Les cheveux du Professeur Lucotte

Re: Les cheveux du Professeur Lucotte

Message par Lys111 » Mardi 09 Février 2016 11:50:37

Bonjour, je comprends ce qu'exprime Richelieu : une façon de dire que le mal n'existe pas puisque son action peut permettre l'éveil ou la révélation par contraste de ce qui est juste et de ce qui ne l'est pas.
Il est sûr que dans une optique holistique tout naît d'un point et tout y retourne et que les espaces créés entre temps sont un perpétuel jeu de danse et d'équilibre. Ainsi les forces et les formes du vide doivent compenser les forces et les formes du plein.
Si l'on revient pragmatiquement à l'échelle de notre quotidien humain, les unes portes néanmoins de grandes souffrances et les autres de grandes joies. Le mensonge, la duplicité, le crime existent ainsi que la bienveillance la générosité et la santé.
La question à laquelle l'être humain est confronté est celle des limites de son pouvoir quant au choix des forces qu'il incarne, qu'il véhicule. Nous sommes tous tentés par différentes forces, de destruction ou de création. Certains décident de les servir, certains décident de ne pas les servir et d'autres n'ont pas le choix.
À chacun sa conscience et à chacun sa jouissance.

Ce sujet est directement relié à la question qui nous intéresse ici. Il semble que Louis XVI, pris dans le filet des évènements ait décidé de s'en remettre entièrement à la volonté du Père. Il a pris quelques initiatives pour essayer de s'en sortir de sa propre volonté, comme le retrait à Montmédy, mais toutes ont échoué et il s'est fait dévoré par les forces de la destruction.
La question Louis XVII, puisqu'elle demeure n'en déplaise à ses contempteurs, est totalement imprégnée de cette dimension mystique : l'articulation du bien et du mal, le mystère de la volonté divine.
Lys111
 
Message(s) : 136
Inscription : Mardi 22 Avril 2014 22:07:08

Re: Les cheveux du Professeur Lucotte

Message par Bergeronnette » Jeudi 11 Février 2016 19:48:15

Bonsoir Messieurs,
Parfaitement d'accord avec "Richelieu" et BRH ! Il n'est nullement question d'attaquer le professeur (personnellement, je l'ai défendu sur le CRIL 17 et déjà félicité pour son travail !) Le "traîner dans la boue", ça, c'est le "talent" (hummm !) de certains "spécialistes" auto-proclamés à court d'arguments valables !
D'un mal peut sortir un bien ! O.K. c'est la définition de l'expression "Le diable porte pierre" (Satan étant le "plus grand commun diviseur !", il est naturellement divisé contre lui-même !).
Oui, les élucubrations de ces messieurs continuent de faire parler de l'affaire et, au fond, le public remarque fort bien l'absence de contradicteurs donc l'absence de débat !!! Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles ! Et quant à ceux qui ont lu "Sang Royal" par curiosité ou (hélas, et c'est mon cas) par devoir, ils ont pu juger sur pièce du niveau d'incompétence de l'auteur !
Amitiés à tous.
Bergeronnette
 
Message(s) : 82
Inscription : Dimanche 10 Octobre 2010 18:33:05

Re: Les cheveux du Professeur Lucotte

Message par Richelieu » Dimanche 14 Février 2016 15:41:50

D'abord un salut très cordial à Lys 111 et à sa belle réponse à mes modestes remarques sur le bien et le mal.
Un clin d'oeil à Bergeronnette qui rappelle la nécessité du respect devant quelqu'un comme le Prof Lucotte, qui peut se tromper dans le présent, mais dont on ne peut nier la valeur du passé, et donc la légitimité. En plus, s'il se trompe dans le présent, l'affaire Louis XVII est devenue si complexe, que cela peut être une erreur très partielle.

D'ailleurs sa position semble intéressante. A l'inverse de Mrs Delorme et Bachelet qui pensent que 1) Louis XVII est mort au Temple 2) Naundorff est forcément un imposteur, le professeur Lucotte, se fondant sur son analyse de la mèche dite de Reiset, dit 1) L'enfant disséqué, prélevé par Pelletan, n'est pas Louis XVII 2) Nous ne pouvons donc du tout être certain qu'il est mort au Temple, et le plus probable est que si on lui a substitué quelqu'un, il a été 'exfiltré' 3) Hugues de Bourbon (Naundorff) est apparenté aux Bourbons 4) la mèche analysée récemment attribuée à Louis XVII montre une incompatibilité avec les cheveux de Naundorff du pt de vue de la lignée maternelle, donc l'enfant porteur de ces cheveux n'est pas le même que celui revenu sous le nom de Naundorff. C'est là qu'une mesure d'erreur peut apparaître, comme bien d'autres l'ont souligné ici: la traçabilité de la mèche attribuée à Louis XVII

Le Professeur Lucotte a donc une position intermédiaire, non fondée sur ses croyances personnelles, mais sur la suite de ses analyses, qui reconstruisent une sorte de puzzle génétique. Je crois comprendre qu'il va sortir d'autres pièces du puzzle..;

J'avoue très modestement que pour ma part, je suis avec attention tous les développements de l'affaire, mais ce serait une joie immense que de retrouver, vivants en bonne santé mentale et physique, des descendants directs de Louis XVII, qui ne serait donc pas mort. Ce serait un conte de fée. Mais j'accepte que la réalité puisse s'exprimer autrement...
Richelieu
 
Message(s) : 38
Inscription : Mercredi 18 Novembre 2015 00:02:12

Précédent

Retour vers Affaire Louis XVII

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité