L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 15 Nov 2018 8:17

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 71 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Avr 2006 21:03 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Je précise que ce second voyage est celui où Bertrand s'est retrouvé à La Martinique en même temps que le prince de Joinville ...hum... Amitié! Amitié !

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Avr 2006 22:13 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13634
Vous ne nous livrez le fond de votre pensée, François... :diablotin:

Que voudriez-vous qu'ils fissent, Bertrand et Milington ? Travestir la réalité ?

Remettre un "vrai" Napoléon dans le tombeau ? Ou camoufler que le vrai étant envolé, il n'y avait plus qu'à y mettre le leurre ?

Le voyage et la rencontre de 1843 n'ont rien d'étonnant: on n'avait rien à refuser à Bertrand, pair de France. Eût-il vécu encore quelques années qu'il aurait reçu le bâton de maréchal. Après tout, il avait gagné la bataille de Weissenfels, permettant la retraite de la grande armée après Leipzig ! :4:

La réalité est plus prosaïque: Milington a donné ses souvenirs, en omettant la caisse en bois qui soutenait le fer blanc. Pour lui, comme pour les génraux français, il n'y avait bien que trois cercueils ! Et puis, c'était flou, 15 ou 16 ans après...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 11:02 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1386
Localisation : Belgique
Perso, je trouve le raisonnement de François intéressant et assez réaliste par par rapport à toutes les informations qui tournent autour de la thèse de la substitution et de celle de l'évasion... C'est peut-être le seul qui a le mérite de répondre en même temps à plusieurs éléments des deux thèses.
Mais bien entendu, n'allons pas trop vite en besogne...

Citer :
Le voyage et la rencontre de 1843 n'ont rien d'étonnant: on n'avait rien à refuser à Bertrand, pair de France. Eût-il vécu encore quelques années qu'il aurait reçu le bâton de maréchal. Après tout, il avait gagné la bataille de Weissenfels, permettant la retraite de la grande armée après Leipzig !


Cela n'empêche pas l'amitié qui aurait pu naître entre Joinville et Bertrand...Que du contraire.

Citer :
Que voudriez-vous qu'ils fissent, Bertrand et Milington ? Travestir la réalité ?


Je le pense aussi

Citer :
La réalité est plus prosaïque: Milington a donné ses souvenirs, en omettant la caisse en bois qui soutenait le fer blanc. Pour lui, comme pour les génraux français, il n'y avait bien que trois cercueils ! Et puis, c'était flou, 15 ou 16 ans après...

...Il parle d'un cercueil d'acajou, Bruno, comme deuxième cercueil!
C'est le dernier qu'il ommet!
Et le compte est bien de 3 dans le rapport de M. rédigé aux alentours de 38-39.

Je pense que nous tenons quelque chose...
François, nous vous attendons,...

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 11:09 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13634
Il faudrait revoir ce que dit Montholon sur les cercueils dans ses souvenirs... QQ'un y a accès ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 13:01 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Euréka !!! IL Y ETAIT !!!!!!!!!!!! :2:

Recherche TGV ce matin au Moniteur . J'y ai trouvé la confirmation de la présence de Bertrand à La Martinique lors du terrible tremblement de terre du 11 janvier 1839 .

On lit en effet à la une du Moniteur du vendredi 22 mars 1839 , dans la reproduction d'un article du 5 février du Journal du Commerce de Saint-Pierre-Martinique rapportant les dommages causés par le séisme , cette anecdote précieuse :

"Le général Bertrand ,qu'un journal de Sainte-Lucie a prétendu être écrasé sous les décombres de sa maison , se porte très bien ; ses propriétés n'ont nullement souffert . Il doit faire son retour en France en juin prochain."

Et , en effet , le Moniteur du jeudi 22 août ( p.1668) rapporte :

"Le navire Le Majestueux venant de La Martinique qui se trouve mouillé en ce moment au lazaret ( à Bordeaux ) où il est soumis à une quarantaine de 10 jours compte au nombre de ses passagers , le général Bertrand , qui fut le compagnon de Napoléon pendant son exil à Sainte-Hélène ."

Et une autre anecdote nous est rapportée par le Moniteur du 24 août (p.1676) qui nous confirme que Arthur ( le fils né à Sainte-Hélène ) est rentré avec son père et qu'ils ont rencontré à Bordeaux ...le duc et la duchesse d'Orléans .

"Dans le trajet de Pauillac à Trompeloup , les marins de l'escadre avaient prévenu Son Altesse Royale que le général Bertrand , arrivant de La Martinique , était à bord du Majestueux , en quarantaine . Le prince avait alors demandé qu'on rétrogradât et qu'on longeât le navire qui portait le vieux serviteur de l'empereur . Le capitaine Querret , qui commande Le Majestueux , interrogé par S.A.R. , a répondu que le général venait d'aller à terre , dans l'espoir de rencontrer le prince au lazaret . On a aperçu alors une yole qui quittait la terre ; elle portait le général et son fils . Le prince a donné l'ordre de se diriger vers cette embarcation : " Général , a dit le duc d'Orléans aussitôt qu'il s'est trouvé à portée de la voix , je vous souhaite le bonjour ; comment avez-vous fait votre voyage ?" Le général s'est levé et a salué le prince . " Où est donc votre fils , a dit S.A.R. ? " Alors M. Arthur Bertrand s'est levé et s'est incliné . " Je pars dans quelques jours pour Oran , a continué S.A.R. en s'adressant au général ; j'y verrai votre fils . Je suis ici avec Mme la duchesse d'Orléans , qui est venue pour vous voir . " Le général a remercié le prince avec effusion , et lui a témoigné le regret d'avoir encore cinq jours de quarantaine à faire . Le prince a répliqué qu'il voudrait beaucoup pouvoir en abréger la durée , mais que l'intendance sanitaire était inflexible.
Cette scène si simple , et cependant si touchante , a paru fortement impressionner tous les assistants . L'héritier du Trône venant saluer une des gloires les plus pures de l'Empire , offrait un spectacle qui ne manquait pas de grandeur et de majesté ."

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 13:24 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Conclusion : Bertrand est resté à La Martinique de février 1837 à juin 1839 , c'est à dire à l'époque où le manuscrit Milington a été vraisemblablement rédigé . Et ce manuscrit mentionne comme un cheveu sur la soupe le tremblement de terre qui détruisit Fort-Royal le 11 janvier 1839 ...

Le fond de ma pensée , Bruno ? Vous la connaissez . J'ai toujours pensé que , si substitution il y a eu , les chances pour qu'elle ait été le fait des Français sont les plus grandes , car la substitution française offre un mobile ( je ne reviens pas sur la discussion qu'on a eue en son temps...) que n'offre pas de manière satisfaisante l'hypothèse anglaise . Je ne vais pas jusqu'à recommander une recherche des autographes de Bertrand comme pièces de comparaison mais il faut y songer...
N'oubliez pas ce témoignage du jeune planton anglais de garde auprès de la dépouille de Napoléon , que les Français attirent à l'extérieur de la pièce pour le restaurer , et qui retrouve le cercueil fermé à son retour ...

La suite un peu plus tard... :4:


_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 15:50 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2003 15:05
Message(s) : 1386
Localisation : Belgique
Bingo!
Là, je pense effectivement, qu'il y a une preuve d'amitié entre Joinville et Bertrand... Joinville qui, j'en suis sûr sera de connivence, voilà sans doute pourquoi, il resta à bord de la Belle Poule et n'assista pas à l'exhumation.
La monarchie de Juillet ne devait pas se mouiller!

En ce qui concerne Milington? Le faire taire par le doute... 18 ans plus tard, où est donc la vérité? La manipulation est facile...
Ne l'aurait-on pas pousser à écrire ce texte?

Je retourne de ce pas relire, les "pensées" de François...

_________________
L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir. N.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 22:00 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4468
Localisation : Grimbergen - Belgique
Il semble effectivement qu'on tienne le début d'un piste sérieuse. :2:
Il reste à dérouler l'écheveau jusqu'au bout pour savoir où elle va nous mener.
A la lumière de ces nouvelles informations, les réflexions de François à propos de l'implication des Français dans une éventuelle substitution ne manquent pas d'à propos. Je salue donc sa perspicacité. :4:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Avr 2006 22:30 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13634
A propos, voici la réponse de mon américain...

Toujours bon à savoir.

"Hi Bruno, you have good eyes. The letter was written on both sides of a single piece of paper. On the reverse side, at the bottom of the page, the paper is folded over, and appears to be pasted down. I do not know what is under the covered portion. The paper is fragile, and I don't want to risk damaging it, but from what I can see, there doesn't seem to be anything written under that part.

The letter was owned by a doctor from Massachusetts. There is some brief documentation from the Brown University Library, in Rhode Island. It seems they researched this letter back in 1977, for the previous owner. No mention is made of the apparant misspelling of Millington's name. I think I'm the first one to catch that. Hopefully, I'll be able to take some better pictures for you this coming weekend.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Avr 2006 7:39 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Massachusetts...capitale : Boston...

Peut-on savoir pourquoi l'on peut dire que "Milington" ( avec un seul L ) serait la mauvaise orthographe ?

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 71 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB