Les carnages des Croisades...

Les carnages des Croisades...

Message par aladin » Vendredi 18 Novembre 2011 15:48:56

BRH a écrit : vous citez là des textes de l'Ancien Testament ! Il vous échappe sans doute que cela n'a rien à voir avec le Christiannisme. Sa loi est tout entière contenue dans les Evangiles...


En effet il s’agit d’événements relatés par l’ancien testament, mais les massacres commis par les occidentaux sont innombrables. « La prise de Jérusalem en 1099 est une preuve flagrante de la sauvagerie des agresseurs, qui représentaient l’Europe entière, toutes catégories sociales confondues, accourus avec l’absolution des péchés passés et à venir de tous les agresseurs, par le pape Urbain II (d’où tenait-il ses référents religieux ? ). Sous cette bénédiction pontificale, la « horde de la foi » avec à sa tête le duc Godefroy de Bouillon, le compte d’Edesse, Baudouin 1er, le prince d’Antioche Bohémond, le prince de Sicile, Tancrède, le compte de Toulouse, Raymond IV, le comte Hugues de Vermandois, le compte Etienne de Blois, Robert II, etc. C’est toute l’élite écrémée de la noblesse européenne, qui participa à la curée. Un carnage indescriptible, un génocide inconcevable de 7 jours pleins ! (du 7 au 15 juillet 1099) Tout ce qui avait un souffle de vie fut massacré et exterminé. («…tu ne laisseras la vie à rien de ce qui respire….» (Deutéronome 20, 16-18) l’Archevêque Guillaume de Tyr, qui prêcha la troisième croisade rapporte que « la ville présentait en spectacle un tel carnage d’ennemis, une telle effusion de sang, que les vainqueurs eux-mêmes en furent frappés d’horreur et de dégout ». Les sources parlent de 70 000 morts. Si l’on compare le comportement des « soldats du christ » et celui des musulmans à propos de la prise de Jérusalem, occupée en février 636, on relève une différence de taille dans les comportements des uns et des autres en temps de guerre et de victoire « Ce jour-là, le Khalife Omar Ibn Khattab, compagnon du prophète Mohammed avait fait son entrée sur son célèbre chameau blanc, tandis que le patriarche grec de la ville sainte s’avançait à sa rencontre. Le khalife avait commence par lui assurer que la vie et les biens de tous les habitants seraient respectés, avant de lui demander de lui faire visiter les lieux sacrés du Christianisme. Pendant qu’ils se trouvaient dans l’Eglise de la Qyama (le Saint Sépulcre), l’heure de la prière étant arrivée, Omar avait demandé à son hôte, ou il pourrait étendre son tapis pour faire sa prière, le patriarche l’avait invité à le faire sur place, mais le Khalife avait répondu : « si je le fais, les Musulmans voudront demain s’approprier ce lieu en disant : « Omar a prié ici ». Et emportant son tapis, il était allé s’agenouiller à l’extérieur. Il avait vu juste, car c’est à cet endroit même que l’on allait construire la mosquée qui porte son nom. Les chefs francs, n’ont pas, hélas, cette magnanimité. Ils fêtent leur triomphe par une tuerie indescriptible, puis saccagent sauvagement la ville qu’ils prétendent vénérer ».
En conséquence, non seulement les armées occidentales s’autorisaient « les carnages » en temps de guerre, conformément à des prescriptions de l’Ancien Testament, livre qui n’était pas un référent religieux pour eux, puisqu’ils ils s’affirmaient « Chrétiens », mais contrevenaient délibérément à l’enseignement du Christ, puisé dans leurs propres livres sacrés « Ne vous posez pas en juge, avait dit le Christ, afin de ne pas être jugés, car c’est de la façon dont vous jugez qu’ on vous jugera, et c’est la mesure dont vous vous servez qui servira contre vous… ».(Mathieu 7. (Source : Mohamed Yacine Kassab : « Gloire à dieu, édition 2011).
aladin
 
Message(s) : 39
Inscription : Lundi 17 Octobre 2011 15:11:07

Re: Les carnages des Croisades...

Message par Auguste » Samedi 19 Novembre 2011 11:34:42

La croisade des enfants emmenée par Pierre l'Ermite a été massacrée sur les chemins de Jérusalem... Il n'y avait pas de musulmans parmi les massacreurs ? Autre chose, que faisaient les musulmans à Jérusalem, tombeau du Christ ? La Palestine était chrétienne en 636, et même au-delà ! Ensuite, les nouveaux maîtres musulmans de la contrée interdisaient désormais les pélerinages, alors que les Omeyades étaient relativement tolérants. Etait-il donc normal que la cité sainte des Chrétiens dépendent du bon vouloir des musulmans ? Les croisades, c'est une reconquête. Les musulmans pourraient-ils admettre que la Mecque soit occupée par des chrétiens ou des bouddhisdtes ??? :shock:

Les Byzantins n'avaient pas su défendre Jérusalem. Trois siècles plus tard, la Chrétienté reprenait ses droits. Certes, le sac de Jérusalem n'est pas une page de gloire. Mais les autorités musulmanes avaient été averties : si elles ne rendaient pas la ville au-delà d'un certain délai, la population serait passée au fil de l'épée... Elle ne comprenait certainement pas 70 000 personnes. Ce chiffre est fantasmée. 30 000 serait plus proche de la vérité.
Auguste
 
Message(s) : 338
Inscription : Mardi 26 Juin 2007 21:44:44
Localisation : Portes de Bronze

Re: Les carnages des Croisades...

Message par BRH » Samedi 19 Novembre 2011 12:16:12

Avant de se lancer dans de grandes polémiques, il me semble judicieux de se référer à ce lien. Loin d'être exhaustif, cela donne quand même quelques bases indispensables pour éviter de dire des bêtises :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Premi%C3%A8re_croisade
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3746
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les carnages des Croisades...

Message par aladin » Samedi 19 Novembre 2011 19:34:11

nous ne parlons pas des raisons historiques des croisades ou de la présence des musulmans dans cette contrée. Ce sujet peut être soulevé ailleurs. Nous parlons simplement du comportement des armées occidentales et de leurs propensions à l'usage de la violence contre les civils désarmés. C'est par ricochet sur les horreurs pratiquées par l'armée françaises en Algérie que nous en sommes venus a parler des croisades, pour démontrer que la pratique du massacre des civils en temps de guerre est une habitude bien ancrée dans les moeurs des armées occidentales. Quels que soit le théâtre des batailles. Si ces pratiques sont admises, tolérées ou mêmes saluées c'est tout simplement parce que cela relève d'une culture propre aux occidentaux en général et aux français en particulier. Cette culture façonnée par une religion largement compromise par les mains de l'homme, à force de manipulations, au gré des évènements et des intérêts, est utilisée pour légitimer toutes actions militaires d'envergure et toutes les horreurs pratiquées. Les armées occidentales ont toujours pratiqué la technique de "l’écrasement" en comptant sur la puissance numérique ou technologique. C'est cette barbarie qui est dénoncée et rien d'autre que cela.

La magnanimité du khalife Omar, ou de Salah eddine, au moment de la prise ou de la re-prise de Jérusalem n'est que la conséquence d'un enseignement d'un Islam éclairé, qui façonne la conduite du soldat et du chef. Contrairement au Christianisme, qui relègue la pratique de la religion a quelques rituels périodiques, laissant le champ libre à ses adeptes a faire tout ce que bon leur semble, en les contraignant tout au plus a confesser leurs pèches, pour s'en tirer avec quelques pénitences, l'Islam codifie toutes les actions du musulman quelles que soient les circonstances. Celui qui contrevient aux prescriptions le fait à ses dépens.
aladin
 
Message(s) : 39
Inscription : Lundi 17 Octobre 2011 15:11:07

Re: Les carnages des Croisades...

Message par BRH » Lundi 21 Novembre 2011 11:56:45

La magnaminité d'Omar ou de Saladin n'est pas contestable et les constitue comme de hautes figures de l'islam, c'est indéniable. Toutefois, il semble qu'il faille exclure de ce groupe les Turcs, en tout cas les Ottomans qui se sont illustrés par de nombreux massacre sur les populations civiles et les prisonniers désarmés. Par ailleurs, on peut citer aussi le sort fait aux chrétiens capturés par les Barbaresques, principalement ceux d'Alger. Ce furent pas moins de un million et demi de chrétiens qui furent enlevés à leur famille et réduits en esclavage. Il me paraît que les atrocités furent nombreuses dans chaque camp et qu'il serait temps, probablement de mettre un terme à cette longue liste...

Pour Omar et ses successeurs, il convient de signaler (à mon sens) que la conquête fut facilitée par la présence de l'Arianisme qui imprégnait les populations de la côte méditerranéene méridionale et qui les poussait à rejeter l'autorité de Byzance. Le fait de ne pas considérer le Christ comme un Dieu les préparait à s'accomoder de l'islam.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3746
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29


Retour vers Le Moyen-Âge (476-1453)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron