Un avatar de la guerre froide ?

L'après-Guerre et ses conséquences: la confrontation Est/Ouest jusqu'à la chute de l'URSS.

Un avatar de la guerre froide ?

Message par Administrateur » Dimanche 16 Septembre 2007 22:50:20

« On a aidé les gratte-ciels à tomber », affirme Vladimir Boulatov, ancien officier du contre-espionnage russe

Cent trente ingénieurs et architectes d’Auckland (Californie) présenteront très bientôt au Congrès américain une version des événements tragiques du 11 septembre 2001 qui risque de faire sensation. Selon eux, les tours jumelles du World Trade Center, cibles de l’attaque de deux avions pilotés par des terroristes kamikazes, se sont effondrées à la suite d’une “démolition contrôlée” au moyen d’explosifs (1)

“Nous arrivons à une conclusion terrifiante : l’attentat aurait pu être organisé et orchestré par quelqu’un au sein du gouvernement américain”, a déclaré Richard Gage, membre de l’Institut américain des architectes et principal auteur d’un appel à lancer une nouvelle enquête qui sera adressé au Congrès.

Les experts russes considèrent qu’il s’agit d’une version tout à fait vraisemblable.

Il ne faut pas exclure la version selon laquelle la tragédie du 11 septembre aurait été orchestrée par les services secrets américains, estime Victor Baranets, ancien conseiller du chef d’État-major général des Forces armées russes. On peut supposer que les dirigeants américains en auraient eu besoin pour justifier leur nouvelle stratégie de lutte contre le terrorisme. Ils auraient pu également atteindre ainsi d’autres objectifs stratégiques: pénétrer en Afghanistan et en Irak et promouvoir les idées patriotiques aux États-Unis.

L’opération aurait pu se dérouler selon un scénario mixte: des avions pilotés par des kamikazes devaient attaquer les tours déjà minées. On essaie de nous persuader que les pilotes musulmans se sont préparés à l’attaque en six mois. N’importe quel pilote vous dira qu’il est impossible de former un équipage capable d’effectuer des manoeuvres aussi complexes sur une période aussi courte. Pour cela, la formation devait durer au moins un an et demi.

Deuxièmement, il est impossible de croire que les services secrets américains n’aient pas remarqué la concentration inquiétante de pilotes musulmans au sein des équipages de Boeing, d’autant plus que les autorités parlaient constamment de la menace islamiste. Certaines personnes ont sans doute fermé les yeux sur les faits ou ont dirigé ce processus.

Mais même un scénario parfaitement bien rodé ne pouvait pas garantir le succès à 100%. L’avion qui devait attaquer le Pentagone a effectivement raté sa cible. Qui plus est, il était impossible d’apporter des explosifs au Pentagone alors qu’il était très facile de le faire dans les tours jumelles du WTC où des travaux de réparation se déroulaient en permanence. Il suffisait d’apporter quelque 400 kg de TNT ou de plastic en les faisant passer pour des matériaux de construction et de les activer au moyen d’un portable. Les tours se sont effondrées verticalement. Or elles étaient si solides que les Boeing ne pouvaient qu’en couper une partie. Cela a attiré l’attention des architectes.

On a aidé les gratte-ciels à tomber, affirme Vladimir Boulatov, ancien officier du contre-espionnage russe.

(Source : http://fr.rian.ru/)

Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 229
Inscription : Samedi 23 Septembre 2006 15:24:54

Message par Administrateur » Dimanche 16 Septembre 2007 22:54:39

Agence Novosti:

11 septembre 2001: les tours jumelles se seraient effondrées suite à une explosion (expert)
12:06 | 13/ 09/ 2007



WASHINGTON, 13 septembre - RIA Novosti. Les tours jumelles du World Trade Center de New York se sont effondrées suite à des explosions, et non pas en raison de l'incendie qui s'est déclenché après que les avions détournés par les terroristes se sont écrasés sur le bâtiment, selon un groupe d'experts.

"L'affaissement des tours jumelles possède toutes les caractéristiques d'un effondrement dû à une explosion, et rien ne laisse penser qu'il ait été provoqué par un incendie", ont affirmé les experts du groupe "Architectes et ingénieurs pour la vérité sur les attentats du 11 septembre". Auparavant, l'enquête avait conclu que l'incendie avait provoqué l'effondrement des tours.

Selon les experts, le fait que les tours se sont effondrées très rapidement confirme la version selon laquelle les tours ont explosé après le choc provoqué par les avions

En outre, les bruits d'explosions à l'endroit de l'impact des avions ont duré une seconde et des éclairs étaient visibles, ce dont peuvent témoigner les 118 personnes interrogées ainsi que des journalistes.

La pulvérisation du béton dans les airs, les nuages de poussière et le fait que les structures des bâtiments n'ont pas empêché l'effondrement, "qui s'est produit en chute libre", confirment également le fait que les tours jumelles ont explosé. En outre, selon les experts, c'est ce dont témoigne également l'onde de choc qui s'est étendue jusqu'à cent mètres du point d'impact, et la destruction presque intégrale des bâtiments.

Sur le lieu de l'effondrement, sous les décombres, les pompiers ont découvert des tonnes de métal fondu et figé, ce qui ne pouvait avoir lieu que suite à l'utilisation d'un mélange explosif contenant de la thermite.

En outre, le professeur Steven Jones a découvert des traces de thermite, matière utilisée dans l'armée, dans le métal figé et dans les prélèvements de poussière réalisés sur le lieu de l'effondrement des tours.

Les experts du département américain de déminage ont noté une oxydation et une fusion inter-granulaire extrêmement rapide du métal.

La théorie de l'explosion est encore confirmée par le fait qu'environ mille corps n'ont pas été retrouvés, et que 700 fragments d'os ont été découverts sur les bâtiments environnants. De plus, pas un seul cas de destructions liées à l'incendie n'a été recensé.

"Six ans après, nous ne connaissons pas encore toute la vérité sur ce qui s'est passé ce jour-là. Mais nous sommes sûrs d'une chose: la version officielle soutenue par l'administration Bush et la commission 9/11 est erronée. C'est faux, nous le savons", a déclaré Bob Bowman, expert en sécurité nationale.

"Nous, peuple américain, avons besoin de connaître la vérité et exigeons une nouvelle enquête sur les événements du 11 septembre", a-t-il fait remarquer.
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 229
Inscription : Samedi 23 Septembre 2006 15:24:54

Message par Baron Percy » Dimanche 16 Septembre 2007 23:33:57

Cette théorie a fait florès peu après les attentats et elle continue à avoir ses adeptes inconditionnels, ce qui la fait surgir à la surface à intervalles réguliers.
Je dois reconnaître qu'elle m'interpelle sur certains points et que j'ai toujours été surpris par la vitesse d'écroulement des tours jumelles : moins de 10 secondes, soit le temps pour une pierre lancée du sommet d'atteindre le sol alors qu'il y avait une centaine d'étages dans chacune d'elles avec des superstructures qui auraient dû ralentir leur chute.
Autre élément surprenant : la pulvérisation des tours au point de ne pouvoir retrouver aucun objet intact.
Certains soutiennent donc que seule l'hypothèse d'une série d'explosions commandées à distance peut expliquer cela.
Si celle-ci devait s'avérer exacte, quel machiavélisme elle suppose dans le chef des autorités américaines !
C'est tellement monstrueux que c'en est difficilement imaginable.
Mais l'administration Bush nous a accoutumé à tellement de mensonges que l'on en vient parfois à se demander si l'inconcevable n'a pas réellement eu lieu...
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

avatar de la guerre froide

Message par martinez » Mercredi 19 Septembre 2007 09:48:25

je partage l'avis précédent a qq exceptions près, l'écroulement des tours aurait du etre plus rapide car il faut imaginer la puissance phénomènale de l'impact d'un avion, les réservoirs pleins de kéroséne soit 1 projectile d' à peu près 500tonnes à 800kms/h! en plus s'y est ajouté l'explosion et la combustion de 100 ou 150 tonnes de carburant( les chiffres sont à vérifier mais certainement assez proches de la vérité) le calcul de la puissance de l'impact pourra etre facilement calculable par un ingénieur il doit etre enorme les tours auraient du etre pulvérisées ( a titre de comparaison c'est un exocet de 160 kgs, charge et combustible qui a coulé la frégate Sheffield aux malouines) par contre programmer en même temps des implosions relève du phantasme pur techniquement irréalisable et avec quels moyens? ce que l'on sait c'est que la DRS algérienne avait infiltré 1 agent auprès d'al quaïda et répercuté l'info( attentat du 11/9) à sa hierarchie l'EM algérien n'a pas informé la CIA avec laquelle elle entretient les meilleures relations.ce que ces attentats ont révélé ce sont les déficiences du renseignement américain essentiellement basé sur les écoutes ( réseau échelon...) au détriment du travail classique d'infiltration... alors c'est assez confortable pour l'administration Bush d'essayer de faire croire aux américains que tout cela a été une grande attaque internationale et de remettre au gout du jour l'antisoviétisme qui a si bien marché pendant des décennies ( c'est fou ce qu'il y avait comme intrusions de sous marins et ou de bombardiers soviétuiques au moment de la discussion du budget du pentagone au congrès!) c'est très difficile d'admettre qu'ils ont été maneuvrés par des descendants de bédouins pour lesquels ils ont un parfait mépris qui se s ont servis des cybercafés avec des codes enfantins ou de messagers humains j'ai meme lu (tract récent dans ma boite aux lettres)que la france participait a ce travail de désinformation mai la peut etre que l'on a affaire à une attaque de politique intérieure. toutes ces affirmations dignes de lapresse people ne sont que des élucubrations dont les exemples abondent
martinez
 
Message(s) : 105
Inscription : Jeudi 15 Mars 2007 03:02:13

Message par Administrateur » Mercredi 19 Septembre 2007 10:33:26

La pulvérisation de près de 1 000 cadavres n'est pas explicable par un écroulement classique.

Il faut donc bien qu'il y ait eu explosions.
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 229
Inscription : Samedi 23 Septembre 2006 15:24:54

Message par A.Lionel » Mercredi 19 Septembre 2007 13:07:29

Bonjour, il faut savoir aussi que les Tours avaient été conçues pour résister à un impact d'un Boeing 707 pas loin, au niveau taille et poids, des avions qui ont frappé les tours jumelles.

Bien à vous.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

avatar de la guerre froide

Message par martinez » Mercredi 19 Septembre 2007 14:06:19

l'explosion, et la combustion des 150 tonnes de kéroséne + tous les matériaux inflammables des tours qui n'étaient pas récentes ont fait monter la température à plus de 1500° celsius qui a fondu les structures des tours et les corps bien évidemment dire que les tours avaient été expressement calculée pour résister à l'impact d'un avion n'est pas sérieux celui d'un avion de tourisme, certainement, pas de celui d'un boeing à pleine vitesse comparable à un météorite il est loin d'etre evident que des blokhaus bétonnés style mur de l'alantique améloiré auraient suffit et il n'est pas sur que les occupants auraient survécu ( effets de blast....)or les tours ne l'étaient pas loin s'en faut
martinez
 
Message(s) : 105
Inscription : Jeudi 15 Mars 2007 03:02:13

Message par A.Lionel » Mercredi 19 Septembre 2007 15:58:40

"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

avatar

Message par martinez » Mercredi 19 Septembre 2007 20:37:12

les informations dont je dispose proviennent de mon neveu architecte DPLG et architecte conseil du 1er port de france, pour la partie solidité des tours que tous les architectes du monde ont décortiqué dans les moindres détails; de mon passé professionnel de directeur général de société d'équipements aéronaitiques et de défense( programes concorde, airbus, mirages de SNLE missiles pluton ades et autres..... ) mon passé militaire dans les opérations spéciales et autres et de ma connaissance des problémes de défense au site en quete de sensationnel que vous indiquez je vous conseillerais http://www.spacenews.be/art2001/wtc_190901.html qui donne des explications techniques cohérentes le professeur moscatelli du swarthmore college de pensylvanie a calculé que l'énergie délivrée se situait entre entre 1/20eme et 1/50eme de la bombe d'hiroshima 20kt de T N T soit 1 kt ( 1000 tonnes de TNT!) explosion enregistrée par des sismographes siyués à 31 kms indiquant de 2.1 à2.3 sur l'échelle de Richter les plus grands séismes du siècle ont dépassé les magnitudes de 8 avec un épicentre à plus de 100kms
martinez
 
Message(s) : 105
Inscription : Jeudi 15 Mars 2007 03:02:13

Message par BRH » Mercredi 19 Septembre 2007 21:35:51

Admettons. Mais comment expliquer l'effondrement du WT 7 ? En moins de 8 secondes...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3748
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par A.Lionel » Mercredi 19 Septembre 2007 21:36:48

Bonsoir, aucune tour du type WTC 1 et 2 ne peuvent s'éffondrer et encore moins etre réduite en poussière avec du kérozène en parfaite combustion car le kérozène n'atteint pas la température suffisante pour faire fondre de l'acier, de plus la combustion était mauvaise, la température basse, tellement basse que des gens étaient encore bien vivant lors de l'effondrement, tellement basse que les vitres sont restées intactes.
Pourtant hormis les poutres d'acier retrouvées découpées de la meme façon, le reste des tours n'était que poussières mais le passeport de Mohamed Atta fut retrouvé intacte, il aurait résisté à l'impact de l'avion sur la tour puis resisté aux incendies puis à l'effondrement! :shock:
Il y a meme des pirates de l'air encore en vie!

Il faut vraiment que vous vous penchiez plus sur la question!

Allez voir les liens essayez loose change 2 en VF c'est une vidéo http://www.reopen911.info/videos/loose- ... -francais/.
Une autre sans image mais c'est une conférence qui explique les tenants et les aboutissants, les enjeux de l'affaire et surtout qui dénonce l'honteuse commission du 11 septembre qui a délibérément escamoté l'enquète! http://www.reopen911.info/videos/911-th ... -vo-st-fr/
Tout est clair, cela vous prendra trois heures de diffusion en tout! :wink:

Bien à vous.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Message par A.Lionel » Mercredi 19 Septembre 2007 21:39:05

"Admettons. Mais comment expliquer l'effondrement du WT 7 ? En moins de 8 secondes..."
ET SANS QU AUCUN AVION N AIT PERCUTE LE WTC7! :shock:
Bien à vous. :wink:
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Message par A.Lionel » Jeudi 20 Septembre 2007 04:26:53

De : martinez
A : Duc de Reichstadt
Posté le : Mercredi 19 Septembre 2007 22:55:23
Sujet : avatar de la guerre froide

[censuré]Modo: Les MP n'ont pas à être rendu publics, sauf accord des deux parties.

Martinez, je ne réponds pas aux MP sauf là et je le rends public!
A bon entendeur!

On attend toujours votre réponse à mes arguments!!!
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Message par A.Lionel » Jeudi 20 Septembre 2007 06:52:17

Martinez "évidemment dire que les tours avaient été expressement calculée pour résister à l'impact d'un avion n'est pas sérieux "

En parlant de sérieux, Leslie Robertson, un des concepteurs de la structure d'acier du WTC 1 et 2, déclara que ces tours avaient été étudiées pour qu'elles résistent au choc d'un impact d'un Boeing 707 qui était, à l'époque, le plus gros modèle des Boeing.
La raison est que les aéroports new-yorkais étant proches de la ville, en cas d'épais brouillard et de défaillance des systèmes de guidage, les buildings devaient pouvoir encaisser un tel choc.
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Message par A.Lionel » Jeudi 20 Septembre 2007 07:25:30

Martinez "je vous conseillerais http://www.spacenews.be/art2001/wtc_190901.html qui donne des explications techniques cohérentes le professeur moscatelli du swarthmore college de pensylvanie a calculé que l'énergie délivrée se situait entre entre 1/20eme et 1/50eme de la bombe d'hiroshima 20kt de T N T soit 1 kt ( 1000 tonnes de TNT!) explosion enregistrée par des sismographes siyués à 31 kms indiquant de 2.1 à2.3 sur l'échelle de Richter les plus grands séismes du siècle ont dépassé les magnitudes de 8 avec un épicentre à plus de 100kms"

Et vous vous gardez bien de dire quand ces mesures, à quel moment ces mesures ont été prises, moi j'ai l'honneteté de vous le dire!
J'ai aussi l'honneté de vous dire d'où les secousses provenaient, en tout cas pas du choc des avions sur les deux tours, mais dans les sous-sols!!!

"Steve Evans se trouvait dans la tour sud au moment du crash. Ce reporter de la BBC a raconté dans une interview donnée le jour de la catastrophe : "Il y a eu une explosion. Sur le moment, je n'ai pas pensé qu'il s'agissait d'une explosion, mais toute la tour a été secouée jusque dans ses fondations. Plus tard, une fois que nous nous sommes retrouvés à l'extérieur, il y a eu une seconde explosion, puis toute une série d'autres déflagrations... Je suis abasourdi par l'ampleur des destructions provoquées par cette série d'explosions."

Steve Evans n'est pas pas le seul témoin qui ait parlé de plusieurs explosions. "Au huitième étage, nous avons été repoussés par une gigantesque explosion", a déclaré à la chaîne danoise de télévision DR-TV1 un Noir portant un costume complètement recouvert de poussière. La chaîne allemande Sat1 a également diffusé des témoignages de survivants faisant état d'une puissante explosion. L'un d'eux, Tom Canaban, a été arrêté par deux agents du FBI en plein milieu d'une interview.

Plusieurs pompiers ont également entendu des explosions. Louie Cacchiolo a confié au People Magazine : "J'ai conduit mes hommes au 24ème étage afin d'évacuer les gens qui s'y trouvaient. Durant le dernier transport, nous avons entendu une bombe exploser. Nous pensons que des bombes étaient placées dans l'édifice."

Cependant tous ces témoignages sont volontairement passés sous silence par les responsables. Un porte-parole du FBI a même déclaré au journal American Free Press qu'il n'avait jamais entendu parler de telles explosions.

Des analyses sérieuses de l'effondrement de la première tour signalent des explosions cinq ou dix étages au-dessous de l'endroit qui a cédé tout d'abord. S'agit-il d'explosions volontaires destinées à provoquer une chute contrôlée des tours ? Jusqu'à présent, on n'a fourni aucune explication satisfaisante au fait que des débris et des masses de poussière aient été projetés horizontalement, comme on a pu l'observer à la base des tours.

[...]

Mais ce n'est pas tout : quelques fractions de seconde avant l'effondrement des tours jumelles, des sismographes ont enregistré de puissantes secousses. Ces appareils se trouvent à près de 35 kilomètres du Ground Zero, à l'Observatoire terrestre Lamont-Doherty de l'Université Columbia. Les impacts des deux avions n'ont pratiquement pas laissé de traces sismiques. En revanche, la tour sud, en s'écroulant, a causé pendant huit secondes un tremblement de force 2,1 sur l'échelle de Richter ; la tour nord, un tremblement de force 2,3 pendant dix secondes. Mais juste avant les effondrements, les sismographes ont enregistré de violentes secousses, vingt fois plus puissantes que les vibrations provoquées par la chute des débris. Il faut savoir que l'énergie libérée augmente selon le carré de la force sismique enregistrée, c'est-à-dire qu'une secousse vingt fois plus forte correspond à une onde de choc 400 fois supérieure.
Lorsqu'un sismographe enregistre une très courte poussée d'une extrême violence, c'est le signe d'une explosion souterraine de très grande puissance. A ce jour, les experts n'ont pu fournir d'explication satisfaisante au fait qu'on ait enregistré ces deux gigantesques secousses avant que les premiers débris du World Trade Center ne fracassent le sol. Sur la feuille du sismographe, les deux ondes de choc n'ont pas dessiné une courbe étirée horizontalement, avec des hauts et des bas, mais seulement de longs traits verticaux. C'est pratiquement comme si quelqu'un avait brusquement "tiré le tapis sous les pieds des tours jumelles".


Destruction des pièces à conviction

Malgré ces questions sans réponses et malgré les nombreux témoignages faisant état d'explosions, les 80 barres d'acier subsistant après l'effondrement n'ont été soumises à aucun examen permettant de détecter les traces d'une éventuelle déflagration. Entre-temps tout a été recyclé, sans que la plus grande catastrophe des temps modernes affectant un gratte-ciel n'ait fait l'objet d'une enquête sérieuse. William A. Manning, rédacteur en chef de Fire Magazine, considère qu'il s'agit là d'une "destruction de pièces à conviction".

Le 6 mars 2002, la Commision scientifique de la Chambre des Représentants indiquait que les investigations n'avaient pu s'effectuer normalement, car "des éléments importants de la charpente d'acier avaient disparu avant même que les premiers enquêteurs n'arrivent sur les lieux". 50.000 tonnes de ferraille provenant des poutres métalliques du WTC ont ainsi été vendues à Shanghaï. L'opération a permis à l'entreprise de recyclage Metal Management de Newark (New Jersey) de gagner 2,5 millions de dollars.

Le professeur Glenn Corbett du John Jay College for Criminal Justice de New York a décrit l'inspection effectuée par la FEMA comme superficielle et à l'opposé d'une enquête véritablement sérieuse : "Nous sommes très loin de ce qui devrait être la plus grande investigation de tous les temps. Les restes du World Trade Center sont traités comme de vulgaires détritus et non comme des pièces à conviction de la plus haute importance." Sous la pression des organisations des familles de victimes et des syndicats de pompiers, le gouvernement a fait un petit pas en arrière et ordonné que de véritables recherches soient entreprises sur la catastrophe du WTC. C'est le National Institute of Standards and Technology, un institut dépendant du Ministère du Commerce, qui en a été chargé. Le seul problème : les preuves matérielles sont détruites depuis longtemps.


Des décombres en or

Larry Silverstein, lui, ne s'en soucie guère. Il s'efforce de faire avec 3,5 milliards de dollars le double de cette somme. En fait, Larry Silverstein devrait être ruiné. Le 11 septembre a non seulement détruit l'édifice de 47 étages connu sous le nom de WTC 7, qui lui appartenait, mais aussi les deux tours jumelles de 110 étages. Le 26 juillet 2001, il avait acquis ces deux tours en signant un contrat de crédit-bail d'une durée de 99 ans.

48 jours plus tard, Larry Silverstein se retrouve devant une montagne de décombres qui doit lui rapporter plusieurs milliards de dollars de profits. En compagnie de son partenaire australo-israélien Frank Lowy, Silvertein a pu décrocher le deal du siècle, grâce à son ami de longue date Lewis Eisenberg. Ce dernier était président de la Port Authority of New York and New Jersey, l'organisme public propriétaire du World Trade Center.

Silverstein et Eisenberg se connaissent depuis l'époque où tous deux occupaient des postes dirigeants au sein de la United Jewish Appeal, une organisation juive de "bienfaisance" qui, selon le journaliste Christopher Bollyn, gère un budget de plusieurs milliards. Lewis Eisenberg était en outre vice-président de l'American Israel Public Affairs Committee, une puissante organisation pro-israélienne. Aujourd'hui, Eisenberg est le plus important pourvoyeur de fonds du Parti républicain du président Bush.

Le magnat de l'immobilier Larry Silverstein va bientôt rouler sur l'or car le World Trade Center était assuré pour 3,5 milliards de dollars. Mais cela ne suffit pas. Ses avocats font valoir que la catastrophe du 11 septembre a donné lieu à deux sinistres, puisqu'il y avait deux avions. L'assurance devrait donc payer le double. Harold Rubenstein, le porte-parole du groupe immobilier Silverstein, se déclare optimiste quant à l'issue du procès.

Seule petite fausse note : le 14 janvier 2002, des créanciers de Silverstein l'ont attaqué en justice devant la Cour Suprême de l'Etat de New York, faisant valoir qu'il avait détourné une partie des sommes déjà versées par l'assureur. Plus concrètement, on reproche à Silverstein d'avoir payé des lobbyistes à New York et à Albany (la capitale de l'Etat), afin qu'ils interviennent auprès des instances politiques pour faire limiter la responsabilité civile de Silverstein vis-à-vis des victimes de la catastrophe."
"Les vraies conquêtes, celles qui ne donnent aucun regret, sont faites sur l'ignorance."
A.Lionel
 
Message(s) : 285
Inscription : Mardi 30 Janvier 2007 12:41:26
Localisation : Paris - France.

Suivant

Retour vers Décolonisation et Guerre Froide (1946-1991)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron