Des Vergès pour se faire battre !

L'après-Guerre et ses conséquences: la confrontation Est/Ouest jusqu'à la chute de l'URSS.

Des Vergès pour se faire battre !

Message par Francois Delpla » Samedi 24 Août 2013 08:41:03

Des Vergès pour se faire battre !

Le respect dû aux morts, qui avait été refusé l’an dernier à Raymond Aubrac, le jour même de son décès, par une petite frange hélas influente http://www.delpla.org/article.php3?id_article=543 , ne saurait exempter l’historien du devoir de mettre le holà aux contre-vérités. Pour ma part, n’étant pas né de la dernière pluie, j’ai tout de même été surpris de la tonalité générale des commentaires après la mort, le 15 août dernier, de Jacques Vergès. On croirait que Robin des bois nous a quittés ! Les antichambres du nazi Genoud ou de l’aventurier Carlos sont promues à la dignité d’une forêt de Sherwood, d’où un isolé intrépide aurait défié les puissants. La propension française à préférer les voleurs astucieux aux gendarmes balourds trouve cependant ici sa limite.

Ce brave type aurait assumé le sale boulot, indispensable en démocratie, de la défense des indéfendables. Il suffit pour nuancer le propos de constater qu’il les choisissait dans des catégories restreintes et typées, et glissait peu à peu de la défense des nazis à celle du nazisme, et de la dénonciation de certaines pratiques israéliennes à un robuste antisémitisme.

Concernant la mise en accusation des Aubrac pour défendre Barbie, dont il fut le pionnier en 1983, en relayant les montages alors confidentiels d’un nommé Gérard Hisard avant de trouver lui-même des relais, je ne me contenterai pas de trouver surprenante l’idée que tous les coups sont permis pour sauver un accusé. L’avocat avait en effet joué les prolongations alors qu’il ne pouvait plus rien pour son client, en lui faisant endosser un tissu d’affabulations intitulé « testament de Barbie », et transmis aux journaux, en 1991, le lendemain du décès de l’ancien SS. Cela s’appelle une prise de position personnelle, et une infamie assumée en son nom propre.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3251
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Des Vergès pour se faire battre !

Message par boisbouvier » Dimanche 25 Août 2013 03:40:21

Les avocats ont-ils tous les droits, y compris, celui de mentir quand il s'agit de défendre un client ?
La famille Klarsfeld (Klarsfeld, père et fils) répond oui.
Serge Klarsfeld est l'homme qui connait le mieux le déroulement de la Shoah en France et il le prouve en particulier dans son oeuvre "Vichy-Auschwitz".
Il est donc bien placé pour savoir à quel point Vichy a été utile à la communauté juive de France et il nous apprend le premier que treize convois prévus pour octobre 42 par Eichmann durent être annulés à la suite des négociations Bousquet-Oberg de juillet 42 qui furent entérinés par Himmler malgré la colère d'Eichmann.
Et bien, est-ce que ça l'empêche d'intenter un procès à l'Etat français au titre de "la complicité du régime de Vichy" dans ces déportations ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Des Vergès pour se faire battre !

Message par Francois Delpla » Mardi 27 Août 2013 06:13:17

Tout arrive : le journaliste Jacques Gelin, auteur d'une longue recherche sur Caluire qui vient de déboucher sur un livre de 600 pages honnête et solide, commet une sotte annexe sur les Aubrac, satellisée par Daniel Cordier sans mesurer à quel point celui-ci est satellisé par Vergès...

... et il le reconnaît au bout d'une journée de discussion forumique : http://www.livresdeguerre.net/forum/con ... =54229&v=2 .
Francois Delpla
 
Message(s) : 3251
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Des Vergès pour se faire battre !

Message par Francois Delpla » Dimanche 15 Septembre 2013 15:12:45

A présent, le débat de Livres de guerre sur les calomnies récentes envers les Aubrac en est au point suivant : Jacques Gelin a promis de modifier sa préface... et Jacques Ghémard défend Daniel Cordier (le sycophante le plus sournois et le plus dangereux, largement responsable de l'écho qu'a reçu le livre-torchon de Gérard Chauvy en 1997) en abandonnant toute argumentation et avec une foi de charbonnier digne de Boisbouvier encensant Pétain.

Là-dessus aussi le forum Passion-Histoire doit revoir sa position et ne pas laisser le dernier mot à un pseudonommé Calade, consciencieux et travailleur mais prêt comme tant d'autres à faire quelque reproche à Raymond Aubrac tout en désavouant ceux qui sont faits par d'autres : un perpétuel déplacement du grief qu'on n'inflige à aucune autre personnalité de la SGM (en l'occurrence, ce qu'il lui reproche, c'est l'affaire de la prise d'otages de Pertuis), et qui semble fait pour illustrer l'adage : "Calomniez, il en restera toujours quelque chose".
Francois Delpla
 
Message(s) : 3251
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France


Retour vers Décolonisation et Guerre Froide (1946-1991)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité