Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Message par Paul Ryckier » Mardi 19 Juin 2007 22:51:00

Re: message 15 Juin 23h.

Cher Baron,

"les instructions de Berne" Je reviens à ça après mes vacances. Mais revenons au chateau de Wijnedale le 25 Mai à 4h30 le matin. J'ai relu de nouveau les évenéments de la conférence de Ypres 21 Mai à 22 Juin 1940.

Le 21 Mai Weygand parle du contre-offensive sur le flanc nord de la percée allemand. Il demande à l'armée belge de se retirer à l'Yser et d'entretenir le contact avec le flanc anglais. Van Overstraeten a une autre idée: une redoute avec les Anglais de Zeebruges à Boulogne qui est aprovisionée de l'Angleterre, mais Weygand n'écoute pas tres attentif et reste sur son plan Yser. Le Roi dit qu'on doit avoir l'opinion de Gort qu'on n'a pas trouvé jusqu'à maintenant. Aprés l'arrivée de Bilotte on parvient à un accord que les Belges restent sur leurs positions et qu'ils prennent les positions des Anglais qui partent à la contre-offensive. Le Roi et Van Overstraeten étaient d'accord. Mais avec ça ils prolongent leur front de 90 kilomètres.

Le Général Weygand n'a pas de temps à perdre et doit partir pour informer Reynaud. Alors quand Weygand est parti Gort arrive. On commence de nouveau la conférence. Gort est plutôt défaitiste pour une attaque au Sud, mais il est d'accord parce qu' après tout Churchill est aussi pour cette attaque.

D'après moi le plan Weygand du rétraite à l'Yser était mieux pour raccourcir le front, mais Van Overstraeten et peut-être le Roi n'étaient pas d'accord. Et j'ai lu le même chez Major Ellis, qui disait en plus qu'avec le front de Gand ou du Lys le front était perpendiculaire au ligne des Anglais. Je reviens sur tout ça avec un nouveau "sujet". (personne n'avait un mot français pour l' Anglais: "thread"?). D'après moi ça illustre aussi l'atmosphére de malentendus et d'improvisation de tous les cotés et tous avec des differents plans.

Cher Baron c'est seulement le commencement de mon discours sur Léopold III et c'est dèja onze heures et demie du soir...

À demain et cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 482
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Message par Baron Percy » Mardi 19 Juin 2007 23:37:25

Citation : "D'après moi ça illustre aussi l'atmosphére de malentendus et d'improvisation de tous les cotés et tous avec des differents plans."


Vous avez mis le doigt dessus, mon cher Paul !
J'arrive aux même conclusions que vous.
C'est effectivement ces incompréhensions successives et un certain climat de méfiance de part et d'autre qui furent à l'origine de bien des malentendus aux causes souvent dramatiques, tant sur le terrain diplomatique que militaire.
De plus, l'entourage du Roi ne fit malheureusement rien pour aplanir ces difficultés, que du contraire... :?
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Message par Paul Ryckier » Jeudi 21 Juin 2007 22:04:20

Cher Baron et Bruno,

merci bien pour vos réponses. Je reviens chez vous dans une quinzaine de jours après mes vacances.

J'ai d'abord répondu à Mick sur le forum ABBL concernant la bataille de la Lys, où mon oncle était pris le 25 Mai 1940 avec une cent vingt d'autres par les Allemands comme bouclier vivant et on a eu sur le marché de Deinze 38 morts. Ma mére était aussi presque tué par des obus en cherchant son frère.

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 482
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Message par Paul Ryckier » Jeudi 26 Juillet 2007 23:39:08

Re: Message du 6 Juin 22h30.

Cher Baron,

j'ai retourné les 9 livres à la bibliotheque déja, mais j'ai absorbé les grands détails qui sont intéressant pour notre question concernant notre gouvernement en exil en France Vichiste.

Par exemple j'ai lu que Spaak était comme un "zombie", complètement assombri dans un coin dans le divan aprés le défaite de France et le demande d'armistice, ne pouvant agir presque pas.
Avec son bravour habituel après la guerre il le rapelle comme son periode "sombre" et c'était tout. Alors il dit aussi, que c'est "de Vleeschhouwer" avec son statut spécial du Congo Belge, qui a sauvé la Belgique à Londres. Aussi grace au consul belge à Londres. Et peut être aussi par la concurrence du "Churchill belge" autoproclamé (ou de Gaulle belge?) à Londres et qui était peut-être une alternative pour Gutt et De Vleeschhouwer. j

Je me souviens aussi le rencontre dans le douane française à la frontière espagnolle entre le premier ministre, Spaak, De Vleeschhouwer et Gutt. Aussi la fuite de Spaak et Pierlot dans la camionette avec un double fond de l'Espagne à Portugal.

Je reviens sur tous ça parce que pour nos hôtes français ça doivent être des ènigmes. Seulement pour dire, cher Baron, que je ne suis pas oublié notre entreprise... :) .

En train de lire pour le moment pour la campagne de 18 jours entre autre pour le forum ABBL:

Peter Taghon: De achtiendaagse veldtocht in België (la campagne de 18 jours en Belgique.

"Jours de guerre"

Et specifiquement pour la bataille de la Lys: le livre de mon concitoyen de ma cité natale: Tony Vanhee: Deinze, mei 1940. Il donne aussi toute une synthese de la campagne de 18 jours.

Faute de temps je doit m'abstenir un peu et dans dix jours à Lyon pour une semaine...mais je reviens sur toutes nos questions...

Merci pour votre patience.

Cordialement,

Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 482
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Message par Baron Percy » Jeudi 26 Juillet 2007 23:49:23

Je vous remercie pour ces précisions supplémentaires, mon cher Paul.
Le cercle se resserre peu à peu et nous pouvons espérer parvenir à lever un coin du voile sur cette question.
J'avoue avoir profité de mes vacances pour rattraper une série de lectures en retard pas vraiment en rapport avec ce sujet. :oops:
Mais j'y retournerai sans doute très prochaiment.
Je réclame donc également votre compréhension et votre patience... :wink:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re:

Message par BRH » Jeudi 17 Janvier 2008 11:08:07

Paul Ryckier a écrit :Re: Message du 19 Février (Ce n'est pas facile de répondre sur un message qui est à la première partie, car on ne voit que les derniers messages. J'ai dû l'imprimer la première partie pour le voir ensembe avec ma réponse)

Bruno,

l'histoire de la politique d'autonomie:

Politique des "mains libres" supporté par Albert I. Peur d'être pris par l'accord Franco-Belge militaire et le Locarno Pact dans un conflit entre l'Allemagne et la France. Depuis 1931 le Ministre des Affaires étrangères est pour un interpretation restrictif vis à vis de ses obligations internationales. Les Français comme Pétain et Daladier pensaient d'entrer en Belgique en cas d'une guerre avec l'Allemagne par exemple pour la Pologne, même dans la phase diplomatique de tension.

Dans toutes ces tensions avec aussi des tensions entre la préposition pour une ligne de défense envers l'Allemagne sur les grandes fleuves de l'Escaut et de la Meuse, soutenue par le commandement suprème de l'armée, comme par le Roi Albert et entre la proposition d'une défense directement aux frontières soutenue par les Wallons de l'Est de la Meuse (mêmes tous le Wallons).

Et alors le roi Albert était mort à Marche-les-Dames (tué selon un livre récent: "La Chute du Roi". Mais on ne sait pas par qui).

Alors c'est une lourde heritage que Léopold III recevait de son père.

En Mars 1934. Conversations entre Léopold III et quelques de ses ministres: sujet: la politique d'indépendence.

Pour la prolongation du service militaire on avait deux grandes obstacles: les Socialistes, qui avaient quand même un ministre plus pragmatique (en faveur de la course indèpendentiste) Paul Henri Spaak et les partis Chretiens Flamands, qui voulaient être independant de la France.

Pour la prolongation de la service militaire on devait alors diminuer l'accord Franco-Belge et chercher par exemple via Spaak de convaincre les Socialistes. Après ça il était possible de commencer avec la politique d'autodermination. Et pour ça on avait besoin d'une machine militaire plus robuste et de la prolongation du service militaire.

La nouvelle politique était initiée par Van Zeeland, Spaak et le Roi.

La nouvelle politique était relevée par le Ministre des Affaires étrangères Spaak 20 Juillet 1936 pendant une conférence de presse internationale. Spaak était confronté après avec l'opposition de son parti socialiste. La presse internationale ne faisait pas grand bruit de cette nouvelle politique.

Alors le 9 Septembre Paul Van Zeeland précisait de nouveau la nouvelle politique, aprés une conférence avec Léopold.

14 Octobre 1936. Le speech du Roi dans le conseil des ministres pour supporter la politique de l'indépendance et de la prolongation du service militaire. Le support des ministres était complèt, même de Vandervelde, le leader socialiste. Et on a décidé de le publiér pour le peuple.

Grosso modo tous les journals étaient pro. Seulement quelques journals francophones Liberales étaient réticent. Complétement contre étaient des journals Wallonnes, qui étaient pour une coopération avec la France.

En Décembre la nouvelle politique et la prolongation du service militaire devenaient octroyées par le Parlement.

Mais les réactions dans l'étranger étaient foudroyantes. Ministre Spaak essayait de calmer les réactions anglaises et françaises en disait que ça ne voulait pas dire que la Belgique partait de toutes ces obligations internationales comme le SDN ou le Pact de Locarno.

Le gouvernement britannique après une journée approuvait la nouvelle politique, mais pas la France. C'était une grande désillusionnement pour le gouvernement du Front Populaire de Léon Blum. La presse française était presque histérique.

La Belgique ne voulait être une nation garante, mais une qui recevait des garanties des grands.

En Avril 1937 on avait une déclaration conjointe du Royaume Uni et de la France: la Belgique avait à défendre son propre territoire et ne laissait pas utiliser son territoire par des agresseurs contre un autre état. La Belgique voulait augmenter la capacité de son défense et restait dans le SDN. La Belgique était exempt de ses obligations envers le Pact de Locarno. Les deux étaient garant même avec de l'aide militaire si la Belgique était envahie. En Octobre l'Allemagne faisait le même (sic).

Parce que les obligations de l'adherence à la SDN restaient, on se demande : quoi avec le droit de passage? Par exemple par la France? Quelques jours après la déclaration des deux, Spaak disait que dans aucun cas le droit de passage pouvait être "commandé" à la Belgique et en tous cas le passage devait être une action commune avec la Belgique.

Cordialement,

Paul.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3638
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par Baron Percy » Jeudi 17 Janvier 2008 22:08:57

Et alors le roi Albert était mort à Marche-les-Dames (tué selon un livre récent: "La Chute du Roi". Mais on ne sait pas par qui).


Cette thèse est également reprise dans "Le Roi tué", une enquête approfondie sur la mort d'Albert Ier signée Jacque NOTERMAN qui débouche sur une certitude, du moins pour l'auteur : le Roi n'est pas mort à Marche-les-Dames lors d'un exercice d'alpinisme...
A lire pour se faire une opinion...
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par Arcole78 » Jeudi 17 Juillet 2008 11:17:21

Chers amis belges, les responsabilités du roi Léopold II, roi des belges, dans la défaite de 1940 sont hélas évidentes. Sa position, dite de neutralité, de Septembre 1939 à Mars 1940, empêchant toute action dur le canal Albert, est indéfendable. La coalition franco-anglaise aurait pu attaquer les allemands en temps et en heure si la Belgique avait accepté le passage des troupes. Ce ne fut pas le cas! Lire sur ce sujet "la carence de la direction de la guerre" http://www.generalhering.org/index.php/ ... uerre.html écrite en Décembre 1940 par le Général Héring, peut-être le stratège le plus éclairé de l'Armée française, même s'il ne fut pas écouté, des généraux entre 1930 et 1940!
Arcole78
 
Message(s) : 13
Inscription : Jeudi 17 Juillet 2008 09:54:30

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par Baron Percy » Jeudi 17 Juillet 2008 20:12:22

Une part de responsabilité certes, mais il serait fallacieux de rejeter tout le poids de la défaite de juin 40 sur le seul Leopold III.
La gabegie de certains hauts gradés français est également en cause.
Et c'est la conjonction de ces deux facteurs qui a conduit au désastre que l'on sait...
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par BRH » Jeudi 12 Novembre 2015 14:39:47

Un livre sur la question vient de sortir :

http://www.economica.fr/livre-la-derout ... 868487.cfm

Intéressant, a priori...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3638
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par Paul Ryckier » Jeudi 12 Novembre 2015 20:40:48

Bruno je vais voir où je peux voir le livre.

Cordialement, Paul.
Paul Ryckier
 
Message(s) : 482
Inscription : Lundi 29 Janvier 2007 17:18:36

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par BRH » Mardi 03 Mai 2016 08:58:38

Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3638
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Les Responsabilités de la Belgique dans le désastre...

Message par BRH » Lundi 10 Octobre 2016 13:53:08

Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3638
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Précédent

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)