A propos de François 1er

A propos de François 1er

Message par BRH » Mercredi 21 Mars 2007 17:39:53

François 1er est un grand roi. Peut-on assurer qu'à sa mort, en 1547, le royaume était plus pauvre qu'à son avènement (1514) ?

sur le plan territorial, il faut noter que les domaines du connétable de Bourbon furent réunis à la couronne. C'était le dernier grand feudataire du royaume. Doit-on compter pour rien la réunion définitive de la Bretagne à la France ?

De plus, il sût résister aux empiètements et à l'influence de Charles Quint.

Son fils Henri II recueillera le fruit de ses efforts: prise de possession des Trois évêchés: Toul, Verdun et Metz et reprise de Calais en 1558.

Il a sû aussi poser les bases d'une monarchie centralisée, modernisant ainsi l'état.

Si les guerres d'Italie et le conflit avec Charles Quint furent des dépenses qui obérèrent le trésor royal, il sut y faire face par des expédients financiers qui maintinrent le rang de la France.

Son ouverture d'esprit lui permit de concevoir des alliances avec les princes protestants et les Ottomans. Considéré comme un traître aux yeux de la catholicité, il n'en reste pas moins un souverain étonnamment moderne pour son époque. Sa mort prématurée l'empêcha de régler le problème des réformés. Vis à vis desquels il fut singulièrement tolérant, jusqu'à ce que ceux-ci le fassent sortir de ses gonds par leurs provocations (affaire des placards)!
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 4126
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par A.Lionel » Samedi 01 Septembre 2007 10:38:47

Bonjour Bruno, pas de doute pour moi François Ier fut un très grand roi, l'autre question qui s'était posée est le retour ou non au gouvernement à grand conseil lorsque la paix revint.
Lors de la lutte contre le Habsbourg, François Ier gouvernait selon l'adage "Nécessité fait loi!", il disposait d'un pouvoir de décision et d'action absolu, ce qui était nouveau finalement et était en corrélation avec l'ampleur du conflit.
La centralisation du pouvoir en temps de paix eut des conséquences inédites, le Roi pouvait assurément engager des réformes en toute matière notamment administratives qui firent de la France la première puissance d'Europe...L'efficacité de l'administration de François Ier fit l'admiration des cours européennes et suscita des vocations souvent avortées au passage (voir le sujet sur la Réforme quand il sera fini et sur la Renaissance).

Ce débat retour au gouvernement à grand conseil/Absolutisme est toujours ouvert, dans le premier système on recherche l'adhésion des grands et des populations meme si l'on n'y est pas tenu, dans le second le Roi est suffisemment au fait pour gouverner seul, il est préparé dès son plus jeune age.

François Ier n'était pas roi à douter de ses capacités, il n'avait aucune raison à redevenir un "le grand fieffeux du royaume".
Pour autant au retour à la paix beaucoup de grands seigneurs voulaient revenir au temps de Louis XI, cette tentative eu lieu après la mort de François Ier et metta le royaume en pleine effervescence...

Bien à vous.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Message par Paul Ryckier » Lundi 10 Septembre 2007 22:25:40

Cher Duc,

en cherchant pour commenter une anecdote d'une proposition d'un duel entre Charles V et François I, j'ai rencontré sur l'internet une étude sur les rapports entre les deux.

http://www.knaw.nl/publicaties/pdf/20041027.pdf

C'est en plusieurs langues, même en Espagnol. Ce que j'ai lu hier est: Obeying the Ten Commandements:The First War between Charles V and Francis I, 1520-1529. (Obéissant les dix commendements: La première guerre entre...). J'ai beaucoup appris de ça, qui est intéressant pour la discussion. Aussi pour le "sujet" de la Réforme. Si quelqu'un est interessé ou pose des questions spécifiques je peux continuer...entretemps trop occupé...par exemple:rechercher mes anciens "threads" sur le BBC pour commenter sur "Histoforums" si 1870 était le commencement de la déluge, conduisant à 1914 et 1940. Aussi, lisant parallelement quelques cinq ouvrages pour répondre à des questions sur l'apport du Moyen-âge à la Renaissance.

Enfin, question de cette proposition d'un duel, j'ai cherché pendant plus d'une heure sur Google avec toutes sortes de combinaisons de mots, mais retrouvé que des petites références autour de 1528. Dans le temps j'avait trouvé une article de plus de 4 pages avec toutes le références inclus comment les "chancheleries" des deux cotès avaient resolus cet étonante évenement, datant de la période chevaleresque, sans trop perdre la face. Mais j'ai déja vu que beaucoup des URL's de l'internet sont annihilés au bout du temps. Maintenant j'ai trouvé que c'est la "première" de tous les duels des siècles suivants.

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 483
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Message par rapentat » Mardi 11 Septembre 2007 15:46:09

Bonjour,

Je connais très peu François 1er, c'est un roi qui m'intéresse beaucoup, aussi je compte un peu sur vous pour m'éclairer.
Tout d'abord, pour moi François 1er, c'est " la cour " il aime être entouré de courtisans et de belles dames, donc créateur de la cour.
Fin lettré, aimant les arts et les protégeant, il sera le mécène d'artistes venus d'Italie, de France et d'ailleurs. Ce qui reflète déjà ce que l'on appellera la majesté royale, sublimée par Louis XIV.
Comme je le dis un plus haut cet homme aimait les femmes et elles joueront un grand rôle dans sa vie, s'il est conciliant avec les réformés, cherché du côté de sa soeur qui les soutient.
Fin politique? Pourquoi pas, mais sa mère, Louise de Savoie, n'est jamais bien loin.
Une étape qui met l'absolutisme et la centralisation royal sur les rails est l'édit de Villers Cotterêt. Pour l'époque c'était une avancée phénoménale.
Malgré le désastre de Pavie et de laisser ces deux fils en otage contre sa liberté, il ne respectera pas (heureusement) le traité de Madrid, faisant honneur au serment du Trône, de ne pas laisser son royaume plus petit que lors de son couronnement.
Avec ce que j'en connais aujourd'hui, un grand Roi, François 1er?? Je dirai dans une bonne moyenne.

Cordialement.
rapentat
 
Message(s) : 168
Inscription : Vendredi 09 Février 2007 16:00:33
Localisation : Berlin

Message par Paul Ryckier » Samedi 22 Septembre 2007 00:30:40

Cher Rapentat,

excusez pour ne pas avoir répondu plutôt. Et en plus je n'ai pas beaucoup à dire autour de la figure de François premier. J'ai lu des détails concernant sa personne dans la marge lors d'autres recherches, mais rien au fond. Comme Belge, j'étais plus intéressé à la personne de Charlequin. J'ai lu trois ou quatres livres concernant sa vie et sa politique.

Et crois moi, c'était toute une autre figure, de comme l'on m'a enseigné depuis mais 12 ans dans un collège près de Gand. C'est seulement plus tard au collège d'Ostende que j'ai appris un portret plus terre à terre de l'empéreur. Et c'est dû à un professeur, qui avait pour but de l'enseigner l'histoire comme il faut. C'est de ce temps que ma passion pour l'histoire est emergée. D'ailleurs plus tard, on a édité sous sa direction une serie de livres scolaires sur l'histoire que j'ai maintenant dans ma biblothèque, reçu d'un ami professeur d'histoire aussi en retraite. J'ai télephoné à Ostende pour féliciter mon professeur d'Ostende d'autrefois, en oubliant qu'il est presque quatre-vingt-dix ans...

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 483
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36


Retour vers La Renaissance (1453-1589)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)