Churchill et la Rhénanie (1936)

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par Francois Delpla » Mercredi 11 Juin 2014 07:59:00

dans ton hors-sujet, tu en viens à nier toute liberté d'opinion et d'expression !

dans tes considérations ayant trait au sujet, tu erres d'une façon que je ne commenterai pas longuement, toute personne de bonne foi étant à même de s'en rendre compte rapidement :

boisbouvier a écrit :
Ce que je constate pour ma part c'est qu'à force de dire les choses avec un mélange, qui n'appartenait qu'à lui, de politesse et d'intransigeance, il est arrivé pile au rendez-vous de l'histoire, le 10 mai 1940.


Justifier un évènement par sa fin c'est avoir une conception tragique mais non historique de l'Histoire.


Je ne donne pas dans ce vice ! Aurais-tu zappé le mot "constate" ?
Francois Delpla
 
Message(s) : 3196
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par Francois Delpla » Mercredi 11 Juin 2014 09:02:43

Quant à l'usage éléphantesque d'un moment de ma scolarité pour mettre en doute, en période de pénurie argumentative, tout ce que j'avance, il a fait son apparition en 2008 dans mes premiers échanges internautiques avec Michel :
http://www.delpla.org/forum/viewtopic.php?f=18&t=199 .
Francois Delpla
 
Message(s) : 3196
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par boisbouvier » Samedi 21 Juin 2014 11:14:21

Faut-il accuser Heidegger et Hannah Arendt comme le fait Delpla ?


Compte tenu de l'antériorité de vingt ans des crimes du bolchevisme sur ceux du nazisme et de l'impéritie (au moins apparente) de la démocratie parlementaire à les combattre, compte tenu aussi (et peut-être surtout) du bouleversement conceptuel radical qu'il constituait avec son Internationale qui mettait en cause toute l'histoire des civilisations et les nations elles-mêmes, n'était-il pas louable d'être fasciste en 1933-38 ? Gandhi et Churchill, je le répète, rendaient visite à Mussolini. Non seulement il n'était pas tabou, mais encore il parut comme Franco un recours contre Lénine, Trotzky et Staline. Bref, le bolchevisme fit peur, très peur. Nolte dit qu'aussi bien Rosa Luxembourg à Berlin que Bela Kuhn à Budapest, que Zinoviev à Moscou ou Eugen Lemiré à Munich ne faisaient pas mystère de vouloir liquider physiquement les 10 % de bourgeois qui se révéleraient inaccessibles à la grande transformation marxiste-léniniste en cours.
Les crimes du nazisme furent encore supérieurs à ceux du communisme mais ils leur furent postérieurs de sorte que les personnages qui furent fascistes en 1933 comme Heidegger, Jouvenel ou Duverger ne furent pas répréhensibles pour autant. Pas plus que ceux (dont je suis) qui ont voté la Constitution de la V° République dont l'article 16 donne, en fait, au président élu des pouvoirs illimités tout à fait comparables à ceux que Hitler a hérités au soir du 23 mars 33.
Si on adopte définitivement la règle de renoncer à l'anachronisme en Histoire (et comment pourrait-on la refuser, cette règle ?) on ne reproche pas à Heidegger son nazisme de 1933. On ne reproche pas à Hannah Arendt d'avoir aimé ce monsieur. C'était son droit.
Qu'en dis-tu, Delpla ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par Francois Delpla » Lundi 23 Juin 2014 04:22:45

boisbouvier a écrit :Qu'en dis-tu, Delpla ?


Si c'est à moi que s'adresse cette leste apostrophe, rien.

En tant qu'historien, je n'ai pas à juger ni ne juge Heidegger et moins encore quelqu'une qui céda à son charme. Seuls m'importent ses mensonges, que je dois débusquer.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3196
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par boisbouvier » Dimanche 29 Juin 2014 17:08:51

En tant qu'historien, je n'ai pas à juger


Mais si bien sûr !
En tant qu'historien tu dois juger. Ce qui ne veut pas dire que tu doives le faire péremptoirement. Il faut le faire habilement et sincèrement en même temps. Il faut connaitre les catégories de la morale et ne trancher qu'en dernier ressort après avoir tenté de sauver tout le monde a priori. Nous touchons là au problème fondamental de l'utilité de l'Histoire. Autrefois elle servait "à louer le Roi pour ainsi dire sans louanges". En est-il toujours ainsi ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par Francois Delpla » Lundi 30 Juin 2014 04:50:06

boisbouvier a écrit :
En tant qu'historien, je n'ai pas à juger


Mais si bien sûr !
En tant qu'historien tu dois juger.


sans commentaire, sinon celui-ci : à ce jour, MB confond intégralement histoire et prétoire.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3196
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Churchill et la Rhénanie (1936)

Message par boisbouvier » Mardi 01 Juillet 2014 06:40:35

à ce jour, MB confond intégralement histoire et prétoire.



Quelle différence en effet ?
L'Histoire est le théâtre où l'humanité se donne en spectacle. Or, le théâtre lui-même met en scène des enjeux moraux, sinon il se dégrade en pitreries sans valeur, vite oubliées. Les enjeux moraux sont la substance et la chair de l'Histoire. Or, les tribunaux font la même chose. Ils évaluent des hommes. Les gens des "Annales" ont essayé de nous vendre pendant trente ans une réforme en profondeur de l'Histoire en bannissant la biographie. Ils reconnaissent eux-mêmes leur erreur. Malgré leurs succès initiaux elle est revenue en force, balayant tout sur son passage.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Précédent

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)