L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Déc 2018 15:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 06 Déc 2004 21:31 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
En 1860 , Viollet-le-Duc est chargé de la poursuite de la restauration de la basilique de Saint-Denis . Il découvre alors la présence d'un cercueil de plomb sans aucune inscription . Il se renseigne auprès du clergé de Saint-Denis qui lui répond que ce cercueil pourrait bien être celui du cardinal de RETZ , miraculeusement rescapé des profanations révolutionnaires et qu'on aurait mis à jour au cours des travaux commandés dans la basilique ruinée, en 1806-1807 , par Napoléon qui nourrissait alors le projet d' ensevelir les morts de sa famille aux côtés des rois de France .
Viollet-le-Duc veut en avoir le coeur net et demande aux Beaux-Arts l'autorisation d'ouvrir le cercueil pour vérifier son contenu . En attendant , il le fait installer dans l'ancien caveau de Turenne que Napoléon a ramené aux Invalides . Ce caveau est voisin de celui où sont inhumés Louis XVIII ainsi que les restes de Louis XVI et de son épouse . Il accueille déjà ce qu'on a pu réunir sous la Restauration des restes royaux profanés par les révolutionnaires . Deux plaques de marbre sur le mur de cet étroit caveau rappellent les noms des défunts dont les dépouilles alimentaient la haine des forcenés sans-culotte . Pour les lire , les visiteurs prennent l'habitude d'escalader le mystérieux cercueil qu'on a placé sous les plaques .

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 22:00 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
En 1868 , un ami de François-Régis Chantelauze , historien de Louis XVII et du cardinal de Retz , visite Saint-Denis . Il est intrigué par le cercueil en plomb sans inscription et s'informe à son tour . On lui explique que c'est sans doute le cardinal de Retz découvert il ya ... trois ans (!). Il informe aussitôt son ami Chantelauze , spécialiste du cardinal , qui lui répond , le 5 mai 1868 , qu'il connaît bien Viollet-le-Duc et va lui demander d'ouvrir le cercueil.
Surprise ! Le 4 août 1869 , Chantelauze écrit à nouveau à son ami pour l'informer du résultat de sa démarche auprès de l'architecte. Voici ce qu'il lui dit :
" M.Viollet-le-Duc , qui dirige cependant en chef les travaux de Saint-Denis , ne m'a pas semblé bien comprendre ce dont je venais lui parler .Il m'a eu l'air de ne se souvenir que très vaguement qu'il y eût un cercueil de plomb déposé dans le petit caveau royal de la crypte , et il n'a jamais entendu dire que ce fût plutôt celui de Retz que celui de tout autre personnage .Je lui objectai qu'il serait bien facile d'établir la vérité sur ce point en faisant ouvrir le cercueil. A ce mot , ce grand architecte a bondi de toute sa hauteur .Je lui proposais là une chose absolument inattendue et qui n'était pas de sa compétence ...Ouvrir le cercueil , cela lui semblait être plutôt du ressort du Chapitre de Saint-Denis ...Il me recommanda d'aller voir un abbé membre de ce chapitre , M.Jacquemet , qui possède à fond son église abbatiale et qui a publié un livre sur les tombeaux....Je m'en fus aussitôt voir cet abbé ...Il me parut en effet savoir beaucoup de choses , hormis celle qui m'intéressait . Il me parla longuement...mais il ne savait pas le premier mot de ce dont je venias lui parler .
Il paraît donc , mon cher ami , que le cercueil de la crypte n'intéresse personne de ces messieurs , et qu'il leur importe peu qu'on y trouve ou non ce qui peut rester du cardinal de Retz...Le chanoine Jacquemet , à qui m'avait envoyé M. Viollet-le-Duc , m'a , à son tour , renvoyé à M;Viollet-le-Duc lui-même. C'est lui seul qu'une semblable initiative concerne , me répondit l'abbé.
De telle sorte , mon cher ami , que je ne suis pas plus avancé qu'au premier jour , et qu' à moins d'un ordre très supérieur , le pauvre cardinal ( si tant est que ce soit lui ) continuera à être foulé aux pieds dans sa chape de plomb par les visiteurs de la crypte...
Je ne veux cependant pas perdre tout espoir de tirer cette affaire au clair . Quand vous serez de retour , nous en conférerons de nouveau:il doit y avoir quelque moyen pour obliger cet architecte à faire ouvrir le cercueil..."

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 22:17 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Donc , pour se résumer , en 1860 , un Viollet-le-Duc tout feu tout flamme pour ouvrir le cercueil . En 1868 , il ne se souvient plus de rien !
Le dernier témoignage de la présence du cercueil dans sa crypte à Saint-Denis date de 1872 . En 1904 , en revanche , il a disparu . Selon le chanoine Cadoret , du Chapitre de Saint-Denis , interrogé cette année-là , le cercueil aurait été inhumé au bas et à droite de l'escalier conduisant à la crypte .
Et si Napoléon reposait auprès de Louis XVIII ? Amené là en 1842 par Louis-Philippe , livré tout entier à son délire syncrétiste ( toute l'Histoire de France est bonne à prendre de Vercingétorix jusqu'à moi!!!....) après la mort de son fils aîné , et désireux d'enfouir à Saint-Denis tous les morts de toutes les dynasties ayant régné sur la France ? Ou bien par un Napoléon III fraîchement impérialisé , reprenant en 1853 le rêve tri-dynastique de son oncle pour Saint-Denis ?
A ce propos , le 17 février 1853 , le ministre de la guerre informe celui de l'intérieur que l'installation de Napoléon Ier dans le tombeau de porphyre aura lieu vers le 15 mai suivant... Il fallut attendre encore 8 ans !!! D'ici qu'en ouvrant le caveau de la chapelle Saint-Jérôme en mars 1863 .... on n'ait rien trouvé , et que Napoléon III , ramené à la raison par une Eugénie légitimiste , se soit résigné à une cérémonie sans trop de tambour ni de trompette, le 2 avril 1861, ...pour un cercueil vide , il n'y qu'un pas . En laissant Viollet-le-Duc et le Chapitre de Saint-Denis se débrouiller avec leur encombrant dépôt...

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 22:37 
C'est vrai que décidément, il y a bien de mystérieux cercueils baladeurs, à Paris! :diablotin:


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Déc 2004 22:54 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
François a écrit :
En 1868 , un ami de François-Régis Chantelauze , historien de Louis XVII et du cardinal de Retz , visite Saint-Denis . Il est intrigué par le cercueil en plomb sans inscription et s'informe à son tour . On lui explique que c'est sans doute le cardinal de Retz découvert il ya ... trois ans (!). Il informe aussitôt son ami Chantelauze , spécialiste du cardinal , qui lui répond , le 5 mai 1868 , qu'il connaît bien Viollet-le-Duc et va lui demander d'ouvrir le cercueil.
Surprise ! Le 4 août 1869 , Chantelauze écrit à nouveau à son ami pour l'informer du résultat de sa démarche auprès de l'architecte. Voici ce qu'il lui dit :
" M.Viollet-le-Duc , qui dirige cependant en chef les travaux de Saint-Denis , ne m'a pas semblé bien comprendre ce dont je venais lui parler .Il m'a eu l'air de ne se souvenir que très vaguement qu'il y eût un cercueil de plomb déposé dans le petit caveau royal de la crypte , et il n'a jamais entendu dire que ce fût plutôt celui de Retz que celui de tout autre personnage .Je lui objectai qu'il serait bien facile d'établir la vérité sur ce point en faisant ouvrir le cercueil. A ce mot , ce grand architecte a bondi de toute sa hauteur .Je lui proposais là une chose absolument inattendue et qui n'était pas de sa compétence ...Ouvrir le cercueil , cela lui semblait être plutôt du ressort du Chapitre de Saint-Denis ...Il me recommanda d'aller voir un abbé membre de ce chapitre , M.Jacquemet , qui possède à fond son église abbatiale et qui a publié un livre sur les tombeaux....Je m'en fus aussitôt voir cet abbé ...Il me parut en effet savoir beaucoup de choses , hormis celle qui m'intéressait . Il me parla longuement...mais il ne savait pas le premier mot de ce dont je venais lui parler .
Il paraît donc , mon cher ami , que le cercueil de la crypte n'intéresse personne de ces messieurs , et qu'il leur importe peu qu'on y trouve ou non ce qui peut rester du cardinal de Retz...Le chanoine Jacquemet , à qui m'avait envoyé M. Viollet-le-Duc , m'a , à son tour , renvoyé à M.Viollet-le-Duc lui-même. C'est lui seul qu'une semblable initiative concerne , me répondit l'abbé.
De telle sorte , mon cher ami , que je ne suis pas plus avancé qu'au premier jour , et qu' à moins d'un ordre très supérieur , le pauvre cardinal ( si tant est que ce soit lui ) continuera à être foulé aux pieds dans sa chape de plomb par les visiteurs de la crypte...
Je ne veux cependant pas perdre tout espoir de tirer cette affaire au clair . Quand vous serez de retour , nous en conférerons de nouveau:il doit y avoir quelque moyen pour obliger cet architecte à faire ouvrir le cercueil..."

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 9:03 
Hors-ligne
Assistant de recherche
Assistant de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Déc 2004 18:13
Message(s) : 261
:louche: en effet..

"...
Et si Napoléon reposait auprès de Louis XVIII ? Amené là en 1842 par Louis-Philippe , livré tout entier à son délire syncrétiste ( toute l'Histoire de France est bonne à prendre de Vercingétorix jusqu'à moi!!!....) après la mort de son fils aîné , et désireux d'enfouir à Saint-Denis tous les morts de toutes les dynasties ayant régné sur la France ? Ou bien par un Napoléon III fraîchement impérialisé , reprenant en 1853 le rêve tri-dynastique de son oncle pour Saint-Denis ? ..."

pourquoi pas, cela pourrait se tenir, mais dans ce cas je ne comprends pas pourquoi l'un ou l'autre de ces souverains a omis de "médiatiser" la chose !? une manoeuvre symbolique qui se prive d'être portée à la connaissance du public manque son objectif, non ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 19:13 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Excellente objection , mon cher Watson ! :4: Il faut imaginer qu'au contraire" le coupable " envisageait un furieux coup médiatique qui aurait stupéfié tout le monde mais qu'il en a été empêché par un imprévu qui lui a laissé "le bébé sur les bras " . J'ai tendance à penser que c'est Louis-Philippe qui a fait le coup : seule cette explication rend compte de ce que le gouvernement prévoyait la cérémonie aux Invalides pour mai 1853 en février précédent. Et c'est en ouvrant le caveau de la chapelle Saint-Jérôme qu'on s'est aperçu qu'il était vide . On a dû localiser le cercueil alors à Saint-Denis et donner au Chapitre une consigne de silence transmise ensuite à Viollet-le-Duc . Napoléon III n'a pas dû trouver l'occasion favorable pour ramener le cercueil ni vu ni connu aux Invalides et , par crainte du scandale , il a fini par se résigner en 1861 à mettre un cercueil vide dans le tombeau de porphyre .
Quant à Louis-Philippe , nous savons qu'il a réellement "perdu les pédales" à la mort du duc d'Orléans , et c'est sans doute là qu'il faut chercher l'explication du transfert du corps de Napoléon à Saint-Denis en 1842-1843 . Il avait dû former le projet d'annoncer à grands sons de trompe l'inhumation conjointe de son fils et de Napoléon dans la nécropole royale . Revenu à lui , il a pris conscience de l'énormité du scandale et s'est retrouvé dans la même situation que Napoléon III.

J'arrête ! J'entends d'ici les pensées de Martin qui me reproche de chercher des mobiles à des faits qui ne se sont jamais produits...
En fait , j'écris un scénario pour Antonietta en ce moment ... :20:

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 20:18 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1385
Localisation : Belgique
vous devriez continuer votre développement mon cher François! :2:

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 20:28 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Vous êtes trop méchant , meaux ! :9: J'arrête sauf si Antonietta me demande de continuer ! :4:

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Déc 2004 20:31 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1385
Localisation : Belgique
Vous êtes trop méchant , meaux !
:1:

Dites plutôt que vous lorgnez Antonietta!! :1:

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB