L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Déc 2018 14:58

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : A propos des éperons...
Message Publié : 03 Jan 2009 12:20 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Antommarchi a relaté que les éperons étaient petits. Noverraz l'a confirmé en évoquant les petits éperons d'argent. Certains amateurs, acquis aux légalistes, estiment donc qu'ils sont passés inaperçus de la majorité des témoins : ceux-ci, en deux minutes et dans l'émotion du moment se seraient certainement plus concentrés sur le visage et l'ensemble du corps que sur les éperons probablement moins visibles.
Cela ne signifierait pas pourtant que les éperons aient disparu mais simplement que les témoins auraient oublié d'en parler ou qu'ils ne se sont pas concentrés sur ce détail.
Coquereau toutefois les aurait vus et les mentionne; les éperons seraient donc bien présents en 1840.

Que faut-il penser de ces déductions hâtives ? D'abord que les éperons étaient bien présents en 1821. Simple constatation de bon sens, mais qu'il faut réitérer parce que certains légalistes avaient imaginé je ne sais quel scénario grotesque pour expliquer leur absence.

Plus intelligent, le raisonnement récent tend à expliquer l'absence de signalement par le manque de rigueur ou d'attention des témoins.

Premier épinglé, le docteur Guillard (que nos amateurs oublient régulièrement et systématiquement de citer). Or, c'est de tous les témoins celui dont les observations sont les moins contestables. Il l'a d'ailleurs revendiqué en déclarant : "Moi seul ai vu, moi seul ai touché"...

Viennent ensuite Rohan-Chabot, à qui ces mêmes légalistes reprochent d'avoir plagié le rapport de Guillard, puis Las Cases et Arthur Bertrand. Les témoignages de ces quatre personnes sont en effet les plus favorables à la thèse de la substitution.

Il est donc bien plus opportun de citer systématiquement Gourgaud et Coquereau dont les détails donnés sont parfois en contradiction avec les quatre précités...

C'est oublier qu'ils étaient nettement moins bien placés que Guillard pour réaliser les meilleures constatations.

C'est évidemment le cas de Coquereau qui se tenait devant le cercueil, certainement à six pas comme cela avait été notifié aux témoins par Chabot. Il résulte du déroulement des opérations que c'est bien Guillard, Chabot, le général Bertrand et Marchand qui étaient les plus proches.

Coquerau -qui n'a vu qu'une seule botte ouverte- ce qui permet d'affirmer qu'il était moins bien placé que les autres, aurait vu les éperons...

Malheureusement, dans la première relation manuscrite qu'il a faite et qui lui a servi ensuite pour rédiger sa publication en 1841, il ne les a pas mentionnés !

Ensuite, il reprend la belle formule littéraire employée par les témoins de 1821 et répétée ensuite jusqu'à satiété: "Napoléon, botté et éperonné" ! En ce qui nous concerne, nous pensons que Coquereau s'est laissé aller à un effet de style non conforme à la vérité, soit qu'il ait voulu embellir son récit, soit qu'une personne haut placée lui ait soufflé cette initiative...

Si les éperons avaient été présents, le docteur Guillard n'aurait pas manqué de le signaler, tout comme Marchand, dont on ne mentionne jamais le témoignage (dans sa lettre à Joseph). Il est vrai que Marchand n'a fait aucune observation concernant les bottes, mais il a évoqué les vases. S'il avait aperçu les éperons, tout au moins leurs attaches, il n'aurait pas manqué de le dire...

Conclusion : Coquerau -qui était le moins bien placé- a été le seul à évoquer les éperons par une formule douteuse. Il est donc permis d'écarter son témoignage. "Testis unis, testis nullus" !


_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 0:23 
Coquereau, pas bon! :plaster:
Il ne reste plus qu'à écarter le témoignage des autres, qui ont le toupet
de ne pas parler de l'absence des éperons (ça a du leur paraitre naturel).
Et tout devient tellement plus clair... :ordre:


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 11:39 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Excusez-moi, je ne comprends pas bien ce que vous voulez dire : pourriez-vous vous exprimer plus clairement ?

Sinon, vous avez raison : si les légalistes pouvaient écarter les témoignages des autres qui n'ont pas fait mention des éperons, tout deviendrait plus clair : les éperons étant bien présents -selon-eux- ceci ferait finalement une preuve de moins en faveur d'une substitution... :2:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 17:41 
Je voulais dire qu'après avoir écarté Coquereau pour avoir parlé des éperons, vous pourriez
écarter tous les autres pour avoir omis de dire qu'il n'y avait pas d'éperons (ce que, d'après vous,
ils n'ont pas manqué de voir?)
Donc, aucun témoin n'étant fiable, la place devient libre pour les interprétations.
:1010:


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 17:49 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Ecarter Coquereau ? Je ne l'écarte qu'en rapport de la fiabilité de son témoignage. sur ce qu'il rapporte concernant les éperons Nous sommes en présence d'une contradiction:

Coquereau évoque par une formule littéraire les éperons. Il ne le fait pas à chaud (comme en témoigne son manuscrit), mais après-coup, alors que Guillard ne mentionne rien à ce sujet. Entre Coquereau et Guillard, n'importe quel magistrat retiendrait plutôt le témoignage de ce dernier...

Quant au reste, c'est de la moquerie de votre part, cela n'appelle donc pas de réponse...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 18:29 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2005 13:28
Message(s) : 829
ClaudeM a écrit :
Je voulais dire qu'après avoir écarté Coquereau pour avoir parlé des éperons, vous pourriez
écarter tous les autres pour avoir omis de dire qu'il n'y avait pas d'éperons (ce que, d'après vous,
ils n'ont pas manqué de voir?)
Donc, aucun témoin n'étant fiable, la place devient libre pour les interprétations.
:1010:


Comprends rien du tout??? Pourquoi ecarter les temoins? BRH n'a jamaos parle d'ecarter les temoins.... :12: Suis d'accord, le temoin le plus fiable c'est le docteur Guillard. C'est lui le scientifique de la belle poule. :hélène:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 20:01 
Malher a écrit: "Comprends rien du tout??? Pourquoi ecarter les temoins? BRH n'a jamaos parle d'ecarter les temoins...."

Pourtant BRH avait écrit: "Conclusion : Coquerau -qui était le moins bien placé- a été le seul à évoquer les éperons
par une formule douteuse. Il est donc permis d'écarter son témoignage".


Comprends rien, ou sait pas lire? (pas se relire non plus) :humour:


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 04 Jan 2009 23:26 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Permis d'écarter son témoignage sur le point précis des éperons...

Il est le seul à en parler.
Il était le moins bien placé pour observer.
Il n'est pas confirmé par les dessins de Rigo...

Ps: on ne pourrait pas en dire autant de Guillard ! Si celui-ci est le seul à avoir vu quelque chose non mentionnée par les autres témoins, c'est à lui que doit être donné la préférence, car lui seul a vu, lui seul a touché...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 0:17 
Touché, oui, mais lui seul a vu, pas tout à fait.


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 9:13 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13684
Lui seul a touché, et lui seul a touché un des vases, pour constater les adhérences... C'est donc bien lui qui était le mieux placé pour observer les bottes, des pieds aux genoux... Il n'est pas acceptable de suggérer que Guillard ne les aurait pas aperçus ou qu'il aurait omis de les mentionner.

Dans un cas comme dans l'autre, l'observation isolée de Coquereau n'est pas crédible:

- Si Guillard ne les a pas aperçus, on se demande comment Coquereau aurait pu les distinguer !!! :16:

- Si Guillard les a vus, on se demande pour quelle raison il ne les a pas mentionnés ? Et surtout, Bertrand, Marchand, Noverraz et Ali qui n'auraient pas manqué de le faire, eux qui étaient présents en 1821... Noverraz surtout, qui avait été suspecté de les avoir volés !

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB