L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 09 Déc 2019 21:07

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 19 Sep 2004 13:58 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14081
L'intention du maréchal Niel était de moderniser l'armée Française après l'alerte de juillet 1866 (symbolisée par la victoire écranate de la Prusse sur l'Autriche à Sadowa). Malheureusement, le projet de loi visant à améliorer le recrutement de l'armée Française fut rejeté par le corps législatif le 19-12-1866.

Inspiré par NapoléonIII, en vue de prévenir une agression allemande, elle consistait à mettre en place un service national "global", visant à la suppression du système du tirage au sort. Le service fixé à 6 ans dans l'active et autant dans la réserve, devait fournir un effectif de 800 000 hommes à la mobilisation. Malgré la ténacité du maréchal, les députés ne se rallieront pas à ce projet !

Il semble que Niel ait péché un peu par excès. Devant la forte résistance prévisible des députés, il aurait été plus sage de proposer un service de trois ans dans l'active (comme en 1914), et une période de 4 ans dans la réserve.

Les paysans surtout ne pouvaient se résigner à voir leurs enfants partir six ans à l'armée. Des vieilles barbes, comme le maréchal Randon, considéraient qu'on ne pouvait faire un soldat accompli avant deux ans de service et qu'alors c'était du gaspillage que de ne les conserver qu'un an sous les armes !

L'Empereur, déjà affaibli, ne parvint pas à imposer son arbitrage à une chambre déjà dominée "idéologiquement" par les libéraux et les républicains.

On connaît le mot fameux de Niel répondant à l'apostrophe d'Emile Olivier (qui regrettera plus tard son attitude):

-Vous voulez donc faire de la France une caserne ?

-Craignez d'en faire un cimetière !

Paroles prophétiques qui se vérifieront encore en 1914 !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Le maréchal Niel
Message Publié : 19 Sep 2004 14:05 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14081
Adolphe Niel

Né à Muret ( Haute-Garonne), entré à l'école polytechnique en 1821, il est en 1823 sous-lieutenant de l'école d'application du génie de Metz . Lieutenant du génie (1827), il est détaché aux travaux de défense des places de Longwy (1828), puis de Toulon ( 8 janvier 1829) .

Capitaine en 1833, il prend en 1837 une part brillante à la prise de Constantine où il précède, avec un détachement de sapeurs, l'une des colonnes d'assaut . Puis il est envoyé aux travaux de fortification de Paris, comme directeur des fortifications de St-Denis ( jusqu'en 1846),Lieutenant-colonel (1842), colonel (12 mai 1846), c'est comme chef d'état-major du génie du corps expéditionnaire de la Méditerranée ( 12 mai 1849) qu'il conduit les travaux pour le siège de Rome . Il est ensuite chargé d'aller remettre les clefs de la ville au pape Pie 9, réfugié à Gaete . Le 13 juillet 1849, il reçoit les étoiles de général de brigade . A son retour à Paris, il prend la direction du génie au ministère de la Guerre (1850), entre en 1851 au comité des fortifications (21 mars) et, en 1852, au conseil d'état .

Général de division (30 avril 1853), Niel commande en 1854 le génie du corps expéditionnaire envoyé en Baltique et obtient la capitulation de la citadelle russe de Bormarsund après un siège de cinq jours . Il part ensuite pour Sébastopol sur l'ordre de l'Empereur dont il est l'aide de camp (8 janvier 1855, jusqu'en 1860), avec mission d'établir un rapport sur la situation exacte de l'armée et la conduite des opérations . Niel, qui commande le génie de l'armée d'Orient et assure la direction technique du siège de Sébastopol, reçoit le titre de grand-croix de la Légion d'honneur et celui de chevalier commandant de l'ordre du Bain ( décoration anglaise, le général Bosquet en fut de même après Inkerman) .

Commandant le 4eme corps de l'armée française au début de la guerre d'indépendance italienne (22 avril 1859), il partage avec Mac-Mahon l'honneur de la victoire française de Magenta et se couvre de gloire à Solferino, où placé à l'aile droite, il oblige, après une lutte de toute une journée, un ennemi deux fois supérieur en nombre à battre en retraite . Le lendemain, il est élevé par l'Empereur à la dignité de maréchal de France (25 juin 1859) . Puis il est commandant supérieur du 6eme corps d'armée à Toulouse (jusqu'en 1867) et président au conseil général de la Haute-Garonne .

Ministre secrétaire d'état à la guerre (20 janvier 1867), il entreprend une politique énergique de réformes visant à adapter l'armée française aux nouvelles conditions de la guerre, et défend avec talent, devant le corps législatif et le Sénat une loi organique militaire destinée à la création d'une garde nationale mobile comprenant les jeunes gens non appelés à servir dans l'armée active . Il obtient le vote de cette loi (1868), mais avec de tels amendements et limitations que les dispositions en deviennent illusoires . C'est lui qui adopte le fusil Chassepot, dont il active la fabrication . Mort à Paris, il est inhumé dans le cimetière de Muret .

Allié à Charlotte-Clémence-Céline Maillères, il laisse une fille et un fils, dont postérité .

Sources : Dictionnaire des maréchaux de France .


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB