Sonderkommando

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Sonderkommando

Message par Baron Percy » Mardi 22 Janvier 2008 00:09:34

Tel sera le thème du prochain "Mercredis de l'Histoire" diffusé sur ARTE ce 23 février.
Chargés de faire fonctionner les fours crématoires, de très rares déportés de ces "commandos spéciaux" ont survécu et ont pu témoigner de l'horreur de leur tâche, bravant ainsi l'anéantissement programmé par leurs bourreaux.
A ne manquer sous aucun prétexte !
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par rapentat » Mardi 22 Janvier 2008 19:21:31

Bonsoir,

Comme de coutume, je vais attendre votre résumé pour me faire une idée sur cette question. Car on connait peu de la vie des SonderKommando. Ils ont très peu témoigné, mais je sais que beaucoup avaient enfoui dans la terre, pas très loin des fours, leurs témoignages. Ont-ils tous été retrouvés ??

Cordialement.
rapentat
 
Message(s) : 168
Inscription : Vendredi 09 Février 2007 16:00:33
Localisation : Berlin

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Mardi 22 Janvier 2008 23:18:36

Ont-ils tous été retrouvés ??


L'émission de demain (il faut en effet lire 23 janvier et non 23 février dans mon message initial) permettra sans doute de répondre à votre question.
Je serai présent devant mon petit écran avec mon bloc-notes et ne manquerai pas de vous livrer un compte-rendu aussi complet et précis que possible.
Bien cordialement !
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Jeudi 24 Janvier 2008 00:29:02

Les membres des Sonderkommandos furent à la fois les premières et les dernières victimes des Nazis soucieux d'éliminer tous les témoins de leurs forfaits.
Plusieurs manuscrits rédigés en yiddish furent retrouvés sous les cendres des crématoires.
Ils révèlent de façon circonstanciée le mode opératoire du processus d'élimination finale.
Les Sonderkommandos d'Auschwitz étaient composés d'environ 660 prisonniers soigneusement sélectionnés pour leur robustesse.
Leur durée de vie moyenne était de 4 mois, ensuite ses membres étaient abattus par les SS à la mitrailleuse et incinérés dans les fours.
Ils étaient immédiatement remplacés par une autre équipe.
Le premier travail des membres du nouveau SK était donc l'élimination des cadavres de leurs prédécesseurs.
Pour rappel, les crématoires 1 et 2 avaient une capacité de 5000 cadavres par jour, les crématoires 3 et 4 de 3000 cadavres. Huit mille "unités" étaient donc traitées quotidiennement.
Les SK fonctionnaient en deux équipes qui se relayaient : la première travaillait de 7 h du matin à 5 h du soir, la seconde de 5 h du soir à 7 h du matin.
Leurs membres étaient sains et bien nourris. Chez eux, on ne détectait pas de maladies organiques, mais bien de nombreuses maladies nerveuses (dépressions, neurasthénies,...) en raison du stress que leur imposait leur mission.
Le fonctionnement des crématoires est bien connu : on déversait dans 4 cheminées distantes de 30 m l'une de l'autre du zyklon B sous forme de cristaux qui se transformaient en gaz au contact de l'air. En cinq minutes, les 2500 personnes entassées dans la chambre à gaz étaient mortes.
Le SK qui pénètre en premier dans les lieux est obligé de se munir de masques à gaz.
Les cadavres ne sont pas répartis uniformément sur le sol, mais entassés les uns sur les autres, car le gaz attaque d'abord les couches inférieures de l'air. Les plus forts piétinent donc les plus faibles pour pouvoir survivre plus longtemps.
La plupart ont le corps tuméfié et le visage bleui.
La première tâche du SK est d'asperger les cadavres avec de grands jets d'eau car le dernier acte de la vie de ces malheureux consistait en une défécation involontaire. Les corps étaient donc recouverts d'excréments.
Ensuite, il leur fallait séparer les cadavres enlacés les uns aux autres.
Pour ce faire, ils utilisaient des courroies et traînaient les corps vers les ascenseurs. Chacun de ceux-ci pouvait accueillir de 20 à 25 cadavres et amenait les dépouilles vers la salle d'incinération du crématoire.
Le "commando remorqueur" prenait alors le relais pour traîner les corps jusqu'aux fours pour y être placés sur des civières en fer.
Le premier corps est placé sur le dos, jambes en avant, visage vers le haut; il est recouvert par un autre placé dans l'autre sens. On termine en entassant alors des cadavres d'enfants les uns sur les autres.
Il fut constaté que les corps des femmes brûlaient mieux que ceux des hommes. C'étaient donc eux qui étaient utilisés pour activer le feu lorsqu'il faiblissait.
Tout le processus dure environ 20 minutes.
L'excédent des détenus, c'est-à-dire ceux ne pouvant être traités dans les crématoires (soit quelque 5000 personnes par jour), était dirigé vers un endroit isolé du camp où avait été construit un chalet en bois aux volets clos.
Un premier groupe de 300 à 400 personnes était envoyé vers la salle de déshabillage.
Il sortait par la porte située du côté opposé pour laisser la place aux suivants.
Le groupe suivait alors un chemin long de 150 m qui menait à une fosse de 50 m de long, de 6 m de large et de 3 m de profondeur pleine de cadavres qui brûlaient.
Des soldats SS disposés tous les 50 m attendaient leurs victimes armés de pistolets.
Ils leur tiraient une balle dans la nuque et les membres du SK les jetaient dans les flammes du bûcher, certaines encore vivantes.
Trois mois et demi avant la libération du camp, le 7 octobre 1944, éclata la seule révolte enregistrée à Auschwitz. Un crématoire fut détruit par une explosion.
Ce soulèvement coûta la vie à 450 personnes.
Les membres des SK ayant pris conscience que le rapprochement du front représentait leur élimination prochaine, ils rédigèrent des témoignages par écrit qu'ils dissimulèrent avant d'être exécutés.
Le premier mauscrit fut découvert en avril 1947 près du crématoire 2, enseveli dans un récipient hermétique.
Le dernier le fut le 17 octobre 1962.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par rapentat » Jeudi 24 Janvier 2008 23:19:55

Bonsoir,

Encore bravo pour votre exposé, qui me fait toucher du doigt l'horreur des camps d'extermination.
Effectivement le travail au quotidien de ces hommes, psychologiquement s'entend, devait être un enfer, même si la vie des camps déshumanisait les hommes.
A-t-on des témoignages des autres prisonniers sur ces SonderKommando ?? J'avais lu que, vu le travail qu'ils effectuaient, ils étaient bien nourri et n'étaient pas mélangés avec les autres. Forcément des questions devaient être posées, genre, après tout ils sont peut être volontaires ?? Je pense que le regard des autres devait être ambigu.
Et le regard que ces hommes avaient sur eux-même ?? Il y a surement eut des SK survivants, comment ont-ils été traités ?? Enfin vous voyez le genre de questions que m'amène à me poser votre exposé.

Cordialement.
rapentat
 
Message(s) : 168
Inscription : Vendredi 09 Février 2007 16:00:33
Localisation : Berlin

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Dimanche 27 Janvier 2008 03:29:30

L'émission a évoqué certains de ces aspects.
Ainsi, on a appris que les membres des Sonderkommandos étaient souvent sollicités par les détenus que l'on menait à la mort, en particulier par les femmes qui essayaient de provoquer leur pitié.
Ils devaient donc s'endurcir pour résister à ces pressions psychologiques intenses.
Certains cherchaient à adoucir les derniers instants des condamnés, leur permettant par exemple de conserver le plus longtemps possible leurs vêtements, car une fois nus, les détenus étaient dépouillés de leur dernière couche protectrice et leur fin était alors toute proche.
Les SK veillaient donc, dans la mesure du possible, à retarder la séance de déshabillage, leur laissant ainsi quelques instants supplémentaires profiter de ce qu'ils appelaient "leur manteau d'humanité".
Il a également été dit que les gardes SS cherchaient à toucher le sexe des femmes avant qu'elles ne pénètrent dans la chambre à gaz. Certains y enfonçaient même le doigt ! :shock:
Le moment le plus pénible pour les SK était celui où il leur fallait séparer à l'aide de courroies les corps enlacés des mères et de leurs enfants. Sous la pression exercée, les membres se tordaient et se disloquaient.
Autre période particulièrement pénible, celle où ils plaçaient les cadavres sur les civières avant de les enfourner dans les crématoires. De leurs yeux vitreux, ces derniers les fixaient semblant leur dire : "Que vas-tu faire de moi, frère ?"
Il ne semble pas qu'à Auschwitz il y eut des SK qui survécurent à la libération du camp.
Tous furent exécutés avant la fuite des Allemands devant l'Armée rouge.
Il ne fallait surtout pas laisser de témoins des abominables forfaits commis sur place...
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par BRH » Dimanche 27 Janvier 2008 10:15:02

Je vous signale que tout ceci est fermement contesté par l'Iran et de plus en plus de musulmans, sous prétexte que la Shoa n'a servi que le sionisme... La vieille alliance du Führer et du Grand Mufti de Jérusalem est réactivée ! Tout un programme: ça fait frémir ! :evil:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3744
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Sonderkommando

Message par rapentat » Dimanche 27 Janvier 2008 14:57:39

Bonjour,

Ce négationisme tend à sortir de la sphère musulmane et est revendiqué par d'autres groupes. Je trouve aussi très dangereux, ceux que ces appels à ne pas oublier, commencent à agacer, car se sont toujours les mêmes, disent-ils, qui sont victimisés. Je pense aux descendants d'esclaves qui jugent que l'on fait trop la part belle aux juifs et que l'on a moins de repentir vis à vis d'eux.

Cordialement.
rapentat
 
Message(s) : 168
Inscription : Vendredi 09 Février 2007 16:00:33
Localisation : Berlin

Re: Sonderkommando

Message par BRH » Dimanche 27 Janvier 2008 19:36:55

Il n'y a pas de descendants d'esclaves...

Je veux dire par là que les descendants en question sont rarement capables de dire: "je suis l'arrière petit-fils de X qui était encore esclave en 1848". De plus, l'esclavage -s'il est un crime contre l'Humanité- ne constitue pas un génocide, contrairement à ce que soutiennent certains extrémistes comme les suppôts de la tribu Kâ...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3744
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Dimanche 27 Janvier 2008 22:49:15

Le négationnisme est une lèpre qui gangrène les esprits.
Les tenants de telles thèses n'ont pas compris que ce n'est pas une guerre raciale que les Nazis entendaient mener, mais bien une guerre contre l'Humanité !
Lorsque les Juifs et les Tziganes auraient été éliminés, cela aurait été le tour des Slaves et des Africains.
Le but final étant de bâtir une nouvelle civilisation en faisant table rase de l'ancienne.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par BRH » Dimanche 27 Janvier 2008 23:02:03

Pour les Slaves, c'était bien entamé. Par contre, ils se réservaient les meilleurs sujets, blonds et aux yeux bleus, pour en faire de parfaits aryens (Rappelons que Hitler était brun et avait les yeux noirs comme son âme de démon).

Pour les Africains (les noirs), ils avaient massacré les tirailleurs sénégalais. Mais, ils entendaient s'appuyer sur les musulmans pour mieux ébranler les empires britannique et français, ce que l'URSS réussira à merveille...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3744
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Lundi 28 Janvier 2008 00:26:41

Pour les Slaves, c'était bien entamé.


C'est tout à fait exact !
Selon le principe de l'espace vital à l'Est développé dans "Mein Kampf", il était prévu de déplacer, affamer ou même exterminer les populations des territoires conquis afin de les faire occuper par des colons allemands.
Les populations slaves soumises étaient stérilisées pour éviter qu'elles ne se reproduisent.
Ravalées au rang d'esclaves, elles devaient peu à peu céder la place à la race des seigneurs.
L'aryanisation de la planète était donc parfaitement planifiée... :twisted:
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par rapentat » Lundi 28 Janvier 2008 09:39:56

Bonjour,

Baron Percy a écrit :[L'aryanisation de la planète était donc parfaitement planifiée... :twisted:


Cette planification verra la création des " Lebensborn " qui tendra vers la purification de la race, avec son cortège de malheurs pour ceux qui resteront après l'anéantissement de cette mascarade.
Ci-joint un lien intéressant, désolé pour la mauvaise qualité du son.

http://tf1.lci.fr/infos/media/jt/0,,339 ... azis-.html

Cordialement
rapentat
 
Message(s) : 168
Inscription : Vendredi 09 Février 2007 16:00:33
Localisation : Berlin

Re: Sonderkommando

Message par Baron Percy » Mardi 29 Janvier 2008 00:30:20

Un document capital à verser dans le dossier à charge.
Ces centres étaient effectivement à la base de la politique raciale du Troisième Reich.
C'est sur eux que les Nazis comptaient s'appuyer pour bâtir cette civilisation millénaire à laquelle ils aspiraient.
L'eugénique était née.
"Les erreurs du passé sont les faiblesses de l'avenir"
Avatar de l’utilisateur
Baron Percy
 
Message(s) : 496
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 16:03:33
Localisation : Bruxelles

Re: Sonderkommando

Message par Menteur » Mercredi 30 Janvier 2008 20:33:53

Quelques points de mémoire, d'après "les Médecins de la Mort", ouvrages que je n'ai plus depuis quelques années :

L'opération de gazage durait 20 minutes. Une fois le gaz introduit et les personnes tuées, on attendait la ventilation complète de la chambre. 20 autres minutes étaient nécessaires au SK pour sortir les cadavres empilés les uns sur les autres, l'air frais étant effectivement en haut...

A leur arrivée, les gens sortaient des trains et étaient rapidement triés par les médecins SS. Tous n'étaient pas gazés. Les plus robustes étaient sélectionnés pour aller travailler dans les usines qui s'étaient établies à côté, et d'autres servaient de cobaye pour des expériences "scientifiques", comme par exemple la résistance au froid (pour simuler les éjections de pilotes au-dessus des océans et mers), mais aussi pour d'autres expériences et notamment une d'entre elles qui m'avaient marqué (un des quatre livres était consacré à ça) il s'agissait d'un projet de stérilisation des gens. En effet, il avait été décidé de mener une opération de stérilisation des Juifs conjointement à leur génocide. Les hommes étaient exposés aux rayons X tandis que les femmes subissaient des opérations chirurgicales très douloureuses et inhumaines. Les hommes ne s'en rendaient pas compte, seulement plusieurs semaines plus tard. Il avait été imaginé de les convoquer à un bureau pour leur faire remplir un formulaire bidon, sachant qu'en dessous du bureau se trouverait une source à rayons X, le préposé étant protégé par une plaque de plomb.

Je voulais aussi ajouter deux choses concernant les personnes envoyées dans les chambres à gaz : tout était fait pour les mettre en confiance. Des écriteaux leur faisait croire qu'ils allaient prendre une douche. On les conduisait à une première salle où ils se déshabillaient. Le SK devait veiller à ce qu'ils y laissent tout, et devait aussi les rassurer pour éviter une panique... Ensuite ils allaient dans la chambre à gaz où des douches factices avaient été installées.

Je voulais enfin bien insister sur certaines choses : le SK était chargé de piller les victimes. Une fois dans la chambre, il devait s'occuper des affaires abandonnées dans la première salle. Ensuite, ils devaient récupérer les objets restés accrochés sur les cadavres, jusqu'aux dents en or et aux alliances.

Pour finir, on utilisait les restes des corps : la peau pour des abat-jours, les cheveux pour des perruques ou habits je crois, la graisse et les os servaient aussi pour l'agriculture si je me souviens bien.

Régulièrement, des gradés SS violaient des jeunes femmes juives, sur le chemin de la mort...

Dernières choses : les crématoires ne suffisaient pas. Des gens étaient fusillés à côté de grandes fosses où des cadavres brûlaient. Certains n'étaient même pas tués avant d'y être poussés par les SS. Le feu s'entretenait de lui-même. Quand il baissait, on jetait des cadavres de personnes grasses pour le réactiver.
Conseil de Merlin **** Un homme sage ne joue jamais à saute-mouton avec une licorne.
Avatar de l’utilisateur
Menteur
 
Message(s) : 78
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 14:29:45

Suivant

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron