Les cheveux du substitué ?

Les cheveux du substitué ?

Message par BRH » Lundi 16 Mars 2015 18:30:42

Suite à la publication des travaux du Pr Lucotte sur la mèche Reiset (effectués à la demande de Mme de La Chapelle, présidente du Cercle Louis XVII), une discussion passionnante a débuté sur le CRIL17 :

http://cril17.org/2015/03/12/autour-dun ... ment-45958

Nous semblons toucher près du but pour faire reconnaître que nous sommes bien en présence des restes de l'enfant mort au Temple en juin 1795 et que ce dernier ne pouvait évidemment pas être Louis XVII, comme tout le laissait penser jusque-là ! L'existence d'un substitué est donc bien proche d'être reconnue !

BRH dit :
16.3.2015 à 18:12

Il me semble que le texte du Pr Lucotte a été modifié à la relecture de son rapport sur quelques points mineurs ?

Cela étant dit, il convient de reconnaître l’excellence de son travail, ce dont je me réjouis. D’ailleurs, en octobre 2013, j’avais suggéré à Madame de La Chapelle de confier au Pr Lucotte cette mèche pour examen et ensuite, je n’ai pas manqué d’insister auprès de ce dernier pour accomplir ce travail. Evidemment, on pouvait espérer en tirer de l’ADN, mais ceci s’est révélé impossible. Quoi qu’il en soit, le résultat est là. Les dépôts constatés en vue de « blondir » les cheveux revêtent une importance extrême.

Est-ce suffisant pour conclure que nous sommes bien en présence des cheveux de l’enfant mort au Temple en juin 1795 ? Je serais tenté de le soutenir, comme l’affirment les éminents intervenants. Mais je crains fort que l’on nous oppose un manque de traçabilité, au nom de l’histoire officielle.

L’examen du crâne, scié au niveau des orbites, selon la description même de Pelletan, permettait déjà de l’affirmer. On connaît les dénégations qui ont été opposées à cette évidence.

La comparaison avec la mèche Damont ferait probablement taire toutes les contestations. Surtout si l’on y retrouve les fameux dépôts ! Toutefois, comme nous sommes en présence d’une question qui touche à la politique, je n’en suis pas absolument certain.

Pour ce qui est d’une demande d’annulation de l’acte de décès sur ces bases, l’idée est séduisante. Les lumières de François-Marie seraient les bienvenues…


Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3599
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les cheveux du substitué ?

Message par BRH » Mardi 24 Mars 2015 12:10:32

J'ai eu l'occasion de discuter du problème avec un "civiliste" accompli ; voici son avis : les chances d'une action en rectification d'état-civil de la part d'un simple particulier aujourd'hui se heurterait d'abord à l'intérêt à agir. Selon lui, seul le ministère public pourrait agir au titre de l'intérêt historique. A moins vraiment qu'une action soit engagée par un représentant de la famille des Bourbons (Bourbons-Parme ?).
Passé ce premier obstacle, il resterait le fond. Il faudrait établir que l'enfant aux mèches rousses est celui mort au Temple : autant dire impossible car le Pr. Lucotte n'a fait que constater avoir examiné des cheveux roux... cela ne renverse pas la présomption d'authenticité qui s'attache à l'acte de décès dont le lien n'est pas établi avec l'enfant roux. Ensuite, à supposer que le Pr. Lucotte ait démontré quelque chose, il resterait à établir que la mèche Reiset est celle du Dauphin, ce qui est judiciairement voué également à l'échec en l'absence de traçabilité certaine... Toutefois, cela ne serait pas totalement impossible : à condition d'étudier la mèche Damont qui présente un caractère sérieux comparable à celui du cœur. Si elle confirme le cœur, elle détruit tout. Dans le cas contraire, tout devient possible !
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3599
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les cheveux du substitué ?

Message par SIRACOURT » Lundi 04 Mai 2015 00:29:39

Bien dit. Tout à fait d'accord!...
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada


Retour vers Affaire Louis XVII

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité