L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 27 Jan 2020 12:00

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
Message Publié : 07 Sep 2004 21:05 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14156
Il y a 134 ans se déroulait la désastreuse bataille de Sedan qui allait précipiter la chute du Second Empire! Peu de désastres militaires de notre histoire peuvent lui être comparés: 100 000 prisonniers, toute l'artillerie aux mains de l'ennemi et l'Empereur lui-même qui rendra son épée le lendemain à son "bon frère" Guillaume!

A dire vrai, c'est l'impératrice Eugénie qui porte la lourde responsabilité de ce désastre sans exemple: écoutant les conseils du général Cousin-Montauban, duc de Palikao, qui a remplacé Emile Olivier comme chef du gouvernement, elle a insisté auprès du maréchal Mac-Mahon pour accomplir cette marche funeste vers Montmédy afin de porter secours à l'incapable Bazaine!

Napoléon III ne souhaitait pas ce mouvement qu'il jugeait trop téméraire!
Mais l'impératrice -par l'intermédiaire de Palikao- lui fit comprendre que son retour à Paris provoquerait la Révolution! Point de vue discutable: n'était-il pas possible d'expliquer aux Français que l'état de santé de l'Empereur compromettait sa présence aux armées?

Quoi qu'il en soit, ce désastre allait provoquer le "coup d'état" du 4 septembre: une minorité de députés, emmenée par les leaders de la gauche parisienne, proclamèrent la déchéance de la dynastie des Bonaparte et formèrent un gouvernement de "défense nationale"!

Ce coup de Jarnac, parfaitement illégal et anti-démocratique, allait réussir grâce au ralliement aux conjurés du général Trochu, gouverneur militaire de Paris qui recevait pour prix de ses services la présidence de ce soi-disant gouvernement de la défense nationale.

Ce serait le syndic de la désorganistion nationale, symbolisé par la trahison d'un breton et d'un catholique envers sa souveraine à qui il avait prêté serment: Trochu, participe passé du verbe "trochoir" selon le mot fameux de Victor Hugo...

Sans Trochu, le coup des Gambetta, Favre et tutti quanti, ne pouvait réussir! Ces messieurs se gardèrent bien de demander au suffrage universel de cautionner leur félonie!

L'assemblée Nationale, élue en février 1871, si elle prononça tout aussi illégalement la "confirmation" de la déchéance de Napoléon III, se garda bien de soumettre son vote à l'approbation populaire par référendum...

Le petit "foutriquet" Thiers s'en tira par une pirouette: s'adressant aux cinq députés bonapartistes de l'AN (mais une vingtaine avaient été réélus et invalidés par ces bons apôtre de la démocratie que sont les républicains), il déclara que si l'AN n'était pas constituante, elle était souveraine!

La République ne fut formellement adoptée que par l'amendement Wallon en 1875, et encore, à une voix de majorité.

Comme le vote de l'AN en février 1871 était anticonstitutionnel et non démocratique, on peut considérer que Napoléon III a régné jusqu'à sa mort en janvier 1873, et que Napoléon IV lui a succédé de manière légitime, espérance de rétablissement de l'Empire qui -hélas- allait être fauchée par les zoulous en 1879!

Certes, on peut dire que les Français ne bougèrent pas pour conserver la dynastie: mais, hélas, il faut reconnaître que les "majorités silencieuses" n'ont jamais fait l'histoire et encore moins sauvé le pays! Déjà, Louis-Philippe était parti sans aucun trouble...

Il faut dire que le coup était inattendu et tellement rude: les plus vaillants des Bonapartistes en furent comme assommés... Reconnaissons qu'il y avait de quoi!

Le problème, c'est que la proclamation de ce gouvernement de défense nationale a paralysé la défense et ralenti la mobilisation du pays.

De plus, il n'est pas certain que la conduite des opérations militaires ultérieures soit tombée en de meilleurs mains: voyez Gambetta et son adjoint Freycinet; leurs improvisations stratégiques conduisirent tout droit aux désastres qui devaient accabler la 1ère armée de la Loire (Beaune-la Rolande et Loigny, puis chute d'Orléans)

Encore une "icône" républicaine à remettre en question!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB