L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 16 Juil 2018 5:50

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 20 Avr 2018 20:03 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
Citer :
je ne crois pas une seconde à l'hypothèse Cipriani de Rétif.... aller déterrer un homme mort trois ans plus tôt, inhumé entre quatre planches... Shocked

Et sauf erreur de ma part, BRH ne reprend pas entièrement cette version à son compte...

il est évident qu'un des protagonistes de 1840 aurait fini par éventer la mèche... Au reste, n'importe quel cadavre aurait pu faire l'affaire Wink

si substitution il y a eue à un moment donné, personne n'a eu conscience de la supercherie... un cercueil ouvert seulement quelques minutes, l'émotion et la solennité de l'instant faisant le reste salut!


L'hypothèse de Rétif, c'est que le corps de Cipriani a remplacé celui de Napoléon en 1828. Ne pas confondre hypothèse et thèse. Sa thèse, c'est que Cipriani est à la place de Napoléon en 1840. Et j'adhère à cette thèse. Maintenant, de quand cette situation datait-elle ? A dire vrai, je n'en sais rien... La seule certitude, c'est qu'un groupe de personnes a remplacé les cercueils contenant le corps de Napoléon, par un ensemble de cercueils enfermant les restes de Cipriani. Ce ne sont d'ailleurs peut-être pas les mêmes personnes !

L'objection principale faite à l'hypothèse de Rétif, c'est que le corps de Cipriani ne pouvait pas s'être conservé pendant près de 10 ans entre simplement quatre planches. Et pour quelles raisons les Anglais auraient-ils déterré Cipriani ? Il fallait un élément déclencheur. Pour Rétif, aucun doute, c'était l'affaire des masques. O'Meara, informé de la substitution des masques (le Rusi, escamoté au profit de l'Antomarchi) en avait fait part aux autorités anglaises. Celles-ci eurent la curiosité de vérifier l'information, en tout cas, de constater l'état du cadavre. Le mieux, était d'en charger celui qui était à l'origine de l'affaire. O'Meara. Mais, Rétif ne donnait pas de preuve de ce passage d'O'Meara à Sainte-Hélène. Je l'avais cherchée, sans la trouver.

C'est Albert Benhamou qui a trouvé. Mr. Roshni Joar l'a certifié dans un article de Tribune India du 12 août 2000. En 1827, O'Meara s'est rendu en Inde pour visiter un membre de sa famille, y apportant une variété d'arbuste provenant de l'île ; et a donc fait escale au préalable à Sainte-Hélène. Curieusement, Mr Benhamou n'a pas cru devoir en faire état dans son ouvrage. Chacun pourra vérifier l'info auprès de Mr Benhamou. Je l'ai donnée en 2003, dans une note 370 de la réédition de mon livre, mal répertoriée à l'index. Il y a eu confusion, sans que je puisse l'expliquer... Mais le fait demeure. Sur ce point, tous les légalistes ont fait silence, sans jamais reprendre l'information, même pour la contester !

Mais -me direz-vous- qu'O'Meara soit bien passé à Sainte-Hélène en 1827, ne prouve pas qu'il ait déterré le corps de Cipriani ! Certes non, mais cela donne du crédit à l'hypothèse de Rétif : prouvez que l'Irlandais est bel et bien demeuré en Angleterre en 1827 et cette hypothèse s'écroule ! Donc, elle ne s'écroule pas. Cependant, pourquoi vérifier l'état du cadavre ? Cela supposait un but, une intention. Que le cadavre soit réduit à l'état de squelette et le but supposé du voyage d'O'Meara n'avait plus lieu d'être. Mais si l'ancien médecin de Napoléon trouvait un cadavre momifié, tout changeait. Le remplaçant éventuel était déclaré "apte" ! Moyennant des procédés de conservation à sa portée, O' n'avait plus qu'à l'enfermer à son tour dans un cercueil de fer-blanc parfaitement hermétique et étanche et -sans-doute- le revêtir dès cet instant des défroques disponibles de l'uniforme impérial. Ainsi donc, une comparaison éventuelle entre le visage du nouveau Napoléon et le masque Antomarchi devenait une preuve supplémentaire de l'identité impériale du cadavre en question.

Reste le mobile. Pourquoi s'emparer du corps de Napoléon ? Pour le détruire, pour en faire un trophée ? Pour le simple plaisir de s'assurer que ses restes ne reviendraient pas triomphalement à Paris ? Pour l'offrir à Georges IV ? A moins que celui-ci ne soit le commanditaire de l'opération dès le début ? Tout ceci, il faut l'admettre, sont de simples spéculations.

D'ailleurs, on peut inverser les évènements décrits par Rétif. Rien ne nous dit que les cercueils de l'Empereur n'aient été enlevés qu'en 1828. Ceci pourrait avoir été réalisé dès 1821. Par la volonté du monarque, achetant le silence et la complicité des autorités anglaises locales, à commencer par Hudson Lowe. En ce cas, la tombe était vide dès cet instant. Les ministres apprenant la chose ultérieurement et ne pouvant plus s'opposer au crime de George IV, il convenait d'éviter le scandale en installant un leurre pour combler l'absence des cendres de Napoléon. Un squelette pouvait suffire, certes. Et la France ne semblait pas prête à réclamer lesdites cendres tant que les Bourbons régneraient. Mais, en 1825/1827, les ministres anglais étaient-ils encore convaincus de l'éternité du règne de la dynastie légitime ? Cinquante ans plus tard, tous les compagnons de Napoléon étant morts, qui pourrait contester la réalité de l'identité du gisant ? Seulement, cette garantie de 50 ans, les Bourbons pouvaient-ils la donner ? Etait-on certain de la pérennité de la dynastie ? Etait-ce même souhaitable pour l'Angleterre, bien informée déjà des velléités de Charles X pour remettre en cause les traités de 1815 ?

Par conséquent, puisque l'empreinte du visage de Cipriani était devenue le creuset de l'image funèbre de Napoléon, par le fait des Français eux-mêmes (et pas n'importe lesquels, mais les propres compagnons d'exil de Napoléon), le plus sûr c'était de faire passer le cadavre de Cipriani pour celui de Napoléon. Pure spéculation ? Oui, si vous considérez que le masque mortuaire présenté par Antomarchi est bel et bien celui de Napoléon.

Cela permet de réfléchir au fait que les ministres anglais de 1825/1827 ne disposaient pas du corps de Napoléon. Soit qu'ils l'aient détruits, soit que George IV se le soit approprié ou qu'il ne soit pas ou plus en leur pouvoir pour une autre raison... Mais par sécurité, il leur paraissait convenable que le forfait demeure à jamais inconnu des opinions publiques... Et il ne faut pas oublier que le peintre officiel de George IV, Lawrence, avait acquis la certitude que le masque détenu par Antomarchi et présenté comme étant celui de Napoléon, en 1825 justement, suite à sa visite au domicile parisien du barbier corse, serait bel et bien officiellement le masque mortuaire de l'Empereur !

Les légalistes ont beaucoup ri de l'hypothèse du rapt du cadavre de Napoléon au profit de George IV. Mais qui sait si cela ne s'est pas produit dès 1821, de concert entre Montholon et Lowe ? Qui sait même si George IV n'aurait pas exposé la dépouille à Royal Loadge pour la montrer à un public choisi ? Imaginez la panique des ministres qui ne pouvaient manquer de l'apprendre et faire en sorte ensuite d'étouffer le scandale, convaincus que cela ne pouvait manquer d'affaiblir la monarchie !

Oui, nous en sommes au stade des hypothèses. Mais la thèse demeure : c'est bien Cipriani qui était à la place de Napoléon en 1840 !

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 20 Avr 2018 21:40 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 921
O'Meara revient à Sainte-Hélène en 1827.... et alors ? :grands yeux:

ce n'est tout de même pas lui tout seul qui a déterré Cipriani et l'a mis à la place de Napoléon.... il lui faut le concours d'un groupe d'hommes, comme vous dites, mais 1827 cela fait quand même 9 ans après la mort de Cipriani... enterré à même la terre dans un cercueil en bois, il ne devait pas en rester grand chose :7:

et l'hypothèse (ou la thèse, il y a de quoi s'y perdre) de Rétif (et la votre) c'est que le masque d'Antommarchi représente les traits de Cipriani.... sur lequel on aurait prélevé un masque en plâtre lors de sa mort en 1818.... mais aucune source historique ni témoignage pour accréditer cette "thèse" :15:

Tout cela me semble faire beaucoup de conditionnels.... :ah!?:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 20 Avr 2018 22:10 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
Citer :
le masque d'Antommarchi représente les traits de Cipriani.


Je n'ai pas tout à fait terminé ma réflexion... Mais vous avez raison. L'affirmation ci-dessus est à la base de l'enquête de Rétif. C'est parce qu'il en était entièrement convaincu qu'il a entrepris ses recherches, aidé par son père. Et c'est parce que j'y adhère que je continue le travail entrepris. C'est l'Alpha et l'Omega de la substitution. Cette idée lui a été suggérée par la lecture de Mme Pardee. Cette dernière défendait l'authenticité du masque Arnott et en avait conclu que le masque Antomarchi était en réalité celui de Cipriani. Rétif a trouvé la fameuse caricature de "Gourgaud" et a aussitôt reconnu le profil de "l'Homme à l'argenterie". Il n'a pas détaillé sa conviction, mais l'absence de favoris et les cheveux raides du bonhomme, étaient les indices certains qu'il ne pouvait s'agir de Gourgaud. Le nez "à la Cyrano" achevait le tableau !

C'est bien pourquoi il existe une "bataille dans la bataille" sur la caricature et la nature du masque Antomarchi. Si vous êtes convaincu que le masque Antomarchi est bel et bien celui de Cipriani, et non celui de l'Empereur, vous devez vous rendre à l'évidence : c'est lui (et non Napoléon) qui occupait le tombeau près de la fontaine "Torbett" ! Et ne venez pas dire qu'il n'ya pas de documents ! La caricature et le masque sont -par eux-mêmes- des documents historiques !

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 0:49 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 921
Bruno Roy-Henry a écrit :
Citer :
le masque d'Antommarchi représente les traits de Cipriani.


Je n'ai pas tout à fait terminé ma réflexion... Mais vous avez raison. L'affirmation ci-dessus est à la base de l'enquête de Rétif. C'est parce qu'il en était entièrement convaincu qu'il a entrepris ses recherches, aidé par son père. Et c'est parce que j'y adhère que je continue le travail entrepris. C'est l'Alpha et l'Omega de la substitution. Cette idée lui a été suggérée par la lecture de Mme Pardee. Cette dernière défendait l'authenticité du masque Arnott et en avait conclu que le masque Antomarchi était en réalité celui de Cipriani. Rétif a trouvé la fameuse caricature de "Gourgaud" et a aussitôt reconnu le profil de "l'Homme à l'argenterie". Il n'a pas détaillé sa conviction, mais l'absence de favoris et les cheveux raides du bonhomme, étaient les indices certains qu'il ne pouvait s'agir de Gourgaud. Le nez "à la Cyrano" achevait le tableau !


Que Rétif ait été entièrement convaincu que l'Antommarchi représentait les traits de Cipriani, je n'en disconviens pas :4: et partant de là que l'exhumé de 1840 soit Cipriani et non l'Empereur... Mais une conviction intime n'est pas une preuve absolue, et je persiste à m'interroger sur l'état de conservation du corps d'un homme inhumé en 1818 que l'on déterre en 1827 pour le substituer à celui de Napoléon... :15: et ceci d'autant que les témoins de l'exhumation de 1840 qui avaient connus l'Empereur de son vivant attestent le reconnaitre... et Albéric Cahuet dans son récit, allant jusqu'à évoquer "un homme jeune de quarante ans", plus jeune que Bertrand qui est un vieillard, etc... un Cipriani embaumé ? :grands yeux:

Bruno Roy-Henry a écrit :
Citer :

C'est bien pourquoi il existe une "bataille dans la bataille" sur la caricature et la nature du masque Antommarchi. Si vous êtes convaincu que le masque Antommarchi est bel et bien celui de Cipriani, et non celui de l'Empereur, vous devez vous rendre à l'évidence : c'est lui (et non Napoléon) qui occupait le tombeau près de la fontaine "Torbett" ! Et ne venez pas dire qu'il n'y a pas de documents ! La caricature et le masque sont -par eux-mêmes- des documents historiques !

Je ne suis nullement convaincu que l'Antommarchi soit bel et bien un masque de Cipriani... :12: même s'il y a lieu de penser je crois que l'Antommarchi, dans sa partie faciale du moins, ne représente pas, et de loin, les véritables traits de l'Empereur sur son lit de mort... :bah:
Le mamelouk Saint-Denis dans ses Souvenirs mentionne que la tête de l'Empereur ressemblait encore au masque pris en 1821... si ce masque représente les traits de Cipriani, cela accréditerait votre thèse et celle de Rétif... mais encore une fois, rien ne certifie qu'on ai conservé dans le plâtre les traits de Cipriani sur son lit de mort en 1818, c'est une conviction sortie de l'imagination de Rétif :7: du reste, à cette époque il n'était pas d'usage de confectionner des masques mortuaires de domestiques.... on aurait fait une exception pour Cipriani, dans la perspective de la mort de Napoléon trois ans plus tard, afin de présenter un masque plus convenable à Madame Mère ? cela semble un peu rocambolesque :15:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 8:55 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
barthelemy a écrit :
Que Rétif ait été entièrement convaincu que l'Antommarchi représentait les traits de Cipriani, je n'en disconviens pas :4: et partant de là que l'exhumé de 1840 soit Cipriani et non l'Empereur... Mais une conviction intime n'est pas une preuve absolue, et je persiste à m'interroger sur l'état de conservation du corps d'un homme inhumé en 1818 que l'on déterre en 1827 pour le substituer à celui de Napoléon... :15: et ceci d'autant que les témoins de l'exhumation de 1840 qui avaient connus l'Empereur de son vivant attestent le reconnaitre... et Albéric Cahuet dans son récit, allant jusqu'à évoquer "un homme jeune de quarante ans", plus jeune que Bertrand qui est un vieillard, etc... un Cipriani embaumé ? :grands yeux:


A mon avis, les moyens techniques de reconnaissance faciale au service des polices scientifiques peuvent établir que les traits du masque Antomarchi sont ceux de Salicetti (la caricature étant quelque peu insuffisante à cet égard). Je n'ai jamais eu de policiers dans mes contacts (seulement des gendarmes ou d'anciens militaires, avant la réforme de Sarkozy). Hickey avait établi (avec Caroline Wilkinson) que la photo de Walewski était compatible à 65% avec le portrait d'Eastlake. Et à 80% avec le Rusi mask. Mais je n'ai jamais pu établir un contact confiant avec ce dernier. Je pense que l'actuel propriétaire du masque y est pour beaucoup (sans compter nos déboires avec un certain... "Kadum")... Et comme vous le savez, Cipriani se disait le fils naturel de Salicetti...

Quant à l'état de conservation d'un corps exhumé 9 ans après, il est douteux qu'il soit bien conservé. S'agissant de Cipriani, ce n'était certainement pas par saponification , mais plutôt par déshydratation. Je vous renvoie au sujet développé ici même. Cela dit, on ne peut pas totalement exclure que Cipriani ait été inhumé dans une caisse de fer-blanc, comme tous les officiers anglais morts aux colonies et que l'on souhaitait rapatrier en Angleterre. De quand date cet usage ? Albert Benhamou devait enquêter là-dessus. Mais il ne m'a jamais confié le résultat de ses recherches, si tant est qu'il les ait entreprises. Encore une question à lui poser. Mais cela expliquerait qu'O'Meara partait à Sainte-Hélène avec une certaine assurance.

Citer :
Je ne suis nullement convaincu que l'Antommarchi soit bel et bien un masque de Cipriani... :12: même s'il y a lieu de penser je crois que l'Antommarchi, dans sa partie faciale du moins, ne représente pas, et de loin, les véritables traits de l'Empereur sur son lit de mort... :bah:
Le mamelouk Saint-Denis dans ses Souvenirs mentionne que la tête de l'Empereur ressemblait encore au masque pris en 1821... si ce masque représente les traits de Cipriani, cela accréditerait votre thèse et celle de Rétif... mais encore une fois, rien ne certifie qu'on ai conservé dans le plâtre les traits de Cipriani sur son lit de mort en 1818, c'est une conviction sortie de l'imagination de Rétif :7: du reste, à cette époque il n'était pas d'usage de confectionner des masques mortuaires de domestiques.... on aurait fait une exception pour Cipriani, dans la perspective de la mort de Napoléon trois ans plus tard, afin de présenter un masque plus convenable à Madame Mère ? cela semble un peu rocambolesque :15:


Pour s'en convaincre, il suffit de comparer avec la caricature, puis avec le portrait de Salicetti. Ce n'est pas sorti de l'imagination de Rétif, puisque Mme Pardee l'avait écrit avant lui. Enfin, Cipriani n'était pas un domestique ordinaire. Il faisait partie des proches de Napoléon, depuis son enfance en Corse. Qui sait même s'il ne faisait pas partie de sa famille, comme vous le savez mieux que quiconque ? Rien d'étrange à ce que Cipriani ait pu demander à O'Meara ou à Baxter, de réaliser son masque mortuaire.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 9:41 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
Voilà que je suis obligé de me citer moi-même !

Citer :
Oui, nous en sommes au stade des hypothèses. Mais la thèse demeure : c'est bien Cipriani qui était à la place de Napoléon en 1840 !


Nos amis hypercritiques assènent qu'il s'agit d'une profession de foi ! Et qu'ainsi, je présenterai un cas clinique ! Eh, les bons apôtres... Mais c'est faire fi des éléments du dossier.

-Deux témoins (et pas des moindres, Gourgaud et Saint-Denis) affirment que la tête de l'exhumé avait encore une ressemblance avec le masque.
-Rigo l'atteste par son portrait de l'exhumé. Sa 1ère esquisse n'était pas si ressemblante ; Pons de Las Case lui fait modifier son esquisse pour parvenir à une ressemblance irréfragable avec le masque Antomarchi !
-Le Dr Guillard accepte un masque Antomarchi et l'expose chez lui à Quimper (il sera, à sa mort, transféré au musée municipal de Quimper, avant d'y être dérobé, peut-être avec le médaillon, comme le pense Jacques Macé).
Que dire, sinon que Guillard reconnaissait dans ce masque, la figure de l'exhumé qu'il avait contemplée ? Je ne crois pas à la complicité de Guillard, qui avait recueilli religieusement un morceau de derme du front de l'Exhumé, pour l'enfermer dans un médaillon ancien, en or. Et qu'il a enterré dans de la terre de Sainte-Hélène, le médaillon en conservant des traces sur son extérieur, ainsi que le Pr Lucotte l'a établi !

Voilà les éléments que nos hypercritiques balayent d'un revers de la main ! Qui donc se comporte en historien, dans cette affaire ?

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 9:57 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 921
certes..... :bah:

mais Gourgaud dans ses Mémoires d'ajouter quelques lignes plus loin :

"il aurait suffi d'avoir vu une seule fois l'Empereur pour le reconnaitre à ce moment"

ici, il fait allusion à Napoléon de son vivant, et non au masque Antommarchi :salut:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 10:04 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
Gourgaud s'épanchait moins dans ses mémoires que dans sa correspondance privée avec sa maîtresse !

Mais il a quand même noté les réserves, les murmures de certains des compagnons, coupant court en proclamant que c'était bien là le cadavre de l'Empereur ! L'aide de camp de Louis-Philippe pouvait-il agir autrement ? Et d'ailleurs, Rohan-chabot ne leur avait-il pas fait jurer de rester silencieux ?

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 10:57 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4321
Localisation : Bruxelles - Belgique
Le scénario développé est certes séduisant mais sa force fait aussi sa faiblesse : il ne repose que sur une série d'hypothèses qui demandent à être confirmées si on veut espérer convaincre les sceptiques.
Je crains fort que ces derniers ne trouvent que la distinction entre thèse et hypothèse ne soit insuffisante que pour donner foi et crédibilité à tout ceci... :bah:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: L'hypothèse de Rétif...
Message Publié : 21 Avr 2018 14:00 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13333
Mais non, pas du tout. Les hypothèses sont des hypothèses, mais la thèse est bien affirmée et solidement étayée. Il faut toute la mauvaise foi de l'Etat et des lilliputiens légalistes pour ne pas en convenir.

Quitte à me répéter, j'indique que la thèse de Rétif n'est pas un article de foi, mais qu'elle repose sur des bases solides que je pense encore avoir renforcées. :salut:

En outre, il arrive que Pierre Bar n'écrive pas que des sottises :

Pierre Bar a écrit :
Citer :
S'il avait été en poussière, personne ne l'aurait reconnu, et on aurait refermé le cercueil...


Au contraire, il n'aurait pas fallu attendre 129 ans pour qu'on formule des doutes sur l'identité du cadavre. Avec un cadavre méconnaissable, ceux qui auraient voulu affirmer que ce n'était pas Napoléon auraient pu le faire à leur guise sans qu'on puisse leur dire que leurs affirmations n'avaient pas de sens. L'idée d'un vol du cadavre de Napoléon était déjà dans l'air à l'époque. L'ouverture et la reconnaissance de Napoléon par les personnes présentes ôtaient à peu près toute base pour une telle rumeur, qui aurait pu continuer à circuler plus facilement sans cette identification par ses compagnons d'exil.


Cela pour clore le bec à tous les ras-du-sol qui écrivent que mettre un squelette à la place de Napoléon aurait été plus pratique. Cela fait maintenant presque 20 ans que cet argument perdure, balancé par tous les crétin-jolis que compte la toile... :baton: :AI:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB