La survie en ligne féminine des Romanov...

1ère guerre mondiale et ses conséquences, jusqu'à la Grande Crise.

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Mercredi 03 Mars 2010 15:17:51

Gvardayet écrit :
L'attitude de la princesse Maria est une injure à l'honneur dynastique des Romanov sans aucun droit au titre de "grande-duchesse".
C'est, au mieux, une pauvre fille manipulé, sans véritable opinion personnelle.


Je n'ai pas d'avis particulier sur la princesse Marie Vladimirovna. Je ne sais pas si elle est une pauvre fille manipulée (par qui ) et si elle n'a pas de véritable opinion personnelle (sur quoi ?).
Petite-fille du Grand-duc Wladimir, arrière-petite-fille du Grand-duc Kyril et arrière-arrière du Grand-duc Wladimir frère d'Alexandre III, il me semble qu'elle peut avoir des prétentions dans la lignée de aînés mâles des Romanov.
J'ai vaguement entendu parler de son combat pour faire reconnaître son fils, le prince Georges, comme chef de la maison impériale de Russie. Compte tenu de l'union de sa mère avec François Guillaume, prince de prusse, Georges devrait prendre le quadruple nom de Romanov-HolsteinsGottorp-Hohenzollern. Il est vai que Georges est avant tout prince Russe et que sa succession dynastique est vivement contestée par Nicolas Romanov. A la mort de ce dernier, qui pourra se prévaloir de la qualité d'héritier du trône de Russie ?
Ah ! Le histoire de famille, c'est parfois un peu compliqué.

Élie Durel

Élie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Jeudi 04 Mars 2010 17:22:31

Attention sur la filiation de la princesse Marie:
. fille du prince Wladimir
. petite-fille du grand-duc Cyrille
. arrière-petite-fille du grand-duc Wladimir
. aarière-arrière-petite-fille de l'Empereur Alexandre II.

Attention sur le mariage de ses parents, non conforme aux Lois fondamentales de l'Empire russe quant à la maison des Bagration dont est issue sa mère Leonida, donc morganatique, donc incapable de transmettre quelque droit successoral à un trône.
Et ce n'est pas en exil que l'on change les Lois fondamentales d'un Etat.

Le prince Georges est juridiquement un Hohenzollern, tout ce qu'il y a de plus légal.
Pourquoi lui chercher d'autres qualités?

Siracourt a, peut-être tort, d'ironiser sur le physique de la princesse, mais il faut avouer qu'on n'est pas très séduit, encore moins lorsqu'elle ouvre la bouche en russe avec des fautes lourdes et un accent épais...
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Jeudi 04 Mars 2010 18:44:57

En écrivant
Il est vrai que Georges est avant tout prince Russe
je m'aperçois que j'ai commis un lapsus, il faut lire : il est vrai que le prince Georges est avant tout un prince de Prusse.
Gvardeyets, merci pour ce rappel aux Lois fondamentales de l'Empire russe.
Il est curieux que la presse (plus ou moins spécialisée) française semble accorder à Maria ce qu'elle revendique, en indiquant seulement que le prince Nicolas Romanov conteste vivement la succession dynastique de son fils.

Élie Durel

Élie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Jeudi 04 Mars 2010 21:40:25

Revendication:
seules les princesses Leonida et Maria "revendiquent", les autres branches font "profil bas", mais des appétits existent (Mikhael de Kent?)...
Tableau général sombre à l'approche des 400 ans de la dynastie (1613 + 2013).
Nicolas Romanovitch n'a que des filles (complètement étrangères à la Russie), son frère Dimitry n'a pas d'enfants.
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Survie de la grande-duchesse Olga Nicolaievna...

Message par SIRACOURT » Dimanche 07 Mars 2010 00:35:28

Notez:
Lundi prochain, 8 mars 2010 à 21h10' sur la RAI 3 (TV italienne) à l'émission trés regardée "Qui la visto ?" (Qui l'a vu?) il y aura un reportage sur la vie de Marga Boodts( pour moi la GD Olga N.) à Menaggio, sur le lac de Côme, Italie avec des interviews de gens qui l'ont connu.
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Mardi 09 Mars 2010 06:51:10

Lois fondamentales de l'Empire russe:ne pas oublier que l'essentiel en vigueur au XX-ème siècle a été décrété par Paul I qui ne supportait pas l'idée qu'une femme puisse monter sur le trône...

Squelettes de Petersbourg:ils sont 17, ce qui correspond au récit rapporté à la princesse Paley sur la mort de son mari le grand-duc Paul amené avec ses 3 parents devant une fosse contenant déjà 13 cadavres d'exécutés le long du mur du bastion où se déroulent actuellement les travaux d'un parking
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Mercredi 10 Mars 2010 18:48:45

Gvardeyets, avez-vous du nouveau sur le sort des restes attribués à Maria et Alexis ? Sont-ils toujours à la morgue d'Ekatérinbourg ? Quel est votre sentiment à ce sujet ?

Merci

Élie Durel

Élie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par Gvardeyets » Jeudi 11 Mars 2010 12:55:55

"chape de plomb" suspecte pour le moment - l'opinion s'intéresse plus cet hiver aux 4 + 13 squelettes de Petersbourg mais je pense qu'à l'approche du 17 juillet, i.e. quand la Fondation Romanov du prince Nicolas en préparera le programme, il y aura du mouvement
Gvardeyets
 
Message(s) : 80
Inscription : Dimanche 01 Février 2009 14:30:35
Localisation : Sibérie

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par SIRACOURT » Mardi 16 Mars 2010 00:13:49

Merci de ces renseignements. Pour ma part je ne pense pas qu' "ils" vont réinhumer en juillet 2010 les pseudos squelettes d'Alexis et de Maria. Ils vont les laisser dormir encore un peu pour se faire oublier....La découverte est trop grossière....
D'aprés moi, cela va plutôt bouger en 2013 pour le 400 ème anniversaire de la dynastie Romanov. Il y a un trés bon reportage (28') de la TV russe sur le GD Konstantine Konstatinovich (1858-1915) mis sur le site ROYAL RUSSIA de Paul Guilbert au Canada http://www.angelsfire.com. avec un film trés rare de ses obsèques. Belles années nostalgiques ou la Russie impériale se tenait encore debout!...
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Dimanche 28 Mars 2010 21:14:20

En attendant sur la suite du feuilleton concernant les squelettes retrouvés. Revenons à l'hypothèse d'une survivance.
Selon mes sources et mon enquête, seule Maria aurait survécue. Mon sentiment est qu'elle était la seule des femmes à pouvoir tenter une évasion(en entraînant sa petite sœur complice qui a malheureusement été reprise). À partir de là, l’histoire de Maria dans la clandestinité ne peut être qu’assez incroyable.
Dans ses « révélations » mon principal informateur m’a relaté une histoire qu’il tenait du prince Orloff en personne. Or, avec quelques variantes j’ai retrouvé cette même histoire dans le livre de Gleb Botkine (le fils du médecin personnel de l’impératrice) publié en 1932. Il est question d’une jeune princesse du temps de la Grande Catherine qui avait malencontreusement laissé entendre qu’elle pouvait prétendre au trône. La tsarine a alors chargé son favori Orloff (un aïeul de notre prince) de la retrouver et de la lui remettre pieds et mains liées. Pour parvenir à ses fins, le favori a trouvé comme moyen de séduire et de se marier avec l’imprudente. Célébré par le frère du « marié » qui n’était pas prêtre, il s’agissait d’un mariage de convenances, d’un piège. La prince Nicolas Orloff, le protecteur du juge Sokoloff, se vantait de cette histoire, lui qui est devenu prince grâce à un mariage morganatique avec une Romanof. Cela lui aurait inspiré un stratagème pour permettre à Maria de quitter la Sibérie en sécurité et lui assurer une vie dans la clandestinité. Il est un fait qu’une survivance ne peut se concevoir que dans la clandestinité la plus absolue ou dans la réclusion dans un couvent. Mais en même temps, "plus c'est gros et moins ça ce voit", dit-on…

Elie Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: MARIA NICOLAEVNA

Message par SIRACOURT » Samedi 03 Avril 2010 22:34:11

Oui, il y a eu survie des princesses russes, mais je ne crois pas personnellement à la seule survie rocambolesque de Maria d'aprés la version Orloff. Le livre d'Alexis Romanov-Dolgorouky publié en 1982 donne des preuves de la vie de Maria avec son mari le prince Nicolas Dolgorouky durant prés de 50 ans (cf. testament de Maria). S' il y en a bien une qui ne pouvait pas être mariée au juge Nicolas Sokoloff c'était bien elle.
Je suis d'accord avec vous sur le fait que le secret de la survie de Maria devait être absolu et bien gardé. Il le fut jusqu'en 1982. Anastasia fit parler d'elle en 1920 contre son gré et Olga (Marga Boodts) se révéla en 1956 en Italie.
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par bastet » Dimanche 04 Avril 2010 14:25:27

Bonjour! Je trouve super intéressant ce que vous dites. Moi qui ne sais quasi rien sur l'Histoire russe :? Enfin je sais ce que tout le monde sait ayant lu deux ou trois livres sur Raspoutine, les derniers Romanov ....
bastet
 
Message(s) : 1
Inscription : Vendredi 02 Avril 2010 15:15:58

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par eliedurel » Lundi 12 Avril 2010 20:06:25

Contrairement aux conclusions du juge Sokoloff, la Famille Impériale n’aurait pas été massacrée dans la maison Ipatief. Ce juge et mieux encore son « protecteur » le prince Orloff ont connu la vérité et ils se seraient ligués pour protéger la seule survivante évadée de Perm, à savoir la grande-duchesse Maria.
Si cette survivance est déjà en soi difficile à admettre, il est tout à fait inconcevable que l’impératrice et ses filles aient toutes vécus, plus ou moins au grand jour, de nombreuses années après leur disparition à Ekatérinenbourg. Et puis, à l'évidence Anna Anderson (l'Inconnue de Berlin) n'était pas Anastasia. Cette imposture a été utilisée comme diversion pour protéger la semi clandestinité de la vériatable survivante.
Qui mieux qu’Orloff pouvait protéger et dissimuler Maria, la rescapée ? L’idée d’en faire l’épouse du juge était absolument géniale. Qui pouvait soupçonner que la jeune femme avec laquelle il a fui la Sibérie pouvait être une des grandes-duchesses ? Sans doute pas le public et les médias, ce qui était primordial. Par contre, quelques membres de la famille Romanof et les hautes sphères politiques des États impliqués ne pouvaient l’ignorer. Compte tenu de leur attitude à l’égard du tsar et des siens, la loi du silence s’imposait pour sauver Maria qui ne pouvait et ne voulait réapparaître après la tragédie qu’elle avait vécue. Compte tenu de sa personnalité et de ses aspirations, fonder une famille avec le juge Sokoloff était pour elle tout à fait concevable. Avant la tragédie, ne disait-elle pas qu’elle était disposée à vivre avec un simple moujik et de vivre modestement en élevant ses enfants. C’est ce qu’elle a fait avec les deux qu’elle a eus avec Sokoloff.
De nombreux indices laissent à penser que la grande-duchesse Maria et Barbe Sokoloff était une seule et même personne. C’est l’hypothèse qui émane du prince Orloff et de témoins. Si cette hypothèse était fausse, alors je serais prêt à admettre que la Famille impériale a bien été massacrée dans la maison Ipatief.

Elie Durel

Elie Durel, auteur de « L’autre fin des Romanof et le prince de l’ombre » aux éditions Lanore (Paris)
Site de l’auteur : http://sites.google.com/site/eliedurelauteur/
eliedurel
 
Message(s) : 57
Inscription : Mardi 24 Novembre 2009 17:08:18

Re: La survie en ligne féminine des Romanov...

Message par SIRACOURT » Jeudi 15 Avril 2010 13:55:45

Cher ami,
Vous dites que si votre "hypothèse Orloff" était fausse, vous accepteriez le massacre général de la famille impériale dans la maison Ipatiev. Je ne peux croire cette attitude de votre part, qui recherchez me semble-t-il la vérité.
Nous sommes d'accord sur:
L'exfiltration et sur la survivance d'un ou plusieurs membres de la famille Romanov. Vous, survivance de Maria seulement, moi de la tsarine et de ses filles , Olga, Tatiana, Maria, Anastasia.
Pour vous et moi, le tsar et Alexis sont morts en juillet 1918, mais pas de la même façon:
Notre désaccord:
Pour vous: sucide pour le tsar Nicolas II dans un train et mort d'Alexis au consulat britanique. La tsarine ,Olga, Tatiana au cours d'un bombardement sur leur train. Anastsia serait morte en prison à Perm.
Pour moi: Nicolas II a été fusillé sur un champ militaire prés dEkatérinbourg, Alexis est mort dans la prison d'Ekatérinbourg. La tsarine, Maria évacuées via Moscou vers la Pologne(tsarine) et l'Ukraine(Maria). Olga évacuée vers Vladivostock.
Je considère, mais sans preuves à ce jour, que les corps de Nicolas II et d'Alexis sont en Angleterre ou au Danemark dans des chapelles royales. Tatiana serait enterrée en Irlande ou en Angleterre. Le duc de Kent est l'homme de ces secrets.
Une superbe émission de la BBC a eu lieu en février 2010 ou il révèle les tentatives d'exfiltration demandées par le roi Georges V. Il montre des documents de l'époque. Fascinant!... C'est un grand pas de fait....vers la vérité qui sortira soyez en sûr!
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

Re: ANASTASIA

Message par SIRACOURT » Jeudi 15 Avril 2010 14:07:01

J'ai oublié de dire que pour moi Anastasia était Anna Anderson morte en février 1984 à Charlottesville en Virginie. Elle s'échappa 3 fois et enfin réussit à partir de Perm avec un attaché militaire de l'ambassade de Roumanie pour Bucarest, un certain Tchaikievsky(qui sera tué plus tard par le NKVD) pour aller retrouver sa soeur Maria. Anastasia était enceinte.Du fait de sa honte et de ses sautes d"humeur, elle n'accepta pas l'hospitalité de la reine Marie de Roumanie et de sa soeur.
Prise de panique, elle eut comme reflexe (éternel pour elle ) de s'enfuire vers l'Allemagne avec cet homme et son frère. Elle voulait retrouver sa soeur Olga et sa parenté allemande. On connait la suite... le canal de Berlin...
Auteur de LOUIS XVII OU LE SECRET DU ROI, Louise Courteau, Éditrice, Québec, Canada, 2007 et de L'AFFAIRE ROMANOV OU LE MYSTÈRE DE LA MAISON IPATIEV,Louise Courteau Éditrice,Québec,Canada, 2008.

http://romanovfile.multiply.com
Avatar de l’utilisateur
SIRACOURT
 
Message(s) : 394
Inscription : Samedi 27 Janvier 2007 15:01:22
Localisation : Québec, Canada

PrécédentSuivant

Retour vers La Grande Guerre (1914-1929)

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron