La prétendue trahison de Louis XVI...

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par raphael charles » Jeudi 12 Mars 2009 23:10:32

Duc de Reichstadt a écrit :Bonsoir, je ne comprends pas la question?


Nous sommes donc à l'extrême limite d'un échange sur Internet, comme l'a illustré parfaitement le discours que Cambacérès a tenu le 22 jenvier 1795 à la Convention Nationale, au nom des Comités de Salut Public, de Sûreté Générale et de Législation, en disant :

" ... Lors même qu'il ( Louis XVII ) aura cessé d'exister on le retrouvera partout et cette chimère servira longtemps à nourrir les coupables espérances des Français traîtres à leur patrie ... "

et qu'un Ministre de la République Française a actualisé le 20 janvier 2009 en déclarant :
" L'identité nationale c'est l'identité républicaine" ! ...
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par BRH » Vendredi 13 Mars 2009 19:12:10

Duc de Reichstadt a écrit :Bonsoir, je ne comprends pas la question?
Je ne m'arrete pas qu'au procès de Louis XVI, sa trahison a été prouvée ultérieurement,


Mais où donc, quand et comment ? Je ne me souviens pas l'avoir lu ou vu, même sous votre plume, cher D2R.

Sans en faire un absolu, Napoléon lui-même n'a jamais qualifié Louis XVI de "traître à la patrie", sauf en 1794, quand il était précisément la créature des Robespierre... Et il semble d'ailleurs qu'il l'ait été bien plus (une créature) qu'on ne le pense.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par A.Lionel » Lundi 16 Mars 2009 12:28:56

Bonjour Bruno, sauf à vouloir raisonner en légitimiste, vous ne pouvez que reconnaitre que Louis XVI conspira contre la France et sa représentation nationale en voulant la guerre contre l'Autriche et en espérant la perdre!
Vous ne pouvez pas ignorer son refus de voir le retour des émigrés royalistes qu'il voulait épargner en cas de conflit alors qu'ils étaient les premiers comploteurs auprès des puissances étrangères décidées à les soutenir.
L'Absolutisme était bel et bien mort à ce moment là, donc la culpabilité de Louis XVI est fondée.

Tout ceci a été développé plusieurs fois dans ce sujet, je ne vais pas y revenir tout de meme, non?

Bien à vous.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par BRH » Lundi 16 Mars 2009 14:50:13

Cher D2R,

Je comprends mieux. A suivre la logique que vous posez, vous avez raison.

Duc de Reichstadt a écrit :sauf à vouloir raisonner en légitimiste, vous ne pouvez que reconnaitre que Louis XVI conspira contre la France et sa représentation nationale en voulant la guerre contre l'Autriche et en espérant la perdre!


Sans aller jusqu'au légitimisme, il convient de s'en tenir à la France. Je suis d'accord. Mais qui représente la France en 1791 ? L'Assemblée ou le Roi ?

L'Assemblée ? Mais de qui tiendrait-elle son mandat, alors qu'il s'agit des Etats Généraux qui se sont érigés en Assemblée dite Nationale ! Comme vous le savez, les électeurs des 3 ordres ont entendu déléguer leur mandant pour porter leurs doléances, accessoirement pour voter des impôts. Nullement pour discuter d'une nouvelle constitution.

Ladite représentation nationale me semble donc une imposture ou -si le mot paraît trop fort- un simulacre. Les députés aux Etats Généraux ont reçu un mandat impératif qui n'est nullement représentatif, nonobstant les belles théories et déclamations de Sieyès.

Reste le roi. Il a l'antériorité pour lui et la force de la coutume. Le seul représentant de la Nation, de 1789 à 1791, c'est le roi. Il demeure le souverain et le seul et si cela peut se contester, le seul représentant authentique du nouveau souverain : la Nation.

Il me semble donc impossible de soutenir que le roi trahit la Nation au cours de cette période. C'est bien plutôt l'Assemblée qui trahit en usurpant la souveraineté nationale.

Vous ne pouvez pas ignorer son refus de voir le retour des émigrés royalistes qu'il voulait épargner en cas de conflit alors qu'ils étaient les premiers comploteurs auprès des puissances étrangères décidées à les soutenir.
L'Absolutisme était bel et bien mort à ce moment là, donc la culpabilité de Louis XVI est fondée.


Je pourrais vous répondre de même. Cependant, ce serait ignorer la ratification de la nouvelle constitution par Louis XVI et l'élection de nouveaux députés à la législative. Le mandat -cette fois- est d'une tout autre nature. Cependant, le roi a-t-il librement accepté la constitution ? Peut-on sérieusement le soutenir ? N'y aurait-il pas un vice du consentement ?

L'argument ayant trait aux émigré ne tient pas. Le roi a fait usage de son veto : il en avait le droit absolu. On ne peut retenir la trahison.

Par contre, je retiens votre argument dans la mesure où le roi aurait déclaré la guerre tout en agissant pour qu'elle soit perdue.

Mais vous vous placez au niveau des intentions. Louis XVI aurait trahi parce qu'il souhaitait que la guerre soit perdue en vue de réduire le rôle de l'Assemblée Législative ou même de la dissoudre. Je ne soutiens pas qu'il n'aurait pas eu cette intention. C'est probable, mais la Haute-Trahison ne se résume pas à des intentions.

Il faut des actes dont l'objet soit d'amener la défaite de nos armées. Or -jusqu'à preuve du contraire- ces actes n'ont jamais été établis, ni prouvés. :wink:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par A.Lionel » Mardi 17 Mars 2009 08:11:11

Bonjour Bruno "L'argument ayant trait aux émigré ne tient pas. Le roi a fait usage de son veto : il en avait le droit absolu. On ne peut retenir la trahison."

Je ne conteste nullement les pouvoirs du Roi issus de la constitution, je faisais remarquer son revirement spectaculaire qui ne peut s'expliquer que dans son désir d'épargner les émigrés près à en découdre et par là à anéantir toute restauration d'un pouvoir de type absolutiste.

Bruno je me situais au-delà de 1791 car vous avez raison sur les faits intérieurs notamment quand vous évoquiez juridiquement les pouvoirs des EG - quoique les faits de la Révolution (c'est le propre d'une révolution qui a réussi), l'abolition des privilèges par exemple ne sauraient etre appréciés que sur le seul terrain de la légalité -, quant au libre arbitre du Roi sur la constitution, que dire, il l'a acceptée certes sans gaité de coeur, on le conçoit aisément, mais il ne fut pas contraint ce sont les évènements de l'époque qui l'ont conduit à partager le pouvoir.
Je pense que Louis XVI et c'est un avis personnel, aurait pu y trouver son compte, toutes les réformes qui échouèrent sous son règne d'avant 1789 furent réalisées maid il n'a pas vu que la France changeait, là est le drame...

"Il faut des actes dont l'objet soit d'amener la défaite de nos armées. Or -jusqu'à preuve du contraire- ces actes n'ont jamais été établis, ni prouvés."

L'intention est suffisante cher Bruno en matière de haute trahison, vous le savez bien. Et au risque de me répéter au procès de Louis XVI ces preuves étaient absentes j'en conviens.

Bien à vous.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par raphael charles » Vendredi 22 Mai 2009 06:47:26

Suite à la découverte du manuscrit autographe du Roi que Bruno nous a donné en intégralité, peut-être est-il opportun de revisiter aujourd'hui son procès ?

Merci aux avocats de la Révolution de bien vouloir nous dire ce qu'ils en pensent !
raphael charles
 
Message(s) : 142
Inscription : Mardi 24 Février 2009 12:47:58

Re: La prétendue trahison de Louis XVI...

Message par Auguste » Samedi 07 Mai 2011 09:26:38

Comme on dit dans cette affaire, mon coeur balance... :oops:

Cpendant... Alors, voilà : plusieurs lettres prouveraient la trahison de Louis XVI, sa correspondance avec son ambassadeur Breteuil le montre sans ambiguité. Allez sur Gallica vous les trouverez, je vous cite un extrait d’une lettre que j’ai trouvé sur un site d’histoire : Louis XVI explique à Breteuil et après avoir répété que la Constitution à ses yeux est «absurde et détestable» (qu’il avait ratifiée sous serment), il ajoute:

«Dans une dernière instruction, je vous ai expliqué bien des raisons pour lesquelles les puissances pourraient se mêler de nos affaires; en voilà une bien forte et bien palpable à ajouter. Au lieu de guerre civile, cela deviendrait une guerre politique et les chances seraient bien meilleures.» Et il ajoute, ce qui est terrible: «L’état physique et moral de la France fait qu’il soit impossible de soutenir la guerre une demi-campagne; mais il faut que j’aie l’air de m’y livrer franchement (à la guerre). C’est ma conduite qui doit écarter tous les soupçons et surtout de rien laisser pénétrer de mes relations avec les étrangers.»
Auguste
 
Message(s) : 430
Inscription : Mardi 26 Juin 2007 21:44:44
Localisation : Portes de Bronze

Précédent

Retour vers La Révolution et la 1ère République (1789-1804)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron