L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 25 Juin 2024 18:26

Le fuseau horaire est UTC+2 heures




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 03 Mars 2005 20:29 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 5:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie
:salut:
Pendant le premier trimestre de l’an XIII, JACQUES, le bottier de Napoléon Bonaparte lui fournit en plus de nombreuses paires de souliers, escarpins, mules et pantoufles, 10 paires de bottes à l’écuyère doublées de molleton et peluche de soie pour la somme de 800 fr.
En 1808 aussi pendant le premier trimestre, à la commande de chaussures en tous genres on trouve également la fourniture de 6 paires de bottes à l’écuyère doublées en peluche de soie dans toute leur hauteur, à 80fr la paire.
Au début de 1810 Jacques livrera encore 6 paires de bottes doublées de peluche de soie, et en juin de la même année de nouveau 6 autres paires. Son chausseur Jacques, nous raconte que l'empereur avait la mauvaise habitude d'attiser le feu des bivouacs avec le bout de ses bottes, serait-ce pour cette raison que Napoléon en faisait une telle consommation?
:yeux:
Juste petit détail, Napoléon ne mettait des bottes que pour monter à cheval et pour ne pas perdre du temps, gardait ses bas de soie blanche et enfilait ses bottes par dessus.
Cependant dans les appartements il portait toujours des bas de soie blanche et des souliers à boucles en or. Dès le Consulat, il avait exigé, qu’aux réunions du soir, on quittât les bottes pour les bas de soie et les souliers à boucle. Probablement dans l'intimité, Napoléon aimait aussi chausser des mules ou des pantoufles de velours rouge ou vert doublées d’agneau.
:yeux:
Revenons aux bottes:
Il me semble que la fabrication de bottes, doublées ou pas, se faisait et se fait encore, en modelant l'empeigne sur une forme en bois pour être clouée, cousue, et/ou collée sur une première semelle de base, celle-ci sera, ensuite, cousue à la semelle définitive à l’aide d’un gros fil très solide spécialement traité pour résister à l’humidité et être imputrescible.
Bien sur à la longue, le cuir de l’empeigne peut s’user et se craqueler surtout à la hauteur des articulations des doigts de pieds lors de la marche. Cependant, si les coutures des bottes cèdent elles devraient produire uniquement une séparation entre les deux semelles, l’empeigne restant unie à la première.
:yeux:
Si l’on regarde en détail la photo que Martin nous envoie, les bottes de Malmaison semblent encore en très bon état, même si le cuir est chiffonné (sûrement par manque d’embauchoirs) prouvant ainsi, que le chausseur Jacques employait un cuir très fin et souple, mais aussi, que les valet de chambre les ont bien cirées et graissées.
Rappelons que l’empereur avait la peau et les pieds très sensibles et un valet était spécialement désigné pour briser ses souliers neufs.
:yeux:
On suppose que lors de sa mise en bière, en 1821, Napoléon aura été chaussé de bottes en bon état, je ne vois pas Marchant lui mettre aux pieds des bottes usées jusqu'à la corde. Alors, comment les bottes de 1821 peuvent-elles laisser échapper, en 1840, des orteils nus?
Plusieurs témoins de l’exhumation furent formels et ont relaté ce fait.
Que s’est-il donc passé, les a-t-on décousues ou coupées intentionnellement de façon symétrique, ou y aurait-il eu quelques phénomènes de dégradation naturelle qui pourraient avoir provoqué une telle déchirure?
:yeux:
Martin soyez gentil rappelez-moi le nom du témoin qui ne vit qu'une seule botte décousue avec un seul orteil visible. Vous l'aurez surement déjà mentionné mais je ne m'en souviens plus. Merci

:3: Martin m'a, gentillement, donné la réponse : il s'agissait de l'abbé Coquereau qui avait noté qu'une botte était décousue et laissait bien voir quatre orteils et non un orteil comme j'avais erronément écrit.

_________________
«Les esprits sont comme les parachutes, ils ne fonctionnent que lorsqu'ils sont ouverts.» Pierre Desproges


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 04 Mars 2005 9:03 
Citer :
Si l’on regarde en détail la photo que Martin nous envoie


Bonjour Diana! :2:

Pouvons-nous aussi voir cette photo s'il vous plaît?

:20:


Haut
  
 
 Sujet du message : Sur le même sujet...
Message Publié : 29 Août 2007 14:20 
L’Empereur était constant dans l’habillement qu’il avait adopté: le chapeau à 3 cornes, l’habit d’uniforme des chasseurs à cheval de la Garde (NDLR: de colonel), celui des grenadiers pour le dimanche, des bottes à l’écuyère ou des bas de soie et des souliers à boucles. Pendant le premier mois de son séjour à l’île d’Elbe, il voulut mettre des pantalons blancs boutonnés en bas, avec des bottes à revers, il se trouva gêné dans cet accoutrement et revint à la culotte de casimir blanc et souliers à boucles. Lorsqu’en rentrant, on lui retirait ses bottes, il voulait qu’on lui mît aussitôt ses souliers sans qu’on lui changeât ses bas, ce qui pouvait se faire sans inconvénient, ses bottes étant propres à l’intérieur et ayant chaque jour une toilette fraîche. Cette habitude avait été prise à Paris où souvent, venant de faire une course à cheval ou rentrant de la chasse, il se rendait au Conseil d’Etat ou à celui des ministres, il ne se donnait pas le temps d’une nouvelle toilette, la sienne était toujours soignée dans toutes les parties, sa main était charmante, il en soignait les ongles avec soin, ses dents étaient fort belles, elles sont restées telles jusqu’à sa mort. (MARCHAND)
:sourire1:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Nov 2007 22:38 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 13:45
Message(s) : 1915
Bonsoir,

Parcourant ce sujet relatif aux chaussures portées par Napoléon, et notamment aux bottes impériales, il me revient cette petite anecdote survenue à Saint Pétersbourg, alors que Savary s'y trouvait en mission extraordinaire...

Dans le déroulement d'un dîner, un officier supérieur anglais vînt à évoquer "l'Egypte perdue", avec une certaine arrogance et une réelle malveillance à l'égard des troupes françaises.

C'est alors que Savary exaspéré, lui lança :

"-Nous avons perdu l'Egypte parce-que l'Empereur n'y était plus ; s'il eût envoyé une de ses bottes, c'eût été assez pour vous mettre en fuite." !




:salut:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+2 heures


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB