L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 24 Sep 2018 13:35

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 11:26 
Guillard était médecin. Je n'ai pas son rapport sous les yeux, mais il me semble que
ses observations devaient être avant tout médicales. Pourquoi aurait-il mentionné
des éperons, qui n'étaient, de plus, pas visibles?


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 11:43 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13499
Si les éperons n'étaient pas visibles, pourquoi Coquereau les a-t-il mentionnés, alors qu'il n'a vu qu'une botte ? Et surtout, pourquoi est-il le seul ?

Parce qu'il a tout inventé, tout simplement...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 11:46 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
ClaudeM a écrit :
Guillard était médecin. Je n'ai pas son rapport sous les yeux, mais il me semble que
ses observations devaient être avant tout médicales. Pourquoi aurait-il mentionné
des éperons, qui n'étaient, de plus, pas visibles?



A ce stade de "l'histoire", il n'était plus question de poser un diagnostic, mais bien plutôt de constater tout ou partie de ce que l'ouverture du cercueil laissait apparaître.

A force de spéculer sur ce qu'il "vous semble", vous finissez par chercher midi à quatorze heures...

Concernant l'expression "botté et éperonné", Bruno a parfaitement raison de parler de "figure de style", les deux mots se rencontrant très fréquemment pour définir une personne habituée à monter à cheval.

Cette association de mots se retrouvent notamment dans certaines oeuvres de Balzac, Dumas, Gauthier et Hugo.

Il ne faut donc pas s'attarder sur l'expression reprise par Coquereau, ainsi que le souligne Bruno avec son habituelle perspicacité. :4:




:salut:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 12:19 
BRH :Si les éperons n'étaient pas visibles, pourquoi Coquereau les a-t-il mentionnés,
S'il a vu les courroies, cela suffit pour parler de bottes éperonnées.

BRH : alors qu'il n'a vu qu'une botte ? Et surtout, pourquoi est-il le seul ?
Parce qu'il a tout inventé, tout simplement...

Tout inventé? Là, je me permets de reprendre l'expression de Rose (qui ne s'adressait pas à vous, je le précise,
avant que Malher ne dise "Comprends rien". (humour))

"A force de spéculer sur ce qu'il "vous semble", vous finissez par chercher midi à quatorze heures..."


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 13:50 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13499
Ok, alors remplaçons éperons par Courroies !

"C'est donc bien lui qui était le mieux placé pour observer les bottes, des pieds aux genoux, donc d'éventuelles courroies :diablotin: ... Il n'est pas acceptable de suggérer que Guillard ne les aurait pas aperçues ou qu'il aurait omis de les mentionner.

Dans un cas comme dans l'autre, l'observation isolée de Coquereau n'est pas crédible:

- Si Guillard ne les a pas aperçues, on se demande comment Coquereau aurait pu les distinguer !!! "

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 13:53 
Toutes ces bottes sont prises sur des gravures de Napoléon. Les dernières à droite, sont de Rigo. Je les livre juste pour observation,
car votre position est confortable: en effet, même si l'on convenait que Rigo a dessiné des courroies, c'est qu'il aurait suivi les observations
de Coquereau, n'est-il pas ?
Donc, pas de soucis (comme on dit)...


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 14:05 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13499
Vu la facilité avec laquelle vous imagez vos propos, je regrette que vous omettiez de faire un zoom sur l'autre croquis de Rigo... :6:

Je comprends bien, remarquez... Il ne conviendrait pas que l'on puisse penser que vous me rendiez un quelconque service... :france:

Sinon, pour revenir à vos reproductions, il semble que vous preniez pour courroie un reflet... :idée:

De plus, je ne vois aucun éperon dans l'image du milieu ? :grands yeux:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 14:15 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
Tout inventé? Là, je me permets de reprendre l'expression de Rose (qui ne s'adressait pas à vous, je le précise,
avant que Malher ne dise "Comprends rien". (humour))
"A force de spéculer sur ce qu'il "vous semble", vous finissez par chercher midi à quatorze heures..." (ClaudeM) ...


S'il vous plaît, ne me faites pas dire ce que je n'ai jamais écrit !

Quand Bruno s'exprime sur "l'invention" des propos de Coquereau, il ne dit pas : "il me semble", mais :

"Coquereau a tout inventé, tout simplement" ...

Ce qui implique une nuance non négligeable.

Ce en quoi mes propos, en l'occurrence, ne peuvent s'adresser quà vous seul.





:salut:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 14:35 
BRH: ...il semble que vous preniez pour courroie un reflet... :idée:
Ce reflet semble bien symétrique, encore une fois.
BRH: ...De plus, je ne vois aucun éperon dans l'image du milieu ? :grands yeux:
Ben si. Justement. On "aperçoit" la "lanière" et la roulette de l'éperon, derrière.
BRH: Il ne conviendrait pas que l'on puisse penser que vous me rendiez un quelconque service... :france:
Ah! Le petit côté parano qui repointe son nez... Je ne suis pas contre vous rendre un service,
mais je n'en voyais pas bien l'intérêt, puisqu'on voit très bien que les "lanières" sont plus larges que sur les autres...
Mais je m'y attelle.
Rose: Quand Bruno s'exprime sur "l'invention" des propos de Coquereau, il ne dit pas : "il me semble", mais :
"Coquereau a tout inventé, tout simplement" ...

En effet, il ne dit pas "il me semble", mais comme "il me semble" qu'il aurait dû le dire, je fais comme si...


Haut
  
 
 Sujet du message : Re: A propos des éperons...
Message Publié : 05 Jan 2009 14:43 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13499
Non, il ne faut pas parler de "lanières"... Mais de courroies, vérification faite. :ange:

Puisque je ne suis pas parano, vous allez donc me rendre ce service, sinon, il faudra attendre Joukovski... :6:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 43 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB