D'Urbal

1ère guerre mondiale et ses conséquences, jusqu'à la Grande Crise.

D'Urbal

Message par Berthy » Mardi 08 Novembre 2011 21:33:30

Début avril 1916, un conseil de guerre s'est tenu au château de Berlette. Selon la tradition orale, il s'agirait du jugement du Général D'Urbal, commandant la Xème armée qui a effectivement été limogé à cette période. Quelqu'un pourrait-il m'éclairer sur les raisons qui ont conduit l'armée à démettre ce général de ses fonctions? Qui sait ce qui s'est exactement passé au château de Savy-Berlette?
Berthy
 
Message(s) : 1
Inscription : Lundi 07 Novembre 2011 00:01:18

Re: D'Urbal

Message par BRH » Mercredi 16 Novembre 2011 15:56:54

J'avoue ne pas savoir... Un bref résumé de sa carrière :

Par Wikipedia : "Le 24 juin 1911 il reçoit le commandement de la 4e brigade de dragons avec laquelle il part en guerre au début des hostilités en aout 1914. Il reçoit le commandement de la 7e Division de Cavalerie le 25 aout mais il est rapidement promu à diriger le 33e Corps d'Armée le 20 septembre. Un mois plus tard, le 20 octobre il reçoit le commandement du détachement d’armée de Belgique, puis le 16 novembre celui-ci devient la VIIIe Armée.

Il la dirige jusqu'au 2 avril 1915 lorsqu'il reçoit le commandement de la Xe Armée. Il la dirige pendant la bataille de La Bassée en mai–juillet 1915 et la bataille de l'Artois en septembre–octobre 1915.

Il est limogé le 4 avril 1916 et nommé Inspecteur-général de la Cavalerie de la zone des armées le 8 avril. Il est nommé Inspecteur-général des dépôts de Cavalerie des zones des armées et de l'intérieur le 28 février, poste qu'il conserva jusqu'au 1er juin 1919."

Cependant, Claude Franc, en introduction de son livre "Les généraux, commandants d'armées de la Grande Guerre" note ceci :

"Si l’avancement extrêmement rapide de Pétain, passant en quelques mois du grade de colonel ancien commandant de brigade à celui de général de division commandant une armée, est universellement connu, il n’était pas unique dans ce cas. Le général d’Urbal, commandant d’une brigade de cavalerie à la mobilisation accède au commandement de la 10ème Armée dès le mois d’avril 1915, avancement tout à fait analogue à celui de Pétain. En avril 1916, en désaccord avec Foch, son commandant de groupe d’armées, il est relevé et relégué aux fonctions d’inspecteur de la cavalerie."

Tant que les Français constitueront une nation, ils se souviendront de mon nom !

Napoléon
Avatar de l’utilisateur
BRH
 
Message(s) : 3676
Inscription : Lundi 22 Janvier 2007 18:18:29


Retour vers La Grande Guerre (1914-1929)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron