Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Mardi 31 Mai 2016 21:45:32

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... daire.zoom

On lira ce mémoire avec un grand intérêt et pour ceux qui ne manqueront pas de le critiquer, nous attendrons la réplique !
Il est tiré du journal La Légitimité que je regrette de ne pas avoir lu en entier plus tôt...

Ref : n°1 & 2 du 6 janvier 1884.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Jomaxi » Mercredi 01 Juin 2016 12:51:21

Bonjour BRH,

Merci pour ce texte sur la survivance de Louis XVII.

Impossible de télécharger le document en entier sur le site de la BNF alors qu'avant cela était possible.

Marie-Julie Jahenny a prophétisé sur le retour du roi de France :
http://www.marie-julie-jahenny.fr/quelq ... d_Monarque

Vous pouvez trouver beaucoup de textes téléchargeables gratuitement ici :
http://www.a-c-r-f.com/principal.html

Bien à vous
Jomaxi
 
Message(s) : 15
Inscription : Mercredi 01 Juin 2016 12:37:42

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Richelieu » Mercredi 01 Juin 2016 16:01:54

J'ai parcouru le texte de la Légitimité rapidement. C'est très bien fait, sous forme d'un dialogue rapide et affirmatif qui présente bien les points saillants du dossier Nauendorff (comme ils écrivent).
Il est vrai qu'à mettre toutes ces choses dans la balance, face aux points contradictoires ou aux points obscurs ou en défaveur, il y a eu peu de changement depuis cette époque. Le livre de Reicher Sgradi présente un peu le même dossier et date de 1967. L'énigme Naundorff Louis XVII pèse toujours beaucoup!
Richelieu
 
Message(s) : 38
Inscription : Mercredi 18 Novembre 2015 00:02:12

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Auguste » Vendredi 03 Juin 2016 09:09:54

Voilà qui est fort, mais qui revient un peu tard... L'ADN -arbitre suprême- a tranché ! Naundorff, proche des Bourbons, ne l'était cependant pas et surtout, il n'est pas Habsbourg par sa mère... Allez donc contre cette puissante vérité autant que vous le voudrez, il n'en demeure pas moins que l'affaire est réglée. Après ça, agitez autant que vous voudrez de vieilles lunes, remuez ciel et terre, cela ne changera plus rien à l'affaire !!! Pour moi, c'est la dernière intervention de ce genre ici. ça ne sert plus à rien de discuter avec des gens qui n'admettent pas les arrêts de la science... :lol:
Auguste
 
Message(s) : 301
Inscription : Mardi 26 Juin 2007 21:44:44
Localisation : Portes de Bronze

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Lys111 » Vendredi 03 Juin 2016 10:08:42

Il se trouve Auguste que les choses n'ont pas été faites dans les règles de l'art : incertitude quant aux matériaux analysés (cheveux dits de Louis XVII), pas d'analyses seulement parallèles, analyses de Madame Royale et de la Duchesse d'Angoulême réalisées mais non publiées.....

Le dossier scientifique n'est pas clos ne vous en déplaise.

L'ami Lys (bien trouvé Auguste ! :lol: )
Lys111
 
Message(s) : 135
Inscription : Mardi 22 Avril 2014 22:07:08

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Vendredi 03 Juin 2016 10:19:02

Voilà qui est expéditif ! Renvoyons à ce que nous en avons dit à la rubrique des "généticiens". Au reste, il y a bien des particularités, des paroles (dûment notées) que nous nous réservons de faire paraître le jour venu. En conséquence, en effet, nous ne nous sentons nullement tenu par les derniers "arrêts" de la génétique, éclairés par les commentaires de son auteur. Passons...

Il serait intéressant de mettre en valeur un argument auquel nous n'avions pas pensé, ne l'ayant pas trouvé dans les assommantes disputes sur le signe présent à la cuisse gauche de Naundorff. Il y a eu là des polémiques sans cesse renaissantes, au point que les anti-naudorffistes finissent par dire : "si Naundorff possédait ce signe, prouvez-donc que Louis XVII en était porteur" ! Et de là, nouvelles polémiques sur le "témoignage" du docteur Jeanroy, et plus tard sur celui de son arrière petit-fils, le colonel Jeanroy...

Mais Naundorff en était indiscutablement porteur, puisqu'il n'a pas hésité à le faire attester par des médecins et à le communiquer à la duchesse d'Angoulême. Si -comme le dit la brochure- ce signe n'avait pas appartenu au Dauphin, la duchesse n'aurait pas manqué de le faire savoir et proclamer hautement que c'était bien la preuve que Naundorff n'était pas Louis XVII ! Or, comme il est justement remarqué, jamais la duchesse d'Angoulême n'a fait paraître le moindre démenti sur ce fait. Elle s'est tue, ce qui était à l'évidence reconnaître l'existence de ce signe chez son frère. Et si son frère le possédait -tout comme Naundorff- l'évidence de l'identité s'impose !

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6 ... daire.zoom

"Il y a l'aveu de la duchesse d'Angoulême qui n'a jamais fait démentir que son frère eût ce signe, quoique Nauendorff s'en prévalût auprès d'elle, etc."

Ps : Lys, nos messages se sont croisés... :wink:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Mardi 07 Juin 2016 22:31:50

Et pour préciser, voilà comment la duchesse répondit à une demande de Sosthène de La Rochefoucauld :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5 ... .item.zoom

Une formule alambiquée qui ne dit rien sur la particularité évoquée !

A la suite, on aura aussi la réponse à la prétendue clarification offerte par la famille de Tourzel ! La réponse alléguée existe bien, mais outre qu'elle manque de précision, elle émane de la "famille". Qui donc a répondu, Pauline ou ses frères ? Cela n'est pas dit... A moins que ça ne soit le comte de Béarn, aide de camp de Louis-Philippe ? :lol:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Lundi 04 Juillet 2016 12:45:16

Pour les fainéants (y'en a plus qu'on croit) :

Le soi-disant Naundorff était le fils de Louis XVI et de Marie-Antoinette !

(Abbés Berton et Dupuy, Henri Provins, Otto Friedrichs, Foulon de Vaulx, Albert Renard, général de Cornulier-Lucinière).

1°/ Parce que Naundorff avait la mémoire du dauphin. Vingt serviteurs de Louis XVI, témoins compétents de l'enfance du prince, l'ont constaté dans leurs fréquentes relations avec ledit "Naundorff" au cours des années 1833, 34, 35 et 36, et nous en ont laissé témoignage oral, écrit, assermenté, notarié et judiciaire.

2°/ Parce que Naundorff avait les mêmes cicatrices accidentelles que le Dauphin ; les marques d'inoculation identiques ; le signalement identique des yeux, des cheveux, du front, du menton à fossette, de la poitrine, de tout le corps ; la double ressemblance des traits, du geste, de la démarche, de la voix avec les deux Maisons de Bourbon et d'Autriche ; la position des dents identiques, les rides si spéciales du cou identiques, l'excroissance au sein droit identique ; et sur la cuisse gauche, le signe du Saint-Esprit, c'est à dire une forme de pigeon essoré et plongeant, naturelle et non-tatouée identique.

3°/ Parce que Naundorff se croyait et, par conséquent, se savait le Dauphin. Il a prouvé ce fait d'intime conscience :

a/ en se soumettant au jugement de tous ceux qui pouvaient dénoncer l'imposture : les anciens serviteurs de Louis XVI, la duchesse d'Angoulême, les tribunaux français ;
b/ par une affirmation constante de son identité, sans jamais aucune faiblesse ni dans la persécution la plus odieuse, ni dans la détresse la plus cruelle, causées par cette affirmation, ni dans la joie et dans l'intimité la plus stricte, ainsi que le démontre sa correspondance avec son épouse publiée soixante ans après sa mort !

4°/ Parce que les gouvernements de la Prusse, de la Saxe, de la France, de l'empire britannique et de la Hollande ont cru que Naundorff était vraiment Louis XVII !
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Jomaxi » Lundi 04 Juillet 2016 14:01:19

Donc c'est le garçon qui s'appelait Louis-Charles. Et a-t-il eu une descendance masculine ? Si oui, il serait en tête de liste pour la prétention au trône de France.
Jomaxi
 
Message(s) : 15
Inscription : Mercredi 01 Juin 2016 12:37:42

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par LaFéeNolwenn » Samedi 31 Décembre 2016 20:58:02

Problème: le Duc de Normandie était amnésique sur la période 1795-1810 :o
Auparavant et après, il a toute sa mémoire, nous voilà rassurés
Memento quia pulvis es
Avatar de l’utilisateur
LaFéeNolwenn
 
Message(s) : 49
Inscription : Mardi 04 Novembre 2014 15:57:51
Localisation : Royaume de France

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Dimanche 01 Janvier 2017 18:20:21

C'est une simple assertion de votre part. Mais, certainement, vous allez nous la démontrer... :roll:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par LaFéeNolwenn » Dimanche 01 Janvier 2017 19:22:37

BRH a écrit :C'est une simple assertion de votre part. Mais, certainement, vous allez nous la démontrer... :roll:

merci ami BRH, mais depuis ce post, vous m'avez aimablement renseigné sur sa vie tumultueuse entre 1795 et 1810 dans un autre post, une vie digne du comte de Monte-Cristo, tout un symbole
Memento quia pulvis es
Avatar de l’utilisateur
LaFéeNolwenn
 
Message(s) : 49
Inscription : Mardi 04 Novembre 2014 15:57:51
Localisation : Royaume de France

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par Jomaxi » Lundi 02 Janvier 2017 14:18:40

Peut-être que des réponses seront trouvées sur ce site :

https://archive.org/

On peut télécharger certains documents.
Jomaxi
 
Message(s) : 15
Inscription : Mercredi 01 Juin 2016 12:37:42

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par LaFéeNolwenn » Dimanche 08 Janvier 2017 13:05:09

Un grand merci à toi Jomaxi
grâce à toi, j'ai peu consulter le livreImage

j'ai pu relever aux pages 150 et 151
extraits>>>

>>>>""Dumangin et Pelletan appelèrent Lassus, professeur de médecine
légale, et ancien chirurgien de Madame Victoire, tante de
Louis XVI, et Nicolas Jeanroy, professeur à l'Ecole de médecine.
L'autopsie, nous dit M. Bégis, fut faite en présence de Lasne et
de Gomin, du commissaire Damont, qui avait assisté aux derniers
moments du jeune prince, de Meunier, Gourlet et Baron, guichetiers.
Tous avaient connu le Dauphin à diverses époques de sa
vie, ils ne manifestèrent aucun doute sur l'identité du cadavre que
les médecins ouvraient devant eux. Le procès verbal d'autopsie est
conservé aux Archives
. Les Naundorffistes ont attaqué sa rédaction.
Or, cette rédaction est conforme aux règles reçues. Si les
médecins déclarent seulement avoir pratiqué l'autopsie d'un corps
« qu'on leur a dit » être celui de Louis XVII, c'est que telle était
bien la formule en vigueur ; de même, les commissaires du Châtelet,
apposant les scellés après décès, se bornaient à constater
qu'ils avaient été mis en présence d'un corps (( qu'on leur avait dit
être celui de telle personne ». C'était aux autorités administratives
et judiciaires qu'il appartenait d'établir l'identité du défunt, nous
verrons qu'elles n'y manquèrent pas. Au reste, les médecins reconnurent
les lésions déjà remarquées par Barras et par Harmand,
et Pelletan, en enlevant à la dérobée le coeur de Louis XVII,
authentiqua de la manière la plus formelle son procès-verbal. Le
Mémoire publié dans la Revue rétrospective en 1894 l'établirait
formellement s'il était utile.

L'opération, commencée à onze heures et demie du matin, prit
fin à quatre heures du soir.
Le même jour, à huit heures du matin, quatre délégués du
Comité de salut public vinrent constater le décès et donner les
ordres relatifs à l'inhumation. Afin d'éviter tous soupçons, on fit
monter à midi, dans la chambre d'autopsie, les sous-officiers et
officiers de la garde montante et de la garde descendante, qui
reconnurent le cadavre et signèrent leur attestation, au nombre
d'une vingtaine, sur le registre de la tour.

Le second commissaire de service au Temple le 21 prairial,
Etienne-Joseph Guérin, commissaire de la section de l'Homme
armé, a laissé dans ses papiers la minute de son rapport. Ce document,
communiqué par la famille Guérin à M. de La Sicotière,
montre que l'ordre du Comité de salut public, réglant les obsèques
« suivant les formules ordinaires, en présence du nombre de
témoins désigné par la loi », parvint au Temple à quatre heures
et demie. Le même jour, à six heures, le commissaire de police de la section rédigea le certificat qui devait servir à dresser l'acte de
décès à la municipalité (i). « Vers huit heures, dit Guérin, le
corps, enveloppé d'un drap, fut mis en bière dans un cercueil de
bois blanc, par les porteurs employés ordinairement pour les inhumations...
le corps sortit du Temple à huit heures et demie, par
la grande porte. La foule fut écartée sans beaucoup de peine et
arrêtée à l'entrée de la rue de la Corderie par une halte d'un
détachement qui forma ainsi une barrière. Le convoi parvint sans
difficulté au cimetière Sainte-Marguerite. »
Le procès-verbal d'inhumation, cité par M. Bégis, {loc. cit., p.
28-29), signé de Dominique Godet et de Nicolas-Laurent Arnould,
commissaires de la section du Temple, nous apprend que ces
commissaires, accompagnés des citoyens Jacques Garnier, chef de
brigade de la section de Montreuil, Pierre Vallon, capitaine de la
même section, Lasne, commissaire de garde au Temple, ont
conduit le corps au cimetière Sainte-Marguerite, rue Bernard,
faubourg Antoine, lieu ordinaire des inhumations de l'arrondissement,
où il a été déposé dans une fosse qui a été recouverte en
leur présence. L'acte de décès fut dressé à la mairie le 24 prairial,
dans la forme et dans les délais usités.

Il est enfin établi que le corps de Louis XVII fut conduit au
cimetière, non dans une voiture, qui aurait pu être pourvue d'un
double fond où se serait caché, vivant et bien portant, le véritable
Louis XVII, mais sur une civière, dans un cercueil de bois blanc
sans aucune marque, d'une longueur de quatre pieds et demi,
porté par quatre personnes, qui se relayaient deux par deux ; le
cercueil fut déposé dans la fosse commune, en présence de témoins
qui n'avaient pour ainsi dire pas perdu de vue le malheureux
Dauphin depuis son agonie.
Tant de précautions réduisent à néant toute hypothèse de
substitution d'enfant.""



Pour reprendre l'expression de notre bon ami BRH"...soit autant de témoins compétents qui ont constaté tous ces faits et nous en ont laissé témoignage oral, écrit, assermenté, notarié et judiciaire."
Bon, nos amis naundorffistes rétorqueront que tous ces témoins ne valent RIEN et que seuls les témoins de Naundorff font foi de leur exactitude :?
Memento quia pulvis es
Avatar de l’utilisateur
LaFéeNolwenn
 
Message(s) : 49
Inscription : Mardi 04 Novembre 2014 15:57:51
Localisation : Royaume de France

Re: Résumé des preuves en faveur du Duc de Normandie

Message par BRH » Dimanche 08 Janvier 2017 14:48:09

Que c'est fatiguant de répondre à des gens qui ne font pas l'effort de lire préalablement !

Voyez donc ici :

viewtopic.php?f=8&t=373&p=3617&hilit=pelletan#p3617
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3593
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Suivant

Retour vers Affaire Louis XVII

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron