Combats de Poix-Terron / La Bascule (15 mai 1940)

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Combats de Poix-Terron / La Bascule (15 mai 1940)

Message par BRH » Dimanche 10 Septembre 2023 17:34:20

http://www.ardennes1940aceuxquiontresis ... ge_id=2534

A la nuit, l’ennemi atteint la ligne Puiseux/Faissault.

A 12 h 30, attaque de chars soutenus par l’aviation à Poix-Terron/Montigny où le 33° Bataillon de chars de combat équipé de FT 17 (ceux de 1917 !!) est chargé d’appuyer la résistance de l’infanterie autour de Poix-Terron. Or ces chars ont un armement insuffisant, un blindage inexistant, présentent un danger d’incendie permanent et sont constamment victimes de pannes : train de roulement, boite de vitesses, embrayages latéraux, alimentation en essence. Les 63 chars qui composent le bataillon commandé par le chef de Bataillon Mahé sont rapidement mis hors de combat : 32 sont perdus sur panne mécanique, abandonnés ou sabordés et 31 détruits par les tirs ennemis. 2 officiers et 60 hommes de troupe sont tués. Les nombreuses carcasses resteront longtemps sur le terrain, notamment autour de Jandun.

Sur la route de La Bascule au Chesne, commune de Mazerny, des troupes allemandes venant de Poix-Terron s’affrontent à un bataillon du 208° Régiment d’Infanterie (53° DI) chargé de tenir la route sur 5 km. Il tente de ralentir la progression ennemie avant de recevoir un ordre de repli sur Mazerny/Hagnicourt. Une stèle a été érigée à leur mémoire.

A Faissault, 3 compagnies de la 3° demi-brigade de Chasseurs à pied sont chargées de la défense du village afin de ralentir l’avance ennemie. Des barricades sont élevées à l’entrée mais ne peuvent être fermées vu le flot continu de troupes qui refluent. Un groupe moto parti en reconnaissance se heurte à une colonne de chars lourds ennemis. Il fait rapidement demi-tour et vient alerter ses camarades. Les antichars sont mis en position. Le premier char qui apparaît écrase la frêle barricade ainsi que les chenillettes. Mais il est immobilisé par les tirs des canons de 25. Les autres chars arrivent et s’engage alors un duel entre chars et antichars. De nombreux servants sont tués mais immédiatement remplacés. 3 chars sont en flammes et 3 autres immobilisés. L’infanterie ennemie encercle le village mais elle est prise pour cible par les chasseurs installés dans les maisons. Tous les antichars sont finalement détruits. Les chasseurs s’accrochent aux maisons du Sud et sont au bord de l’épuisement quand ils constatent avec surprise le retrait de l’ennemi vers le Nord. Ce dernier a perdu la moitié de ses chars. Cette action retardatrice permet à nos troupes soit de repasser l’Aisne, soit d’arriver et de se mettre en position sur la rive gauche de la rivière.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4123
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron