Robespierre voulait il mettre un terme à la Terreur?

Robespierre voulait il mettre un terme à la Terreur?

Message par MagicXarko » Samedi 15 Septembre 2007 09:16:31

Je viens de lire que Napoléon avait dit, selon Las Cases, avoir vu des lettres de Maximilien Robespierre à son frère où il dénonçait les excès de la Terreur. L'Empereur tenait aussi de Cambacéres qu'on avait étouffé la voix de Robespierre alors qu'il entendait mettre fin à la Terreur.

J'avoue que cela me surprend et me laisse dubitative mais, d'un autre côté, Napoléon ayant prononcé ces paroles bien après les faits et sans jamais avoir pris part à la Terreur, j'en viens à m'interroger.

Comme je manque d'éléments pour me forger ma propre opinion, j'aimerais savoir quels sont vos avis sur la question.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Message par BRH » Samedi 15 Septembre 2007 09:50:11

Je pense -en effet- que Robespierre avait réalisé que les jacobins allaient trop loin ! Cependant, il envisageait certainement d'envoyer au rasoir national ses opposants, comme Tallien, Fouché, Barras et quelques autres.

Ces derniers le prirent de vitesse et firent retomber tout l'odieux de la Terreur sur sa tête !

Sans être le seul, Robespierre demeure bien un des principaux responsables de la Terreur.

Ajoutons que sa chute a sauvé un certain nombre d'éminentes personnalités comme Joséphine et Hoche. Pour le célèbre poète André Chenier, il s'en fallut de quelques jours pour sauver ce brillant écrivain qui promettait beaucoup...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par MagicXarko » Samedi 15 Septembre 2007 09:59:46

Merci de votre réponse Bruno.

Je suis tout à fait d'accord avec votre résumé de la situation mais j'aurais aimé savoir s'il existait des témoignages allant dans le sens des affirmations de l'Empereur.

Ajoutons que sa chute a sauvé un certain nombre d'éminentes personnalités comme Joséphine et Hoche.


Effectivement et je m'en réjouis.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Message par BRH » Samedi 15 Septembre 2007 10:21:50

Je pense, en effet, qu'il existe des témoignages allant dans ce sens. Mais je ne suis pas un spécialiste de Robespierre. Il faudrait demander à Philippe Royet...

Voici l'adresse de son forum: http://www.royet.org
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par MagicXarko » Samedi 15 Septembre 2007 12:04:45

Je vous remercie pour ce lien très intéressant Bruno. Je suis moi aussi très loin d'être une spécialiste de Robespierre aussi me permettrais-je de coter cet extrait emprunté à monsieur Royet.

Sur le 9 thermidor et sur ses conséquences, interpellé 10 ans plus tard par Bonaparte, Cambacérès devait répondre : “ C’est un procès jugé mais non plaidé ”. Dans ses mémoires écrites sous la Restauration, mais publiées il y a peu, le même Cambacérès (page 258 du tome I) fait une remarque qui à mon sens mérite d’être citée :

Au cas que Robespierre l’eût emporté, point de doute qu’il n’eût agi comme les Thermidoriens, et qu’il n’eût cherché à donner en apparence une autre direction au gouvernement. Aurait-elle eu des résultats aussi favorables que ceux qui ont suivi le 9 Thermidor ? J’ai peine à le croire ; et sous ce point de vue il est constant que la manière dont fini cette journée doit la faire considérer comme un bonheur public.

Que penser de cette phrase sibylline ? Le simple fait, pour un homme aussi important que Cambacérès et qui fut proche des Montagnards avant d’être un des chefs de la période post thermidor, de poser la question de savoir si la chute de Robespierre a été une bonne chose peut surprendre. A l’époque où il écrit ses mémoires il ne fait de doute pour personne que Robespierre était un tyran, or Cambacérès s’interroge.


Sans prendre pour autant le parti de Robespierre, je suis satsfaite de le voir dépeint autrement que comme un martyr ou un monstre assoiffé de sang. J'ai toujours été dérangée par le fait que les thermidoriens et les membres du Comité de Salut Public, sensés être solidaires dans les prises de décisions, en aient fait un bouc émissaire.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Message par duc de Raguse » Dimanche 16 Septembre 2007 21:25:56

Bof ! je reste assez perplexe devant les sentiments de P.Royet, qui demeure un robespierriste de premier ordre.
Heureusement, il ne s'en défend pas, mais cela apporte une subjectivité supplémentaire à sa réflexion.

Lorsqu'on regarde la loi de Prairial, voulue par Robespierre et l'origine du 9 Thermidor, à savoir une possible nouvelle charette de Conventionnels se dirigeant vers la guillotine, on peut plus que douter de cette affirmation. :?
duc de Raguse
 

Message par MagicXarko » Dimanche 16 Septembre 2007 21:33:01

Je continue de douter Duc de Raguse mais les mémoires de Cambacéres ont, pour moi du moins, renforcé la crédibilité de ce qu'affirmait l'Empereur.

Cela étant, d'autres pièces et d'autres sources donneraient plus de poids à cette hypothèse.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Robespierre.

Message par pilayrou » Lundi 17 Septembre 2007 15:40:17

Voir rubrique Louis XVII - "Qu'est-ce ?".
pilayrou
 

Message par duc de Raguse » Lundi 17 Septembre 2007 19:23:16

Je ne vois pas trop le rapport... :roll:
duc de Raguse
 

Lettre.

Message par pilayrou » Mardi 18 Septembre 2007 03:52:01

Ca ne vous intrigue pas ? Vraie ou fausse ? Double jeu ? Manipulateur ?
pilayrou
 

Message par MagicXarko » Mardi 18 Septembre 2007 11:52:21

A priori, je n'accorderais pas grand crédit à cette lettre Palayrou. Non parce qu'elle incrimine Robespierre mais parce que le rapport de Courtois est sujet à caution non seulement pour les partisans de l'Incorruptible mais pour des historiens qui ne l'apprécient pas.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Robespierre.

Message par pilayrou » Mardi 18 Septembre 2007 15:59:04

J'en conviens, mais pourquoi alors avoir publié tant de choses au fond sans intéret ? Quelques pièces "authentiques" auraient suffi ! (vous pouvez télécharger le rapport Courtois sur Gallica).
Et puis, il devait bien y avoir des papiers chez Robespierre et ses agents.
pilayrou
 

Message par MagicXarko » Mercredi 19 Septembre 2007 08:17:01

Merci pour le renseignement concernant Gallica Palayrou. J'ai commencé à lire le rapport dont je n'avais jamais vu que des extraits.

Concernant le pourquoi de l'escamotage et de la création de certaines pièces, les raisons ne manqueraient pas. La nécessitée supposée ou réelle d'empêcher une réaction de la part des partisans de Robespierre en est une.
Avatar de l’utilisateur
MagicXarko
 
Message(s) : 10
Inscription : Jeudi 13 Septembre 2007 12:32:45
Localisation : Liège

Re: Robespierre voulait il mettre un terme à la Terreur?

Message par BRH » Vendredi 20 Mai 2011 18:30:02

Pour un rapide résumé, une émission célèbre à la source de bien des vocations d'historiens :

http://www.dailymotion.com/video/x7rrk5 ... art-1_news

La Caméra explore le Temps.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Robespierre voulait il mettre un terme à la Terreur?

Message par boisbouvier » Mardi 03 Juillet 2012 09:11:19

Reynald Secher, vous connaissez ?
Il a le mérite de donner au "populicide" vendéen sa portée moderne et actuelle, celle d'un génocide avant la lettre.
En effet, des colonnes infernales de Turreau qui accablèrent la Vendée vaincue et désarmée en 1794, il y a deux choses à dire.
D'une part, elles tuèrent les populations civiles de la Vendée militaire (quatre demi-départements) indistinctement, hommes, femmes, enfants, vieillards, ex-révoltés ou patriotes, causant la mort de 117 000 innocents, coupables seulement d'être nés sur une terre jugée impure par les membres des comités. D'autre part, ce génocide fut non seulement toléré mais ordonné à deux reprises par le Comité de Salut Public (1° août et 1° octobre 1793) puis approuvé par lui ensuite.
Selon nos modernes critères, ce comité et son chef Robespierre paraissent "insauvables". Il n'y eut que trois vrais génocides dans l'Histoire moderne : celui des Juifs, celui des arméniens,celui des vendéens. Robespierre, Enver Pacha, Hitler... dans le même sac.

Curieusement, le mot "populicide" est dû à un communiste archaïque : Gracchus Babeuf.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Suivant

Retour vers La Révolution et la 1ère République (1789-1804)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron