La survie en ligne féminine des Romanov...

1ère guerre mondiale et ses conséquences, jusqu'à la Grande Crise.

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Jeudi 22 Avril 2010 20:07:15

Comme je l'ai déjà indiqué, Anna Anderson (l'Inconnue de Berlin) n'était pas Anastasia. Siracourt dit
Elle s'échappa 3 fois et enfin réussit à partir de Perm avec un attaché militaire de l'ambassade de Roumanie pour Bucarest, un certain Tchaikievsky(qui sera tué plus tard par le NKVD) pour aller retrouver sa soeur Maria. Anastasia était enceinte.Du fait de sa honte et de ses sautes d"humeur, elle n'accepta pas l'hospitalité de la reine Marie de Roumanie et de sa soeur.
Prise de panique, elle eut comme reflexe (éternel pour elle ) de s'enfuire vers l'Allemagne avec cet homme et son frère. Elle voulait retrouver sa soeur Olga et sa parenté allemande. On connait la suite... le canal de Berlin...

Cette histoire est une invention du prince Orloff et elle a été colportée en Allemagne par le capitaine Boulyguine, le garde du corps et secrétaire du juge Sokoloff. Cette compromission lui a certainement valu d'être assassiné au Paraguay. Son éloignement de France n'a pas suffit pour s'assurer qu'il ne commette pas une indiscrétion qui aurait été préjudiciable à la survie de l'unique rescapée : Maria. L'affaire Anastasia a beaucoup contribué à protéger l'anonymat de cette dernière au côté du juge Sokoloff.

Elie Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Lundi 24 Mai 2010 17:45:46

Décès ce jour de la princesse Leonida G. Romanova, veuve du prince Vladimir Kirillovitch qui fut jusqu'à sa mort l'aîné de la Famille Impériale.
Elle fut aussi la belle-soeur du sadique Béria.
Sa fille Maria et son petit-fils Georges Hohenzollern vont regretter son énergie inaltérable à soutenir leurs prétendus droits.
Que Dieu lui pardonne et que son ensevelissement à venir dans la forteresse des saints Pierre et Paul ne masque pas la triste réalité de la saga Romanov de nos jours.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Mercredi 26 Mai 2010 15:30:26

[color=#BF0000]Communiqué du Prince Dimitry Romanovitch Romanov


During the summer of last year, after a visit to Saint Petersburg, I issued a press release
in which I informed the media that the entourage of my relative, Princess Maria Wladimirovna, was titling her as Grand Duchess and Head of the Imperial Family.
I did point out that both titles ware misleading as the last Grand Duchess of the Imperial family had been Olga Alexandrovna, the sister of the martyred Tsar Nicholas II, who died in Canada in 1960. Furthermore, I pointed out that the Head of the Imperial Family was my elder brother Nicholas Romanovich who not only by right but also is recognized as such by all other members of the Imperial Family.


These past days, I have learned that the same entourage of my relative, who introduce themselves as representative and advisers, are now titling her as "Her Imperial Highness Grand Duchess of Russia and de Jure Empress and Autocrat of all Russias".


It seems that there are no limits to this charade that wishes to resuscitate pompous and obsolete patterns, seeking servile homage and titles, honours and orders of a non-retrievable era, risking to fall into a Russia-wide ridicule.


As a Romanov, I firmly believe that all members of my family must first of all limit themselves to be a proud historical link with a past, which no great nation can ever forfeit.


Prince Dimitri Romanovich Romanov
26 May 2010 [/color]
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Lundi 31 Mai 2010 20:04:54

Si je comprends le sens du message du prince Dimitri, j'ai un problème avec "was titling".

Gvardeyets avez-vous du nouveau sur les restes attribués à Alexis et Maria dont vous avez dit qu'ils se trouvaient à la morgue d'Ekatérinenbourg ?

Elie Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Lundi 31 Mai 2010 23:12:46

# Pour le Prince Dimitri "was titling" = "se donne le titre de".
Effectivement, les règles de succession au trône de Russie, édictées par Paul I en avril 1797, toujours en vigueur après quelques remises en forme, ne permettent de porter le titre de grand-duc qu'aux enfants et petits-enfants d'un Empereur.
Marie Vladimirovna est l'arrière-arrière petite-fille d'Alexandre II.
Ce qui est intéressant, c'est que la justice républicaine en France, a refusé de changer le nom de son fils en Romanov auquel son passeport ne lui donne pas droit! Il n'y a pourtant pas de honte à être prince de Prusse?

# Les derniers restes suspects d'Ekaterinbourg sont toujours dans cette morgue de la justice.
La seule inhumation programmée à Petersbourg (le 2 ou le 3 juin?) est celle de Leonida Georgievna.
Je ne sais pas si à part sa fille et son petit-fils, dont le chagrin est compréhensible, il y aura des Romanov?
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Vendredi 04 Juin 2010 06:35:16

[color=#800000Communiqué ][/color]THE PRIVATE OFFICE
OF PRINCE DIMITRI R. ROMANOV
35/17, Pokrovka str., 105062, Moscow, Russia
www.knyazromanov-moscow.ru
e-mail: info@knyazromanov-moscow.ru


THE CHARITY FUND
OF PRINCE DIMITRI R. ROMANOV
http://www.dimitriy-romanov-fund.eu/index-english.html

Москва, июнь 2010 года.
Сообщение Личного Секретариата
Его Высочества Князя Дмитрия Романова

Минувшим летом после поездки в Санкт-Петербург я обратил внимание прессы на то, что окружение моей родственницы, княгини Марии Владимировны, титулует ее "Великая княгиня" и "Глава Императорского Дома".
Оба титула вводят в заблуждение, поскольку последней Великой княгиней Императорской семьи была Ольга Александровна, сестра Царя-страстотерпца Николая II, скончавшаяся в Канаде в 1960 году. Главой Императорской семьи является мой старший брат Николай Романович, имеющий не только право на это, но и признанный в этом качестве всеми членами Императорской семьи.
В последние дни, как мне стало известно, упомянутое окружение, аттестующее себя представителями и советниками, титулует мою родственницу "Ее Императорское Высочество Государыня Великая Княгиня и де-юре Государыня Императрица и Самодержица Всероссийская". Этим бесконечным нагромождением титулов, помпезных и устаревших форм, раболепным почитанием чинов и устоев безвозвратно ушедшей эпохи можно лишь выставить себя на посмешище всей России.
Как Романов, я твердо верю, что все члены нашей семьи должны ограничивать свои устремления тем, чтобы служить достойной исторической связью с прошлым, от которого не может отрекаться ни одна великая страна.


Князь Димитрий Романович Романов

26 мая 2010 года

L'été dernier après ma visite a Saint-Petersbourg, j'ai publié un communiqué de presse par lequel j'informais les moyens de communication que l'entourage de ma parente, la Princesse Maria Wladimirovna, lui donnait le titre de Grande-Duchesse et de Chef de la Maison Impériale.
Je soulignais que ces deux titres étaient une duperie. En effet la dernière Grande Duchesse de la Famille Impériale a été Olga Alexandrovna, soeur du Tsar Martyr Nicolas II decedée au Canada en 1960.
Qui plus est, j'ai fait remarquer que le Chef de la Famille Impériale était mon frère Nicolai Romanovitch, non seulement en vertu de ses droits mais par sa reconnaissance de en tant que tel par tous les autres membres de la Famille Impériale.

Ces derniers jours j'ai appris que ce même entourage de ma parente s'intitulant eux-mêmes ses représentants ou ses conseillers lui donnent maintenant le titre de "Son Altesse Impériale la Grande Duchesse de Russie et Impératrice De Jure de toutes les Russies".

Il apparaît qu'il n'y a pas de limites a cette comédie qui prétend ressusciter des flatteries pompeuses et obsolètes, des titres et des hommages de servilité, des honneurs et des décorations d'un passé définitivement révolu et qui risquent de provoquer un effet de ridicule dans toute la Russie.

En tant que Romanov, je pense que tous les membres de ma famille doivent se limiter au rôle d'être un lien entre la Russie d'aujourd'hui et un passé glorieux qu'aucune grande nation ne peut ignorer.

Prince Dimitri Romanovitch Romanov
26 Mai 2010

During the summer of last year, after a visit to Saint Petersburg, I issued a press release
in which I informed the media that the entourage of my relative, Princess Maria Wladimirovna, was titling her as Grand Duchess and Head of the Imperial Family.
I did point out that both titles ware misleading as the last Grand Duchess of the Imperial family had been Olga Alexandrovna, the sister of the martyred Tsar Nicholas II, who died in Canada in 1960. Furthermore, I pointed out that the Head of the Imperial Family was my elder brother Nicholas Romanovich who not only by right but also is recognized as such by all other members of the Imperial Family.

These past days, I have learned that the same entourage of my relative, who introduce themselves as representative and advisers, are now titling her as "Her Imperial Highness Grand Duchess of Russia and de Jure Empress and Autocrat of all Russias".

It seems that there are no limits to this charade that wishes to resuscitate pompous and obsolete patterns, seeking servile homage and titles, honours and orders of a non-retrievable era, risking to fall into a Russia-wide ridicule.

As a Romanov, I firmly believe that all members of my family must first of all limit themselves to be a proud historical link with a past, which no great nation can ever forfeit.

Prince Dimitri Romanovitch Romanov
26 May 2010

Некоторые уточнения относительно порядка о престолонаследия в России во избежание очередной дезинформации

Со дня исчезновения Российской Империи как государства, никакая законная династическая власть, обладающая законными полномочиями, не изменяла Акта апреля 1797 г., учрежденного Императором Павлом I для определения порядка престолонаследия. Содержащиеся в Акте основные правила остаются в силе вплоть до возможного их изменения лишь в рамках воссозданного монархического государства.

Менять эти правила можно только при наличии двух нераздельных условий: права, либо наследственные либо предоставленные всенародным выбором, и наличие полноправного государства с действующим монархическим строем.

Статья 146 Основных законов Империи определяет, что имеют право на великокняжеский титул лишь братья, сыновья, племянники и внуки российских Императоров.

Это ни в коем случае не соответствует с семейным положением княгини Марии Владимировны, которой присвоили данное звание без малейшей династической основы. Лица, величающие ее этим званием, либо ошибаются из-за незнания Основных законов либо готовы идти по пути фантазии.


Тот же Акт апреля 1797 г. предусматривает, что престол переходит в женскую линию лишь только тогда, когда больше не существует потомков по мужской линии. В настоящее время таких Романовых существует немало (1).
Помимо этого, сам Акт устанавливает, что если потомков по мужской линии не окажется, то преемственность переходит к потомкам по женской линии последнего царствовавшего Императора. В нашем случае это могли бы быть потомки Великой княгини Ксении Александровны, сестры Императора Николая, дочери Александра III. Но ни в коем случае княгиня Мария Владимировна.

В конечном итоге, сын Марии Владимировны – князь Георгий Прусский, сын принца Франца Прусского, не является по закону Романовым (2). Том может свидетельствовать не совсем уместное ходатайство Марии Владимировны переменить ему фамилию Прусского на Романова, которое было отклонено властями Французской Республики (!), о чем существуют неоспоримые документы.

* * * * * * * *

(1) Аргументы, выставляемые в пользу Марии Владимировной, относительно неравных браков ее родственников, не могут положительно восприниматься. По истине, семья ее покойной матери - княгини Леониды Багратион-Мухранской, считалась в Российской Империи обыкновенным княжеским родом. Эта семья никогда не имела при российском Дворе статуса царствующего дома. Лишь старшая ветвь Багратионов, к которой княгиня Мария Владимировна отношения не имеет, князья Грузинские, рассматривалась как потомки грузинских царей до присоединения Грузии к Российской Империи.

(2) Аргумент о том, что сами Романовы происходят от рода Гольштейн-Готторпов здесь ни к чему не приводит, т.к. Император Павел I подписал Акт 1797 г. именно во избежание в будущем тех колебаний среди преемников Петра Великого, которые имели место вплоть до его восхождения на престол и Акт этот остается в силе по сей день.

Quelques informations sur les lois de succession de l'Empire de Russie pour ne pas être trompé

Depuis la disparition de l'Empire de Russie en tant qu'Etat constitué, aucune autorité légitime dynastique et exerçant souverainement son pouvoir n'a modifié les lois de 1797 édictées par l'Empereur Paul I pour réguler la succession au trône de Russie. Elle restent donc pleinement en vigueur jusqu'à leur modification éventuelle dans le cadre de l'avènement d'un état constitué en monarchie

Pour modifier ces lois il faut deux conditions indissociables : des droits héréditaires ou électifs et le cadre d'un état souverain décidant de se consistuer en monarchie et d'y execercer ses prérogatives.
L'article 146 des lois de succession prévoit que seuls ont le droit au titre de Grand-Ducs, les frères, les fils, les neveux et petits fils d' Empereurs de Russie.
Ce qui n'est pas le cas de la Princesse Maria Wladimirovna. Son titre de Grande Duchesse n'a aucun fondement légal dynastique. Les personnes qui le lui attribuent le font par ignorance, par tromperie ou par fantaisie.
Les mêmes lois de succession de l'Empire de Russie du 5 Avril 1797 prévoient que la succession peut se faire par les femmes au cas ou la lignée masculine serait interrompue.

Ce n'est pas le cas, car il existe de nombreux Romanov mâles(1).
Par ailleurs, ces mêmes lois prévoient que si la ligne masculine venait a s'éteindre la succession passerait aux descendants par la lignée féminine en remontant au dernier Empereur ayant régné. En la circonstance, ce pourraient être les descendants de la Grande Duchesse Xenia soeur de l'empereur Nicolas II. En aucun cas la Princesse Marie Wladirimovna.

Finalement, le fils de Maria Wlad. le Prince Georges von Prussen fils du Prince Franz de Prusse et de la Princesse Maria Wladimirovna n'est pas un Romanov (2). En témoigne, entre autres, une maladroite demande de changement de nom de Preussen en Romanov a été fait auprès de la République Française (!) qui l'a refusée (voir document joint)


(1) Les arguments soutenant la cause de Maria Vladirimirovna concernant les mariages inégaux de ses cousins n'est pas valable. En effet, la famille de sa mère, la Princesse Leonida Bagration-Moukhransky, etait considérée dans l 'Empire de Russie comme une famille princière parmi tant d'autres. Cette famille n'a jamais eu a la cour de Russie le statut de maison souvreraine. Tout au plus la branche aînée des Bagrations -branche a laquelle la Princesse Maria Wladirovna n'appartient même pas- , les Princes Gruzinsky étaient considères comme descendants des rois Géorgie avant le rattachement de la Georgie a l'Empire Russe.

(2) L'argument que les Romanov sont eux mêmes issus des Holstein-Gottorp n'est pas recevable car c'est justement pour éviter le désordre qu'ily a eu dans la succession monarchique entre Pierre le Grand et lui que Paul I a édicté les lois de 1797 toujours en vigueur.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Mardi 08 Juin 2010 15:22:15

S'agissant des prétentions de Maria Wladimirovna voilà qui est clair : les liens du sang importent donc peu.

Pour revenir à la fin des membres de la Famille impériale de Russie, je ne crois pas qu'ils aient été assassinés dans la maison Ipatiev et les témoignages de la présence à Perm des femmes me paraissent plus crédibles que ceux du pseudo massacre collectif à Ekatérinenbourg.
A partir d'archives de Sokoloff retrouvés aux Etats-Unis, les Anglais Mangold et Summer ont été les premiers en 1976 (la sépulture du vallon du Porcelet a été découverte 2 ans plus tard !) a accréditer l'évacuation de l'Impératrice et des Grandes-Duchesses à Perm. A partir des mêmes sources et d'autres inédites, Marina Grey arrive à la même conclusion. dans son livre "Enquête sur le massacre des Romanov" publié en 1987. Je ne me souviens pas qu'elle ait pris une position tranchée sur l'authenticité des restes officiellement exhumés en 1989, pas plus que Mangold et Summer d'ailleurs.
Grâce à V. Poutine, Maria Grey a obtenu la nationalité russe peu avant sa mort en 2005 et les restes de son père, le général Anton Denikine, le créateur de l'armée des Volontaires anti-bolchéviks, ont été rapatrié des Etats-Unis à Moscou peu après.

Gvardeyets quel est votre sentiment sur cela ?



Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Dimanche 13 Juin 2010 18:40:17

Merci de m'interroger. Un grand honneur.
Je suis actuellement à Petersbourg et comme toujours, je me demande qui repose vraiment sous ces cénotaphes de marbre de l'Ile aux Lièvres si chère à Pierre I?
D'après un historien russe vivant en exil - le prince Dimitry Shakhovskoy, seuls les restes de l'Impératrice Maria Feodorovna (veuve d'Alexandre III, morte au Danemark et récemment "rapatriée" dans la cathédrale de la forteresse) sont présents et authentiques! Ne pas exclure que les corps momifiés des autres Monarques aient été détruits au début des années 1920 par les bolcheviks (mais pas publiquement comme chez vous à Saint Denys en 1793).

Ici, quasiment personne n'accepte vos thèses de survie de la Famille de Nicolas II - c'est considéré comme une douce rêverie, un conte de fées inachevé puisque le bon prince n'est pas revenu nous libérer sur un cheval blanc.
Réponse fréquente: "dites tout le mal que vous voulez des bolcheviks,mais pas qu'ils ne savent pas liquider ceux dont ils ont décidé la disparition".
Par contre l'authenticité des ossements de l'enterrement solennel de 1998 est fortement mise en question.
Marina Denikine-Grey n'est pas une historienne et ses livres sont truffés d'inexactitudes ou d'erreurs.Même celui sur les Armées Blanches, sauf lorsqu'elle y a introduit des passages extraits textuellement d'autres ouvrages.
La tombe de son père à Moscou est belle, peu visitée. Pourquoi l'avoir dérangé dans son sommeil de vaincu?
Ici, c'est plutôt Wrangel qui est vénéré. Un vrai preux. Et sa famille exige qu'il repose encore à Belgrade, loin des tchékistes qui foisonnent au pouvoir.
Sage et humble décision.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Mardi 15 Juin 2010 17:13:44

Wrangel a effectivement été un vaillant soldat, mais aussi un stratège et un politique éclairé qui n’a pas assez été écouté. En évoquant Marina Grey, je me demande pourquoi, elle, mais aussi Summer et Mangold, ne semblent pas avoir réagi à la découverte des restes de la fosse du Vallon du Porcelet attribués aux Romanov.
Il est vrai que l’on peut s’interroger sur l’identité de ceux qui reposent sous les « cénotaphes de marbre de l'Ile aux Lièvres ». Pour ma part, je doute fortement qu’il puisse s’agir de Nicolas II, de l’impératrice et de trois de leurs filles. À l’été 2007, je me trouvais à Ekaterinbourg. Là, on m’a déclaré que les autorités russes commençaient à reconnaître que les restes inhumés à Saint-Pétersbourg n’étaient pas ceux des Romanov ! En France, le Nouvel Observateur a fait un court article à ce sujet. Je ne crois encore moins que les squelettes « oubliés » à la morgue d’Ekaterinbourg soient ceux de Maria et d’Alexis. Les résultats des tests génétiques sont tout à fait contestables ; par exemple, l’on n’a pas de garanties sur l’origine des échantillons osseux analysés et l’omniprésence d’Ivanov dans le déroulement des opérations est suspecte. Si ces restes ne sont pas ceux des Romanov, pourquoi les autorités russes (pas Gorbatchev) sont-elles entrées dans cette mascarade ?
Gvardayet, vous et des camarades autour de vous semblez douter de l’authenticité de ces restes. Par contre, vous paraissez admettre la version du massacre collectif de la Famille impériale dans la maison Ipatief établie par l’enquête du juge Sokolov. Pourtant, les conclusions de cette enquête sont encore moins crédibles que celles des analyses génétiques. Il me paraît plus que probable que ce juge ultra monarchiste a été chargé de cautionner une version de la mort des Romanov voulue par les Blancs afin de diaboliser les Rouges. Je ne doute pas que les bolcheviks savaient parfaitement liquider ceux qu’ils avaient décidé d’éliminer. Cela est cependant le cas dans tout mouvement révolutionnaire où les extrémismes s’expriment sans retenue. Ce n’est pas pour autant que l’on peut conclure au massacre de Nicolas II et des siens dans la maison Ipatief. Si tel n’a pas été le cas, ce dont je reste convaincu, il convient de tenter de comprendre quelle a été leur fin. Par ailleurs, cette hypothèse ouvre la porte à une survivance au-delà de 1918, certainement pas pour plusieurs membres de la Famille impériale, mais pourquoi pas celle d’une grande-duchesse, en l’occurrence Maria.
Gvardayet écrivez : « Ici, c'est plutôt Wrangel qui est vénéré. Un vrai preux. Et sa famille exige qu'il repose encore à Belgrade, loin des tchékistes qui foisonnent au pouvoir. » Il est vrai que les agents de la Guépéou sont soupçonnés de l’avoir empoisonné. Lorsque vous parlez des « tchékistes » est-ce que vous parlez de l’actuelle police secrète rebaptisée ?

Elie Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par SIRACOURT » Jeudi 17 Juin 2010 18:47:24

Revenant d'un long voyage à l'étranger, je reprends le dialogue sur notre affaire. Je respecte les opinions de Gvardiets (massacre contre exfiltration), mais lui donne entièrement raison sur cette fausse Grande Duchesse qui est Maria Wladimirovna, qui n'a droit à rien et surtout pas au trône de Russie.
Si elle devient tsarine de Russie, je deviens dans l'intant membre du parti communiste russe....moi qui suis monarchiste et royaliste convaincu.
Je crois profondément à l'exfiltration de la famille de Nicolas II via Perm en 1918 tout comme Élie Durel. Nous différons sur le sort de la famille aprés Perm. Pour moi, Nicolas II a été fusillé sur ordre de Biéloborodov le 16 juillet aux environs d'Ekatérinbourg.
J'ai en ma posséssion des lettres du nonce de Bavière datées de 1919 ou l'on parle de la survie de la tsarine et de ses filles (on ne parle ni d'Alexis ni du tsar).
Du nouveau dans l'actualité:
Allez sur le site:www.kyivpost.com
ou l'on parle du refus de l'église russe de reconnaître les "reste" d'Alexis et de Maria retrouvés en 2007 et de les inhumer à St Petersbourg ('"on a le temps", disent-ils).
Le gouvernement russe confirme que Lénine n'a jamais donné l'ordre de massacrer la famille Romanov dans la maison Ipatiev, car IL N'Y A AUCUN DOCUMENT OFFICIEL À CE SUJET.
Cela renforce ma thèse que c'est bien Alexandre BIELOBOROV, président du Soviet de l'Oural, qui prit la décision seul contre Moscou de faire fusiller l'empereur. Je pense qu'Alexis mourut de mauvais traitements ou fut abattu dans la prison d'Ékatérinbourg en juillet 1918, quelques jours aprés son père.
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par moskhane » Samedi 26 Juin 2010 11:41:34

Objet: la survie en ligne féminine des Romanov

A: Monsieur Elie Durel

Monsieur,

descendant en ligne directe du juge Nicolas Sokolov, (en effet je suis l'aîné des sept petits enfants), je pourrai, dès la rentrée du mois de septembre, grâce aux archives familiales,, apporter des éléments contradictoires à votre thèse concernant la survie de Maria, qui serait donc selon vos informations, ma grand-mère!!! et ce avec le concours de toute la famille Sokolov.
moskhane
 
Message(s) : 1
Inscription : Samedi 19 Juin 2010 14:47:50

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Lundi 28 Juin 2010 15:42:57

Moskhane, je pense que vous avez choisi ce pseudo en souvenir de votre grand-père né dans cette ville de Russie. C’est un grand honneur pour moi et certainement pour les visiteurs de ce site que vous apportiez, sur la base d’archives familiales, des éléments contradictoires concernant vos grands-parents qui sont entrés dans l’Histoire. C’est uniquement à ce titre que nous pouvons les considérer. Nous attendons donc avec impatience la rentrée prochaine pour en savoir plus et en espérant que vous accepterez les échanges.

Je reviens vers Gvardeyets qui fait état de ses doutes sur l’identité des restes inhumés à Saint-Pétersbourg alors qu’il semble admettre la version du massacre collectif dans la maison Ipatief. Si l’on s’en tient à l’on s’en tient aux témoignages qui accréditent cette version, il me paraît intellectuellement difficile de l’admettre et de contester l’authenticité de ces restes attribués aux Romanov.
Par ailleurs, la famille Romanov et l'Eglise orthodoxe doutent que des restes humains découverts en 2007 dans la région d'Ekaterinbourg soient ceux du tsarévitch et de sa sœur Maria. Selon Alexandre Zakatov, le chef de la chancellerie de la maison Romanov, ils seraient enterrés dans la sépulture de la famille Romanov. Gvardeyets confirmez-vous toujours qu’ils se trouvent actuellement à la morgue d’Ekaterinbourg ?

Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par SIRACOURT » Lundi 28 Juin 2010 21:47:26

Bien!... Je vois que l'on se réveille un peu. J'ai hâte de lire des précisions venant des descendants du juge Nicolas Sokolov. Je crois que nous allons apprendre des choses intéressantes.... leurs archives pourraient parler!...
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Vendredi 02 Juillet 2010 06:29:03

Connection difficile, problème d'ordinateur et voyages...
Oui, des restes de 2 squelettes considérés comme Romanov sont toujours à la morgue d'Ekaterinbourg.
Ils ne semblent guère être en cours de transfert vers la nécropole impériale.
Les dernières obsèques Romanov de Saint-Petersbourg ont été celles de la princesse Leonida Georgievna, veuve de Vladimir Cyrillovitch, en juin 2010.
Je répondrai aux autres questions d'Elie Durel plus tard car son analyse de la situation politique en 1918 / 1921 en Russie est inexacte quant au courant monarchiste.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Mardi 06 Juillet 2010 07:46:14

Je souhaitais préciser à Elie Durel qu'en 1918, les Blancs étaient anti-bolchéviks mais absolument pas monarchistes.
Ils le sont (re)devenus partiellement en exil.
Pendant notre Guerre Civile, aucun mouvement blanc, sauf celui du légendaire Ungern-Sternberg, n'afficait de slogan ou de conviction monarchiste.
La Famille Impériale avait fait l'objet d'une telle campagne de désinformation pendant des années, qu'elle était plutôt "un poids négatif" pour les Blancs.
Ce n'est que depuis 25 ans qu'une repentance massive a pris le dessus du courant d'opinion russe.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

PrécédentSuivant

Retour vers La Grande Guerre (1914-1929)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité