En bref, situation politique en AFN après "Torch".

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

En bref, situation politique en AFN après "Torch".

Message par Jean Defranchi » Mardi 10 Avril 2007 10:08:03

Bonjour à tous,

Je crois nécessaire d'expliquer brièvement ce qu'était la situation politique en AFN après le 8 novembre 1942.

En fait le climat était délétère. Désormais trois factions se disputaient le pouvoir :

1- Le général Giraud qui, prisonnier en Allemagne, s'était évadé et qui, suite à de vagues promesses faites par les Américains, était arrivé avec l’idée qu’il prendrait le commandement des troupes de débarquement. Mais c’est Eisenhower qui en avait le commandement.

2- Le Général de Gaulle qui, à Londres, n'avait pas été tenu au courant des opérations et appris le 8 novembre, par Churchill, la nouvelle du débarquement.
Churchill s'accommodait de De Gaulle et parfois même venait à son aide. Par contre Roosevelt le détestait. Il voyait en lui un homme d'un orgueil insensé.

3- L'amiral Darlan. Celui-ci se trouvait, par le fait du hasard, à Alger le 8 novembre. Il était arrivé quelques jours avant pour voir son fils qui venait d'être hospitalisé. Darlan, chef d'état- major de la flotte, était un des adjoints de Pétain. Il prit l'initiative d'arrêter les combats entre Français et Anglo-US. Les combats cessèrent le 10 novembre Les Américains s'appuyèrent alors sur Darlan. Cependant sa position en AFN n'était pas du goût des gaullistes et des partisans du Comte de Paris, ce dernier nourrissant des projets de retour à un régime monarchique.
Darlan fut assassiné le 24 décembre 42 par un jeune étudiant algérois : Bonnier de la Chapelle. Celui-ci fut immédiatement arrêté, puis jugé précipitamment et exécuté le 26 (1).

Le 30 mai 43 de Gaulle arriva à Alger et partagea la pouvoir avec Giraud dans un comité de libération. Mais en octobre Giraud fut éliminé du comité et se cantonna dans des fonctions militaires.
Durant le mois de juin 43 la mobilisation générale fut décrétée en AFN. L'armée d'Afrique rassembla environ 400.000 hommes (2) et fut réarmée par les Américains et les Anglais. Elle repris le combat, contre les Allemands et les Italiens, aux côtés des FFL.

(1) Pour les responsabilités du meurtre de Darlan voir sur le net.

(2) Dont environ 200.000 tirailleurs Algériens, Marocains et Tunisiens, Tabors Marocains, etc. (une partie d’entre eux était formée d’engagés, une autre partie de mobilisés).

Cordialement.
Jean Defranchi
 

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron