Fallait-il continuer la guerre en Afrique du Nord ?

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Message par Jean Defranchi » Dimanche 29 Juillet 2007 17:44:49

Oui Daniel, mais il régnait dans l'armée d'Afrique un élan, un enthousiasme qui n'existait pas ici en 1940. C'était le jour et la nuit.
Cordialement.
Jean Defranchi
 

Message par Daniel Laurent » Dimanche 29 Juillet 2007 18:06:38

Sostène a écrit : Oui Daniel, mais il régnait dans l'armée d'Afrique un élan, un enthousiasme qui n'existait pas ici en 1940. C'était le jour et la nuit.
Cordialement.

Et bien, nous y voila, Jean, au coeur du probleme !
POURQUOI ou plutot "a cause de qui", cet elan de l'Armee d'Afrique qui la propulsera du Garigliano aux Vosges en passant par la Provence, n'existait pas en 1940 ?
C'etait pourtant, plus ou moins, les memes bonhommes, non ?

Quoi ou plutot qui leur a fait jeter l'eponge en 1940 ?
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

Message par BRH » Dimanche 29 Juillet 2007 18:08:52

Cela dit, cher Sostène, vos exemples personnels que vous nous avez relatés, datent surtout de l'après 17 juin.

La plupart de nos troufions ont accompli leur devoir entre le 5 et le 12 juin. Sans doute pas de gaité de coeur (qui a envie de mourir la fleur au fusil ?), mais avec conscience. Peu d'unités ont lâché pied durant cette période.

Les Allemands ont mis huit jours pour aller de l'Aisne à la Marne. Au cours d'intenses combats. Et nos pilotes se sont battus à la limite de leurs forces.

A partir du 13 juin, ça commence à changer. C'est la retraite -pour ne pas dire la débâcle- et le moral de la troupe en est affectée.

Rappelez-vous les chiffres: 836 panzer * ont été détruits définitivement pendant ces 5 semaines de combat. Et un nombre important de ceux-ci ont été touchés, donc neutralisés pour quelque temps.

Les rampants de l'armée de l'air (appelés), n'étaient pas des va-t-en guerre, c'est sûr. Mais je ne suis pas certain que leur état d'esprit résume celui de toute l'armée française à cette époque...

*Source: David Lehmann

Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3827
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par Daniel Laurent » Dimanche 29 Juillet 2007 18:22:01

BRH a écrit :Les rampants de l'armée de l'air (appelés), n'étaient pas des va-t-en guerre, c'est sûr. Mais je ne suis pas certain que leur état d'esprit résume celui de toute l'armée française à cette époque...

Pas d'accord !
L'etat d'esprit des appeles en 1940, quelque soit leurs fonctions, etait directement dependant de l'etat d'esprit du commandement.

Ils se sont battus, comme vous le signalez, et "comme des lions" ( :) ) et n'ont baisse les bras que quand "on" leur a demande de le faire.

PS : La source "Lehmann", c'est David, le modo d'Axis History ?
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

Message par BRH » Dimanche 29 Juillet 2007 18:33:41

Sur les appelés de l'armée de l'air, je ne me prononce pas: je me fie au témoignage de Sostène.

Pour le reste, une fois passée la Loire et après l'appel du 17 juin, le moral était au fond des chaussettes...

Cela dit, les jours précédents, ça n'était plus terrible non plus. Quand on fait des étapes de 40 à 50 km à pied la nuit (voire plus) et qu'on doit se battre le jour alors qu'on est fourbu, faut pas espérer l'impossible. Malgré tout, les hommes tiennent et obéissent encore. Il est vrai qu'on ne leur demande plus de mettre baïonnette au canon et de foncer sur les "boches"... A ce moment, je pense qu'ils en auraient été incapables, de toute façon.

L'esprit offensif est plus présent dans les unités de cavalerie ou les BCC: normal, ils sont mieux adaptés à la guerre de mouvement.
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3827
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par Jean Defranchi » Dimanche 29 Juillet 2007 19:01:45

Bonsoir Daniel,

Ce n'est pas tout à fait cela.

Les appelés et réservistes ont été démobilisés après l'armistice de 1940. A l'exception, pour l'armée de l'air, d'une partie de la classe 38. Certains d'entre eux ont été envoyés en AFN mais ont été rapatriés fin 41 ou début 42. Il n'y avait en Afrique de Nord que des unités de l'armée d'active qui, comme vous le savez, a pris le nom d'armée d'armistice.

Donc, après la mobilisation de 1943 l'armée d'Afrique comprenait :

- Les pieds noirs mobilisés.
- Les unités de l'armée d'armistice.
- Les Corses mobilisés après la libération de leur département.
- Des évadés de France par l'Espagne.
- Les régiments de tirailleurs ( tirailleurs engagés pour la plupart).

S'il y avait des appelés et réservistes métropolitains (de 1940) , ils étaient vraiment en minorité.

A ces troupes venaient s'ajouter les FFL mais je ne crois pas qu'elles étaient comptabilisées dans les effectifs de l'armée d'Afrique.

Bien amicalement.
Jean Defranchi
 

Message par Jean Defranchi » Dimanche 29 Juillet 2007 19:57:12

BRH je ne pense pas qu'il y ait eu des différences entre les mobilisés de l'armée de l'air et ceux des autres armes. Cela d'après ce que j'ai pu observer durant la retraite.
Le ver était dans le fruit depuis le début. D'ailleurs vous avez reproduit un document très révélateur: "La panique de Bulson".
Nous devons cela, en grande partie à, il me semble, deux facteurs :
- Le pacte germano-soviétique.
- Le souvenir, raconté par les pères, des hécatombes de 14/18. Et il fallait recommencer 20 ans après.

Bien amicalement.
Jean Defranchi
 

Message par BRH » Dimanche 29 Juillet 2007 20:23:52

Sostène a écrit :BRH je ne pense pas qu'il y ait eu des différences entre les mobilisés de l'armée de l'air et ceux des autres armes. Cela d'après ce que j'ai pu observer durant la retraite.


Une grande différence: les mobilisés de l'armée de l'air ne se sont pas battus. Sauf les équipages des avions. Mais beaucoup étaient "de carrière"...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3827
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par Daniel Laurent » Dimanche 29 Juillet 2007 20:39:45

Sostène a écrit :Sostène a écrit:
D'ailleurs vous avez reproduit un document très révélateur: "La panique de Bulson"


Ou ca ?
Il n'y a pas eu de panique a Bulson.
J'ai un epais article en cours a ce sujet, avec deja 2 temoignages d'anciens et force sources d'archives.

Pagaille, desarroi, retraite, tout ce que vous voulez, mais pas panique.
Merci de ne pas donner libre champs aux legendes.

Note pour Bruno : Article en chantier en cooperation avec notre ami commun, le reconnu specialiste de l'armee francaise de 40.
:wink:
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

Message par Jean Defranchi » Dimanche 29 Juillet 2007 21:03:30

A BRH et Daniel,

Vous avez sûrement raison.
Jean Defranchi
 

Message par Daniel Laurent » Lundi 30 Juillet 2007 16:30:55

Sostène a écrit :A BRH et Daniel,

Vous avez sûrement raison.

Pas "surement".
Nous reflechissons, c'est tout, a partir de ce que nous savons, et qui n'est pas complet (Qui sait tout, d'ailleurs !).
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

Message par BRH » Samedi 11 Août 2007 16:37:51

Daniel Laurent a écrit :Il n'y a pas eu de panique a Bulson.
J'ai un epais article en cours a ce sujet, avec deja 2 temoignages d'anciens et force sources d'archives.

Pagaille, desarroi, retraite, tout ce que vous voulez, mais pas panique.
Merci de ne pas donner libre champs aux legendes.


Pas de panique à Bulson ? :shock: :shock: :shock:

Ah, ça c'est fort ! Toute l'artillerie qui fout le camp sans combattre, colonel en tête, c'est pas une panique peut-être ?

http://www.empereurperdu.com/tribunehis ... .php?t=124
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3827
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par Daniel Laurent » Samedi 11 Août 2007 16:59:52

Non.
Pas de panique.
Hesitations, desarroi, desorganisation, ce que vous voulez, mais PAS de panique.

Laissez moi le temps, Bruno, de parachever ce travail de recherche.
Puis je reviens.

Pardonnez-moi de ne pas vous en dire plus a ce jour, mais j'y travaille, durement. J'en suis a 3 temoignages.
Et mon complice, le celebre Alain Adam qui, malgre ses soucis para-psychologiques n'en demeure pas moins etre un connaisseur a ce niveau, me prete la main.

Des que nos recherches sont achevees, ce forum sera l'un des premiers informes

Le lien que vous citez, Bruno, parle, avec quelques raccourcis vertigineux, des 12 (?) et 13 mai, mais oublie le 14.

Merci de me laisser le temps d'achever ce travail. Il y a la de quoi retablir quelques verites oubliees et je sais que ce forum adore ce gene de choses.
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

Message par BRH » Samedi 11 Août 2007 18:58:22

Fort bien, Daniel, fort bien... :D

Mais je maintiens: panique de l'artillerie ! Qui se communique aux arrières !!!

Dans l'attente d'être mieux informé, naturellement ! :wink:
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3827
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Message par Daniel Laurent » Lundi 13 Août 2007 04:26:23

Bonjour,
A ce jour, la seule chose que j'ai trouvee et qui peut ressembler a de la panique, c'est la retraite precipitee d'une batterie d'artillerie qui sabote ses canons avant de retraiter.

Selon leurs renseignements, ils pensaient que les panzers etaient tres pres, mais ce n'etait pas le cas.

Attention, je parles de Bulson seulement.
Cordialement
Daniel
---------------------
Meine Ehre heißt Schrift
Image
Daniel Laurent
 
Message(s) : 481
Inscription : Mercredi 11 Juillet 2007 15:02:14
Localisation : Francais de Bangkok

PrécédentSuivant

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 1 invité

cron