L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 20 Sep 2018 18:37

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 03 Avr 2008 9:36 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
Pierre Bar n'hésite pas à tabler sur l'ignorance des internautes:

ImageImage

Il veut absolument prouver que le visage de Walewski ne se superpose pas avec le death mask !

Evidemment, la belle affaire ! Comment le visage du père et du fils pourraient-ils se superposer exactement ? C'est quasiment impossible, le fils n'étant jamais le jumeau de son père... Deplus, il ne tient pas compte du retrait du menton post-mortem sur le death mask, ni des joues creusées suite au jeûne final imposé par la maladie !

Ce qui compte, c'est la ressemblance et surtout la proximité des traits. Or, cette proximité éclate quand on regarde les lignes tracées par notre dessinateur (son frère aurait fait mieux...) ! Le Dr Charlier le reconnaît. Reconnaissons qu'il est plus célèbre que Pierre Bar... :3: (Peut-être sera-t-il possible de confier au Dr une vraie réplique du death mask, une copie parfaite ? ce n'est pas impossible).

Pour en revenir au semeur de zizanie, ceci serait plus évident s'il faisait une comparaison avec le masque Antomarchi... Chiche ! Il ne manquerait pas de concours: Philippe Blanche, François Lecolley, Diana, etc. Là, on constaterait l'absence totale de proximité ou de ressemblance entre Walewski et le masque antokiki.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 03 Avr 2008 10:52 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
Il est une évidence certaine, c'est que deux visages, même aussi proches puissent-ils être par la parenté, ne se superposeront jamais exactement !

Mais comme vous le dites, Cher Bruno, l'essentiel dans cette affaire doit être , pour le fauteur de troubles, de "semer la zizanie", seule entreprise qu'il semble réussir pour l'instant, et encore ! ...



:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Juin 2008 21:57 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
D'une manière plus nuancée, Albertuk s'égare sur l'affaire des masques, qu'il n'a jamais étudié à fond. Ceci m'étonne d'autant plus qu'il a longtemps collaboré à la recherche d'indices sur le death mask du Royal United Service Institute, prestigieuse et respectable institution britannique et qui le demeure:
Citer :
C'est certain que le masque officiel Antommarchi a été bien remanié puisqu'il est prouvé qu'une seule partie pourrait être authentique.


1ère erreur: le masque en question a sans doute été complété, mais nullement remanié. Quant à la partie dite authentique, c'est une fable, d'autant qu'elle nous révèle des traits inadmissibles s'agissant de Napoléon. Cette persistance dans l'erreur est incompréhensible. Le nez "antomarchi" est impossible pour être celui de Napoléon. Le meilleur défenseur de cette supercherie -le baron de Veauce- en convenait lui-même avant de conclure que c'était pourtant la seule solution...

Citer :
Mais quant à savoir si un autre masque est bien l'authentique, alors que tous ont été nécessairement remaniés pour créer des bustes plutôt que des masques, je ne saurais dire.


C'est bien de reconnaître son ignorance, mais pourquoi se contredire aussitôt en affirmant qu'il s'agissait de créer des bustes plutôt que des masques ? Prendre un buste (cad toute la tête), n'implique pas de rater le "masque", cad essentiellement la partie faciale...
Citer :
Pour moi, cette affaire de masque n'a été rien d'autre qu'une bagarre entre collectionneurs pour que chacun puisse dire "je tiens le vrai de vrai". Donc j'imagine que c'est ce qui a poussé Veauce, Pradee, et d'autres dont peut-être Rétif, à publier un livre nous expliquant leur vrai masque.


2ème erreur: tous les points de vue sont respectables, mais cela n'implique pas de laisser dire des approximations sans répliquer. Mme Pardee a défendu le masque Arnott, car elle estimait le masque officiel faux et irrecevable. Dommage qu'elle n'en soit pas restée à cette dernière conclusion, mais son admiration pour l'Empereur la poussait à retrouver le masque authentique. Le fait que Jérôme, le frère de Napoléon et son neveu Napoléon III aient privilégié le masque Arnott l'a évidemment poussé à la faute.

Quant à Rétif, il ne possédait aucun masque et ne peut donc être accusé d'avoir voulu privilégier le sien pour des intérêts mercantiles. C'est faire insulte à sa mémoire que de soutenir pareil boniment !

il est bien étonnant qu'Albert ne veuille plus se pencher sur l'étude du death mask... Serait-ce parce qu'il comporte une cicatrice sur la joue gauche ? :rire2:
Citer :
D'un point de vue historique, seule l'empreinte faciale subtilisée par Mme Bertrand aurait été intéressante mais celle-ci a été détruite après 1830 pour faire la grande opération marketing de la diffusion d'un buste mortuaire de l'empereur.


Il y a là une assertion indémontrable. Pire (c'est la 3ème erreur), elle est erronée puisque Saint-Denis a témoigné que l'empreinte faciale avait été détruite par Antomarchi à Sainte-Hélène aussitôt que l'épreuve originale en avait été tirée. Mais peut-être qu'Albert visait cette pièce. Car il considère toujours que le masque officiel en découle, ce qui est évidemment impossible, compte-tenu du nez irrecevable au vu de la physionomie de Napoléon.

Citer :
Il n'y a plus grand chose à voir avec un vrai masque mortuaire comme celui de son fils Napoléon II, ou celui de Wellington etc qui eux, bien que pas très beaux à voir, ne laissent aucun doute sur leur authenticité.


Ceci est partiellement vrai, encore que le masque officiel n'embellisse qu'à peine le visage de Cipriani...
Citer :
Mais bon ceci est un autre débat pour ceux que ça intéresse de débattre sur des masques qui ont été tous remaniés voire complètement faux.


4ème erreur: c'est là, malheureusement, une pure spéculation qu'aucun argument probant ne vient étayer: elle ne saurait en tout cas s'appliquer au death mask de Londres. Ce dernier n'a subi aucune retouche: il exprime la tragique effigie du visage de l'Empereur au bord de sa dissolution...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Juin 2008 22:59 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
Ceci est partiellement vrai, encore que le masque officiel n'embellisse qu'à peine le visage de Cipriani... (Bruno) ...

Mais, cher Bruno, le connaissons-nous précisément ce visage, pour pouvoir faire une telle remarque ?

Ceci dit, vos arguments sont convaincants, et les propos adverses laissent supposer une volonté, à peine dissimulée, de "noyer le poisson" !... :7:




:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 27 Juin 2008 16:03 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
Pierre Bar a écrit :
Surcouf35 a écrit:
Pas sur, mais comme vous le dites il s'agit d'une analyse forcément subjective

Certes, c'est subjectif, mais dès le moment où un certain nombre de personnes ne voient pas de ressemblance entre ce masque et les portraits de Napoléon, il ne sert à rien de continuer à dire qu'il existe une grande ressemblance. Tout ce que vous pouvez dire, c'est que vous, vous voyez une ressemblance.


Pierre Bar ne manque jamais d'étaler ses talents de rhéteur... Ses affirmations ne sont pourtant pas des vérités, non plus que ses croquis au tracé très partial. Le docteur Charlier constate bien une ressemblance, même s'il n'en conclut pas pour autant à la filiation entre les deux personnages à qui appartiennent ces visages...

Citer :
Surcouf35 a écrit:
néanmoins si l'on inverse votre raisonnement le masque Antommarchi est encore moins ressemblant que les derniers portraits connus de l'empereur !

Même s'il était démontré que le masque Antommarchi est un faux, cela ne permettrait pas de prouver que le masque donné par Charles Alder au RUSI Museum est authentique.


Certes. Cela permettrait néanmoins d'orienter les recherches dans la bonne direction ! Pour reconnaître, par exemple, que le portrait d'Eastlake est très ressemblant aux photos de Walewski...


Citer :
Surcouf35 a écrit:
Et puis, la ressemblance... D'une part vous me signalez les sourcils, la lèvre supérieure, l'emplacement du nez...

Les divers montages réalisés par divers amateurs et présentés par BRH présentent tous les mêmes défauts. Les proportions des visages qui sont combinés ne correspondent pas.


Il faut les superposer à la même échelle, ce qui est quasiment impossible, lorsque l'on n'a pas les dimensions exactes du visage. Mais, une approximation est tolérée, surtout quand elle se justifie par le résultat, souvent discernable à l'oeil nu.

Citer :
BRH le reconnaît lui-même quand il écrit :
BRH a écrit:
Il veut absolument prouver que le visage de Walewski ne se superpose pas avec le death mask !

Evidemment, la belle affaire ! Comment le visage du père et du fils pourraient-ils se superposer exactement ? C'est quasiment impossible, le fils n'étant jamais le jumeau de son père...


Il ne faut pas confondre échelle et proportions. Ce à quoi procède sciemment Pierre Bar, pour brouiller le débat. Je répondais sur la question des proportions, pas sur la question de l'échelle... Reste qu'il nous manque une bonne photo de Walewski de face, ou de profil. Ce qui ne nous laissait plus que la solution de 3/4.

Citer :
Néanmoins, il continue à recourir à cette technique du morphing car elle donne à un observateur peu attentif l'illusion d'une ressemblance.


Pure assertion ! Il n'a d'ailleurs aucun titre, ni aucune qualité pour décréter qui -des observateurs- est très attentif ou non, même si l'on comprend bien que les observateurs avertis sont ceux qui partagent sa perception...

Citer :
Et contrairement à ce qu'avance BRH, cette technique telle qu'il l'utilise est bien plus proche des trucages réalisés au cinéma pour "tromper" le spectateur que de l'utilisation faite par les services de police pour vieillir des personnes disparues.


Même chose. L'avis d'un policier au fait de ces techniques serait bien plus intéressant. Par exemple, l'avis du Pr. Ceccaldi (ancien directeur du laboratoire scientifique de la police de Paris) qui affirmait que le death mask était morphologiquement le seul compatible avec la physionomie de Napoléon...

Citer :
L'efficacité de cette technique dans le cadre d'une utilisation policière n'est d'ailleurs à mon avis pas entièrement établie alors qu'au cinéma, elle a souvent été utilisée pour donner l'illusion de métamorphoses absolument surprenante.


Je ne savais pas que Pierre Bar était diplômé en criminologie...

Citer :
Surcouf35 a écrit:
Si vous avez eu le malheur de voir une personne décédée d'un cancer (c'est bien la version officielle concernant Napoléon ?), il est plus qu'incontestable que les visages - qui ne sont pas forcément amaigris - sont souvent très éloignés des portraits que l'on conservait du défunt...

C'est l'argument souvent avancé pour défendre le masque Antommarchi. En reprenant cet argument en faveur du Rusi mask, vous annulez donc les critiques que vous avez formulées contre le masque Antommarchi.


Très éloignés, c'est à voir... Tout dépend du moment où a été prise la dernière photo pre mortem ! Au cas particulier, s'agissant du morphing entre le profil du death mask et celui du croquis d'Hodgin (1820), ces observations ne sont pas pertinentes. Il n'y a pourtant aucune similitude entre le profil d'Hodgin et celui du masque Antomarchi...

Citer :
Surcouf35 a écrit:
Bref, rien n'est prouvé au moins sur ce point et chacun peut rester sur ses positions en respectant celles de l'autre.


Respecter, ce serait mieux, en effet. Mais c'est là un effort impossible à réaliser pour Pierre Bar. Et il est prouvé que le profil du death mask est plus proche du dessin d'Hodgin que celui du masque officiel...

Citer :
Ce n'est pas tout à fait juste de dire que rien n'est prouvé.
Ces masques ont une traçabilité très différente.


C'est là l'argument ultime de la Conservation du Musée de l'armée... :diablotin:

Citer :
On sait en effet qu'Antommarchi a eu en sa possession l'empreinte faciale du masque à la prise duquel il avait collaboré. Il paraît donc raisonnable de supposer que le masque qu'il a mis en souscription publique en 1833 avait au moins pour base ce masque sur lequel il avait fait main basse en prenant le risque d'être poursuivi par un tribunal anglais lors de son retour de Sainte-Hélène.


La 1ère phrase est tout à fait incontestable. Ce qui suit ne l'est plus du tout. C'est une pure supposition que Pierre Bar qualifie de "raisonnable". Mais qu'a-t-elle de plus raisonnable que la supposition inverse ? Rien d'autre que l'aval des membres du comité de souscription de 1833...

Citer :
A l'inverse, le Rusi mask a une origine plus que douteuse. Il apparaît en 1939 lorsqu'il est vendu à un collectionneur peu clairvoyant avec d'autres pièces manifestement fausses en lui faisant croire qu'il viendrait de la famille Masséna (ce que le fils du prince Masséna qui était censé détenir ces pièces a démenti), puis est donné par ce collectionneur à un musée de Londres. Il y a donc un trou de plus d'un siècle entre la réalisation du masque mortuaire de Napoléon et l'apparition de ce masque.


Présenté de cette manière, le raisonnement paraît imparable. Mais, d'une part, le prince Masséna n'a donné un démenti qu'en ce qui concerne le death mask; ce démenti ne s'étendait pas à toute autre pièce qui aurait pu être acquise par Charles Alder, comme la fameuse canne de narval...

D'autre part, il occulte le masque détenu par le cardinal Fesch que celui-ci tenait caché dans une caisse (qu'il présentait comme le masque de l'Empereur) et l'affaire de la confrontation entre les généraux Exelmans et Niox, le premier affirmant que son masque était le seul authentique, ce qui induit nécessairement qu'il était très différent du masque Antomarchi !

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 28 Juin 2008 14:32 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
Comme d'habitude, Pierre Bar réplique assez violemment, toujours avec la même technique du saucissonage, ce qui réduit considérablement la portée de ses interventions et fait douter qu'il ait jamais rédigé un mémoire universitaire...

Sur certains points, on arrive cependant à comprendre le sens de ses "observations". Ainsi, ses croquis dont nous déplorions la partialité ne seraient que des décalques. Dont acte, mais leur tracé n'en reste pas moins assez grossier, ce qui est dommage... Dans le même genre, il conteste l'autorité du Dr Charlier. Celui-ci a pourtant reconstitué le visage d'Agnès Sorel, à partir de son crâne, pour parvenir à un résultat assez voisin de son portrait. Ceci est sans-doute sans valeur à ses yeux.

Si une ressemblance ne permet pas de conclure à une filiation entre deux personnages, c'est parce que ce n'est pas une argumentation scientifique. Ce qui n'interdit pas de la constater. Mais c'est sans-doute trop pour Pierre Bar qui se donne le ridicule de critiquer la réputation d'un brillant paléo-pathologiste.

Ainsi, ne voit-il pas l'intérêt d'établir que "le portrait d'Eastlake est très ressemblant aux photos de Walewski" ! Bien entendu. L'admettre, c'est éloigner la perspective d'établir que le masque Antomarchi serait bien celui pris sur le visage de Napoléon. Ajoutons que si le travail d'Eastlake aboutit au résultat de démontrer une ressemblance, il faut bien admettre qu'Eastlake a fait un portrait proche de l'original: il ne pouvait évidemment pas s'inspirer des photos de Walewski, réalisées quarante ans plus tard. Si l'on suit bien les linéaments de la pensée de M. Bar, ce résultat devrait tout au hasard... Est-ce bien sérieux ?

J'ai écrit qu'il ne fallait pas confondre échelle et proportions. Ceci ne trouve pas grâce à ses yeux. Mais cette remarque m'a été faite par le Dr Charlier et elle est de simple bon sens. Ainsi, même si l'on pouvait superposer le death mask avec une photo de face de Walewski, les conclusions que l'on pourrait en tirer n'auraient pas de caractère scientifique, dans l'ignorance exacte des dimensions du visage de Walewski. C'est pourquoi il préconisait d'exhumer ce dernier pour reconstituer son visage de manière rigoureuse et incontestable.

Mais si M. Bar a des doutes, il peut toujours contacter le Dr Charlier qui lui confirmera la teneur des mp que nous avons échangés... Pour autant, ce dernier n'exige pas de laisser tomber ces montages qui ne serviraient à rien "sinon à embrouiller les choses": ils ont le mérite de permettre une première approche.

Mais M. Bar écarte même l'avis d'un policier au fait de ces techniques basées sur le morphing. C'est à peine croyable et pourtant c'est ainsi, car un policier ne cracherait pas dans la soupe. Ainsi, les polices scientifiques des pays développés feraient appel à une technique inutile, voire nuisible. On croit rêver... même si l'on sait que M. Bar n'aime pas beaucoup les policiers !

De cette matière, se rapprochait le Pr Ceccaldi, qui ne disposait pas encore dans les années 70 de cette technique des morphings. Les montages photographiques lui suffisaient. Aussi, j'ai pu rappeler sa position: "Par exemple, l'avis du Pr. Ceccaldi (ancien directeur du laboratoire scientifique de la police de Paris) qui affirmait que le death mask était morphologiquement le seul compatible avec la physionomie de Napoléon..."

Il faut citer la réponse intégrale de M. Bar: "Et encore une allusion à un avis formulé on ne sait où ni dans quel contexte."

J'y ai pourtant fait référence dès la 1ère édition de "l'énigme de l'Exhumé", p. 111, en 2001. Par la suite, le Pr Ceccaldi m'a confirmé ses propos. Ceci figure également dans la seconde édition que M. Bar a eu entre les mains. Mais on ne peut se souvenir de tout, bien entendu...

Cela n'empêchera pas M. Bar de gloser sur le morphing:

"Il n'y a pas besoin d'être diplômé en criminologie pour se rendre compte que cette technique présentée comme allant permettre de faire avancer d'un pas considérable l'enquête sur la disparition d'Elisabeth Brichet (la plus jeune victime du tueur en série Michel Fourniret) n'a abouti à rien sinon à donner de faux espoirs aux parents suite à des témoignages qui signalaient la présence de leur fille en Thaïlande ou dans d'autres lieux extravagants alors qu'elle avait été assassinée et enterrée dans un bois quelques années plus tôt.
En fait, un historien de la justice est peut-être plus à même qu'un criminologue de relativiser l'importance réelle des évolutions des techniques policières et judiciaires, en constatant notamment qu'en matière d'expertise psychiatrique, les progrès réalisés depuis le 19e siècle s'avèrent finalement assez minces."

Doit-on comprendre que M. Bar enjoint aux polices européennes de renoncer à la technique du morphing ? Il le semble bien, en effet. Chacun appréciera...

En suite de quoi, il s'interroge sur le profil d'Hodgin: "Serait-ce le portrait-charge qui a servi de base pour le dernier montage ? Cette image est laide à faire peur et c'est sans doute l'effet recherché (la médiocrité du dessin contribue d'ailleurs à renforcer le caractère hideux de ce portrait). Comment dès lors s'imaginer qu'il peut s'agir d'une image ressemblant vraiment à Napoléon et respectant mieux que des portraits réalisés par des artistes de talent les proportions de son visage ?"

Il le savait très bien, puisqu'il a critiqué ce portrait dès le début. Il juge le dessin d'Hodgin "laid à faire peur"... Dans une certaine mesure, sans-doute, tout comme le death mask et c'est là que le bât blesse ! Il faut absolument repousser toute tentative pour établir la proximité des traits de Napoléon avec le death mask. L'avis des Anglais, toujours retenu avec beaucoup d'attention par M. Bar, quand il s'agit de témoignages écrits, n'est plus recevable quand il prend la forme d'un dessin...

Passons sur les insultes et les calomnies habituelles de M. Bar qui prennent place de manière récurrente sur le seul forum destiné à leur donner de la publicité et dont il semble que ce soit la vocation principale...

Admirons sa réponse à l'argument de bon sens que je donne
(Et il est prouvé que le profil du death mask est plus proche du dessin d'Hodgin que celui du masque officiel): "Certains ont trouvé une ressemblance entre le death mask et Mitterand."

On conviendra que c'est un peu court et que cela s'apparente plus à une farce qu'autre chose. Mais c'est là un des effets destiné à renforcer sa rhétorique. Il ne faut pas s'attendre à ce qu'il change de méthode puisqu'elle suscite toujours le contentement béat de ses lecteurs...

Comme toute comparaison -notamment à l'aide du morphing- est proscrite par M. Bar, il proclame la supériorité des documents écrits, comme il l'a toujours fait, au nom d'un dogmatisme historique qui n'est pourtant plus avéré:

"En l'absence de photographies de Napoléon, il est impossible de connaître les proportions exactes de son visage. Aucune représentation picturale n'offre la certitude d'un respect intégral des proportions du visage. Le seul moyen pour déterminer si un masque a une chance d'être authentique est donc de reconstituer son parcours."

Cette reconstitution est cependant douteuse, car la traçabilité entre l'épreuve faciale dont s'est emparée Antomarchi et la version officielle de 1833 n'est pas établie. Ce ne sont certes pas les documents qui manquent, grâce notamment aux recherches intéressées du baron de Veauce. Mais les documents entre 1821 et 1825 sont cependant douteux. Quant à la période qui va de 1825 à 1832, il n'y en a aucun. Cela n'empêche pas M. Bar de nous dire que c'est amplement suffisant !

Il paraît même que, sans pouvoir m'appuyer sur le moindre document, j'aurais affirmé qu'Antomarchi s'était dessaisi de ce masque. Mais il résulte des témoignages que le masque fut adressé via la douane anglaise à Mme Mère, ce dont M. Bar ne veut pas convenir, malgré les témoignages de Bertrand et de Marchand !

Bertrand: "Cette caisse renferme un plâtre de la tête de l'Empereur Napoléon fait d'après le masque exécuté à Longwood par le Dr Antomarchi. Le comte Bertrand l'a déposé chez X... afin que si l'original venait à se perdre ou à se briser dans le transport de Londres à Rome, on pût en retrouver la copie."

Marchand: "Les prétentions du Dr Burton tombèrent devnt cette réclamation et l'autorisation fut donnée pour qu'il sortit d'Angleterre et qu'il arrivât à destination".

Seul le Foreign Office pouvait donner cette autorisation. C'est par mer -via les douanes anglaises- que le masque fut expédié jusqu'à Madame Mère. C'était, à cette époque, le moyen le plus rapide et le plus sûr pour convoyer un objet précieux. Ceci avait l'avantage d'éviter les fouilles dont Antomarchi ne manquât d'ailleurs pas d'être importuné.

M. Bar s'interroge pourtant: "pourquoi une personne qui se serait emparée d'une manière peu honnête du masque authentique de Napoléon aurait-elle recours au masque mortuaire d'un autre individu en prenant le risque immense que sa supercherie soit découverte par les nombreuses personnes qui avaient connu Napoléon ?"

Le Dr Antomarchi s'est conformé aux demandes des époux Bertrand. Seul, le général Bertrand pouvait en disposer, tant de l'original que de la copie, en attendant les ordres de Mme Mère. Le masque n'était connu que des compagnons de Sainte-Hélène et de rares Anglais. Puis de Mme Mère et du cardinal Fesch. Jusqu'en 1825, personne d'autre n'a vu ce masque ou sa copie. L'original est à Rome, conservé dans une caisse, en dépôt chez le cardinal Fesch. La copie est alors restée en Angleterre, chez X..., de l'aveu même de Bertrand.

Et -en 1825- Antomarchi dévoile son masque à quelques invités, dont le fameux peintre Lawrence, qui témoigne de sa beauté, ce qui est pour le moins surprenant pour un masque au "caractère vieillardé" (Marchand) ou pour Bertrand, "le plâtre de la figure de l'Empereur qui était tout défiguré".

Voici donc quelques éléments pour étayer cette hypothèse que M. Bar estime dépourvue de sens. Ensuite, de 1825 à 1832, rien. Tous les masques restent et demeurent invisibles. En tout cas, aucun témoignage n'est parvenu à la postérité... Sauf l'acquisition par Jérôme du masque Arnott en 1827 qui n'en avait vu aucun jusque-là !

Pour l'affaire du démenti du prince Masséna, je ne change pas d'avis. Mais M. Bar déforme ma pensée à plaisir: je mets en doute la réalité de ce démenti. Dans l'hypothèse où elle serait fondée, j'observe que ce démenti ne concerne que le masque. Il me semble impossible de soutenir le contraire.

Pour revenir au masque détenu par le cardinal Fesch, M. Bar assure que l'
on "n'a aucune idée de l'aspect de ce masque. Il pourrait très bien s'agir d'un modèle Antommarchi. Personne ne pourra jamais apporté le moindre élément permettant d'en savoir plus." Personne ? Voir... La famille Napoléon pourra peut-être en dire davantage. D'autant que cette caisse est conservée jusqu'à sa mort. Personne ne verra jamais son contenu, même après la publication du masque en 1833 par Antomarchi. Etrange, n'est-ce pas ?

Pour l'affaire de la confrontation entre les généraux Exelmans et Niox, le premier affirmant que son masque était le seul authentique, ce qui induit nécessairement qu'il était très différent du masque Antomarchi, M. Bar évoque "un machin qu'on croyait définitivement abandonné", jugeant sans doute que son opinion est souveraine et qu'elle prévaut largement sur les écrits de Georges Rétif de la Bretonne. Il est vrai qu'il avait -un temps- considéré que le passage consacré par l'écrivain à cette affaire n'était qu'une pure invention, jusqu'à ce que l'on en retrouve trace dans les écrits de Vacquier... On voit par là à quelle type de démarche "historienne" on est confronté !

Lire également cette mise au point:

viewtopic.php?f=9&t=4313

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Juin 2008 23:19 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
M. Bar continue dans la calomnie et la diffamation:

Citer :
Lui, en revanche, ne s'est pas privé de faire courir des rumeurs sur le Pr Cassiman qui, ne connaissant pas ses déplorables habitudes, lui avait aimablement proposé de réaliser une analyse ADN des cheveux de la mèche de Bovis sans qu'il ait à débourser un euro. Malheureusement, ces analyses n'ont pu aboutir parce qu'il n'a pas été possible de reconstituer une séquence ADN complète. Mais au lieu de reconnaître l'échec de cette tentative, BRH n'a rien trouvé de mieux que de prétendre que, pour des raisons inavouables, le Pr Cassiman n'aurait pas voulu communiqué les résultats.


M. Bar extrapole à partir des commentaires de ses nouveaux affidés. Mais il n'existe aucune déclaration publique de ma part pouvant donner crédit à ses affabulations. Ceci porte un nom, c'est de la diffamation.

Il arrivera un moment où ceci aura des suites judiciaires...

Il n'en demeure pas moins qu'en effet le Pr Cassiman n'a pas fait connaître ses résultats. Il eût été convenable de me les transmettre, même si je ne suis pas en mesure de les apprécier.

On peut en conclure que j'ai été très imprudent dans le choix de certains de mes compagnons de route qui ne paraissent pas offusqués de communiquer leurs impressions passées, voire toutes les informations confidentielles dont ils peuvent encore disposer à des personnes mal intentionnées...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 29 Juin 2008 23:30 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
... Et quel manque de courage !

Quand la possibilité est donnée de pouvoir échanger utilement sur un forum, pourquoi se cantonner dans sa tanière, pour y vociférer des propos diffamatoires ?

Je ne connais pas de personnes intelligentes capables d'un tel comportement.

Seule la volonté de nuire subsiste, et met déplorablement en exergue une grande lâcheté !




:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Juin 2008 14:03 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
Une chose m'interpelle, Bruno ...

Je n'arrive pas à m'expliquer les raisons pour lesquelles un individu s'acharne à vous intenter une espèce de procès, en disséquant vos réflexions issues de vos recherches et de l'évolution de vos travaux, dans un ailleurs plus que ténébreux, en transférant systématiquement vos éléments de réponse dans ses locaux, les exposant pour les critiquer de manière systématique !

A la lecture de cela, deux pensées surgissent à mon esprit.

La première, c'est que de vous contrer sur tous les points de votre étude, sans exception aucune, signe un comportement totalement dépourvu de bon sens, et, partant, de crédibilité.

La deuxième, c'est de constater qu'il perd son temps et son énergie, car ce n'est certainement pas dans ce genre de simagrées dans un campement négatif, que l'on apporte des éléments constructifs à un dossier, quel qu'il soit.

Alors, de deux choses, l'une :

Ou l'on s'y intéresse, et on le prouve de manière intelligente.

Ou l'on y est indifférent, mais alors on laisse les intéressés poursuivre leurs études et les travaux qui en découlent, sans en jalonner l'évolution de niaiseries et de sarcasmes !

Cette mise en scène le ridiculise à un point qui doit vraiment lui échapper pour le voir ainsi continuer à s'agiter tel un diable en boîte, à la moindre de vos interventions !

Cela donne, en tout cas, une piètre impression de son forum, pour le lecteur de passage ...

Bon après-midi, Cher Bruno. :4:

et .... :VE2:




:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 25 Août 2009 9:33 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13488
Franchement, en scrutant ce dessin, le profil de Napoléon n'a aucun point commun avec le masque officiel dit d'Antomarchi... Il est -par contre- assez proche du Rusi mask ou masque Burton.

Image

La mauvaise foi de ceux qui se penchent sur la question et qui persistent à soutenir le contraire est évidente...

Le prince Charles Napoléon a bien voulu me faire savoir qu'il partageait mon point de vue. :salut:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 12 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB