent une toute autre tournure... :bah:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Fév 2020 15:38 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14235
D'aucuns comparent la "guerre préventive" de Napoléon (campagne de Russie), au projet guerrier du Grand-Etat-Major allemand en 1914. Ce projet visait à déclencher une guerre préventive contre la Russie assez tôt pour éviter l'accroissement et la modernisation de l'armée impériale russe, raison pour laquelle l'Allemagne de Guillaume II n'aurait pas freiné l'Autriche-Hongrie dans sa volonté d'éradiquer l'état serbe.

Le souci, c'est que le projet allemand de 1914 ne dissociait pas la guerre préventive contre la Russie, d'une offensive via la Belgique contre la France. Et que le viol de la neutralité belge conduisait inexorablement à la guerre contre l'empire britannique.

En outre, ce projet de guerre préventive prévoyait également d'importantes conquêtes territoriales :

-en Russie :
. la restauration d'un royaume polonais avec un archiduc autrichien comme roi.
. L'indépendance ou l'annexion des provinces baltes.
. l'instauration d'une Ukraine indépendante sous protectorat austro-allemand.

-en Europe (a minima) :
. l'annexion du Luxembourg
. contre la France, l'annexion du bassin de Briey.

-En Afrique :
. l'annexion de ce qui restait du Congo français.
. l'annexion du Congo belge et des colonies portugaises (Angola et Mozambique).

Excusez du peu... A part cela, en effet, on pourrait trouver des points communs entre la guerre préventive napoléonienne et la guerre préventive "wilheminienne"...

Source (parmi d'autres) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_Fischer

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB