Le débat sur mon travail

Les Totalitarismes à l'assaut de l'Europe !

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Samedi 08 Décembre 2012 08:31:23

Devant un tel degré de négation d'évidence, il serait possible et souhaitable qu'un autre réponde.

Du reste, tout Français devrait frémir à l'idée de ce dont tu crois capable un dirigeant normal !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Dimanche 09 Décembre 2012 09:39:55

Staline était-il fou, lui aussi, qui a pourtant failli conquérir le monde entier et qui y serait parvenu sans doute si l'Amérique, fondée de justesse par les Founding Fathers au XVIII° siècle et sauvée de justesse par Lincoln au XIX°, ne s'y étaient pas opposée ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Dimanche 09 Décembre 2012 11:19:46

Francois Delpla a écrit : tu nies la folie de Hitler par des aboiements.


Je viens d'ouvrir une rubrique spécialisée, appelée à s'étoffer rapidement :
http://www.delpla.org/rubrique.php3?id_rubrique=22
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par BRH » Lundi 10 Décembre 2012 12:31:12

Les réparties du tac au tac sont déconseillées, d'autant que les visiteurs de ce forum ignorent probablement les longs échanges des deux protagonistes développés sur d'autres fora...

Merci donc d'argumenter, surtout Boisbouvier qui reprend ici le train en marche...
Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3608
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 10 Décembre 2012 13:18:28

Rappel de la page précédente :

Francois Delpla a écrit :Après l'intelligence, il m'est revenu de cerner la folie de Hitler. J'ai certes toujours caractérisé son idéologie comme délirante mais je voyais mal, jusqu'à 2010 environ, le caractère très individuel que, comme toute psychose, revêtait ce délire. Il y fallait un moment déclencheur. J'avais certes été l'un des très rares à remarquer et à saluer l'oeuvre de Rudolph Binion, dès ma biographie de Hitler publiée en 1999, mais j'étais loin alors d'en tirer toutes les conséquences, et pensais avant tout que les soins du psychiatre avaient fortifié sa confiance en lui. Je n'ai compris que vers 2010 qu'il était alors, en l'espace d'un an au maximum, devenu radicalement autre, et s'était organisé pour se mouvoir en même temps dans le monde réel et dans son monde à lui. Décisive avait été à cet égard l'exploration de sa vie privée, entreprise autour de 2005 sur la commande d'un éditeur. Jusque là on souriait volontiers de son comportement avec les femmes et du fait qu'il les fréquentait platoniquement. J'ai à la fois montré qu'il menait (avec Eva Braun) une vie sexuelle apparemment banale, et que son besoin de présences féminines sans finalité sexuelle procédait du souci de se rassurer en permanence sur l'existence et le bien-fondé de sa "mission". Bref, c'était à la fois un très grand stratège et un pauvre type... et c'est bien la combinaison, parfaitement inédite à ce niveau de pouvoir, des deux, qui avait été à la base de ses succès.


C'est à cela que Michel Boisbouvier pour l'instant n'a pas articulé le quart du premièrement d'un début de réponse.

Mais d'autres peuvent s'y mettre !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 10 Décembre 2012 16:48:12

Moi aussi j'apprécie énormément la présence féminine indépendamment des plaisirs sexuels que je puis raisonnablement en attendre. Pour des tas de raisons la plupart des femmes qu'on rencontre ne sont pas accessibles à nos désirs de mâles. Est-ce que ça nous empêche de rechercher leur compagnie ? Bien sûr que non.
Hitler ne différait en rien là-dessus de la plupart des hommes. Il apparait au fond assez équilibré se contentant d'une seule maitresse et vivant avec elle de façon saine et retirée. Rien à voir avec la boulimie sexuelle de la plupart des hommes politiques arrivés. Ces gens-là, je les comprends. Ils sont exténués par leurs parcours politique et professionnel et il leur faut des compensations. Hitler se contenta de peu.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Lundi 10 Décembre 2012 17:08:46

Je ne sais si Bruno sera comblé par cette réponse plurisyllabique, mais pour ma part je préfère encore un bref jappement à une longue digression.

Mais soit, essayons un instant de te prendre au sérieux. Ainsi, la folie non seulement empêcherait d'être chef d'Etat, mais s'accompagnerait nécessairement d'une vie sexuelle papillonnante ?

Et vice versa (ou plutôt n'y versa pas) : modéré génitalement, pas fou nécessairement !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Lundi 10 Décembre 2012 19:26:13

Je crois que les hommes en général ne rêvent que de relations inappropriées avec les jolies femmes qu'ils côtoient mais qu'ils savent aussi que lesdites relations le sont effectivement, inappropriées, de sorte qu'ils ne les tentent pas.
Je crois également que les grands leaders politiques savent aussi que les femmes ne résistent pas à la séduction que leur notoriété leur confère et qu'ils en profitent le plus souvent hardiment et sans vergogne.
Certains parfois se font piéger comme DSK par Fussi Diallo ou Clinton par Monica Lewinski.
D'autres comme Kennedy ou Mitterrand passent brillamment tous leurs mandats sans se faire prendre.
Hitler fut remarquablement vertueux au regard des libertés sexuelles dévolues aux leaders politiques d'envergure. Staline et Mao -pour ne parler que de ses vrais challengers dans l'horreur- furent bien différents.
Non, décidément, ta thèse d'un Hitler fou, mais d'une folie non démente, ne tient pas la route.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mardi 11 Décembre 2012 14:04:54

Il semble que le meilleur moyen d'érotiser les femmes c'est le pouvoir, de le détenir. Philippe De Gaulle a dit que son père ne succomba pas aux tentations ainsi offertes tant il aimait sa femme.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mardi 11 Décembre 2012 16:08:39

boisbouvier a écrit : ta thèse d'un Hitler fou, mais d'une folie non démente, ne tient pas la route.


J'apprécie que tu distingues enfin folie et démence (et sais que le souhait d'une reconnaissance de ton erreur serait vain), mais pour faire sortir ma thèse de la route il faudrait plus qu'un jappement.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mercredi 12 Décembre 2012 07:31:19

Gamin !
Tu sais aussi bien que moi le sens du mot "folie".
Même s'il est employé fréquemment de façon métaphorique (mais tu es complètement fou ...) il n'en demeure pas moins que les mots folie et démence sont équivalents.
As-tu un dictionnaire ?
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Mercredi 12 Décembre 2012 09:33:40

BRH et moi-même avons été chassés d'un forum par des intégristes accrochés aux manuels comme à des bouées de sauvetage.

Parmi les forfaits contre moi retenus, l'insolence avec laquelle j'avais traité de "perle" l'idée d'un modérateur d'interdire aux historiens de définir la folie autrement que la police.

Et voilà que tu voudrais les cantonner au Larousse... qui enregistre avec une sage lenteur les évolutions du langage, scientifique en particulier.

Non sans une petite amabilité pour la route :

boisbouvier a écrit :Gamin !
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par boisbouvier » Mercredi 12 Décembre 2012 23:06:52

C'est tout le problème par toi présenté de mal nommer les choses.
Camus avait raison. Je ne suis pas sûr qu'il t'approuverait d'augmenter le malheur du monde. Je suis même sûr que non.
boisbouvier
 
Message(s) : 1091
Inscription : Samedi 09 Juin 2012 15:37:34

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Jeudi 13 Décembre 2012 06:49:05

Cochon qui s'en dédit !
Tu venais de reconnaître que la folie ne s'accompagnait pas forcément d'une démence invalidante, et à peine te le fait-on remarquer, on ne voit plus que l'arrière de ta personne !

Est-ce que tu a seulement suivi le rappel, hier, du fanatisme avec lequel ce thème a été, et reste, victime d'ostracisme sur Passion-Histoire ?

viewtopic.php?f=15&t=1001&p=13148#p13148
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

Re: Le débat sur mon travail

Message par Francois Delpla » Jeudi 13 Décembre 2012 16:05:16

Plus sérieusement, nous avons eu droit à un échantillon du pire Boisbouvier : devant un message peut-être embarrassant mais en tout cas simple et clair, il glapit qu'il ne comprend pas, ce qui est pratique pour se dispenser de répondre.
Francois Delpla
 
Message(s) : 3089
Inscription : Mardi 24 Avril 2007 15:00:15
Localisation : 95 France

PrécédentSuivant

Retour vers Les années 30 et la Seconde Guerre Mondiale (1930-1945)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron