De Gaulle au banc d'infâmie...

L'après-Guerre et ses conséquences: la confrontation Est/Ouest jusqu'à la chute de l'URSS.

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par raphael charles » Lundi 07 Septembre 2009 10:35:37

J'ai oublié l'essentiel :oops: :oops: :oops: pour François :
l'erreur stratégique de Charles X qui a abandonné - contraint et forcé ou non ?.... ET parce qu'il n'ETAIT PAS L HERITIER LEGITIME au regard des Lois Fondamentales.... - la politique capétienne multi-séculaire des frontières naturelles de la France et s'est lancé dans l'aventure algérienne ...
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par François » Mardi 15 Septembre 2009 20:07:54

Ravi de vous retrouver chez notre ami Bruno , Charles ! La politique capétienne des frontières naturelles ( qui , soit-dit en passant ,est largement une invention d'historien...)fixe l'objectif minimal à atteindre : ce n'est pas une fin en soi ! Bien au contraire ! Soyons logiques ! Si la France capétienne est la première fille de l'Eglise catholique , c'est parce qu'elle en adopte la vertu première , c'est à dire l'universalisme ! La France n'a pas vocation à s'enfermer dans des frontières mais au contraire à faire éclater le monde comme le veut le message évangélique ! Sinon , pourquoi Saint-Louis serait-il allé mourir à Tunis et pourquoi des Français auraient reconnu les bouches du Saint-Laurent et celles du Mississipi ? Charles X s'inscrit dans cette tradition quand il plante le drapeau de la France royale sur Alger ! Il s'agit de libérer les mers des pirates qui les infestent depuis Alger et donc d'imposer les droits de l'homme qui sont ceux voulus par Dieu ! Et ceci se fait selon les principes chrétiens de tolérance et de respect des personnes , de leurs biens et de leur religion , conformément à la règle que le Roi Charles a fixée à son armée à son départ.C'est cette règle qui aurait dû régir l'action de la France en Algérie tout au long de sa présence jusqu'à la fusion totale qui fut sur le point d'aboutir en 1958 si de Gaulle n'avait pas tourné casaque au milieu du gué! Imaginez un instant ce que serait l'Algérie aujourd'hui si elle était restée dans le même ensemble que la France avec ses immenses richesses équitablement utilisées au service de ses populations , et quelle puissance représenterait cet ensemble constitué de part et d'autre de la Méditerranée ! Le rêve capétien s'est achevé à Alger lorsqu'a été brisé l'espoir de faire de la Méditerranée un grand lac qui , loin d'être une frontière naturelle étriquée pour la France, aurait bien au-delà constitué le socle de l'union Europe-Afrique dont tout destinait la France à prendre la tête ! Voila comment le racisme nationaliste des frontières naturelles aurait été vaincu et l'unité de l'humanité prodigieusement accélérée , comme le veut la vocation de la Sainte Eglise ! Le témoin a changé de main , comme disent les coureurs de fond ! God bless America !
Mes amis comptent plus que mes idées
François
 
Message(s) : 214
Inscription : Mercredi 14 Février 2007 19:25:24

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par raphael charles » Mercredi 16 Septembre 2009 11:57:11

Cher François,

Je craindrais trop d'indisposer certains lecteurs de ce forum pour oser répondre à divers éléments de votre argumentation, comme je le souhaiterais !

J'espère donc qu'il nous sera possible de reprendre ce débat très prochainement ; mais que BRH veuille bien me pardonner s'il me semble que cela ne pourrait se faire qu'ailleurs ...

En attendant voici une info aperçue tout à l'heure sur
http://www.fdesouche.com/ ( rubrique En Bref )
au sujet d'un événement survenu tout récemment dans une ville qui a été honorée par la présence du Général de Sonis ... et qui constitue une terrible illustration de notre collapsus politique et moral en un peu plus d'un siècle ! ...

" • Castres : la police n’entre pas dans le quartier de Laden. Dimanche 6 septembre, une heure du matin : de nombreux véhicules célèbrent la victoire de l’équipe de foot d’Algérie en défilant dans les rues de la ville, tous klaxons hurlant et musique à fond. Alertées par les riverains, deux voitures de police prennent en chasse le cortège jusqu’à l’entrée du quartier de Laden, où elles sont criblées de pierres par une cinquantaine de jeunes au visage masqué. La patrouille préfère alors se retirer, pour éviter d’« envenimer la situation ». .../...

Ce qui m'autorise à préférer à votre " God bless America " : " Coeur Sacré de Jésus sauvez la France ! " comme l'aurait dit le Général de Sonis, qui a du très probablement offrir sa prière du SALVE REGINA à Celle qui est venue le visiter sur le champ de bataille de Loigny, un certain 2 décembre 1870 !...
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par François » Samedi 19 Septembre 2009 18:40:57

Ce qui s'est passé à Castres , Charles , a sa source à Alger en 1962 lorsque la France , reniant tous ses devoirs , abandonnant les centaines de milliers de musulmans qui lui avaient fait confiance aux égorgeurs du FLN , et se couvrant à jamais de honte , accepta le statut de vaincue aux yeux de l'Islam et signa ainsi son arrêt de mort . Vous verrez de plus en plus de "Castres" , Charles , jusqu'à cette date , antérieure à 2050 , où , comme les églises d'Algérie , Notre-Dame de Paris sera transformée en mosquée.
Mes amis comptent plus que mes idées
François
 
Message(s) : 214
Inscription : Mercredi 14 Février 2007 19:25:24

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par raphael charles » Lundi 21 Septembre 2009 10:27:33

Pardonnez-moi, cher Francois, si à votre datation de l'année 1962 je serais plutôt enclin à préférer l'analyse prophétique qu'a faite le bienheureux Charles de Foucauld ! ...
Mais cela - qui modifie en outre totalement les perspectives pour demain - nous mènerait dans un champ qui serait ici hors sujet !...
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par raphael charles » Lundi 19 Octobre 2009 15:09:00

Pour illustrer le débat en cours, en attendant la prochaine Coupe du monde de foutebole ???

http://groups.google.fr/group/louisxvii-info-2/web/de-la-vie-politique
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par boisbouvier » Lundi 24 Septembre 2012 10:42:14

Tout gaulliste que je puis être je suis obligé de dire que De Gaulle porte les plus grandes responsabilités dans la décolonisation ratée qui fut la nôtre. Tant en Indochine qu'en Algérie en 45 il n'a pas prévu le mouvement général de libération des colonisés et posé les jalons du désengagement. Sa culture uniquement historique non prolongée par la réflexion sociologique ne lui permit pas contrairement à un Mendès-France par exemple, d'anticiper les évènements et de négocier avant l'explosion avec les éléments les plus modérés et/ou les plus francophiles des colonisés, un Ho-Chi-Minh ou un Ferhat Abbas, par exemple.
Par culture sociologique, j'entends principalement l'oeuvre de Tocqueville. Elle montre que l'inégalité des conditions est condamnée à terme car incompatible avec la modernité. Le drame algérien a consisté à laisser s'installer et se perpétuer une société à deux vitesses, une société inégalitaire. L'explosion révolutionnaire française (révolte de la roture contre la noblesse) aurait pu être évitée comme le montre l'histoire anglaise. Il faut anticiper et créer les bonnes lois ou poser les bonnes négociations au bon moment. En matière de décolonisation De Gaulle n'a rien vu venir.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par BRH » Lundi 24 Septembre 2012 11:29:06

Restons sérieux ! De Gaulle a quitté le pouvoir le 20 janvier 1946 et ne l'a retrouvé que le 1er juin 1958 ! Tout ce qui s'est fait entre ces deux dates ne lui est pas imputable. C'est la IVème république qui porte la responsabilité d'une décolonisation ratée ! Le bourrage des urnes en Algérie était une grande tradition socialiste, comme savait le faire le Gouverneur Général Léonard, SFIO bon teint ! Le désastre de Dien-Bien-Phu, est la conséquence directe des combinaisons des partis de droite et de gauche, visant notamment à écarter le général Salan, digne successeur de De Lattre...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3745
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par boisbouvier » Lundi 24 Septembre 2012 17:25:31

Au lieu de tendre la main aux leaders nationalistes d'Indochine et d'Algérie, De Gaulle, soit n'a rien fait, soit a réprimé fortement leurs révoltes comme en Kabylie en mai 45. Les nombreux musulmans incorporés pour se battre en Italie, en Provence et dans les Vosges auraient pu constituer des interlocuteurs valables. Il fallait multiplier les rencontres et les occasions de les promouvoir à des postes de responsabilité tant militaires que civiles. Ça pouvait même se faire dès 1943.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par BRH » Lundi 24 Septembre 2012 22:26:55

Les révoltes de Sétif et Guelma étaient un coup préparé par les indépendantistes de Messali Hadj et des communistes algériens. La répression des actes atroces commis par les terroristes a été finalement assez limitée. On est très loin des 40 000 morts annoncés par le FLN. Par la suite, encore une fois, la gestion est repassée aux partis de la IVème. Idem pour l'Indochine.

De Gaulle n'est pour rien dans l'écroulement du système.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3745
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par boisbouvier » Mardi 25 Septembre 2012 08:02:04

Par la suite, encore une fois, la gestion est repassée aux partis de la IVème. Idem pour l'Indochine.


Quand Leclerc est arrivé au Tonkin en 45 pour y rétablir la France après la capitulation du Japon un général américain (son nom m'échappe) lui dit que, l'Inde et l'Indonésie prenant ce chemin, la bonne politique consisterait en un désengagement du pouvoir colonial devenu obsolète . Leclerc lui répondit que c'était sans doute vrai mais que ses ordres étaient à l'opposé. De Gaulle vivait dans l'obsession de rétablirr la France à son niveau d'avant-guerre. Messmer dit la même chose.
En Algérie, qu'a-t-il fait pour combler le fossé existant entre les deux communautés ?
Qu'est-ce qui l'empêchait dès 1943 de nommer des préfets et des maires de grandes villes musulmans ? A-t-il donné des droits politiques aux Musulmans. En 36 le député socialiste Violette tenta d'en donner à 26 000 Musulmans. C'était trop : les colons le firent échouer.
Il n'en demeure pas moins que De Gaulle fut suprêmement sage en démissionnant en janvier 46 pour ne pas compromettre son image.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: De Gaulle au banc d'infâmie...

Message par Auguste » Mardi 02 Octobre 2012 10:29:36

De Gaule n'est pas responsable de ce qui se passe après lui ! Après le 20 janvier 46, c'est les partis réssuscités qui gèrent le pays et se partagent le gâteau. La merde dans les colonies, c'est eux qui la gèrent et on sait comment !!! :evil:
Auguste
 
Message(s) : 338
Inscription : Mardi 26 Juin 2007 21:44:44
Localisation : Portes de Bronze

Précédent

Retour vers Décolonisation et Guerre Froide (1946-1991)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron