21 juillet 1242 : bataille de Taillebourg

21 juillet 1242 : bataille de Taillebourg

Message par BRH » Jeudi 21 Juillet 2016 08:17:29



Ayant appris l'existence d'un complot, le Roi Louis IX rassemble son armée à Chinon, dès le 28 avril 1242. Une grande partie de ses vassaux répond présent. De son côté, le 13 mai, le roi Henri III d'Angleterre débarque à Royan, c'est le début de la guerre de Saintonge. Parcourant le Poitou et la Saintonge en direction du fief d'Hugues X de Lusignan, saint Louis s'empare de plusieurs châteaux rebelles : Fontenay-le-Comte, Vouvant, Niort ou encore Saint-Jean-d'Angély.

Son armée se dirige vers Taillebourg, qui dispose d'un pont sur la Charente. L'endroit est stratégique, ce qui explique la présence d'une forteresse. Pendant deux jours, les deux Ost s'observent sans s'affronter. Le 21 juillet, le Saint Roi chevauchant à la tête de la cavalerie française vainc les Anglo-poitevins sur le pont de Taillebourg et au-delà les forçant à se replier.

Deux jours plus tard, le 23 juillet, l'armée royale inflige aux Anglais et à leurs alliés une sévère défaite à Saintes. Le roi Henri III d'Angleterre accepte une trêve de cinq ans à Pons, le 1er août 1242.

L'année suivante, c'est le comte Raymond VII de Toulouse qui se soumet au Roi Louis IX et accepte de lui rendre l'hommage féodal, conformément au traité de paix signé le 30 octobre 1242 à Lorris. Avec ce traité, Raymond VII renonce aussi à Narbonne et Albi et promet de faire la chasse aux cathares.

Quelques lignes du récit de Joinville sur la bataille:

« La vint li roys d'Angleterre et li cuens de la Marche, pour combatre devant un chastel que on appelle Taillebourc, qui siet sus une male riviere que l'on appelle Carente, là où on ne puet passer que à un pont de pierre mout estroit. Si tost comme li roys vint à Taillebourc, et li host virent li uns l'autre, nostre gent qui avoient le chastel devers aus, se esforcièrent a grant meschief, et passèrent perillousement par neis et par pons, et coururent sur les Anglois, et conmenca li poingnayz forz et grans. Quand li roys vit ce, il se mist ou peril avec les autres ; car pour un home que li roys avoit quant il fu passez devers les Anglois, li Anglois en avoient bien vingt. Toutevoiz avint-il, si comme Diex vout, que quant li Anglois virent le roy passer, il se desconfirent et mistrent dedens la citei de Saintes, et plusour de nos gens entrèrent en la citei mellei avec auss et furent pris.»
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3599
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Retour vers Le Moyen-Âge (476-1453)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité