L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Déc 2017 6:10

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 30 Sep 2017 9:08 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13805
Les derniers survivants français connus de la guerre de 1870-71 sont :

http://derniersveterans.free.fr/1870.html

[La liste de près de 1000 noms qui suit est le fruit d'un important travail de recherche de près de dix ans ; établie par l'historien Frédéric Mathieu, son utilisation ne peut s'effectuer que dans le strict respect des droits d'auteur en vigueur en France.]

- Séraphin Pruvost (09-09-1849 / 08-12-1955, 106 ans) : né et décédé à Siracourt (Pas-de-Calais). Dernier vétéran français de la guerre de la guerre de 1870 connu. Titulaire de la croix du combattant et de la médaille commémorative de la guerre de 1870-1871. [Source : F. Mathieu, Actualité de l'Histoire, avril 2008, p.70-73, Lire en ligne]

- Jean Baechler (09-08-1849 / 16-03-1955, 105 ans) : né et décédé à Ostheim (Haut-Rhin) 9 août 1849 - Ostheim (Haut-Rhin) 16 mars 1955, 105 ans. avant-dernier vétéran français de la guerre de 1870 connu. [Source : F. Mathieu, Actualité de l'Histoire, avril 2008, p.70-73, Lire en ligne]

- Thomas Guillaume Troubat (26-09-1850 / 09-03-1954, 103 ans) : né au "Buis" (87140), il habitait Nantiat (87). Retraité des PTT en 1909 (facteur), il était médaillé militaire au titre de la guerre de 1870-1871. [Source : F. Mathieu, Actualité de l'Histoire, avril 2008, p.70-73, Lire en ligne]

- Julien Pégourié (04-12-1849 / 13-04-1952, 102 ans) : né à Livernon (Lot), il habitait Limoges. Ancien vétéran de la guerre de 1870-71, il avait été fait prisonnier par les allemands. [Source : F. Mathieu, Actualité de l'Histoire, avril 2008, p.70-73, Lire en ligne]

- Jean Linard (05-12-1848 / 01-12-1950, 101 ans) : né à Thonnance-Les-Joinville (Haute-Marne), il y vécut jusqu'à ses derniers jours. Engagé volontaire pour la guerre de 1870-1871, il effectue toute la campagne. Il reçoit, à ce titre, la médaille militaire en décembre 1948. Il exerce le métier de boulanger pendant 59 ans : en avril 1950, il reçoit la médaille du mérite social.

- Jean Broussé (14-09-1850 / 12-11-1950, 100 ans). Né à Casteide-Candau (64), il vécut à Morlanne (64). Il combat en 1870 dans l'armée de l'Est, aux ordres de Bourbaki. Il travaille à son retour comme sabotier, durant 72 ans.

- Martin Chassagnol (21-01-1849 / 16-08-1950, 101 ans) : né à Espinasse (63), il y vécut en tant qu'agriculteur. Chevalier de la Légion d'honneur.

- Charles-Jules Jacquin (18-02-1848 / 10-08-1950, 102 ans) : né à Romain (Canton de Rougemont - Doubs), il habitait Bouclans (Doubs). Il fut fait prisonnier par les prussiens, à Strasbourg, le 23 sept. 1870. Il devint gendarme, et reçut la Légion d'honneur.

- Isidore Will (07-01-1851 / 16-06-1950, 99 ans). Né à Guebwiller (Haut-Rhin), il termina ses jours à Mulhouse. Puisatier de profession. Ancien soldat au 9e régiment d'artillerie. Campagne de 1870 : engagé volontaire à Belfort. Médaillé militaire par décret du 22 août 1939 au titre d'ancien combattant de 1870.

- Louis Belliard (18-01-1847 / avril 1950, 103 ans) : doyen de l'Orne, il était né à Saint-Martin-des-Pezerits. Il effectue la campagne de 1870-1871 dans l'armée de la Loire et prend part aux combats de la région du Mans. Fait prisonnier durant l'hivers 71, il réussit à s'évader. Agriculteur toute sa vie, il se retire en 1934 chez ses petits-enfants à Alençon.

- Fernand, Jean Pillot (02-10-1849 / 06-03-1950, 100 ans) : il fut pharmacien infirmier à la 1ère section d'Infirmiers militaires au combat de Buzenval et au Siège de Paris durant la Guerre de 1870-71. Il sera nommé ensuite Pharmacien auxiliaire par décision de Monsieur le Général Commandant le 18ème Corps d'Armée le 24 novembre 1886. Il exerca la profession de pharmacien à Galgon (Gironde) du 1er juin 1875 au 1er janvier 1945, soit jusqu'à 95 ans ; son petit-fils Jean Bréhant reprendra la suite. Fernand Pillot reçevra la médaille de Vermeil de la Reconnaissance de la Pharmacie Française, et sera fait chevalier de l'Ordre de la Santé Publique, chevalier de la Légion d'honneur.

- Alphonse Hippolyte Bizouarne (12-03-1847 / févr. 1950, 102 ans) : doyen du Loir-et-Cher, il habitait Molineuf. Engagé pour la guerre de 1870-1871, il combattit à Saint-Calais, devant Montmirail, à la Flèche, Château-Gontier. Il reçut à ce titre la médaille militaire (décret du 11 janvier 1950). [Source : JO].

- Emile Bedot (26-09-1852, en vie en janvier 1950). Ancien caporal au 43e régiment de ligne, il participe à la campagne de 1870-1871 et reçoit à ce titre la médaille militaire (décret du 11 janvier 1950). [Source : JO].

- Baronne Henri Cottu, née Elise Dauprat (décédée début janvier 1950). Infirmière durant les guerres de 1870-1871 et 1914-1918, elle était titulaire des Palmes d'Or du service de santé militaire.

- Jean David (13-01-1849 / 09-11-1949, 100 ans) : né à Fomperron (Deux-Sèvres), il habitait Pamproux (Deux-Sèvres). "Ancien soldat de Mac-Mahon" lors de la guerre de 1870-1871.

- Joseph Oury (27-03-1852 / 03-08-1949, 97 ans) : né à Tréveray (canton de Gondrecourt, Meuse) et décédé à Toul. Organiste de la cathédrale de Toul durant 62 ans, il était un musicien très actif tant dans le domaine de la pédagogie que dans dans celui des publications et compositions. Durant le guerre de 1870, il accomplit son service militaire comme secrétaire d'un officier.

- Emile Guillaume (09-04-1849, en vie en mars 1949). Ancien soldat au 4e RTI, il participe à la campagne de 1870-1871, et reçoit à ce titre la médaille militaire (décret du 30 mars 1949). [Source : JO].

- Jean Pierre Guillou (23-03-1849, en vie en mars 1949). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870 (décret du 30 mars 1949). [Source : JO].

- Jacques Lhospital (20-11-1849 / févr. 1949, 99 ans) : né à Préchacq (Landes), il habitait "Le Colomé", à Lectoure (Gers). Il effectue la campagne de 1870-1871 avec les Gardes Mobiles des Landes sous les ordres du Général Pourcet. Il connaît le baptême du feu à Gisors. Deux de ses frères sont fait prisonniers lors de cette même guerre. Père de 7 enfants, il est cultivateur. Ses 4 fils sont mobilisés en 1914-1918 (un est tué, deux autres blessés). Deux de ses petits fils perdront également la vie en campagne (un, en Allemagne, en 1919 ; l'autre durant la Guerre de 1939-1945). Il reçoit la carte de combattant n°18.157 à Auch (Gers), le 19 déc. 1936. Il reçoit la Médaille militaire le 20 août 1948, et la Légion d'honneur au titre d'ancien combattant de la Guerre de 1870 peu avant son décès, en 1949.

- Célestin Gehin (09-11-1849 / 16-01-1949, 99 ans) : ancien vétéran de 70, il habitait Sapois dans les Vosges.

- Anna Busquet (25-12-1848 / janv. 1949, 100 ans). Née à Givet (Ardennes), elle vécut à Maillane (13) et décéda à Tarascon (13). Elle servit comme vivandière au 90e RI lors de la guerre de 1870. Elle avait épousé en 1870 Henri Augustin Busquet (1836-1914), un ancien combattant de la campagne d'Italie (1859).
[informations aimablement communiquées par Martine Taylor, arrière-arrière-petite-fille d'Anna Busquet]

- Jean Pillat (20-05-1848 / en vie en mai 1948). Il prend part à la campagne de 1870 dans la garde nationale mobile de Charente. Il reçoit à ce titre et dans le cadre de son centième anniverssaire la médaille militaire par décret du 11 mai 1948. [Source : JO].

- Jean Fortuné Specklin (15-05-1848 / 11-03-1948, 99 ans). Né à Heimersdorf (Haut-Rhin), il y vécut et fut, entre 1881 et 1897, conseiller municipal. Appartenant à la classe 1848, il est incorporé lors d'un tirage au sort effectué le 16 avril 1868. Sergent lorsque la guerre de 1870 éclate, il participe à plusieurs batailles. Il obtient à ce titre la médaille militaire de 1870 et la médaille des défenseurs de la Patrie.
De retour à la vie civile, il exerce le métier de cultivateur et de scieur en long.
En 1918, il est décoré par le maréchal Joffre. Le 14 juillet 1946, âgé de 98 ans, il remet à Strasbourg le sabre d'honneur de l'Alsace à son libérateur, le maréchal de Lattre de Tassigny.
Président de la société des vétérans, ardent défenseur de l'idée française, Fortuné Specklin décède en 1948 dans son village de Heimersdorf à presque 100 ans.

Joseph Hoog en 1936 à 90 ans
- Joseph Hoog (27-09-1846 / 04-03-1948, 101 ans) : né à Thann, il fut le premier centenaire honoré par cette ville. Engagé volontaire en 1870, il reprit l'affaire paternelle de menuiserie après l'annexion allemande. Employé plus tard à l'usine Scheurer-Rott, il perdit la main gauche à la suite d'un accident de travail. Il prit sa retraite à 82 ans. Il était père de 9 enfants. Il reçut la Légion d'Honneur par décret du 22 janv. 1948 en qualité d' "ancien combattant de 1870".

- Louis Schildknecht (décédé en 1948 à l'âge de 97 ans) : dernier vétéran de la guerre de 1870 de la ville de Riedisheim (Alsace), il en était également le porte-drapeau.

- Jean Baptiste Edouard Alfred Becourt (14-05-1846, en vie en janvier 1948). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Somme. Campagne de 1870-1871 : il reçut à ce titre la médaille militaire (décret du 29 janvier 1948). [Source : JO].

- Louis François Bourne (18-01-1847, en vie en janvier 1948). Ancien soldat du 106e RI. Campagne de 1870-1871 : il reçut à ce titre la médaille militaire (décret du 29 janvier 1948). [Source : JO].

- Claude Cusin-Verraz (26-04-1847, en vie en janvier 1948). Ancien chasseur de 1re classe du 17e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871 : il reçut à ce titre la médaille militaire (décret du 29 janvier 1948). [Source : JO].

- Victor Jouanet (28-07-1845, en vie en janvier 1948). Ancien soldat du 62e régiment territorial d'infanterie. Campagne de 1870-1871 : il reçut à ce titre la médaille militaire (décret du 29 janvier 1948). [Source : JO].

- Alfred Cavodeau (1853 ? / 25-06-1947, 94 ans) : il fut le dernier vétéran local de Blois (Loir-et-Cher) ; natif de Blois, il s'engagea à 17 ans dans la Légion républicaine des volontaires de la Loire commandée par Ricciotti Garibaldi (le fils du célèbre général italien) ; il participa notamment aux combats qui eurent lieu en janvier 1871 autour de Dijon. De retour sur Blois après la guerre, il exerca jusqu'en 1933 la profession d'ébéniste. Jusqu'en 1945, il fut le porte-drapeau de l'amicale des Médaillés de 1870 fondés à Blois en 1913 et, à ce titre, il fut présent à la plupart des manifestations patriotiques organisées dans la ville. [Source : La Nouvelle République du Centre-Ouest (éd. Loir-et-Cher), 27 juin 1947.]

- Hector Martineau (28-10-1850 / 15-10-1945, 94 ans) : né à Poitiers (Vienne), il s'installa à Paris VIIème à la retraite. Il s'engage comme hussard de 2ème classe au 3ème régiment de Hussard le 26 août 1870. Passant au 6ème régiment de Marche de cavalerie légère mixte le 27 oct. 1870, il devient cavalier de 2ème classe. Il devient brigadier le 06 févr. 1871, et passe au 1er régiment de Hussard le 16 avril 1871. Il entre à l'Ecole Spéciale Militaire le 04 févr. 1872. Il finira Général de brigade en 1908. Il totalisait deux campagnes : celle de 1870-71 contre l'Allemagne, et celle contre l'insurrection en Algérie (de juillet à déc. 1871). Il reçut la Légion d'Honneur en 1894 et la Médaille coloniale (agrafée "Algérie") en 1895.

- Charles Joseph Baubillier (13-01-1851 / xx-02-1945, 94 ans) : décédé à Nancy. Ancien sergent-major à la 16e compagnie des francs-tireurs des Vosges (engagé volontaire). Médaillé militaire par décret du 12 mai 1936 au titre d'ancien combattant de 1870. [Sources : JO ; L'Est Républicain , 20 février 1945.]

- Charles Gourgoulin (10-03-1852 / 08-01-1945, 92 ans) : né à Paris (3ème), il habitait Levallois-Perret. Il participe à la guerre de 1870 au sein d'un bataillon de la Garde nationale (2ème Compagnie de guerre). Il reçut la médaille commémorative de 1870.

-Augustin Bruté de Rémur (18-03-1852 / 16-07-1944, 92 ans) : Augustin-Gabriel-Marie Bruté de Rémur est né à Rennes le 18 mars 1852. A 18 ans, il s’engage pour la durée de la guerre de 1870-1871. Il la termine avec le grade de lieutenant dans un bataillon de chasseur, mais la commission de révision des grades le rétrograde sergent. Sa carrière militaire sera longue et brillante. Durant la Première Guerre mondiale, il commande les 152e et 194e brigades. Atteint par la limite d’âge le 19 février 1917, il est placé dans le cadre de réserve. Il décède à Rennes le 16 juillet 1944.

- Georges Burdloff (29-09-1847 / 01-05-1944, 96 ans) : il naquit et vécut à Riedweier (Riedwihr, Haut Rhin). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire par décret du 12 août 1938 au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870.

- Armand Léon Viala (04-12-1852 / 23-04-1944, 91 ans) : il naquit et vécut à la Grand'Combe (Gard). Engagé volontaire le 14 août 1870, il fut affecté au 18ème Corps et participa aux combat de Châtillon sur le Doubs. Puis il incorpora l'Armée de la Loire et fut fait prisonnier le 28 nov. 1870 lors de la Bataille de Beaune-la-Rollande. Il s'évade le 3 déc. 1870. Il reçut la Médaille militaire par décret du 12 août 1938.

-Désiré Davrinche (10-02-1847 / 21-03-1944, 97 ans) : né et décédé à Bailleulmont (Pas-de-Calais), il participe en 1870-1871 à la campagne contre l'Allemagne au sein des mobiles du Nord.

- Edmond-Victor Renoir (12-05-1849 / 19-03-1944, 94 ans) [article, Paris Soir, du 22 janv. 1942] : né à Paris 4ème, il termina ses jours au 78 bd de Port-Royal (Paris 5ème). De la classe 1869, il fut réformé du service par tirage au sort. Parisien en 1870, il s'engage en septembre dans la garde nationale sédentaire au 117ème Bataillon. Le 14 novembre 1870, il incorpore la 3ème compagnie du 117ème Bataillon de guerre sous la matricule 351. Il est rendu à la vie civile en mars 1871. Frère du grand peintre Auguste Renoir, il habita un temps avec lui (rue Notre-Dame-des-Champs) : il lui fournissait ses modèles, ses toiles, et lui dénicha un atelier sur la Butte Montmartre pour un loyer de 800 F/an. Il débutte sa carrière de journaliste le 28 janvier 1872 par un article sur l'oeuvre de son frère. Il rencontre alors Théophile Gautier et Alexandre Dumas fils. Il est à l'origine de l'introduction du téléphone en France : il organisa, dans une salle de la gare Saint-Lazare, reliée à un poste installé à Mantes, la première audition téléphonique à grande distance. Journaliste, homme de Lettres, il atteind 70 ans de pratique professionnelle. De 1872 à 1942, il collabora à divers journeaux (La Paix, l'Illustration, La Liberté, Le Siècle, le Petit Journal, le Figaro Littéraire,...). Il publia également des ouvrages sur la pêche et les châteaux de la Loire. Il obtint : la Médaille commémorative de la campagne de 1870-71 comme engagé volontaire, la Croix du combattant volontaire (le 25. oct. 1938), la Médaille militaire (le 11 août 1939), la Légion d'honneur. A son décès, il était doyen de l'Association des journalistes parisiens, et le doyen des anciens combattants de 1870 de la capitale. Il fut inhumé au cimetière des Gonards à Versailles. [Sources : Base Léonore ; JO].

- Edouard de Castelnau (déc. 1851 / 17-03-1944, 92 ans) [photo, source SHD] : jeune lieutenant en 1870-71, grand général sous 14-18. Saint-cyrien, il fait ses premières armes dans la guerre de 1870. Issu de la promotion 1869 de l'Ecole Spéciale Militaire, dont il sort sous-lieutenant le 14 août 1870, il est nommé au 31e RI. Ne pouvant rejoindre son corps à temps par suite de la désorganisation des services de l'arrière, il est affecté dans l'armée de la Loire du général d'Aurelles de Paladine. Lieutenant au 36e Régiment de marche le 2 octobre, il est promu capitaine quinze jours plus tard. Edouard de Castelnau combat à Tusey, Sainte-Maxime, Chambord, Gué-du-Loir, le Mans. En 1871, Versaillais, il participe à la répression de la Commune sous les ordres du colonel Davout d'Auerstaedt. [Source : SHD].

- Claude Arthur Daguin (31-01-1849 / 27-02-1944, 95 ans) : né à Nogent-en-Bassigny (Haute-Marne), il termine ses jours à Astaffort (Lot-et-Garonne). Incorporé à la 5e compagnie du 1er bataillon de la garde nationale mobile de l'Oise le 27 août 1870 et promu caporal le 25 décembre de la même année, il participe à la campagne contre l'Allemagne jusqu'à sa libération effective (le 27 mars 1871). Arthur Daguin effectuera par la suite une brillante carrière de magistrat. Titulaire de la médaille commémorative (1912), il était également chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : base Léonore ; JO du 4 juillet 1932].

- Louis Jenck (décédé aux Brotteaux, Lyon 6e, en novembre 1943, à l'âge de 95 ans). Combattant de 1870 (Siège de Phalsbourg). [Source : Le Journal, 11 novembre 1943].

- Pierre Leborgne (décédé en octobre 1943 à Kérivoas, Finistère, à l'âge de 97 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 16 octobre 1943].

- J. Rolland (décédé à Chavagnac, Cantal, en août 1943). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871. [Source : Action française, 24 août 1943]

- Jean Fourcade (décédé à Caraman, Gers, en août 1943, 93 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871. [Source : Le Journal des débats politiques et littéraires, 19 août 1943]

- Ernest Hildebrand (v. 1850 / févr. 1943, 93 ans). Ce vétéran de l'armée de Faidherbe avait combattu avec le 17e BCP à Pont-Noyelle (24 décembre 1870) où il avait été blessé à l'épaule gauche (réformé de guerre). Médaillé militaire (déc. 1933), il termine ses jours dans le Nord à Maubeuge. [Sources : JO ; La Croix, 27 février 1943]

- Jean Morand (30-01-1843 / en vie en février 1943, centenaire). Ancien soldat au 56e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, combat à Froeschwiller et Strasbourg (Siège). Médaillé militaire par décret du 13 février 1943. [Source : JO du 26 février 1943].

- Henri Thoumas (05-05-1848 / 04-01-1943, 95 ans). Fils du général de division Charles Antoine Thoumas (1820/1893), Henri Thoumas naît à Metz. Capitaine de la garde mobile en 1870, il s'illustre lors de la prise d'Orléans en sauvant un train de munitions sous le feu ennemi : cité à l'ordre de l'armée de la Loire, il reçoit la Légion d'honneur pour ce fait d'armes. Henri Thoumas fait ensuite carrière dans l'administration des chemins de fer. Il décède à Saint-Junien (Haute-Vienne). [informations "L'Abeille de Saint-Junien" du 16 janvier 1943, aimablement communiquées par Marc et Frédéric Deserces]

- Joseph Chaze (décédé début janvier 1943). Combattant montpelliérain de 1870. [Source : Le Petit Méridional , 8 janvier 1943].

- Henri Brio (décédé à Vihiers, Maine-et-Loire, en novembre 1942, à l'âge de 94 ans). Soldat au 2e régiment de zouaves, il participe en 1870 aux campagnes de la Loire. [Source : Le Petit Méridional , 27 novembre 1942].

Jules Pujos recevant la médaille militaire en 1937 des mains du général Hanote- Victor-René Boëlle (10-05-1850 / 21-10-1942, 92 ans) : né à Brest (29), il décède à Paris. Engagé volontaire en 1870, il effectue par la suite une brillante carrière dans l'armée française, devenant général de division et Commandant du IVe Corps d'Armée. Victor René Boëlle était Grand'Croix dans l'ordre de la Légion d'honneur.

- Yves Fournis (décédé à Guéméné-Penfao, Loire-Atlantique, à la mi-octobre 1942, 92 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871.

- François Jaouen (décédé en avril 1942 à Plouégat-Moysan, Finistère, 93 ans). En 1870, il fit partie des Mobiles bretons du camp de Conlie et pris part aux combats de Mons et de Châteaudun. François Jaouen était un des tous derniers survivants de l'armée de Kératry. [Source : L'Ouest Eclair, 29 avril 1942].

- Jules Scheurer (23-09-1852 / 28-02-1942, 89 ans). Né à Thann (Haut-Rhin), il décède à Arles (Bouches-du-Rhône). Cet homme politique (sénateur), commandeur de la Légion d'honneur, avait pris part à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne en tant qu'engagé volontaire au 6e bataillon de la Garde nationale mobile du Haut-Rhin (du 19 sept. 1870 au 7 mars 1871). [Source : Base Léonore].

- Engène Lechat (décédé à Dinard, Ille-et-Vilaine, en février 1942, à l'âge de 88 ans). Combattant de 1870.

- Félix Delamare (décédé à Bayeux, Calvados, en février 1942, à l'âge de 91 ans). Combattant de 1870. [Source : L'Ouest Eclair , 16 février 1942].

- Alphonse Henri Alexandre Nissen (04-06-1854 / janvier-février 1942, 87 ans) : né à Dunkerque (Nord), il termine ses jours à Marseille (Bouches-du-Rhône). Ce capitaine de frégate, officier de la Légion d'honneur, avait pris part à la campagne de 1870. [Sources : Base Léonore ; L'Eclair, 6 février 1942].

- Joseph Bollinger (03-10-1846 / 24-01-1942, 95 ans). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire par décret du 12 août 1938 au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870.

- Camille Roussel (décédé à Valenciennes, Nord, en janvier 1942, 93 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : L'Echo de Nancy, 14 janvier 1942.]

Jules Pujos recevant la médaille militaire en 1937 des mains du général Hanotte- Jules Pujos (28-04-1846 / 1942, 96 ans) [photographie de la cérémonie de sa décoration en 1937]. Ancien soldat au 50e régiment de ligne. Campagnes : Mexique (1862-1864) ; Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire par décret du 12 janvier 1937 au titre d'ancien combattant de 1870. Décoré de la médaille du Mexique, il était un des derniers survivants de cette campagne. Jules Pujos décède en Tunisie.

- Emile Chausse (06-07-1850 / 30-12-1941, 91 ans) : né à Paris, il décède à Nogent-sur-Marne. Par tirage au sort, il effectue toute la campagne de 1870 contre l'Allemagne dans le 1er régiment du train des équipages. Très tôt il se lance dans l'action sociale. Au lendemain de la défaite, au cours de la tentative avortée d'une Commune de Paris, le 31 octobre 1870, il occupe la mairie du XIIè arrondissement. Il participe à l'insurrection de la Commune, proprement dite, de mars à mai 1871, bien que son rôle ne soit pas connu précisément. Adhérent de l'Internationale, il est conseiller municipal socialiste de Paris de 1893 à 1935.

- Achille Martin (décédé à Béziers, Hérault, en novembre 1941). Combattant de 1870. [Source : L'Eclair, 19 novembre 1941].

- Philippe Wogelweildt (décédé à Delle, Belfort, le 25 octobre 1941, 93 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : L'Echo de Nancy, 29 octobre 1941.]

- Alfred Garot (décédé à Laxou, Meurthe-et-Moselle, le 14 mai 1941, 91 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871. [Source : L'Echo du Nord , 17 mai 1941]

- Jules Charles Ancelle (30-11-1850 / 21-03-1941, 90 ans) : né à Versailles (Yvelines), ce polytechnicien qui deviendra par la suite général de brigade participe en tant que sous-lieutenant du 1er régiment du génie aux deux sièges de Paris (21 sept. 1870-7 mars 1871 ; 18 mars - 7 juin 1871). [Source : base Léonore].

- Bertrand Plancade (12-01-1849 / 22-02-1941, 87 ans) : né à Laurac (Aude), il termine ses jours à Puissalicon (Hérault). Cet agriculteur, chevalier de la Légion d'honneur, avait pris part à la campagne de 1870. [Sources : Base Léonore ; L'Eclair, 23 février et 8 mars 1941].

Louis Le Coz et sa défunte femme en 1938- Louis Le Coz (13-01-1848 / xx-02-1941, 93 ans) : né à Plobannalec (Finistère), il termine ses jours à Pont-l'Abbé (Finistère). Ancien combattant de 1870 (Armée de la Loire). [Sources : La Dépêche de Brest, 14 juillet 1938, 25 février 1941].

- François Emile Villiers (31-07-1851 / 20-01-1941, 89 ans) : député, combattant de la guerre de 1870-1871.

Pierre Janty en 1935- Pierre Janty (02-01-1847 / 15-01-1941, 94 ans) : né à Larochemillay (58), il décède à Couches (71). De la classe 1867, il appartient au recrutement d'Autun (n° 520). Il effectue la campagne contre l'Allemagne du 30 août 1870 au 7 mars 1871 au sein du 12e régiment de marche de l'unité mobile de la Nièvre (doc. 1): il combat à Artenay et dans les environs d'Orléans (il y aurait eu les pieds gelés). Après la guerre il devient jardinier à Charancy (commune de Saint-Didier-sur-Arnoux). Le statut d'ancien combattant lui est accordé en novembre 1930 (doc 2). Son numéro de carte est le 42586 (doc. 3). [informations et documents nous ont été communiqués par Joël Janty en décembre 2007 ; nous le remercions]

- Désiré Chenevarin (décédé en janvier 1941 à Formentin , Calvados, à l'âge de 90 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Lexovien, 22 janvier 1941].

- Vincent Kersalez (décédé fin déc. 1940/début janv. 1941 à Tréguennec, Finistère, à l'âge de 90 ans). Il combat en 1870 dans les guides/hussards. [Source : La Dépêche de Brest, 4 février 1941].

- Charles Marie Rouyer (08-12-1850 / xx-12-1940, 89 ans) : né à Graffigny-Chemin (Haute-Marne), ce vétéran de la guerre de 70 décède à Martigny-les-Bains (Vosges). [Source : L'Echo de Nancy, 10 décembre 1940].

- M. Aupetitalot. Âgé de 92 ans, cet ancien combattant de la guerre de 1870-1871 rencontre le Maréchal Pétain lors d'une cérémonie le 8 novembre 1940. [Source : Le Journal, 10 novembre 1940]

- Henri Alfred Desjardins (19-01-1852 / 10-10-1940, 88 ans) : né à Paris (10è), il habitait le 18ème. Engagé volontaire à 17 ans le 12 mars 1869, il devint sergent major au 6ème de ligne, puis capitaine de la 9ème section des Chemins de Fer de Campagne. Il était titulaire de la Légion d'honneur et de la médaille de 1870-71. [Source : Base Léonore].

- Ludovic Jamain (02-09-1840 / encore en vie en sept. 1940, âgé de 100 ans) : né à Limoges (Haute-Vienne), ce sous-lieutenant de la 3e légion de réserve du général Chanzy (1823-1883) fut désigné après la bataille d'Orléans (3-4 déc. 1870) pour commander la place de Châteauroux (Indre). [Source : La Croix, 5 sept. 1940]

- Louis Napoléon Charles Tassencourt (05-12-1852 / 07-09-1940, 87 ans) : né à Amiens, il y vivait également. Engagé volontaire en 1870, il participa à la Bataille de Dury. Il était titulaire de la Médaille militaire et de la Légion d'Honneur.

- Joseph Mazéas (décédé en juin 1940 à Brest, Finistère, à l'âge de 90 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 9 juin 1940].

- Jules Emile Lobjoie (16-01-1847 / 27-05-1940, 93 ans) : né à Seboncourt (Aisne), il y vivait également. Combattant de 1870.

- Alphonse Henri Desfaudais (20-06-1850 / 22-05-1940, 89 ans) : né à Dôle (Jura), il décède le 22 mai 1940 à Coudray-Macouard (Maine-et-Loire). Admissible en 1870 à Saint-Cyr, il s'engage le 16 septembre 1870 au 1er régiment de dragons de Tours. Passé le 13 décembre de la même année au 7e régiment de marche de dragons de Lyon, il participe alors aux combats contre la Prusse et ses Alliés germaniques. Alphonse Henri Desfaudais effectuera par la suite une brillante et longue carrière militaire qu'il achèvera avec le grade de général de brigade en 1911. Rappelé à l'activité durant le guerre de 1914-1918, il commandera différents dépôts de cavalerie (Limoges, Saumur). [Source : Base Lonore].

-Emile Marius Armand (02-01-1850 / 21-04-1940, 90 ans) : né à Châteauneuf-du-Rhône (Drôme), il participe à la guerre de 1870 en tant que sergent-major au 13e BCP. Le 6 août 1870, à la bataille de Freschwillers, il est blessé à l'oreille droite. Emile Marius Armand poursuit par la suite sa carrière militaire, qu'il achève avec le grade de capitaine. [Source : Base Léonore].

- Marie Alexandre Raoul Blin de Bourbon (06-05-1837 / 17-04-1940, 102 ans) : né à Abbeville, il vécut à Paris (rue du Fbg Saint-Honoré, 8ème). Engagé volontaire le 16 août 1870, il participe à la guerre de 1870-71 comme capitaine au Bataillon des Mobiles de la Somme de Doullens. Il est blessé à Breteuil, engagement précédant la Bataille de Pont-Noyelles. Licencié en droit, il est député de l'Assemblée Nationale de 1871 (pour la Somme, et Doullens) : il sera le dernier député survivant de l'assemblée de 1871. Sa carrière de député se poursuivra jusqu'en 1893. Il reçoit la Légion d'Honneur en mars 1871 pour services de guerre 1870-71. Il passe officier de la LH en nov. 1937. Il était Vicomte. [Sources : Base Léonore ; Le Vétéran, novembre 1937].

- Charles Rouyer (décédé à Norrois, Marne, le 10 avril 1940, à l'âge de 91 ans). Combattant de 1870 titulaire de la Légion d'honneur (chevalier). [Source : Base Léonore].

- Péron (décédé début avril 1940 à Keruella, Finistère, à l'âge de 92 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 7 avril 1940].

Edouard Branly- Edouard Branly (23-10-1844 / 24-03-1940, 95 ans) : né et mort à Paris, ce physicien de renom (il découvre le principe de la radioconduction et celui de la télémécanique) participe à la défense de Paris lors de la guerre de 1870-1871 (il est affecté au Fort de Romainville).

- Etienne Gibrat (13-02-1840 / 13-02-1940, 100 ans) : né à Saint-Eutrope-de-Born, il habitait Villeneuve-sur-Lot. Il est incorporé en 1861 au 4ème RI de marine. Il était titulaire de la médaille de 1870-71.

- Jean Pierre Carn (1848 / xx-02-1940, 91 ans) : né à Plomeureu (Finistère), il décède à Quimperlé (Finistère). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 19 février 1940].

- Désiré Causse (décédé à Berlencourt, Pas-de-Calais, en février 1940, 92 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : Le Journal, 13 février 1940].

- Eugène François Louis Liné (05-10-1850 / xx-02-1940, 89 ans) : né à Chemilly (Orne), il termine ses jours à Briouze (Orne). Après avoir pris part en 1870-1871 à la guerre contre l'Allemagne (58e RI), il participe en 1871 à la répression de l'insurrection parisienne. Ses bons et loyaux services, de maire notamment, lui valurent de sa faire décorer de la Croix de chevalier de la Légion d'honneur. [Sources : Base Léonore ; Le Journal de l'Orne, 10 février 1940].

- Pierre Gosselin (27-01-1845 / 03-02-1940, 95 ans) : né à Etaples, il y vécut également. Il effectua la campagne de 1870-71 sur la batterie flottante "La Foudroyante". Il totalisait 68 ans de navigation.

- Henri Séraphin François Mallez (22-02-1843 / décédé en 1940) : né et domicilié à Thiant (Nord). Capitaine adjudant major au 4e régiment de marche pendant la guerre de 1870, puis au corps franc de voltigeurs formé à Lille. Maire de Thiant, il dirigera à partir de 1871 une exploitation agricole modèle. Titulaire de la médaille commémorative de la guerre de 1870-1871, Henri Mallez était également officier de la Légion d'honneur. [Source : Le Petit Méridional, 11 février 1938].

Charles Tanguy en 1939- Charles Tanguy (décédé le 28 janvier 1940 à Brest, Finistère, à l'âge de 89 ans). Peu après avoir combattu en 1870 contre les Prussiens, il se verra affecté en 1871 à la garde de prisonniers communards. [Sources : La Dépêche de Brest, 10 mai 1939, 30 janvier 1940].

- Vital Dujardin (décédé en janvier 1940 à Pont-d'Ouilly, Calvados, 91 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871.

- Pasteur Blondiaux (décédé à Ganges, Hérault, en janvier 1940, à l'âge de 97 ans). Combattant engagé volontaire en 1870. [Source : Le Petit Méridional, 21 janvier 1940].

- Charles Piveteau (décédé à Chauché, Vendée, en janvier 1940, à l'âge de 92 ans). Combattant de 1870 (Siège de Paris). [Source : Le Matin, 20 janvier 1940].

- Pierre Morisson (décédé à Royan, Charente-Maritime, en janvier 1940, à l'âge de 92 ans). Combattant de 1870. [Source : L'Ouest Eclair , 11 janvier 1940].

- Jules Paul Tessier (né à Cugand, Vendée, en 1852 / décédé aux Herbiers, Vendée, en janvier 1940, à l'âge de 87 ans). Combattant de 1870. [Source : L'Ouest Eclair , 11 janvier 1940].

- Edouard Marbeau (décès en janv. 1940 à l'âge de 90 ans) : Capitaine des Mobiles de la Seine pendant la guerre de 1870, il participe à la bataille du Plateau d'Avron, et est cité à Buzenval. Ancien Maire de Meudon, il était officier de la Légion d'Honneur. [Source : Base Léonore].

- Eugène André Faure (26-04-1851 / décès en janv. 1940 à l'âge de 88 ans) : ancien vétéran de 1870, il habitait Cuny.

- Aubry Noël (décédé en janvier 1940 à La Gouesnière, Ille-et-Vilaine). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871.

- Etienne Barbereau (décédé à Saint-Jean-de-Monts, Vendée, en janvier 1940, 93 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871. [Source : L'Ouest Eclair , 11 janvier 1940].

- Gautier Raymond (décédé à Portiragnes, Hérault, en janvier 1940). Combattant de 1870. [Source : L'Eclair, 7 janvier 1940].

Monsieur Etienne Segala- Etienne Segala (02-07-1847 / 22-12-1939, 92 ans) : né aux Salces (Lozère), il y termina ses jours. Lors de la guerre de 1870 il combattit à Gravelotte et Saint-Privat. Il reçut la médaille militaire. [Sources familiales].

- Jean Daniel Noeppel (25-10-1848 / 13-12-1939, 91 ans). Né et mort à Entzheim (Bas-Rhin). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire par décret du 22 août 1939 au titre d'ancien combattant de 1870.

- Victor Teisserenc (décédé à Montpellier, Hérault, en novembre 1939, à l'âge de 87 ans). Combattant de 1870 (engagé volontaire). [Source : L'Eclair, 25 novembre 1939].

- Jean Mano (né le 5 octobre 1839, il célèbre son centenaire à Biganos, Gironde, en octobre 1939). Combattant de 1870.

- François Lenoir (né vers 1846 à Niderhoff, Moselle / xx-10-1939, 93 ans). Lors de la guerre de 1870, il combat à Gravelotte et Saint-Privat. [Source : L'Echo de Nancy, 1er novembre 1939].

- Félix Albinet (décédé à Paris le 15 octobre 1939 à l'âge de 91 ans). Combattant de 1870 inhumé au cimetière du Montparnasse.

- Charles François Bazin (21-01-1847 / en vie en septembre 1939) : né à Tinchebray (Orne), domicilié à Flers (Orne). En 1870, il combat avec les Mobiles de l'Orne à Dreux, Marchenoir, Le Mans.

- Martin Kraft (26-10-1845 / en vie en septembre 1939, 94 ans) : né à Illfurth (Haut-Rhin). Ancien soldat au 7e régiment de hussards, il est blessé lors de la charge de Gravelotte le 16 août 1870, puis est fait prisonnier au Siège de Sedan ; Martin Kraft s'évade peu après, finissant la guerre de 1870-1871 dans l'armée de la Loire. Médaillé militaire par décret du 22 août 1939 au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : L'Ouest Eclair, 14 septembre 1939.]

- Thiébaut Bentz (24-03-1848, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Florent Butzé (né le 17-12-1848 à Ebersheim, Bas-Rhin / en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Jean Baptiste Dietler (06-07-1852, en vie en août 1939). Ancien soldat au 16e RI. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Mathieu Hirtz (20-07-1849, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Marie Alphonse Hurstel (né le 28-04-1849 à Ebersheim, Bas-Rhin / en vie en août 1939). Ancien soldat au 18e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Jules Alfred Alexandre (21-08-1847 / en vie en août 1939, 92 ans). Enrôlé au 78e RI, il combat dès le 28 juillet 1870 contre les troupes germaniques. Fait prisonnier le 2 septembre suivant, il restera captif jusqu'au 11 avril 1871. Résidant à Paris entre le12 avril et le 7 juin 1871, il assiste à l'insurrection communarde. Jules Afred Alexandre était l'un des doyens de la section de l'UNC de Méaulte (Somme). [Source : La Voix du Combattant , 19 août 1939].

- Martin Roos (09-12-1846, en vie en août 1939). Ancien soldat au 3e régiment de hussards. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Louis Schuster (05-08-1848, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Georges Stidel (20-02-1851, en vie en août 1939). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Lazare Weil (26-01-1847, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Alfred Bonnotte (24-11-1849, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Etienne Chabert (09-09-1852, en vie en août 1939). Ancien soldat au 3e régiment de zouaves. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Abel Ernest Damourette (27-09-1854, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Gabriel Fayat (27-09-1844, en vie en août 1939). Ancien soldat au 14e RI. Campagnes : d'Afrique (1865-1869) ; de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Joseph Furster (09-10-1852, en vie en août 1939). Ancien soldat au 21e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Baptiste Galy-Caillet (12-04-1848, en vie en août 1939). Ancien soldat au 12e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Claude François Garnier (02-07-1856, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Auguste Germa (14-03-1853, en vie en août 1939). Ancien soldat à la 2e légion de la garde nationale mobilisée de la Gironde. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Hyacinthe Joseph Goutte (09-09-1848, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Loire. Campagne de 1870 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Pierre Jupin (26-10-1849, en vie en août 1939). Ancien caporal à la garde nationale mobile de la Sarthe. de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Henri Victor Lebrecque (24-02-1849, en vie en août 1939). Ancien clairon au 2e régiment de zouaves. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Georges Charles Jules Ernest Legrand (19-07-1850, en vie en août 1939). Ancien sergent au 10e régiment territorial d'infanterie. Campagne de 1870 : blessé d'un éclat d'obus à la jambe droite le 23 décembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Charles Frédéric Lesieur (03-09-1850, en vie en août 1939) : né à Auboncourt-Vauzelles (Ardennes). Ancien soldat au 46e RI. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Rémy Patient (14-09-1850, en vie en août 1939). Ancien soldat au 12e RI. Campagne de 1870 : blessé (pieds gelés). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

- Benoît Roussel (17-07-1849, en vie en août 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Puy-de-Dôme. Campagne de 1870 : blessé d'un coup de feu au cou le 10 décembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 22 août 1939].

Alexis Louis Soyer- Alexis Louis Soyer (15-04-1847 / xx-08-1939, 92 ans) : né et décédé à Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis). Il participe au premier Siège de Paris, combattant les 28 et 30 octobre 1870 au Bourget. [Source : Le Petit Parisien, 9 août 1939].

- Charles Hansjacob (07-03-1847 / décédé fin juillet - début août 1939 à Mont-Blanc-Béziers, Hérault, à l'âge de 92 ans). Ancien soldat du 2e bataillon de la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire par décret du 15 août 1937 au titre d'ancien combattant de 1870. A opté pour la nationalité française. [Sources : JO ; Le Petit Méridional, 4 août 1939].

- Henri Lambert (décédé fin juillet 1939 à Mauguio, Hérault, à l'âge de 90 ans). Combattant de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 1er août 1939].

- Jean Pierre Marx (20-08-1850, en vie le 23 juillet 1939) : né à Dodenhoven (Roussy), il habitait cette même commune. Ancien soldat à la 3e compagnie du 4e bataillon de la garde nationale mobile de la Moselle, il est fait prisonnier en novembre 1870 à Thionville et envoyé en captivité à Ulm. Médaillé militaire par décret du 12 janvier 1939 au titre d'ancien combattant de 1870.

- Adrien Ginoulhac (décédé le 24 juin 1939 à l'âge de 90 ans). Combattant montpelliérain de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 25 juin 1939].

- Nicolas Noirot (28-10-1844 / mi-juin 1939, 94 ans) : né à Bourbonne-les-Bains, il y vivait également. Il reçut la Médaille de 1870.

- Jules Caron (décès fin mai 1939 à l'âge de 93 ans) : il habitait Saint-Folquin, près d'Audruicq (Pas-de-Calais). Il était titulaire de la Médaille et de la Croix de 1870.

- Théodore Dretzen (1854 / mai 1939, 83 ans). Ce vétéran s'était engagé en 1870 à l'âge de 15 ans et demi. [Source : Journal des Débats Politiques et Littéraires, 29 mai 1939.]

- Etienne Joseph Fort (26-12-1846 / 10-05-1939, 93 ans) : il habitait Montargis. En 1870 il s'engage à la 2ème Compagnie des volontaires de la Nièvre. Il est ensuite reversé dans la Compagnie des Eclaireurs du 13ème Corps d'armée du Général Billot. Après la guerre, il devient ingénieur des Arts-et-Métiers.

- François Vivier (décès le 08 mai 1939 à l'âge de 90 ans) : domicilié à Paris, il reçoit la Médaille commémorative de 1870 en mai 1939.

- Jean Marie Quellec (23-12-1848 / en vie en mai 1939) : né à Plouarzel (Finistère), il termine ses jours à Saint-Pierre Quilbignon (Finistère). Le 16 août 1870, il combat avec le 10e RI à Gravelotte ; fait prisonnier, il est envoyé à Magdebourg (Allemagne). . [Source : La Dépêche de Brest, 11 mai 1939].

- Gouesmel. Décoré de la médaille commémorative de 1870, à Bayeux, en avril 1939. [Source : L'Indicateur de Bayeux, 20 avril 1939].

- Louis Bonniol (décédé en avril-mai 1939 à Nébian, Hérault, à l'âge de 91 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : L'Eclair, 6 mai 1939].

- Pierre Monnin (décédé à Fourilles, Allier, en avril 1939, à l'âge de 90 ans).. Combattant de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 29 avril 1939].

- Jean Giroir (décès en avril 1939 à l'âge de 89 ans) : ancien vétéran de la guerre de 1870, il habitait Saint-Martial-le-Mont (Creuse).

- Nicolas Louart (décédé à Angres, Pas-de-Calais, en avril 1939, 88 ans). Cet ancien combattant de la guerre de 1870 était le père du député Jacques Louart. [Source : Le Matin , 17 avril 1939].

- Théodore Couturier (décédé à Metz, Moselle, en avril 1939). Il combat à Gravelotte le 16 aôut 1870. [Source : L'Est Républicain , 14 avril 1939].

- François Biguet (30-05-1847 / 03-04-1939, 91 ans) : né à Cléry Frontenex (Savoie), il habitait Paris (18e). Blessé avec le 51e RI à Mars-La-Tour (18 août 1870), il reçut la médaille militaire par décret du 12 mai 1936. [Source : JO].

- Ollivier Grall (décédé en mars 1939 à Plourin-lès-Morlaix, Finistère, à l'âge de 94 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 14 mars 1939].

- Le Bars (en vie le 5 mars 1939, alors âgé de 92 ans) : domicilié à Lesvy (Elven, Morbihan). Ancien combattant de 1870. [Source : L'Avenir du Morbihan, 11 mars 1939].

- François Milon (04-09-1849 / 09-03-1939, 89 ans) : il était le dernier vétéran de 1870 de Clamecy. Il avait également combattu dans l'Armée de Versailles contre la Commune, et avait été blessé au Fort de Vanves.

- Jean Sirat (décès le 08 mars 1939 dans sa 91ème année) : il habitait Montgeron (Seine-et-Oise). De la classe 1869, il fit la campagne de 1870-71 dans le 55è RI. rentré dans la vie civile, il fit sa carrière au chemin de fer P.-L.-M. Il était titulaire de la médaille commémorative de 1870-71 et de la Croix du Combattant.

- Rossignol (en vie le 5 mars 1939). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870.

- Mme Joucla, née Marie Pillon (née le 28 février 1836 à Metz / décédée en mars 1939 à Roques-sur-Garonne, 103 ans). Ancienne vivandière engagée sous la Restauration, elle participe avec le 12e régiment du génie aux guerres de l'Empire. Médaillée militaire par décret du 9 janvier 1936 au titre d'ancienne combattante de la guerre de 1870. [Source : JO].

- Florentin Delannoy (29-04-1849 / 25-02-1939, 89 ans) : né à Acquin (Pas-de-Calais), il habitait Sachin-les-Pernes (Pas-de-Calais). Au moment de la guerre de 1870-1871, il est mobilisé et incorporé dans l'Armée de Faidherbe. Il effectue toute la campagne. De retour à la vie civile, il reprend son métier de maître-maçon.

- Louis Antoine Gustave Lacour (20-04-1844 / 25-02-1939, 95 ans) : né à Paris, il habitait Heudreville-sur-Eure (Eure). Ancien conseiller municipal de cette ville. Médaillé militaire par décret du 9 janvier 1936 au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO].

- François Pieraut (16-02-1849 / en vie en février 1939, 90 ans): né à Sierck-les-Bains (Moselle), il habitait Jouy-aux-Arches (Moselle). Ancien soldat au 32e RM, il participe à la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire par décret du 29 décembre 1933 (Alsacien-Lorrain). [Source : JO].

- Jean-Pierre Chevreux (25-05-1846 / février 1939, 92 ans). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Meurthe. Médaillé militaire par décret du 12 janv. 1937 au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : L'Est Républicain, 17 février 1939].

- François Maurice Allotte de la Fuye (06-11-1844 / 13-02-1939, 94 ans) : né à la Rochelle (Charente-Maritime), il décède à Versailles (Yvelines). Lieutenant à l'armée du Rhin (24 juillet 1870), il prend part aux opérations sur Metz : Borny le 14 août, Gravelotte le 16, Saint-Privat le 18, Noiseville le 1er septembre... Blessé d'un éclat d'obus à la tête lors de la sortie du Château de Ladonchamp (7 octobre 1870), il est fait prisonnier le 23 octobre et envoyé en captivité en Wesphalie. François Maurice Allotte de la Fuye achèvera sa carrière militaire avec le grade de colonel directeur du génie à Versailles. Il était commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur. [Source : Base Léonore ].

- Charles Dijon (14-06-1852 / décès en févr. 1939 à l'âge de 86 ans) : né à Hazebrouck, il vivait à Béthune. Lors de la guerre de 1870, il combat comme engagé volontaire à Bapaume avec le 24e RI ; il est fait prisonnier lors de la Bataille de Saint-Quentin. Il était titulaire de la médaille militaire et de la médaille commémorative de 1870-71.

- Alfred Dete (17-05-1851, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 1er régiment de zouaves. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Campagne d'Algérie. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- François Augustin Etienne (13-03-1850, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 16e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Jean Feray (12-07-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat à la compagnie des douaniers de la direction de Dunkerque. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Nicolas Constant Jacquot (06-09-1846, en vie en janvier 1939). Ancien caporal au 45e régiment de ligne. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Pierre Jarry (20-03-1850, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 86e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- François Lidove (11-12-1848, en vie en janvier 1939). Ancien caporal au 14e bataillon de chasseurs à pied. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Antoine Longuet (25-07-1848, en vie en janvier 1939). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Pas-de-Calais. Campagne de 1870 : blessé à la bataille de Saint-Quentin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Edouard Mayot (10-08-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 141e RI. Campagne de 1870 : évadé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- François Joseph Molle (11-06-1852, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 21e bataillon de chasseurs. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Victor Robert (10-10-1849, en vie en janvier 1939). Ancien sergent au 78e RI. Campagne de 1870 : blessé le 1er septembre 1870 à la bataille de Sedan. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Pierre Tuquet (02-05-1855, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 5e bataillon de fusiliers-marins. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Augustin Julien Félix Gallays (17-01-1854, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 128e RI de ligne. Blessé en service commandé (invalide à 65 %). Campagne de 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Léger Bohrer (02-10-1851, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves. Campagne de 1870 : engagé volontaire. Campagne d'Afrique (1871-1872). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Philippe Bottemer (17-11-1848, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 63e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Valentin Brandt (02-02-1852, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 20e régiment d'artillerie. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Jean Baptiste Callot (16-07-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat à la 7e compagnie de francs-tireurs lorrains. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- François Joseph Duwig (28-01-1847, en vie en janvier 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- François Louis Koessler (06-08-1847, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 21e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Joseph Scherr (10-01-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Jean Arrau (17-05-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 108e bataillon de la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Jean Victor Balat (03-01-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 3e régiment d'infanterie de marine. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Auguste Boret (30-05-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 81e régiment de ligne. Campagnes : contre l'Allemagne (1870-1871) ; d'Afrique (1871-1874). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Bernard Caplanne (09-01-1849, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 39e régiment de ligne. Campagnes : contre l'Allemagne (1870-1871) ; d'Afrique (1870). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Marie Félicien daubigney (27-02-1847, en vie en janvier 1939). Ancien soldat au 94e régiment de ligne. Campagne de 1870 : blessé à la bataille de Gravelotte. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1939].

- Alexandre Bousrez (décédé le 19 janvier 1939 à Nancy, 90 ans). Prisonnier de guerre durant la guerre de 1870-1871.

- Achille Fesquet (décédé à Cazilhac, Hérault, en janvier 1939). Combattant de 1870. [Source : L'Eclair, 13 janvier 1939].

- Francis Moris (janvier 1939, 89 ans) : décédé à Bologne (Haute-Marne). Il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 5 janvier 1939].

- Yves Glémarec (décédé fin déc. 1938/début janv. 1939 à Concarneau, Finistère, à l'âge de 88 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 3 janvier 1939].

- Devenelle (décédé à Bavay, Nord, en décembre 1938, à l'âge de 90 ans). Combattant de 1870.

- Henri Lejeune (décédé à Berlaimont, Nord, en décembre 1938, à l'âge de 90 ans). Combattant de 1870.

- François Alexis Hoffmann (décédé à Nancy le 3 décembre 1938, 90 ans). Ancien combattant de la guerre de 1870-1871.

- Etienne Le Titur (décédé le 3 décembre 1938 à Saint-Pierre-Quilbignon, Finistère, à l'âge de 88 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 4 décembre 1938].

- Paul Négrin (en vie en novembre 1938, alors âgé de 92 ans) : domicilié à Réguiny (Morbihan). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Ploërmelais du 27 novembre 1938].

- Charles Adolphe Braun (08-12-1850, en vie en novembre 1938). Ancien soldat au 112e RI de ligne. Médaillé militaire par décret du 12 août 1938 au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Sources : JO du 12 août 1938 ; L'Est Républicain du 12 novembre 1938].

- Michel Herrmann (28-09-1843, en vie en novembre 1938). Ancien soldat au 107e RI. Médaillé militaire par décret du 04 février 1938 au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Sources : JO ; L'Est Républicain du 12 novembre 1938].

- Jean Borel (15-04-1847 / 10-11-1938, 91 ans) : né à Escoutoux (Puy-de-Dôme), il y vivait également. Il était titulaire de la médaille commémorative de 1870-1871.

- Etienne Josse (décédé le 17 oct. 1938 à l'âge de 90 ans) : il habitait la région d'Avranches (Manche). Il combat pendant la guerre de 1870 dans le Paris assiégé, et sera des combats de la Commune (vraissemblablement du côté versaillais).

- Georges Becker (04-04-1845 / 19-09-1938, 93 ans) : né à Cogney (Meurthe-et-Moselle), il meurt à Melun (Seine-et-Marne). Soldat fait prisonnier par les Allemands le 29 octobre 1870, Georges Becker aurait refusé en 1871 d'être libéré afin de ne pas combattre contre les insurgés de la Commune de Paris. Socialiste puis communiste après le congrès de Tours (1920), il fut par la suite gérant de journaux communistes de Seine-et-Marne. [Source : J. Maitron, D.B.M.O.F].

- Michel Rich (28-09-1841 / 07-09-1938, 96 ans) : né à Merxheim (Haut-Rhin), il y travailla (cantonnier) et y termina ses jours. En 1862, le caporal Rich sert au 95ème de ligne. Il s'engage alors pour la campagne du Mexique qui commence. Cinq ans plus tard, il rentre avec la colonne expéditionnaire. En 1870, le sergent Rich combat avec l'Armée de la Loire. Il vivait chez sa fille, Mme Ferry.

- Jean-Baptiste Urbain (06-11-1843 / 01-09-1938, 94 ans) : né à Saint-Avold, il habitait Morhange (Moselle). Ancien soldat au 26e RI. Médaillé militaire par décret du 10 juillet 1935 au titre d'ancien combattant alsacien-lorrain de la guerre de 1870-1871.

- Ernest Libertiot (décédé début septembre 1938 à Nancy, 87 ans). Engagé volontaire en 1870, il participe au Siège de Soissons à l'issu duquel il est frait prisonnier.

- Adolphe Munier (décédé à Haudainville, Meuse, en septembre 1938, à l'âge de 98 ans). Combattant de 1870.

- Jean Baptiste Taurel (09-04-1849 / en vie en septembre 1938) : né et domicilié à Jametz (Meuse). Combattant de 1870.

- Antoine Brunet (09-01-1846, en vie en août 1938). Ancien soldat de la garde nationale mobile de l'Isère. Blessé au combat de Beaugency (guerre de 1870) : titulaire d'une pension d'invalidité à 100 p. 100. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Emile Barthelmebs (23-05-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Dellenbach (30-09-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat au 4e régiment de chasseurs d'Afrique. Campagnes : contre l'Allemagne (1870-1871) ; d'Algérie 1871-1874). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Eugène Aloyse Deutschmann (14-02-1850, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Diemer (10-03-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat au 5e régiment d'artillerie. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Etienne Fleck (22-12-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat au 27e régiment de marche. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Louis Gapp (21-09-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat au 10e régiment d'artillerie. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Alexis Aimé Genet (08-05-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat au 23e RI de ligne. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jacques Guisse (24-11-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Joseph Haxaire (04-11-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Charles Heusch (04-12-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Emile Victor Kandel (16-03-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat au 3e RI de la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Georges Lauth (26-06-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Rémy Antoine Masseran (14-05-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Hubert Schnell (19-09-1846, en vie en août 1938). Ancien caporal au 2e bataillon de la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Blessé lors de la campagne de 1870. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Morand Schuffenecker (27-07-1844, en vie en août 1938). Ancien soldat au 12e régiment de dragons. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Aloïse Wolff (04-06-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat au 59e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Joseph Bertreau (16-11-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de Charente. Campagne de 1870-1871 : blessé au combat d'Autun le 1er déc. 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Lucien Clayssens (21-06-1853, en vie en août 1938). Ancien soldat au 183e bataillon de marche de la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Albert Coquelet (17-08-1850, en vie en août 1938). Ancien soldat au 17e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871 : blessé au siège de Paris le 06 mai 1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Pierre Cousin (10-10-1850, en vie en août 1938). Ancien cavalier au 35e régiment de marche. Campagne de 1870-1871 : blessé à la bataille du Mans le 12 janvier 1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Coursoux (15-10-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat au 13e régiment territorial de cavalerie. Campagne de 1870-1871 : blessé à la bataille de Saint-Julien, près de Metz. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Auguste Crosnier (01-09-1850, en vie en août 1938). Ancien soldat au 8e régiment de chasseurs. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Pierre Auguste Decamp (01-01-1852, en vie en août 1938). Ancien soldat au 11e régiment d'artillerie. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Antoine Escarguel (15-11-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat au 15e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire ; blessé à la bataille de Saint-Privat. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Léon Favret (16-10-1854, en vie en août 1938). Ancien soldat au 18e bataillon de la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- L'abbé Fruchaud (11-12-1847, en vie en août 1938). Ancien soldat à la légion des volontaires de l'Ouest. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jules Ferdinand Gaucheron (29-03-1849, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Loiret. Campagne de 1870-1871 : 1 blessure. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Arthur Gelis (02-11-1851, en vie en août 1938). Ancien brigadier des chasseurs d'Afrique. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- François Xavier Heiligenstein (09-11-1851, en vie en août 1938). Ancien soldat aux guérillas d'Ile-de-France. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Charles Aimé Jolain (09-08-1852, en vie en août 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Meurthe. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jacques Kahn (15-01-1849, en vie en août 1938). Ancien soldat au 88e régiment de marche. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- François Marie Le Guilloux (30-05-1848, en vie en août 1938). Ancien soldat au 73e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Ernest Constant Maire (06-08-1854, en vie en août 1938). Ancien sergent au 13e bataillon de chasseurs. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Auguste Mesnier (27-05-1853, en vie en août 1938). Ancien soldat au 118e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Marie Jean Fernand Rousset (28-08-1851, en vie en août 1938). Ancien soldat au 12e régiment de chasseurs à cheval. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Georges Simon (26-09-1850, en vie en août 1938). Ancien soldat au 82e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Vauthier (02-01-1846, en vie en août 1938). Ancien soldat au 34e régiment de marche. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Verlhac (17-11-1850, en vie en août 1938). Ancien soldat au 8e régiment de hussards. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Guillaume Yon ( 06-02-1853, en vie en août 1938). Ancien soldat au 12e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 août 1938].

- Jean Antoine Puechmaille (décédé en août 1938 à Graissac, en Aveyron, à l'âge de 90 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 16 août 1938].

- Pierre Le Visage (21/04/1843 / xx-07-1938, 95 ans). Domicilié à Belz (Morbihan), ce vétéran avait été l'ordonnance de Bazaine en 1870-1871. [Source : Le Soir , 27 juillet 1938].

François Lesca-François Lesca (17-04-1848 / xx-07-1938, 90 ans) : né à Ciboure (64), il est incorporé le 22 octobre 1869 au 1er régiment de la garde impériale. Voltigeur de la Garde à la déclaration de guerre de 1870, son régiment participe à la fameuse bataille de Gravelotte (16 août 1870). Fait prisonnier à la capitulation de Metz, il passe six mois en captivité à Dresde. Rentré en France le 23 juin 1871 et versé au 94e de ligne à Cherbourg, il est libéré de ses obligations militaires le 30 juin 1874. François Lesca travaillera durant de longues années dans l'industrie hôtelière de Buenos Aires, en Argentine. A son décès, il était l'un des derniers survivants français de la guerre de 1870-1871 du continent américain. Chevalier de la Légion d'honneur (14 avril 1937, doc. 1), François Lesca était également titulaire de la Médaille commémorative de la campagne de 1870-1871 (doc. 2). Son numéro de carte du combattant était le 34065 (doc. 3). [informations et documents aimablement transmis par son arrière-petit-fils, Carlos Carrique]

- M. Arezzo : combattant de la guerre de 1870-1871 encore en vie le 2 juin 1938.

- Félix Lehongre (20-06-1852 / 28-05-1938, 85 ans) : il habitait Gagny-Maison-Blanche (Seine-et-oise). Ancien soldat du 170ème bataillon de la garde nationale mobile de la Seine, il effectua la campagne de 1870 comme engagé volontaire. Il était titulaire de la Médaille militaire, de la Croix du combattant et de la Médaille commémorative de 1870-71.

- Charles Perrot (10-08-1848 / décès en mai 1938 à l'âge de 90 ans) : il habitait Saint-Amand (Cher), et avait participé à la guerre de 1870 dans l'Armée de l'Est (de Bourbaki) avec le 95ème RI.

- M. Pithois (en vie en mai 1938, 88 ans) : domicilié dans l'arrondissement de Redon, Ille-et-Vilaine. Combattant de 1870.


- Antoine Louis. Domicilié à Sanry-sur-Nied (Moselle), il est décoré de la Médaille commémorative de 1870 en mai 1938. [Source : Le Soir , 5 mai 1938].

- Jules Trotoux (en vie en avril 1938, 90 ans) : domicilié à Paris. Intégré en 1870 dans l'armée de Bazaine, il est fait prisonnier à Metz. [Source : Le Populaire, 29 avril 1938].

- Pierre Lebeault (décédé à Rully, Saône-et-Loire, le 27 avril 1938, à l'âge de 92 ans). Soldat au 66e RI, il est blessé par balle au bras et au corps le 6 août 1870 à Spickeren. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Joseph Sansboeuf (06-11-1848 / 17-04-1938, 89 ans) : il habitait le bd Malesherbes, dans le 8ème arrondissement de Paris. Président Général de la Société Nationale de retraites des Vétérans de 1870 (de 1903 à sa mort), médaillé de 1870-1871, Commandeur de la Légion d'Honneur, il fut aussi architecte et Maire-adjoint du 8ème arrdt de Paris.

- Gabriel Corolleur (décédé le 31 mars 1938 à Le Poutic-en-Lanildut, Finistère, à l'âge de 85 ans). Il participe à la campagne de 1870 en Mer du Nord à bord du Louis XIV. [Source : La Dépêche de Brest, 3 avril 1938].

- Louis Auguste Petit (25-10-1850 / fin mars 1938, 86 ans) : né à Gillez (canton de Fays-Billot), il habitait Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne). Incorporé au 50ème régiment d'infanterie le 19 sept. 1870, il effectue toute la campagne contre l'Allemagne, puis celle d'Afrique (du 21 oct. 1873 au 11 oct. 1874). Il fait ensuite carrière dans la gendarmerie où il termine maréchal des logis. Il reçoit la médaille militaire par décret du 09 juillet 1892.

- Mercks (1847 / mars 1938, 90 ans). Ce vétéran de 1870 avait combattu avec le 9e de ligne. Médaillé militaire, il termine ses jours à Bruxelles (Belgique). [Source : Journal des Débats Politiques et Littéraires, 9 mars 1938.]

- Jean Benech (15-04-1850, en vie en février 1938). Ancien adjudant au 16e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871. Blessé en service commandé. Invalide à 65%. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Grosbeau (11-11-1844, en vie en février 1938). Ancien soldat au 1er régiment de hussards. Campagnes : d'Algérie (1865-1867) ; de 1870-1871 ; d'Algérie (1871). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Henri Adam (08-08-1845, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Blessé. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Henri Brengel (04-05-1845, en vie en février 1938). Ancien soldat au 85e RI. Evadé. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jacques Dahlem (20-02-1849, en vie en février 1938). Ancien soldat au 17e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- François Flonner (05-09-1845, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Louis Genson (10-08-1848, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Georges Guntz (04-08-1847, en vie en février 1938). Ancien caporal au 36e RI. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Hinckes (24-11-1850, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Joseph Lorentz (27-03-1848, en vie en février 1938). Ancien soldat au 1er régiment de la garde impériale. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Louis Sand (20-06-1846, en vie en février 1938). Ancien soldat au 1er escadron du train des équipages militaires. Campagnes : d'Algérie (1870) ; contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Nicolas Tritz (06-11-1849, en vie en février 1938). Ancien soldat au 132e régiment de marche. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Edouard Vogt (en vie en février 1938). Ancien soldat au 37e régiment de marche. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Frédéric Ferdinand Vonderweidt (01-11-1848, en vie en février 1938). Ancien soldat à la légion de marche du Rhône comme engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Pierre Etienne Bourgoin (18-01-1850, en vie en février 1938). Ancien soldat au 12e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé au combat d'Issy le 17 mai 1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Louis Casanova (13-10-1850, en vie en février 1938). Ancien caporal au 91e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Ibrahim Léocade Caudron (07-12-1850, en vie en février 1938). Ancien soldat au 68e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Joseph Christiaen (02-11-1852, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Arsène Isidore Cocquillier (16-04-1854, en vie en février 1938). Ancien sergent au 34e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Paul Comont (18-10-1854, en vie en février 1938). Ancien soldat à la garde nationale mobile de l'Oise. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Joseph Gaudin (11-10-1854, en vie en février 1938). Ancien soldat aux francs-tireurs de l'Ain. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Ernest François Gaulard (22-07-1852, en vie en février 1938). Ancien sergent fourrier à la garde nationale mobile de la Seine. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Abraham Gourrinat (12-05-1848, en vie en février 1938). Ancien soldat au 7e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871 : blessé au combat de Patay le 02 décembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Eugène Grenet (15-11-1849, en vie en février 1938). Ancien soldat au 53e régiment de ligne. Campagnes : de 1870-1871 ; d'Algérie (1870, 1871-1874). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Maurice Gurret (21-11-1854, en vie en février 1938). Ancien soldat au bataillon de chasseurs des Alpes. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Ernest Humbert (28-09-1850, en vie en février 1938). Ancien caporal fourrier au 1er bataillon des ouvriers auxiliaires d'artillerie. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Lafont (22-09-1845, en vie en février 1938). Ancien soldat au 89e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé à Sedan le 1er septembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Joseph Linard (17-xx-1848, en vie en février 1938). Ancien quartier-maître canonnier des équipages de la flotte. Campagne de 1870-1871 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Joseph Marquet (22-01-1850, en vie en février 1938). Ancien caporal au 39e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Auguste Martel (09-08-1850, en vie en février 1938). Ancien soldat au 27e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Adolphe Edouard Picard (13-10-1852, en vie en février 1938). Ancien soldat au 95e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire ; blessé à Patay le 02 décembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Alphonse Poirier (30-10-1850, en vie en février 1938). Ancien soldat au 59e régiment de marche. Campagne de 1870-1871 : bataille de Josne du 11 octobre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- François Pouzaud (18-01-1847, en vie en février 1938). Ancien soldat au 3e corps des francs-tireurs de Seine-et-Marne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Louis Rateau (04-04-1849, en vie en février 1938). Ancien soldat à la 3e section des ouvriers militaires d'administration. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jacques Rongère (04-04-1847, en vie en février 1938). Ancien soldat au 76e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Edmond Frédéric Rose (14-03-1854, en vie en février 1938). Ancien soldat au 10e régiment de marche. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Baptiste Sadoul (21-10-1851, en vie en février 1938). Ancien soldat au 31e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Arthur Aimable Tillier (21-08-1848, en vie en février 1938). Ancien sergent au 122e régiment de ligne. Campagnes : contre l'Allemagne (1870-1871) ; d'Afrique (1871-1872). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Jean Touraine (13-08-1849, en vie en février 1938). Ancien soldat au 68e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Charles Louis Ville (14-09-1851, en vie en février 1938). Ancien soldat au 15e régiment d'artilerie. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 février 1938].

- Louis Monnier (08-11-1847 / 28-02-1938, 90 ans) : né à Nantes, il habitait Paris 18e. Garde mobile durant 6 mois lors de la guerre de 1870, il fait ensuite carrière comme ingénieur à la Compagnie Générale des Omnibus. Chevalier de la Légion d'honneur par décret du 03-08-1934.

- Bernard Espagnet (décédé à Orléansville, Algérie, en février-mars 1938, à l'âge de 88 ans) : combattant de 1870.

- Pierre Guimard (décédé en février 1938 à l'âge de 91 ans) : domicilié à Vannes (Morbihan). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Morbihan mutilé, mars 1938.]

- Léon Bernard (décédé à Augny, Moselle, début février 1938, à l'âge de 90 ans) : combattant de 1870.

- Charles Eugène Canoz (31-01-1838 / 31-01-1938, 100 ans) : né à Bletterans dans le Jura, il terminera ses jours à Paris. Engagé volontaire le 10 février 1855, il participe à la Campagne d'Afrique du 05 avril 1856 au 15 août 1865 (dans l'infanterie, il passe de soldat à sous-lieutenant). Il intègre le 13 avril 1867 le 1er Régiment de voltigeurs de la Garde Impériale. C'est dans ce régiment et en tant que lieutenant qu'il participe à la guerre de 1870-71 ; il est fait prisonnier par les allemands et reste en captivité du 29 oct. 1870 au 05 avril 1871. Le 08 avril il passe au 10ème régiment provisoire d'infanterie, et part pour une nouvelle campagne d'Afrique de juin 1871 à juin 1872. Il passera capitaine et terminera chef de bataillon en 1887. Il totalisait plus de trente ans de carrière militaire. Il reçoit la Légion d'Honneur le 31 mai 1871, et passe officier de la LH le 11 juillet 1891. Il était le doyen des officiers. [Source : Base Léonore].

- Jacques Denniélou (décédé en janvier 1938 à Saint-Pol-de-Léon, Finistère, à l'âge de 90 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 23 janvier 1938].

- Guy Rannou (décédé le 15 janvier 1938 à Ergué-Armel, Finistère, à l'âge de 87 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : La Dépêche de Brest, 17 janvier 1938].

- Anthelme Bardoux (1848 / xx-01-1938, 90 ans) : inhumé le 11 janvier 1938 à Divonne-les-Bains (Ain). Vétéran de la guerre de 1870-1871, membre de l'ARAC. [Sources : J. Maitron, D.B.M.O.F. ; L'Eclaireur de l'Ain, 16 janvier 1938].

- Jacques Haguenauer (21-11-1841/ 1938) : né à Marmoutier (Bas-Rhin). Ancien soldat à la garde nationale de Strasbourg, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Médaillé militaire par décret du 27 décembre 1934.

-Commandant Chassin (1850, en vie en décembre 1937). Engagé volontaire de 1870 et 1914. [Source : Ce Soir, 30 décembre 1937.]

- Victor Charles Thuau (17-09-1847 / 27-12-1937, 90 ans). Né à Châteauneuf-sur-Sarthe (Maine-et-Loire), il meurt à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise). Exempté, il s'engage en tant que lieutenant de mobiles pendant la guerre de 1870-1871. Il est le président fondateur des Médaillés militaires de la guerre de 1870-1871 [Source : Base Léonore].

- Auguste Nass (décès le 06 déc. 1937 à l'âge de 88 ans) : il habitait Paris (17ème). Originaire de Soultz (Haut-Rhin), il avait pris part dans le 87ème régiment d'infanterie devenu le 120ème aux combats de Châtillon, du Bourget, et à la Bataille de Champigny. Nommé caporal le 16 décembre 1870, il fit fonction de fourrier, détaché au ministère de la guerre jusqu'au 18 mars 1871 où les bureaux furent occupés par les fédérés. Renvoyé dans ses foyers comme Alsacien, il fut réintégré au 20ème de ligne après avoir opté pour la nationalité française. Il était titulaire de la Croix du combattant et de la Médaille commémorative de 1870-71. [Source : Base Léonore].

- Isidore Gobet ( 22-07-1842 / 04-12-1937, 95 ans) : Né à Vieux-Pont (Orne), il habitait Saint-Mars-d'Egrenne, ville dont il fut un temps le Maire. En 1870, il fut incorporé à l'Armée de Chanzy. Il prit part aux combats qui eurent lieu aux environs d'Alençon, de Bellême et du Mans. Il se rappelait notamment de la retraite d'Alençon sur Carrouges, dans 50 centimètres de neige.

- Louis Fournier (décès début déc. 1937 à l'âge de 91 ans) : il habitait Sanary (près de Toulon). Le 07 oct. 1870, il sort du Paris assiégé en ballon, servant sur l'aérostat "Armand Barbès", à bord duquel avait pris place Léon Gambetta. Après avoir traversé les lignes allemandes au milieu de péripéties - Gambetta eut la main éraflée par une balle - le ballon se posa près d'Amiens.

- Georges Charles Varin (10-06-1851, en vie en novembre 1937). Soldat au 60e bataillon de la garde nationale mobile de la Seine (engagé volontaire), il participe à la campagne de 1870 (Siège de Paris), et manque d'être fusillé par erreur en 1871 comme communard. Revenu à la vie civile, il fait carrière dans la Compagnie des chemins de fer du Midi. Médaillé militaire par décret du 12 mai 1936 au titre d'ancien combattant de 1870, il termine ses jours à Sedan (Ardennes). [Source : Le Vétéran de novembre 1937].

- Jean Bonnet (12-02-1842 / en vie en nov. 1937). Il sert au 3e chasseurs d'Afrique entre 1863 et 1870. Rappelé à l'activité au 13e dragons lors de la guerre de 1870, il combat dans l'armée de Bourbaki, à Villersexel (9 janv. 1871) et Héricourt (8 janv. 1871). Il assiste au replie de l'Armée de l'Est sur la frontière helvète, est interné quelques temps en Suisse. [Source : La Croix, 16 nov. 1937.]

- Adolphe Bancquart (décès le 26 nov. 1937 à l'âge de 86 ans) : il habitait Audruicq (Pas-de-Calais). Engagé volontaire en 1870-1871, il assista à différents combats. Il fit également partie des troupes qui réprimèrent l'insurrection de la Commune de Paris. Après avoir tiré un mauvais numéro, il effectua 5 ans de service militaire au 9ème des chasseurs à cheval. Il était titulaire de la médaille de 1870, de la Croix du combattant volontaire. Il totalisait 74 ans de présence à la musique municipale d'Audruicq ! Il fut un des premiers à adhérer en 1893 à la Société des Vétérans de 1870 (son numéro d'inscription était le 95).

- Frédéric Briard (décédé fin novembre 1937 à Cormeilles, Eure, à l'âge de 89 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Lexovien, 1er décembre 1937].

- Patrice Stephanopoli (v. 1850 / nov. 1937, 87 ans) : il habitait Cargèse en Corse. Engagé volontaire en 1870 pour la durée de la guerre, il y avait été blessé et avait reçu la Médaille militaire.

- Etienne Thibault (1842 / 19-10-1937, 95 ans) : domicilié au hameau de Vernusse (Saint-Pierre-en-Vaux, Morbihan). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Nouvelliste de Vannes, 7 novembre 1937].

- Alexandre Ladier (23-12-1851 / mi-sept. 1937, 85 ans) : né à Serqueux (Haute-Marne), il y vivait également. Mobilisé avec sa classe le 24 janvier 1871 au 50ème RI à Langres, il avait droit au port de la médaille de 1870 et était titulaire de la carte du combattant. Il était paysan.

- Arsène Michel (26-09-1846, en vie en août 1937). Ancien soldat au 20e RI. Campagnes d'Algérie (1868-1868) et de 1870-1871. Médaillé militaire par décret du 15 août 1937. [Source : Base Léonore].

- Jean Bentz (25-08-1847, en vie en août 1937). Ancien soldat du 3e régiment de lanciers. Blessé, le 16 août 1870, à la bataille de Vionville-Mars-la-Tour. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Michel Bretinacher (25-05-1849, en vie en août 1937). Ancien soldat du 6e bataillon de marche. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Victor Heywang (09-11-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat du 6e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Antoine Hoffarth (01-01-1841, en vie en août 1937). Ancien soldat du 67e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Charles Lacom (09-04-1849, en vie en août 1937). Ancien soldat du 3e régiment de zouaves. Campagnes : Afrique (1867-1870) ; contre l'Allemagne (1870) ; Afrique (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Antoine Mathis (16-11-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat du 78e régiment de marche d'infanterie. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Guillaume Matter (20-06-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean May (29-10-1849, en vie en août 1937). Ancien soldat de la 1e compagnie de tirailleurs des Ternes. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Antoine Misbach (12-07-1849, en vie en août 1937). Ancien soldat au 87e régiment de ligne. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jacques Truntz (23-04-1845, en vie en août 1937). Ancien soldat du 8e régiment de hussards. Campagnes : d'Afrique (1869-1870) ; contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Nicolas Vintringer (27-11-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Emile Vonderscher (16-04-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat du 3e régiment du génie. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Joseph Walck (10-12-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat du 67e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Antoine Wendling (03-10-1847, en vie en août 1937). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Louise Victoire Barnier, née Héral (19-11-1851, en vie en août 1937). Ancienne cantinière du 102e bataillon de la garde nationale mobile de la Seine. Médaillée militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Blanchard (01-09-1844, en vie en août 1937). Ancien soldat du 11e bataillon de chasseur à pied. " Belle conduite devant l'ennemi ". Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Pierre Xavier Bouffaut (13-11-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat du 1er bataillon de la garde nationale mobile du Jura. Blessé, le 28 nov. 1870, à Beaume-la-Rolande et, en janvier 1871, à Héricourt. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Louis Bringuier (04-06-1854, en vie en août 1937) : Ancien soldat du 62e RI. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Eugène Alfred Desfray (23-04-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat du 80e régiment de ligne. Campagnes de 1870-1871 : blessé, le 02 déc. 1870, à Ville-Pion ; Afrique (1871). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Louis Durand (06-04-1845, en vie en août 1937). Ancien caporal du 123e régiment territorial d'infanterie. Campagnes : contre l'Allemagne (1870-1871) ; Afrique (1871-1872). Blessé le 1er sept. 1870 à la bataille de Sedan. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean André Franchi (13-08-1837, en vie en août 1937). Ancien sergent du 117e régiment de ligne. . " Belle conduite devant l'ennemi ". Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Antoine Louis Eugène Le Chartier (25-05-1853). Ancien soldat de la légion des volontaires de l'Ouest. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Marie Le Voguer (12-06-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat du 87e RI. Blessé, le 24 mai 1871, lors de la répression de la Commune de Paris. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Rémy Masset (25-03-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat du 75e régiment de ligne. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Guillaume Muller (10-09-1846, en vie en août 1937). Ancien soldat du 84e RI. Blessé, le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Emile Raoul (24-05-1850, en vie en août 1937). Ancien soldat du 95e RI. Blessé le 11 janv. à la bataille du Mans. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Louis Reveille (30-11-1848, en vie en août 1937). Ancien soldat au 22e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : évadé des mains de l'ennemi. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Joseph Ricordi (02-12-1849, en vie en août 1937). Ancien soldat au 4e bataillon de douaniers mobilisés. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Jean Saint-Germain (15-06-1850, en vie en août 1937) Ancien soldat au 20e bataillon de chasseurs à pied. Campagne de 1870-1871 : blessé le 26 nov. 1870 au combat de Gentelles. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- François Jules Scherrer (12-04-1856, en vie en août 1937). Ancien sergent au régiment étranger. Campagnes de 1870-1871, d'Algérie (1875-1878). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Pierre Antoine Sejournant (10-04-1855, en vie en août 1937). Ancien maréchal des logis chef au 3e régiment de spahis. Campagnes de 1870-1871 (engagé volontaire), Algérie-Tunisie (1872-1883). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 15 août 1937].

- Monsieur Mettavant (décédé à la mi-août 1937 à l'âge de 92 ans) : il habitait Hannonville-sous-les-Côtes (Meuse). Caporal au 61ème d'infanterie en 1870, il fut grièvement blessé à Beaumont-en-Argonne et soigné en Belgique. En 1914, resté à Hannonville, il fut emmené comme otage et connut les misères du camp de Zwiskau. Il était titulaire de la médaille militaire, de la croix de guerre, de la médaille commémorative de 1870, de la médaille belge et proposé pour la Légion d'Honneur.

- Emile Meurant (18-06-1850 / fin juillet 1937, 87 ans) : né à Landrecies (Nord), il y habitait également. Il part au service militaire le 12 oct. 1870 et incorpore le 24e RI. Blessé le 19 janvier 1871 à la Bataille de Saint-Quentin, il est libéré le 25 mai 1872. Il est décoré de la médaille militaire par décret du 25 juillet 1901.

- Emile Guyot (1850, en vie en juillet 1937) : domicilié à Viry-Châtillon (Essonne). Campagne de 1870-1871. Croix du combattant. [Source : Ce Soir, 11 juillet 1937.]

- Auguste Bounel/Bonnal (décédé à Prades-le-Lez, Hérault, en juin 1937, à l'âge de 92 ans). Combattant de 1870. [Sources : Le Petit Méridional, 25 juin 1937 ; L'Eclair, 25 juin 1937].

- Edouard Quéroy (01-06-1851 / 01-06-1937, 86 ans) : né à Deville (Ardennes), il habitait Sedan. Il contracte le 15 sept. 1870 un engagement volontaire, et est incorporé à la 1ère batterie d'artillerie de la Mobile des Ardennes. Pendant le bombardement de Mézières (31 déc. 1870, 1er janv. 1871), sa belle conduite le fait nommer canonnier de première classe. Il poursuit sa carrière militaire dans les colonies africaines (Sénégal, Soudan), et termine comme gendarme dans les Ardennes. Sur 20 années de service militaire, il totalisait 5 années de campagnes.

- François Jacques Weidlich (décédé à Niderviller, Moselle, en mai 1937, 90 ans). Incorporé au 11e régiment de chasseurs à cheval, il constitue l'escorte du général Abel Douay et combat à Wissembourg. François Weidlich était titulaire de la médaille militaire. [Sources : JO du 28 décembre 1931 ; L'Humanité, 10 mai 1937].

- Emile Meiffredy (01-12-1850 / 01-05-1937, 87 ans) : né à Marseille, il habitait Paris. Le 05 août 1870, il contracte un engagement volontaire au 113ème régiment de ligne. Il passe ensuite au 7ème bataillon de chasseurs à pied et prend part aux combats de Champigny. Il est libéré le 07 avril 1872. Il exerce la profession de banquier à Paris jusqu'en 1914. Il dirige le journal financier "l'Economique" jusqu'à sa mort. Il est enterré au cimetière Montparnasse.

- Elie Calvet (décès autours d'avril 1937) : il habitait Saint-Chinian (Hérault) et était titulaire de la médaille commémorative de 1870-1871, de la carte et de la croix du combattant.

- François Gasq (décédé au hameau du Bousquet, près de Castelnau-de-Mandailles, en Aveyron, au cours de la première moitié d'avril 1937). Combattant de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 14 avril 1937].

- Hippolyte Giovani Joseph Bordone (01-01-1847 / 08-04-1937, 90 ans) : né à Brest (Finistère), il termine ses jours à Frontignan (Hérault). Ce docteur en médecine avait pris part à la campagne de 1870. [Sources : Base Léonore ; Le Petit Méridional, 10 avril 1937].

- François Lausot (décédé à Meaux, Seine-et-Marne, le 5 avril 1937). Combattant de 1870. [Source : Le Soir , 6 avril 1937].

- La Général Tisseyre (06-11-1838 / 27-03-1937, 98 ans) : né à Sournia (Pyrénées orientales), il entre le 1er nov. 1857 à l'Ecole de Saint-Cyr. Après la campagne du Mexique, il est nommé capitaine le 17 juillet 1870 à l'Etat-major de la 3ème division d'Infanterie. Il participe à toutes les opérations autours de Metz.

- Le Comte Louis de Courten (11-11-1834 / 04-03-1937, 102 ans) : né à Sierre (Valais, Suisse), il termine ses jours à Nancy (avec sa famille, dans un hôtel historique de la vieille ville). Ancien colonel de la Garde Suisse Pontificale, il débute son service au Saint-Siège en 1854. En septembre 1870, il prend part au siège de Rome, lorsque la ville fut attaquée par les troupes garibaldiennes. Il est à ce titre un ancien vétéran de la guerre de 1870.

- Georges Stutz (19-12-1847 / 02-03-1937, 89 ans) : il habitait Noyon (Oise), mais était alsacien d'origine. En 1870 il fait partie de l'Armée du Rhin. Enfermé dans Metz, il participe à la charge de Rezonville le 16 août. Stutz est fait prisonnier dans la région de Grizières. Il s'évade, rejoind l'Armée du Nord, et est incorporé au 11ème Dragons de marche. Il prend part aux batailles de Pont-Noyelles, Bapaume, Saint-Quentin. Après la guerre, il est affecté au 13e dragons. Libéré, il opte pour la France et se fixe à Noyon. Il était titulaire de la médaille commémorative de 1870-71, de la médaille des Evadés et de la médaille militaire. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Florent Lerch (03-02-1846 / 01-03-1937, 90 ans). Né et décédé à Lochwiller (Bas-Rhin). Ancien soldat au 10e hussards, il participe à la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Louis Guibal (décédé en février-mars 1937 à Saint-Rome-de-Tarn, en Aveyron, à l'âge de 86 ans). Ancien combattant de 1870. [Source : Le Petit Méridional, 5 mars 1937].

- Théophile Caedy Helin (v. 1846 / février 1937, 90 ans). Ce vétéran de la guerre de 1870-1871 habitait en Angleterre la ville de Southwood. [Source : La Croix, 19 février 1937.]

- Dominique Delphin Cabaret (28-07-1852, en vie en février 1937). Ancien soldat au 76e RI. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 13 février 1937].

- Alexandre Eugène Gautherin (31-01-1852, en vie en février 1937). Ancien soldat au 50e RI. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 13 février 1937].

- Jean Léon Richard (13-10-1851, en vie en février 1937). Ancien soldat au 8e régiment de hussards. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 13 février 1937].

- Joseph Schimmer (16-03-1849, en vie en février 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 13 février 1937].

- Blaise Vial (04-08-1849, en vie en février 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile des Hautes-Alpes. Blessé le 22 oct. 1870, au combat de Cusset. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 13 février 1937].

- Auguste Flamand (1840 / 15-02-1937, 96 ans) : doyen des habitants de Châtel-Censoir (Yonne) il avait pris part aux campagnes d'Afrique et de 1870-1871. Après sa libération il travailla au PLM et fut pendant 20 ans chef de gare. Il était titulaire de la médaille de 1870-71.

- Prosper François Amen (25-06-1850, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 63e RI. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Joseph Bailly (14-12-1850, en vie en janvier 1937). Ancien soldat aux francs-tireurs de Colmar. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Claude Bataille (25-11-1850, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 2e bataillon de la garde mobile. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Victor Burtaire (21-02-1854, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 15e bataillon de chasseur à pied. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jules Francomme (10-07-1848, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 81e RI. Evadé lors de la guerre de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Nicolas François (09-09-1847, en vie en janv. 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Meurthe. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Geng (17-03-1847, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 59e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Nicolas Genser (07-10-1848, en vie en janv. 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jacques Gros (29-05-1847, en vie en janv. 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Louis Heyberger (03-10-1848, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 33e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Dominique Ismert (29-07-1848, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 15e RI. Campagnes de 1870-1871 et d'Algérie 1873-1874. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean-Baptiste Kempf (18-11-1846, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 1er régiment du train des équipages militaires. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Alfred François Lambert (29-10-1847, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 33e RI. Campagnes de 1870-1871 et d'Algérie 1873-1874. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Charles Joseph Noël (19-12-1851, en vie en janv. 1937). Ancien soldat à la 3e compagnie des chasseurs des Vosges. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Etienne Schmitt (22-06-1845, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 2e bataillon de la garde nationale mobile de la Moselle. Evadé lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Joseph Volfarth (23-07-1849, en vie en janv. 1937). Ancien soldat au 2e régiment de chasseurs d'Afrique. Campagnes de 1870-1871 et d'Algérie (1871-1872). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Louis Achard (04-04-1850, en vie en janv. 1937). Ancien brigadier au 8e régiment de cuirassiers. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Joseph Marie Azemar (30-09-1851, en vie en janvier 1937). Ancien soldat aux franc-tireurs du Tarn. Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Bardet (23-07-1846, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 2e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : blessé à la bataille de Spickeren. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Alphonse François Blachère (17-05-1848, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 81e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : blessé le 16 août 1870 à la bataille de Gravelotte. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Boell (17-06-1853, en vie en janvier 1937). Ancien caporal au 42e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Maximin Bonvin (15-10-1849, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 72e RI. Campagne de 1870-1871 : évadé des mains de l'ennemi. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Etienne Brault (29-12-1843, en vie en janvier 1937). Ancien sergent au 18e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Antoine Gauer (20-05-1850, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 8e bataillon de chasseurs à pied. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Louis Brun (23-01-1851, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 1er régiment du train des équipages militaires. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Castanet (29-12-1846, en vie en janvier 1937). Ancien soldat à la 9e section d'ouvriers militaires. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Ferdinand Isidore Coste (24-11-1851, en vie en janvier 1937). Ancien caporal au 3e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Delpech (23-05-1846, en vie en janvier 1937). Ancien soldat à la garde mobile de la Dordogne. . Campagne de 1870-1871 : blessé le 2 décembre 1870 à Loigny. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Gustave Charles Godard (19-10-1848, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 45e RI. Campagne de 1870-1871 : blessé le 08 septembre 1870 à Laon. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Charles Havez (17-10-1853, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 84e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Louis Hay (20-11-1851, en vie en janvier 1937). Ancien soldat à la garde mobile de la Moselle. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Pierre Isidore Jeannot (10-03-1852, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 85e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Eugène Léopold Levieux (12-12-1853, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 36e régiment de marche d'infanterie. Campagnes de 1870-1871 (engagé volontaire), d'Algérie (1972-1877). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Charles Bernard Linden (15-09-1856, en vie en janvier 1937). Ancien sergent à la légion étrangère. Campagnes de 1870-1871 (engagé volontaire), d'Algérie (1976-1881). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Pierre Paoli (27-02-1854, en vie en janvier 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Corse. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Mathieu Rey (23-03-1853, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 41e régiment de ligne. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Etienne Schmitt (19-11-1854, en vie en janvier 1937). Ancien caporal au 1er régiment de zouaves. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire ; blessé le 08 décembre 1870 à la bataille de Beaugency ; tentative d'évasion. Campagne d'Algérie (1871-1873). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Ferdinand Charles Albert Veillié (10-07-1851, en vie en janvier 1937). Ancien sergent au 78e RI. Campagne de 1870-1871 : engagé volontaire. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Jean Verge (31-01-1845, en vie en janvier 1937, en vie en janvier 1937). Ancien soldat au 4e régiment de zouaves. Campagnes : Allemagne (1870-1871) ; Algérie (1871-1872). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Joseph Antoine Vermelle (26-01-1849, en vie en janvier 1937). Ancien soldat à la garde nationale mobile d'Indre-et-Loire. Campagne de 1870-1871 : blessé le 07 décembre 1870 au combat de Langlochère. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 janvier 1937].

- Clément Etienne Guepratte (12-01-1849 / 1937, 88 ans). Né et décédé à Ancy-sur-Moselle (Moselle). Ancien soldat au 44e de ligne. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Ignace Schiwer (12-03-1848 / 13-01-1937, 88 ans). Né et décédé à Wolksheim (Bas-Rhin). Ancien soldat au 2e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Louis Billotte (25-12-1851 / 25-12-1936, 85 ans) : né à Bourbonne-les-Bains, il y vivait également. Il est mobilisé dans la 2ème Légion de la garde mobile du 12 oct. 1870 au 20 mars 1871.

Léon Strauss, vers les années 1900- Léon Strauss (17-10-1847 / 12-12-1936, 89 ans) : né à Sarrebourg (Moselle), il habitait Nancy (54). Défenseur de la ville de Phalsbourg lors de la guerre de 1870-1871, il était titulaire de la carte de combattant N°49069 (carte délivrée le 7-5-1934 à Nancy). Il était titulaire de la Médaille commémorative de 1870-1871. Après la guerre de 1870, il ouvre un magasin d'articles pour fumeurs à Nancy, "Au Pacha" (le magasin subsista jusqu'en 1950). Il décéde accidentellement dans un incendie. [Sources familiales : renseignements aimablement communiqués par son arrière-petit-fils, Laurent Strauss].

- Alfred Leauté (décès autours de déc. 1936, 89 ans) : il habitait Mer (Loir-et-Cher). Il avait pris part à la campagne de 1870-1871 comme sergent-major. Il y avait été blessé.

- Casimir Loeillet (décès autours de déc. 1936, 88 ans) : il vivait à Contes (Pas-de-Calais), et était un vétéran de 1870.

- Valéry Glorieux (17-04-1849 / 11-11-1936, 87 ans) : Né à Tourcoing (59), il entre en août 1870 au 43e de ligne et prend part à la campagne contre l'Allemagne au sein de l'Armée du Nord. Libéré de ses obligations militaires en décembre 1872, Valéry Glorieux exerce la profession de tisserand. Il meurt à Wasquehal (59) à l'âge de 87 ans. [Source familiale : renseignements aimablement communiqués par son arrière-arrière-petit-fils, Gilles Vansieleghem].

- Ernest Molin (décès le 02 nov. 1936 à l'âge de 91 ans) : il habitait Bruneville (Pas-de-Calais), et était un vétéran de 1870.

- Victor Lheureux (04-03-1842 / 12-10-1936, 94 ans) : doyen des Béthunois (Pas-de-Calais), il y était également né. Il était titulaire de la médaille de 1870-71. Il fut employé pendant 60 ans à la tannerie Leclerc (faubourg d'Arras). Il effectue 7 ans de service militaire, en France et en Afrique. Lors de la guerre de 1870-1871, il est rappelé au 44ème régiment de marche (dans l'armée de la Loire). Promu clairon sur le champ de bataille, il sonne la charge au bois d'Alambon (près d'Orléans). Il est fait prisonnier le 02 février 1871 à Brans-les-Eussiers.

- A. Drouilly (octobre 1936, 90 ans) : décédé à Louviers (Eure). Cet imprimeur-libraire avait pris part aux batailles de Gravelotte et de Saint-Privat avec l'armée de Metz. Il était à ce titre titulaire de la médaille militaire. [Source : Le Figaro du 15 octobre 1936].

Portrait photographique d'Alphonse PoncetAlphonse Poncet (25-06-1847 / 01-10-1936, 89 ans) : né à Bussy-en-Othe (Yonne), il termine ses jours à Ancy-le-Franc (Yonne). Incorporé au 14e régiment de mobiles, il participe avec l'Armée de l'Est du général Bourbaki à la campagne de 1870-1871 : après la tentative de levée de siège de Belfort (début janvier 1871), il assiste à la retraite sur Besançon et au replie sur la Suisse. Alphonse Poncet est alors interné au camp de Kirchdorf (entre Berne et Thoune). Dans une lettre adressée à ses parents le 14 février 1871, il détaille son vécu du désastre de l'Armée de l'Est [voir cette lettre]. - [Sources familiales : Informations et documents aimablement communiqués par M. Michel Mauny, arrière-petit-fils d'Alphonse Poncet]

- Ernest Paul désiré Naut (16-09-1852 / 22-08-1936, 83 ans). Né et décédé à Gravelotte (Moselle). Ancien engagé à la compagnie des francs-tireurs d'Ars-sur-Moselle, il participe à la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Dominique Adolphe Larue (21-01-1860 / 03-08-1936, 76 ans). Né à Arras (Pas-de-Calais), il décède à Paris (7e). Entré comme enfant de troupe au 18e RI (1862), il appartient à la garnison de Strasbourg qui est assiégée par les Prussiens en 1870. Fait prisonnier de guerre le 28 septembre 1870, il est emmené en captivité sur les bords de la Vistule jusqu'à sa libération effective le 13 juin 1871. Il effectue par la suite une honorable carrière militaire, devenant capitaine au 95e RI en 1895. [Sources : Base Léonore ; Journal des mutilés, réformés et blessés de guerre, 13 novembre 1936].

- Pierre Litre (19-01-1846, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au 32e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Julien De Orelly (17-11-1853, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au 5e BCP, il sera blessé au combat. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Michel Goutfreind (16-09-1847, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au 81e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Charles Emile Grosmangin (17-11-1849, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au 6e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Paul Junker (06-02-1843, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au régiment d'artillerie de marine. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Léon Moncel (04-06-1845, en vie en juillet 1936). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Jean-Pierre Rapp (13-03-1849, en vie en juillet 1936). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Moselle. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Louis Simonet (16-02-1849, en vie en juillet 1936). Ancien soldat au 6e BCP. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 30 juillet 1936].

- Auguste Darchicourt (décès début juillet 1936 à l'âge de 93 ans) : il habitait Ardres (Pas-de-Calais) et était un des derniers vétérans local de la guerre de 1870.

- Pierre Becker (17-07-1847, en vie en juin 1936). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Joseph Durrenberger (05-07-1848, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 20e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Sébastien Joseph Eckmann (20-01-1850, en vie en juin 1936). Engagé volontaire dans la marine en 1870. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Xavier Fritsch (02-12-1850, en vie en juin 1936). Ancien soldat engagé volontaire au 12e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Auguste Ernest Goettelmann (09-11-1851, en vie en juin 1936). Ancien soldat engagé volontaire au 19e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- François Haffner (14-05-1847, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 1er régiment de dragons. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Fortuné Heisch (17-11-1852, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 4e régiment de hussards. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Jacques Hoffner (19-11-1850, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 85e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Ernest Koessler (17-12-1851, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 12e RA (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Denis Luttringer (09-10-1844, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 6e bataillon de francs-tireurs du Haut-Rhin (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Georges Meyer (13-03-1850, en vie en juin 1936). Ancien soldat à la 2e légion de marche d'Alsace et de Lorraine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Albin Schaeffer (16-09-1842, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 43e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Clément Schmitt (06-04-1852, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 84e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

-Mayer Seligmann (02-10-1848, en vie en juin 1936). Ancien soldat du train des équipages de la garde impériale (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Georges Brendel (23-12-1852, en vie en juin 1936). Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Louis Isidore Darsonval (01-10-1846, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 3e régiment de hussards. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Louis Joseph Léon Ducatel (19-09-1850, en vie en juin 1936). Engagé volontaire lors de la campagne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Pierre Gallebrun (13-07-1852, en vie en juin 1936). Ancien soldat du 150e bataillon de la garde mobile de la Seine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Claude Jules Lapine (28-07-1847, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 59e RI (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Fernand Alexis Leroux (23-07-1853, en vie en juin 1936). Engagé volontaire le 18 août 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

-Toussaint Laurent Marion (13-11-1846, en vie en juin 1936). Ancien caporal au 100e de ligne (blessé le 16 août 1870 à la bataille de Gravelotte). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Emile Massonnier (24-09-1851, en vie en juin 1936). Ancien brigadier au 2e régiment du train d'artillerie. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Valentin Maurel (17-02-1852, en vie en juin 1936). Ancien caporal fourrier au 4e régiment d'infanterie (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Louis Zénon Petit (13-03-1850, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 13e RA (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Paul Rondel (28-03-1848, en vie en juin 1936). Ancien caporal au 81e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Louis Salesse (30-10-1849, en vie en juin 1936). Ancien soldat de la 12e section d'ouvriers militaires d'administration. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Alfred Savinien Siteaut (05-05-1848, en vie en juin 1936). Ancien soldat de la garde nationale mobile de l'Yonne (évadé des mains de l'ennemi). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Christophe Visteau (31-12-1849, en vie en juin 1936). Ancien soldat au 50e RM (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1936].

- Pierre Paul Marie Méthé de Fonrémis ( 14-11-1849 / 17-05-1936, 86 ans) : né à Saintes (Charentes Inférieures), il habitait Royan. Engagé volontaire en 1866, il effectue la campagne de 1870 comme sous-officier au 3e régiment de chasseurs à cheval à Metz. Il participe ainsi : à la retraite de Forbach ; aux batailles de Borny, Gravelotte, Saint-Privat. A Gros Tenquin, il ramène 15 prisonniers allemands. Il part en captivité à la reddition de Metz (libéré en mai 1871).

- Georges Adolphe Van Wormhoudt (décès le 14 mai 1936 à l'âge de 88 ans) : il habitait Saint-Omer. Ancien notaire, il reçut la Médaille commémorative de la campagne de 1870-1871.

- Marc Jaeckert (décès le 12 mai 1936 à l'âge de 86 ans) : il habitait Guebwiller (Haut-Rhin). Engagé volontaire lors de la guerre de 1870, c'est lui qui, en 1918, eut l'honneur de reçevoir les troupes françaises à l'entrée de la ville de Guebwiller.

- Jean Valfort (25-06-1847 / 10-05-1936, 89 ans) : né à Mizérieux (Loire), il vécut à Nervieux (Loire). Retraité du P.L.M., il était titulaire de la Médaille commémorative de la campagne de 1870-71.

- Henri Begassat (16-11-1854, en vie en mai 1936). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Seine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Henri Belkassem (15-12-1855, en vie en mai 1936). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Jules Berthelin (18-08-1850, en vie en mai 1936). Maréchal des logis au 8e RA. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- François Pierre Casale (09-04-1854, en vie en mai 1936). Soldat au 17e BCP (engagé volontaire, blessé le 23 décembre 1870 à la bataille de Pont-Noyelles). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

-François Chambord (01-03-1849, en vie en mai 1936). Clairon au 80e RIL. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- André Claude Charcosset (04-08-1850, en vie en mai 1936). Caporal au 12e BCP (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Louis Richard-Chauvin (27-01-1852, en vie en mai 1936). Soldat au 92e RIL (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Etienne Marius Colot (07-09-1847, en vie en mai 1936). Brigadier au 12e régiment de cuirassiers de la garde impériale (belle conduite à la bataille de Gravelotte). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Etienne Laurent Dessuches (10-08-1847, en vie en mai 1936). Soldat à la garde nationale mobile de la Seine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Edouard Didion (08-05-1850, en vie en mai 1936). Soldat au 10e régiment de cuirassiers (pris part à la charge de Reichshoffen). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Félix Jean Marie Ferre (23-07-1850, en vie en mai 1936). Soldat au 46e RI (blessé le 15 janvier 1871 au combat de Montbéliard). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

-Alexandre Adrien François (04-04-1852, en vie en mai 1936). Soldat au 3e R1 (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Charles Victor Frichot (21-10-1853, en vie en mai 1936). Soldat à la garde nationale mobile de la Seine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

-Marie Paul Friesenhauser (31-03-1849, en vie en mai 1936). Sergent-fourrier à la garde nationale mobile des Vosges Soldat au 92e RIL (blessé à la bataille de Geneuille). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Jean Gaillard (23-02-1848, en vie en mai 1936). Soldat au bataillon des francs-tireurs réunis (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Pierre Gauthier (08-11-1849, en vie en mai 1936). Caporal au 131e RI (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Louis Delphin Gosse (03-04-1851, en vie en mai 1936). Soldat au 109e RM (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Léon Grosjean (09-02-1851, en vie en mai 1936). Soldat au 2e régiment du train des équipages militaires (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Emile Hotelet (06-05-1848, en vie en mai 1936). Soldat au 29e RIL (blessé le 18 août 1870 à la bataille de Saint-Privat). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Lucien Joseph Levasseur (14-03-1852, en vie en mai 1936). Soldat de la garde nationale mobile de la Seine (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Pierre Marcel (03-07-1849, en vie en mai 1936). Soldat au 68e RM (batailles de Sedan, Bauve, Pont-Noyelles, Bapaume, Saint-Quentin). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Léonard Miginiac (13-01-1851, en vie en mai 1936). Clairon au 42e RIL (blessé le 2 décembre 1870 à la bataille de Champigny). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- François Nessel (10-10-1850, en vie en mai 1936). Soldat au 3e RA (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Noël Poggi (03-01-1852, en vie en mai 1936). Caporal au 1er bataillon des francs-tireurs volontaires (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Jean Pujol (07-09-1850, en vie en mai 1936). Soldat au 2e BCP (blessé à l'armée de la Loire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Vincent Salen (26-02-1853, en vie en mai 1936). Soldat au 17e BCP (engagé volontaire, blessé le 2 decembre 1870 à la bataille de Loigny). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Marie Alphonse Saltzmann (06-02-1850, en vie en mai 1936). Sergent-fourrier au 89e RIL (engagé volontaire, coup de baïonnette à la figure le 2 décembre 1870 à la bataille de de Loigny). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Auguste Thoby (08-05-1850, en vie en mai 1936). Soldat au 1er régiment du génie (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Léonard Edouard Touze (17-05-1853, en vie en mai 1936). Soldat de la garde nationale mobile de la Haute-Vienne (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 12 mai 1936].

- Nicolas Sautenet (26-04-1850 / 30-04-1936, 86 ans) : il habitait Gy (Haute-Saône). En sept. 1869, il rejoind le 4ème de chasseurs à cheval à Colmar. Il combat à Sarrebrück, Gravelotte, Forbach, et est fait prisonnier à Metz.

- Auguste Baumet (31-10-1845 /31-03-1936, 91 ans) : né à Mondragon (Vaucluse), il habitait Orange. Il avait pris part à la guerre de 1870-71 dans le 2e régiment de zouaves.

- Jules Léonce Dain (12-05-1852 / 25-03-1936, 84 ans) : né à Paris il habitait Colombes (Hauts-de-Seine). Il participa à la guerre de 1870 avec le 71ème RI. Il acheva son service en Algérie de 1871 à 1873. Il devint employé des Chemins de fer. Il reçut la Légion d'honneur et la Médaille commémorative de 1870. [Source : Base Léonore].

- Amédée louis Gustave Delorme (10-09-1850 / 22-03-1936, 85 ans) : né à Toulouse (Haute-Garonne), il meurt à Maisons-Laffitte (Yvelines). Ancien sergent-fourrier au 48e RI, il est blessé par balle à l'avant bras gauche le 9 décembre 1870 à Cernay (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1831].

- Théodore Dretzen (1851 / mars 1936, 84 ans). Ce vétéran de la guerre de 1870-1871 habitait la ville de Mézières. [Source : La Croix, 18 mars 1936.]

- Théodule Rémy (décès en février 1936 à l'âge de 91 ans) : il habitait Andernay (Meuse), ville dans laquelle il exerca le métier de garde forestier et de garde champêtre. En 1870, il contribua, comme garde mobile, à la défense de Verdun. Il fut fait prisonnier à la rédition de la place, et interné au camp de Wesel pendant 6 mois. Il reçut la Médaille militaire et la Croix du combattant.

- Lieutenant-Colonel Gasselin (décès en février 1936) : il habitait le Mans. Officier de la Légion d'Honneur, titulaire de la Médaille commémorative de 1870-71 et de la Croix du combattant, il avait pris part à la campagne de 1870 contre l'Allemagne en tant que jeune Sous-Lieutenant d'artillerie sortant de l'Ecole polytechnique. Il avait repris du service en 1914.

- Charles Dargent (26-05-1846 / décès en février 1936 à l'âge de 90 ans) : il habitait Nantes, mais sa famille était originaire de Châteaugiron (Ille-et-Vilaine). Né en Algérie (son père était militaire de carrière, en poste en Algérie). En 1864, il rejoind comme sous-lieutenant en Tunisie son père, alors général commandant 6000 hommes. En 1870, il s'engage au 3ème chasseurs d'Afrique, passe au 3ème hussards le 21 janvier 1871 et fait toute la campagne comme sous-officier porte-fanion du 19ème corps d'armée que commande son père.

- Ambroise Turroques (décès en février 1936 à l'âge de 94 ans) : il habitait Montvalen (Tarn). De la classe 1862, il est rappelé à l'active le 24 août 1870. Ayant rejoint Bordeaux, il incorpore un régiment de Marche de l'Armée de la Loire sous les ordres du général d'Aurelles de Paladines. Le 09 nov. il participe à la victoire de Coulmiers. Le 11 nov. 1870, il est blessé à un pied (près d'Orléans) par balle (tibia et péroné de la jambe gauche fracturés). Il était titulaire de la Croix du Combattant.

- Anne Adolphe Charles Louis De Saporta (10-10-1847 / 14-02-1936, 88 ans) : né à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), il termine ses jours à Paris (8e, 12e). Vétéran de la guerre de 1870-1871, capitaine en retraite, il était chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : base Léonore ; JO du 4 juillet 1932].

- Auguste Baumann (décès le 03 janvier 1936 à l'âge de 85 ans) : il habitait Sarreguemines. Engagé volontaire au 2ème régiment de zouaves, il est blessé au début de la guerre de 70. Affecté après guérison au 44e BCP, il est ensuite fait prisonnier.

- Romain Gustave Canivet (en vie en janvier 1936). Soldat au 3e régiment de zouaves, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jacques Jules Monasson (en vie en janvier 1936). Soldat au 2e régiment de zouaves, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean Roussarie (en vie en janvier 1936). Soldat au 126e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Georges Apprill (en vie en janvier 1936). Ancien soldat de la 12e section d'ouvriers militaires d'administration, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean Gabriel Théophile Barbier (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 2e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Aron Bloch (en vie en janvier 1936). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Haut-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Pierre Diebold (en vie en janvier 1936). Ancien soldat du régiment d'artillerie de marine, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Augustin Ehrhard (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 20e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Antoine Einhorn (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 96e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Augustin Ehrhard (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 20e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Ferdinand Grauffel (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 18e BCP (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean François Eugène Herqué (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 50e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Charles Kauffmann (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 27e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Sébastien Niedergang (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 20e régiment d'artillerie à cheval, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Aloïse Stribel (en vie en janvier 1936). Ancien soldat au 34e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Adolphe Amiot (en vie en janvier 1936). Soldat au 38e RI, il est blessé par balle au mollet gauche au combat du Mont-Valérien. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870.[Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean Baptiste Berthet (en vie en janvier 1936). Ancien soldat du 3e régiment de zouaves (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jules Bourlon (en vie en janvier 1936). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Somme (blessé en 1870). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Nicolas Auguste Doboucarat (en vie en janvier 1936). Soldat au 45e RI, il est blessé à la bataille de Froeschwiller. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Charles Gilbert (en vie en janvier 1936). Canonnier conducteur du 26e RA, il est blessé en service commandé le 25 février 1871. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Henri Alfred Millet (en vie en janvier 1936). Engagé volontaire à la garde mobile de la Seine. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Pierre Moreau (en vie en janvier 1936). Adjudant du 137e bataillon de garde mobile de la Seine. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Joseph Plaindoux (en vie en janvier 1936). Engagé volontaire au 6e BCP. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Auguste Pluchard (en vie en janvier 1936). Ancien soldat du 46e RM, il est blessé le 8 décembre 1870 à la bataille de Beaugency. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Claude Augustin Pluchet (en vie en janvier 1936). Ancien soldat de la 3e compagnie des éclaireurs du Doubs (engagé volontaire à l'âge de quinze ans pour la campagne de 1870-1871). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jules Emile Toutain (en vie en janvier 1936). Ancien soldat de la garde mobile du Calvados (blessé à l'épaule droite en 1870). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean Vernet (en vie en janvier 1936). Ancien soldat du 90e RI, il est blessé lors du Siège de Paris. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Martin Isidore Vidal (en vie en janvier 1936). Trompette au 9e régiment de cuirassiers, il prit part à la charge de Reichschoffen. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Désiré Gaston Thillier (en vie en janvier 1936). Ancien soldat du 1er régiment de zouaves. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 9 janvier 1936].

- Jean Baptiste Tschopp (décès fin déc. 1935 à l'âge de 87 ans) : il habitait Besançon, ville où il exerca la profession de cantonnier. Défenseur de Belfort lors de la guerre de 1870, il reçut la Médaille de 1870-71.

- Emile Rhein (11-02-1846 / 16-12-1935, 89 ans). Né et décédé à Eschbourg (Bas-Rhin). Ancien soldat au 20e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Victor Hauville (11-05-1852 / 15-11-1935, 83 ans). Ancien sergent-major au 8e RI, il est blessé par balle à l'épaule droite le 6 août 1870 à Spickeren. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1831].

- A. Freyburger (décès vers août 1935) : il habitait Thann (Haut-Rhin). Incorporé en 1870 au 1er Bataillon des Mobiles du Haut-Rhin, il fera partie de l'Armée de la Loire. Il est fait prisonnier le 28 nov. 1870 lors de la Bataille de Beaune-La-Rolande.

- Xavier Gevenacker (décès vers août 1935 à l'âge de 96 ans) : il habitait Oberentzen (Haut-Rhin). Il reçut les médailles militaire et commémorative de 1870.

- Pierre Crétin (décès vers août 1935 à l'âge de 84 ans) : ce vétéran, engagé volontairement en 1870-1871, habitait la région de Villefranche-sur-Saône (Rhône).

- Henri Krau (04-09-1848 / 14/07/1935, 86 ans): né à Diedendorf (Bas-Rhin), il décède à Altwiller (Bas-Rhin). Ancien soldat au 9e régiment du génie, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Médaillé militaire par décret du 27 décembre 1934.

- Ferdinand Tournier (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 16e RI. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- François Joseph Arnold (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 5e hussards. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Philibert Brunner (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 2e régiment du génie. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jacques Eckly (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 96e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Michel Harlepp (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 74e RI (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Aloyse Huck (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 91e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Kieffer (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 15e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Charles Kornacker (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 4e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Philippe Kuntz (en vie en juillet 1935). Ancien soldat à la garde mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Léopold Lévy (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 45e RM. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Antoine Lienhart (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 3e régiment de grenadiers de la garde impériale. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- André Marbach (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 29e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Joseph Meyer (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 96e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Mugler (en vie en juillet 1935). Ancien soldat à la garde mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Henri Muller (en vie en juillet 1935). Ancien soldat à la garde mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Peter (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 20e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Dominique François Poire (né le 16-01-1849 à Vezon, Moselle / en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 59e RM. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Nicolas Roesser (en vie en juillet 1935). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Valentin Schittly (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 40e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Philippe Schneider (en vie en juillet 1935). Ancien soldat de la garde mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Médard Schrotz (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 66e RI (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Fortuné Specklin (en vie en juillet 1935). Ancien sergent de la garde mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Louis Spitz (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 14e BCP. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Emile Stark (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves (engagé volontaire). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Adam Stener (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 9e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Antoine Stoll (en vie en juillet 1935). Ancien soldat à la garde mobile du Bas-Rhin. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Michel Wagner (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 2e BCP. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Henri Wallach (en vie en juillet 1935). Ancien caporal au 74e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Weckmann (en vie en juillet 1935). Ancien sergent-fourrier au 58e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

-André Weil (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 20e RA. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Guillaume Wolff (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 18e RI. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Victor Auger (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 65e RI, il est blessé par un éclat d'obus à l'avant-bras droit au combat d'Orléans. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Louis Guery (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 19e BCP, il est atteint d'un coup de feu au thorax le 9 novembre 1870 à la bataille de de Coulmiers (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Julien Honorat (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 99e RI (engagé volontaire), il est blessé à la cuisse droite le 28 septembre 1870. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Alfred Jaspart (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 24e RI, il est blessé par un coup de feu à la cuisse gauche le 19 janvier 1871 à Saint-Quentin (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Joseph Lescure (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 89e RI, il est blessé au pied droit sur les Forts de Paris (réformé, pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Auguste Etienne Pouce (en vie en juillet 1935). Ancien sergent au 20e BCP, il est blessé d'un coup de feu à la main droite le 18 août 1870 au combat d'Amanvillers. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Rompillon (en vie en juillet 1935). Ancien soldat au 3e régiment de cuirassiers, il participe à la mémorable charge de Reichschoffen. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1935].

- Jean Allemane (25-08-1843 / 06-06-1935, 91 ans) : né à Sauveterre-de-Comminges (Haute-Garonne) le 25 août 1843, il décède à Herblay (Seine-et-Oise) le 6 juin 1935. Typographe investi dans les débuts du syndicalisme, il combat en 1870 en tant que caporal de la Garde nationale (Siège de Paris) avant de participer en 1871 à l'insurrection communaliste. Arrêté par les Versaillais, il est déporté au bagne de Nouvelle-Calédonie où il restera jusqu'à l'amnistie de 1880. Il deviendra par la suite une des figures historiques du monde ouvrier et de la gauche française.

- Vincent Boutin (décédé en mai/juin 1935 à l'âge de 91 ans) : il habitait Antibes. Incorporé aux Cuirassiers, il passa dans les Cent-Gardes, un escadron d'élite attaché à Napoléon III. Chevalier de la Légion d'honneur, il reçut également la Médaille militaire de 1870-1871.

- Auguste Jurain (01-05-1849 / 03-05-1935, 86 ans) : né et décédé à Vellexon (Haute-Saône). Ancien sergent au 83e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par coup de feu à la jambe droite le 19 janvier 1871 à Buzenval. Médaillé militaire par décret du 3 août 1934.

- Octave Martinet ( 23-09-1850 / 16-04-1935, 84 ans) : né et décédé à Issoudun (Indre). Appelé comme conscrit durant la Guerre de 1870-1871, il ne pourra participer au mouvement communaliste malgré ses opinions blanquistes.

Louis Gauteux - Louis Gauteux (n.c. / 25-03-1935, 84 ans) : ancien combattant de la guerre de 1870-1871, il habitait Martigné (Mayenne).

- Charles Pierre César Mauclaire (11-03-1839 / 07-02-1935, 95 ans) : né à Paris (18e), il décède dans le 10e arrondissement de cette ville. Rare survivant de la campagne du Mexique en tant que soldat au 1er BCP, il est blessé et fait prisonnier le 5 mai 1862 sous les murs de Puebla. Charles Mauclaire participe en 1870 à la campagne contre l'Allemagne en qualité de sous-lieutenant au 229e bataillon de la garde nationale (Siège de Paris). Il était chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Source : Base Léonore ; JO du 10 janvier 1932].

- Paul Galissa (11-07-1853 / décès en 1935) : il habitait Levallois-Perret (92). Engagé volontaire en 1870 pour la durée de la guerre dans la garde nationale mobilisée de la Seine (9ème Bataillon, 6ème Compagnie). Il était chevalier de la Legion d'Honneur et reçut la Médaille de 1870. [Source : Base Léonore].

Valentin Dreyer dans "Der Sontag" du 1/1/1935- Jean Laurent Mourier (1845 / 1935). Soldat à la garde nationale mobile de la Haute-Vienne, il est blessé par balle à la jambe gauche le 2 décembre 1870 à Terminiers. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Valentin Dreyer (né en 1847 / en vie en décembre 1934) : il habitait Geishouse (Alsace). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de la guerre de 1870-1871.

- Louis Delpons (02-06-1845 / en vie en décembre 1934) : né à Lizarnie (Salan, Aveyron). Il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 18 décembre 1934]

- Auguste Achille Larcher (en vie en décembre 1934). Ancien sergent au 24e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Florian Albenesius (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 17e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Mathias Boog (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 15e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Etienne Box (en vie en décembre 1934, 90 ans). Ancien soldat au 29e RA, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871 (prisonnier lors du Siège de Metz, évadé). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Théodore Dietsch (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 77e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Laurent Fuchs (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 58e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Charles François Genois (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 23e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Charles François Harmant (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 10e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Georges Jacobi (en vie en décembre 1934). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Joseph Koestel (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 13e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Joseph Loos (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 2e régiment de hussards (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Louis Martz (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 2e régiment du train d'artillerie, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Georges Meyer (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 1er régiment d'infanterie de marine, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Joseph Moser (en vie en décembre 1934). Ancien soldat à l'escadron du train des équipages de la garde impériale, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Sébastien Muller (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 45e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Louis Niedermeyer (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 51e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

-François Joseph Riegert (en vie en décembre 1934). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Michel Ritter (en vie en décembre 1934). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé par éclat d'obus à la jambe droite au Siège de Strasbourg. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Félix Ruhlmann (en vie en décembre 1934). Ancien caporal à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Schauner (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 16e BCP (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Antoine Schneider (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 8e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- André Spohr (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 99e de ligne, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu au bras droit le 6 août 1870 à la bataille de Reichshoffen. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Auguste Ulrich (en vie en décembre 1934). Ancien clairon au 85e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Etienne Weiss (en vie en décembre 1934). Ancien caporal au 84e de ligne, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Jean Pierre Armanet (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 44e de ligne, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé par coup de feu à la cuisse droite le 28 novembre 1870 au combat de Juranville. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Louis Vincent Désiré Bechu (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 37e RM, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé par coup de feu au bras droit le 4 décembre 1870 à la bataille de Champigny. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Etienne Bonnet (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 76e RI, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu au bras droit le 16 août 1870 à la bataille de Gravelotte. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Auguste Calmels (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 62e de ligne, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est blessé par éclat d'obus et balle à la cuisse droite le 11 janvier 1871 à la bataille du Mans. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Frédéric Euder Dodie (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 3e régiment de cuirassiers, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871 (Reichshoffen). Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- François Epeche (en vie en décembre 1934). Ancien soldat aux francs-tireurs de l'Ain (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Louis Mirabel (en vie en décembre 1934). Ancien sergent aux francs-tireurs des Vosges, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Joseph Renaud (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 61e RI, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871 et s'illustre à la bataille de Beaumont. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Augustin Rigal (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 66e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Joseph Valade (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 114e RI, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est atteint de congélation au pied gauche lors du Siège de Paris. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Antoine Villemur (en vie en décembre 1934). Ancien soldat au 81e RI, il participe à la guerre franco-prussienne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu au coude droit le 18 août 1870 à la bataille d'Amanvillers. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 27 décembre 1934].

- Eugène Litzler (1850 / fin décembre 1934, 84 ans). Né à Habsheim (Haut-Rhin), il termine ses jours à Wisches (Bas-Rhin). Ancien soldat au 51e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est fait prisonnier dés septembre 1870 et n'est libéré qu'à la fin des hostilités. Médaillé militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Adolphe Julien Alexandre Joran (21-10-1846 / 16-11-1934, 88 ans) : né à Colmar (Haut-Rhin), il décède à Sainte-Ménehould (Marne). Ce professeur d'histoire-géographie combat en Alsace, durant la guerre 1870, en qualité de francs-tireurs. Adolphe Julien Alexandre Joran était chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : Base Léonore ; JO du 10 janvier 1932].

- Joseph Eugène Jacob (28-10-1846 / en vie en septembre 1934). Né à Saint-Hippolyte, il Habitait Rodern (Haut-Rhin). Soldat au 88e RI, il est blessé par un éclat d'obus à la maxillaire inférieure lors de la bataille de Beaumont (30 août 1870). Le vétéran Jacob était chevalier de la Légion d'honneur (décret du 3 août 1934). [Source : Base Léonore].

- Louis Bernoux (en vie en août 1934). Ancien soldat d'infanterie, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 8 août 1934].

- Xavier Trompeter (en vie en août 1934). Ancien soldat au 10e cuirassiers, il reçoit la Médaille militaire au titre d'ancien combattant de 1870. [Source : JO du 4 août 1934].

- Jean Brun (08-04-1843 / en vie en juillet 1934). Né et domicilié à Riom (Puy-de-Dôme). Sous-lieutenant au 97e RI, il est blessé par balle au bras gauche le 2 septembre 1870 à la bataille de Sedan . Jean Brun était chevalier de la Légion d'honneur. [Source : Base Léonore].

- Charles Bauer (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 21e RA (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Georges Brenner (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 3e régiment de grenadiers de la garde (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Georges Brenner (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 3e régiment de grenadiers de la garde (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Louis Joseph Charont (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 5e régiment de cuirassiers, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Chrétien Fullenwarth (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 9e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- François Xavier Grandadam (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 9e RA (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Frédéric Jud (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 10e BCP (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- François Joseph Loos (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 46e RI (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- André Ott (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 1er régiment de dragons (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Jules Papillier (en vie en juillet 1934). Ancien garde national de la Moselle, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Pierrung (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 4e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Auguste Reinert (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 4e régiment de chasseurs d'Afrique, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Joseph Schmitt (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 63e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Nicolas Schmitt (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves , il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Schmittheissler (en vie en juillet 1934). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Joseph Simon (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 60e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Philippe Wirmann (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 1er régiment du train des équipages, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jacques Walter (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 8e régiment de chasseurs à cheval, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jérôme Wasbauer (22-03-1850 / en vie en juillet 1934). Né et domicilié à Turckheim (Haut-Rhin). Ancien soldat au 85e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Léonard Witz (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 9e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- François Marie Bertrand (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves, il participe à la campagne de 1870-1871, est réformé pour infirmité. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Julien Chevalier (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 41e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par coup de feu à la jambe gauche le 14 décembre 1870 à Beaugency (réformé). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Charles Dominique Chiaroni (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 24e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu au pied gauche le 26 août 1870 à Rezonville. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Farganel (en vie en juillet 1934). Ancien caporal au 31e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu au bras droit le 1er septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- René Jean Baptiste Griffon (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 88e RM, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à Beaugency le 6 décembre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Emmanuel Paul Clément Lecourtois (en vie en juillet 1934). Ancien sergent au 21e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à l'épaule gauche le 3 décembre 1870 à Vendôme. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Charles Jean Bpatiste Mielot (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 13e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la main le 27 janvier 1871 à Chaffoy. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Hilaire François Morgon (en vie en juillet 1934). Ancien sergent au 34e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus au pied le 9 janvier 1871 à Villersexel. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Pierre Perichon (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 95e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la main droite au Siège de Paris (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Joseph Petit (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 47e RM, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par balle et éclat d'obus au côté gauche le 28 novembre 1870 à Beaune-la-Rollande. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Zozime Louis Thomas Pillard (21-12-1848 / en vie en juillet 1934) : né à Coullons (Loiret). Ancien soldat au 33e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus à la main droite le 16 janvier 1871 à Luze. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Prévost (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 99e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à l'épaule droite le 6 août 1870 à Froeschwiller (réformé). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

-Charles Julien Rabut (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au régiment de zouaves de la garde impériale, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus au pied gauche le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- François Henri Joseph Senez (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 82e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la poitrine le 27 décembre 1870 à Boves. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Subra (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 46e RM, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la main droite le 9 décembre 1870 à Orléans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Gilbert Trespeuch (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 90e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu le 14 août 1870 à Borny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Louis Maximilien Turpin (1847 / en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 24e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé le par coup de feu au corps le 6 août 1870 à Spickeren. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jean Vidal (en vie en juillet 1934). Ancien soldat au 17e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé le 11 octobre 1870 à Ormes. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Jacques Justin Vignellongue (24-03-1850 / en vie en juillet 1934) : né à Ouzous (Hautes-Pyrénées). Ancien soldat au 14e RA, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus à la jambe gauche le 15 janvier 1871 à Héricourt. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 3 août 1934].

- Louis François Mandin (26-04-1846 / 23-06-1934, 87 ans) : né et décédé à Chaille-sous-les-Ormeaux (Vendée). Il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 13 juillet 1934].

- Dominique Alphonse Calvy (25-05-1847 / encore en vie en juin 1934, 87 ans) : né à Novron-Porcien (Ardennes), il habitait Ways, en Belgique. Incorporé en 1869 au 1er escadron du 3e régiment de cuirassiers, Dominique Calvy participe à la mémorable charge de Reichshoffen. [Sources : Le Chasseur français n°609, août 1946, p. 271 ; La Croix du 16 juin 1934].

- Joseph Auguste Clet (27-10-1845 / 18-05-1934, 88 ans) : né et décédé à Sinard (Isère). Ancien soldat au 3e régiment de chasseurs à cheval, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne de Rome (1867-1868) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean Pierre Cabady ( 29-07-1847 / 23-03-1934, 86 ans) : né à Ginals (Tarn-et-Garonne), il y termine également ses jours. Au dépôt d'instruction de Montauban dès le mois de décembre 1868, il entre au 31e régiment d'infanterie de Bordeaux le 20 juillet 1870 (matricule n°4301) puis participe à la campagne contre l'Allemagne. Fait prisonnier à Sedan le 2 septembre 1870, il est envoyé en Allemagne et ne rejoint la France que le 12 juin 1871. Passé dans la réserve le 30 juin 1873 après 5 années de service, Jean Pierre Cabady exerce par la suite la profession de cultivateur. [Sources familiales : renseignements aimablement communiqués par Vincent Mollet, arrière-arrière-petit-fils de Jean Pierre Cabady].

- Charles Nathan (21-02-1834 / 11-02-1934, 99 ans) : né à Paris, il habitait Saulieu (Côte d'Or). Incorporé le 31 mars 1855, il participa à de nombreuses campagnes : Crimée, Italie, Syrie, Mexique, guerre de 1870-71. Mobilisé au 38ème Bataillon de Passy, il participa au Siège de Paris et à la bataille de Champigny.

- Emile Constant Leclercq (10-06-1843 / en vie en janvier 1934) : né à Avesnes (Nord), il habitait Saint-Maurice (Val-de-Marne). Engagé volontaire le 4 août 1870, il participe à la défense de Paris (bataille du Fort de Châtillon, du Parc de Villiers-Petit-Brie, de Champigny, du Bourget, de Montretout).

- Honoré Hourriez (18-02-1847 / 07-01-1934, 86 ans) : né et décédé à Lourches (Nord). Ancien maréchal des logis au 15e RA, il s'illustre au Siège de Soissons. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1831].

- Eugène Armanet (en vie en décembre 1933, 97 ans). Ancien soldat au 133e RM, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Pierre Lassus (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 87e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Adolph (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jacques Borr (en vie en décembre 1933). Ancien soldat à la garde mobile de la Moselle, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Prosper Boxler (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 4e régiment de voltigeurs de la garde impériale, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jacques Braun (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 12e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Caspar (en vie en décembre 1933). Ancien soldat de la garde mobile du Bas-Rhin, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Amand Fluck (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 6e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Emile Gabel (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 16e BCP (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Michel Gurling (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 8e dragons, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Chrétien Haehn (en vie en décembre 1933). Ancien soldat à la 7e compagnie d'ouvriers d'artillerie, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Laurent Hildwein (en vie en décembre 1933). Ancien sergent au 40e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Klein (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 51e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Kornprobst (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 69e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Charles Eugène Morel (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 10e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Munsch (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 74e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Laurant Oswald (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 18e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- François Eugène Pichenet (en vie en décembre 1933). Ancien soldat à la 6e section de commis et ouvriers militaires, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Eugène Armanet (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 133e RM, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Héribert Riehling (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 12e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Xavier Wislin (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 1er régiment de train des équipages, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Wittmann (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 45e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Charles Wolff (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 85e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Amblard (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 109e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'une balle au cou au Siège de Paris. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jules Isidor Aubert (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 29e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint de deux coups de feu au côté et au bras gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Beguet (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 35e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus à la main droite le 2 décembre 1870 à Champigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jacques Bellin (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 53e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la cuisse droite le 17 janvier 1871 à Chagny (réforme de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean-Pierre Breton (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 8e RA, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par un éclat d'obus à la jambe gauche à la bataille du Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Cambeilh (en vie en décembre 1933). Ancien sergent au 3e régiment de zouaves, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu au thorax le 26 novembre 1870 à Beaune-la-Rolande. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Pierre Cazes (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 38e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la main gauche le 2 décembre 1870 à la bataille de Champigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- François Philippe Coutal (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 12e régiment de chasseurs à cheval, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé au cours du Siège de Metz. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Louis Dardanne (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 74e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la main droite le 4 août 1870 à Wissembourg (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Gustave Augustin Droin (02-02-1846 / en vie en décembre 1933) : né à Chablis (Yonne). Ancien soldat au 25e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé d'un coup de feu à la main gauche le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Léopold Duhaye (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 31e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la tête le 8 décembre 1870 à Beaugency. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Constant François Egron (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 11e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la main gauche le 8 décembre 1870 à Villarceaux. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Charles Eugène Fer (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 4e cuirassiers, il participe à la campagne de 1870-1871 (Reichshoffen). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jules Girard (en vie en décembre 1933). Ancien sergent-major au 14e RM, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint par un éclat d'obus à la main droite le 30 octobre 1870 à la bataille de Dijon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- François Louis Glebeau (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 46e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint de coups de feu à l'épaule, à la cuisse, au genou. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- François Grosyeux (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 94e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la cuisse gauche le 29 novembre 1870 à Chambon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Pierre Paul Leboucq (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 11e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la tempe gauche le 1er septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

-André Victor Leclerc (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 20e RA, il participe à la campagne de 1870-1871 (Siège de Soissons). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Marie Le Gall (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 11e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à l'aîne gauche le 20 septembre 1870 au Siège de Metz. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jules Etienne Leprêtre (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 26e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la main droite le 16 août 1870 à Gravelotte (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Pierre Paul Leboucq (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 11e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu . Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Joseph Florimond Louis (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 42e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la tête le 30 novembre 1870 à Avron. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Gilbert Michard (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 82e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la main le 6 janvier 1871 à Villeparcher. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Charles Moulin (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 38e RI, il participe à la campagne de 1870-1871, est atteint d'un coup de feu à la main droite le 18 août 1870 à la bataille de Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Pierre Louis Pioger (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 5e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé par éclat d'obus au pied droit le 17 janvier 1871 à Montbéliard. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Arnaud Rabaud (en vie en décembre 1933). Ancien soldat au 20e BCP, il participe à la campagne de 1870-1871, est blessé le 23 décembre 1870 à Pont-Noyelles (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 29 décembre 1933].

- Jean Marty (décédé en septembre 1933 à Béziers - Hérault, 91 ans) : il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 18 juillet 1933].

- Jean Claude Françon (06-06-1835 / en vie en septembre 1933) : né et domicilié à Rive-de-Gier (Loire). Ancien capitaine à la 2e Légion du train de la Garde impériale, il participe aux campagnes d'Afrique (1855-1859), d'Italie (1859), de 1870-1871. [Source : Base Léonore].

- Joseph Auger (31-03-1850 / 27-08-1933, 83 ans) : né à Sélestat (Bas-Rhin), il décède à Arnay (Pyrénées). Avec le 2e régiment du train d'artillerie, il participe à la campagne contre l'Allemagne du 28 août 1870 au 30 avril 1871, combattant à Coulmiers (9 nov. 1870), Orléans (30 nov. 1870), Le Mans (11-12 janvier 1871). Joseph Auger était chevalier de la Légion d'honneur (décret du 10 juillet 1899). [Source : Base Léonore].

- Jean Léon Capus (07-11-1834 / 15-08-1933, 98 ans) : né à Montmaur (Aude), il décède à Nogent-sur-Oise (Oise). Incorporé au 9e RA le 10 mars 1853 (engagé volontaire), il passe au 17e RA (16 mars 1854) et participe à la campagne en Orient (1854-1856) puis à celle d'Italie (1859). Arrivé au 10e RA le 26 mars 1860, il est promu brigadier (1864) puis maréchal-des-logis (1865). Nommé gendarme à cheval à la compagnie de la Somme (1866), il participe à la campagne contre l'Allemagne du 26 août 1870 au 7 mars 1871. Entre 1882 et 1900, il exerce les fonctions de surveillant en chef à l'asile de Clermont. Jean Léon Capus était titulaire de la Médaille de Crimée, d'Italie, de la Médaille militaire (1881), de la Médaille commémorative de 1870-1871 et de la Croix de chevalier de la Légion d'honneur (1931). [Sources : Base Léonore ; JO du 11 juillet 1931].

- Clément Maréchal (décédé en juillet 1933 à Marboz - Ain) : il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 18 juillet 1933].

- Jean Baptiste Antoine Grange (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 1er régiment du train d'artillerie, il participe à la campagne du Mexique (1863-1867) et à celle de 1870-1871. Médaillé militaire par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Pierre Pujol (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 16e RI, il participe à la campagne d'Afrique (1868-1870) et à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Louis Christophe Bauquel (en vie en juin 1933). Ancien maréchal des logis au 1er régiment du train d'artillerie, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Maurice Beutel (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 11e BCP, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Joseph Braun (en vie en juin 1933). Ancien caporal au 84e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jean Chaty (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 90e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Thiébaut Dahlen (en vie en juin 1933). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- François Duret (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 57e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Léopold Balthazard Ecker (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 11e BCP, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Daniel Emile Paul (en vie en juin 1933). Ancien caporal au 3e régiment de zouaves, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Maurice Finance (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 14e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Antoine Fischer (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 13e BCP, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jacques Heim (en vie en juin 1933). Ancien soldat d'artillerie à Neuf-Brisach, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Michel Hermann (en vie en juin 1933). Ancien soldat à la garde nationale mobile de Strasbourg, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Henri Herzog (en vie en juin 1933). Ancien sodat au 97e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- François Joseph Hug (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 44e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Mathias Kempff (en vie en juin 1933). Ancien clairon de 1re classe au 4e BCP, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Joseph Metz (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 13e régiment de dragons, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Guillaume Albert Metzger (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 2e régiment du génie, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Philippe Meyer (en vie en juin 1933). Ancien sergent au 84e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Joseph Netter (en vie en juin 1933). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Noe Fridolin (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 44e RI, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Adolphe Rieth (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 1er bataillon de la garde mobile du Haut-Rhin, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Guillaume Suss (en vie en juin 1933). Ancien soldat à la garde nationale mobile du Haut-Rhin, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Victor Viest (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 7e RA, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Philippe Vogt (en vie en juin 1933). Ancien soldat au 11e BCP, il participe à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain par décret du 1er juillet 1933. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jean Pierre Avinin (en vie en juin 1933). Soldat au 95e RI, il est blessé par un éclat d'obus à la main gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Sylvain Barbé-Barrail (en vie en juin 1933). Soldat au 74e RI, il est blessé par balle à la cuisse gauche et à la main droite le 4 août 1870 à Wissembourg. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Antoine Bourasset (en vie en juin 1933). Soldat au 9e RI, il est blessé par balle à l'épaule droite le 6 août 1870 à Spickerem (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jean Philomène Christin (en vie en juin 1933). Soldat au 12e régiment de cuirassiers, il participe à la charge de Reichshoffen. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Claude Comby (en vie en juin 1933). Soldat à la garde mobile de la Loire, il est blessé par balle à la cuisse et à la hanche gauche (réforme de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Alfred Cordelier (en vie en juin 1933). Soldat à la garde nationale mobile du Jura, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 25 novembre 1870 à Beaune-la-Rolande. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Florentin Léon Dardaillon (en vie en juin 1933). Soldat au 2e bataillon des mobiles du Gard, il est blessé par balle à la jambe gauche le 3 janvier 1871 à Bapaume. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jules Dargent (en vie en juin 1933). Soldat au 20e BCP, il est blessé par balle à la main gauche et d'un éclat d'obus au coude droit le 2 décembre 1870 à Joigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Pierre Désagné (en vie en juin 1933). Soldat au 126e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 12 mai 1871 à Fort-d'Issy (amputé). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Barthélemy Dulau (en vie en juin 1933). Soldat au 18e RA de cheval, il est blessé par un éclat d'obus aux reins le 8 décembre 1870 à Josnes . Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Théophile Marie Ange Faucillon (en vie en juin 1933). Soldat au 71e RI, il est blessé par un éclat d'obus à la main droite, aux reins et à la cuisse droite le 2 décembre 1870 à Patay. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Pierre Gaillard (en vie en juin 1933). Soldat au 22e RM, il est blessé par balle au pied le 12 janvier 1871 au Mans (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Honoré Garach (en vie en juin 1933). Soldat au 15e RM, il est blessé par balle à la main gauche le 30 novembre 1870 à Montmesly. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Célestin Glain (en vie en juin 1933). Soldat au 2e régiment du train d'artillerie, il est blessé par un éclat d'obus au pied gauche le 2 septembre 1870 à Sedan (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Pierre Cyrille Henry (en vie en juin 1933). Soldat au 64e RI, il est blessé par un éclat d'obus à l'oeil gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Marie Louis Eugène Hullé (en vie en juin 1933). maréchal-des-logis au 26e RA il est blessé par balle à la cuisse gauche le 16 janvier 1871 à Héricourt. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Alexandre Philogone Laurent (en vie en juin 1933). Soldat au 33e RI, il est blessé par balle à la région lombaire le 30 août 1870 à Beaumont (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jean Pastre (en vie en juin 1933). Soldat au 53e RI, il est blessé par balle au pied gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jacques Pastural (en vie en juin 1933). Soldat au 96e RI, il est blessé par un éclat d'obus à la jambe droite le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Claude Prodhon (en vie en juin 1933). Caporal au 15e BCP, il est atteint de congélation aux pieds à l'armée de l'Est (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Alexandre Rioland (en vie en juin 1933). Soldat au 1er régiment d'infanterie de marine, il est blessé à Bazeilles le 1er septembre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Ferdinand Eugène Marcel Robillard (en vie en juin 1933). Soldat au 63e régiment de mobiles, il est blessé par balle à la tête le 10 janvier 1871 à Connerre. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Pierre Sicard (en vie en juin 1933). Soldat au 60e RI, il est blessé par balle à la main gauche le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Jean François Charles Tardy (en vie en juin 1933). Soldat à la garde mobile de Haute-Saône, il est blessé par balle à la main droite le 2 novembre 1870 à Giromagny . Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 10 juillet 1933].

- Adrien Lalaut (en vie en mai 1933). Ancien sergent d'infanterie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 30 août 1933].

- Emile Isidore Baudoin (en vie en mai 1933). Ancien soldat d'Artillerie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 30 août 1933].

- François Emile Pinard (en vie en mai 1933). Ancien sergent d'infanterie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 30 août 1933].

- Jean Antoine Pelat (en vie en mai 1933). Ancien sergent d'infanterie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 19 juin 1933].

- Frédéric Auguste Toureille (en vie en mai 1933). Ancien sergent d'infanterie de marine. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 19 juin 1933].

- Jean Michel Mus (en vie en mai 1933). Ancien sergent-major d'infanterie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 19 juin 1933].

- François Gaumet (en vie en mars 1933). Ancien soldat d'infanterie. Médaille des évadés au titre de la guerre de la guerre de 1870-1871. [Source : JO du 13 mars 1933].

- Jules Marie Prevost Sansac de Traversay (01-03-1847 / 14-05-1933, 86 ans) : né à Poitiers (Vienne), il décède à Blois (Loir-et-Cher). Entré au service du Saint-Siège dans les zouaves pontificaux le 1er février 1867, il est promu caporal (1867), sergent (1867), sergent-major (1868), et participe au Siège de Rome (1870). Entré aux volontaires de l'Ouest le 7 octobre 1870 en qualité de sergent-major, il combat à Cercottes le 11 octobre 1870. Elevé au grade de sous-lieutenant le 20 décembre 1870, il participe aux batailles de Brou et de Loigny les 25 novembre et 2 décembre 1870, étant blessé au bras droit lors de cette dernière. Jules Marie Prevost Sansac de Traversay était titulaire de la Médaille commémorative de la campagne de 1870-1871 et chevalier de la Légion d'honneur (1930). [Sources : Base Léonore ; JO du 1er janvier 1931].

- Jean François Théodore Célestin Aubour (03-12-1850 / 23-01-1933, 82 ans) : né à Saint-Paul-de-Vence (Alpes-Maritimes), il participe à la guerre de 1870-1871 avec le 94e RIL et le 1er régiment provisoire d'infanterie. [Source : base Léonore].

- Jean Lamarque d'Arrouzat (13-05-1848 / 12-07-1933) : né à Doazon (Pyrénées-Atlantiques), il décède à Cescau (Pyrénées-Atlantiques). Jean Lamarque d'Arrouzat appartient aux troupes françaises qui, après avoir combattu à Méricourt et Villersexel, traversèrent les Vosges et le Jura avant de trouver refuge en Suisse. Devenu notaire à Larreule (Pyrénées-Atlantiques), il sera décoré du Mérite agricole et de la Légion d'honneur (1932). [Sources : Base Léonore ; JO du 10 janviers 1932].

- Théophile Giraud (décédé en janvier 1933, 88 ans) : décédé à Hyères. Il avait pris part à la bataille de Gravelotte. [Source : La Croix du 29 janvier 1933]

- François Mengue (en vie en décembre 1932). Soldat au 68e de ligne, il est blessé par balle à la main gauche le 19 septembre 1870 à Châtillon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 31 décembre 1932].

- Joseph Grégoire (en vie en décembre 1932). Soldat au 80e de ligne, il participe à la campagne de Rome (1867) et à la guerre franco-prussienne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Froidefon (en vie en décembre 1932). Soldat au 3e régiment de chasseurs à cheval, il participe à la campagne franco-prussienne de 1870-1871. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Auguste Narcy (en vie en décembre 1932). Soldat au 2e régiment d'infanterie de marine, il participe à la campagne de Nouvelle-Calédonie (1867-1870) ainsi qu'à la guerre de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Gustave Henri Banzet (en vie en décembre 1932). Soldat au 1er régiment d'infanterie de marine, il est blessé à la jambe droite le 10 décembre 1870 à Orléans. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Philippe Burg (en vie en décembre 1932). Soldat au 8e RA, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Louis Fendler (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile de Thionville, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Guillaume Gillig (en vie en décembre 1932). Sergent-major au 55e RI, il est blessé par un éclat d'obus au bras droit le 18 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Louis Jenet (en vie en décembre 1932). Caporal-tambour au 60e RI, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Tiebaut Jost (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile de Strasbourg, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Eugène Kientz (en vie en décembre 1932). Soldat au 2e régiment du train d'artillerie, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Antoine Liti (en vie en décembre 1932). Soldat au 73e RI, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Aloïse May (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde nationale mobile de Strasbourg, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jacques Roser (en vie en décembre 1932). Soldat au 73e RI, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Charles Sawoski (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile du Bas-Rhin, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Fortuné Schaeffer (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile du Haut-Rhin, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Joseph Schann (en vie en décembre 1932). Sergent-fourrier au 3e de ligne, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Ignace Scherer (en vie en décembre 1932). Soldat au 87e RI, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Antoine Scherrer (en vie en décembre 1932). Soldat au 4e régiment de hussard, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Antoine Stiltz (en vie en décembre 1932). Soldat de la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Joseph Striffter (en vie en décembre 1932). Soldat au 1er régiment de zouaves, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jacob Théophile Tanchot (en vie en décembre 1932). Soldat au 1er régiment du train des équipages militaires, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Nicolas Thomas (en vie en décembre 1932). Soldat au 1er régiment de zouaves, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Laurent Waldmann (en vie en décembre 1932). Soldat à la compagnie du génie de Brisach, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Philippe Weiss (en vie en décembre 1932). Soldat à la 1re Légion de marche du Rhône, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Louis Weninger (en vie en décembre 1932). Soldat au 85e RI, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Bernard Canal (en vie en décembre 1932). Soldat au 87e RI, il est blessé par un éclat d'obus à la hanche droite le 8 décembre 1870 à Beaugency. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Mathieu Marie Chapallain (en vie en décembre 1932). Soldat au 43e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 18 août 1870 à Amanvillers (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Ludovic Raoul Joseph Clemot (en vie en décembre 1932). Sergent-major au 7e RI, il est atteint d'un éclat d'obus à la tête le 2 décembre 1870 à Loigny et d'un coup de feu à l'épaule gauche le 11 janvier 1871 au Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Baptiste Collin (en vie en décembre 1932). Soldat au 3e bataillon de marche de la garde nationale mobile (engagé volontaire), il s'illustre le 21 janvier 1871 à Buzenval. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jules Xavier Cordier (en vie en décembre 1932). Soldat au 74e RI, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 22 septembre 1870 à Strasbourg. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Louis Desnoyers (en vie en décembre 1932). Caporal au 2e régiment de zouaves, il est blessé par balle à la poitrine le 1er septembre 1870 à Sedan (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- François Deville (en vie en décembre 1932). Soldat au 9e BCP, il est blessé par un éclat d'obus à la main gauche le 10 octobre 1870 à Artenay (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Georges Henri Adrien Désiré Duroux (en vie en décembre 1932). Sergent major aux francs-tireurs d'Eure-et-Loir, il s'illustre le 4 janvier 1871 à la défense d'Orival. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Auguste Emmanuel (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile de la Côte-d'Or, il est blessé par balle à la tempe gauche le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean-Marc Emmanuelli (en vie en décembre 1932). Soldat au 55e RI, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Fargeot (en vie en décembre 1932). Soldat au 25e RI, il est blessé par balle au pied droit le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Augustin Gravelot (en vie en décembre 1932). Soldat au 14e RI, il est blessé par balle à la jambe gauche le 11 janvier 1871 au Mans (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Pierre-Marie Hemon (en vie en décembre 1932). Soldat au 15e RI, il est blessé par balle au coude droit le 30 novembre 1870 à Monmesly. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Séraphin Noré Jourdin (en vie en décembre 1932). Soldat au 55e RI, il est blessé par balle à la main droite le 30 novembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Charles Koos (en vie en décembre 1932). Soldat au 44e régiment de marche, il est blessé par balle à la jambe gauche le 28 novembre 1870 à Juranville (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Jean Lannelongue (en vie en décembre 1932). Soldat au 61e régiment de marche, il est blessé par balle à la jambe gauche le 25 février 1871 à Beaucourt. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Germain Latché (en vie en décembre 1932). Soldat au 30e régiment de marche, il est blessé à la jambe gauche le 16 janvier 1871 à Montbéliard. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Philippe Auguste Laurent (en vie en décembre 1932). Soldat au 3e bataillon de la Légion garibaldienne, il est atteint d'un éclat d'obus au genou gauche le 30 octobre 1870 à Dijon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Auguste Ernest Charles Legrand (en vie en décembre 1932). Soldat au 35e régiment de marche, il est blessé par un éclat d'obus au pied gauche lors du Siège de Belfort (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Eugène Louis Moreau (en vie en décembre 1932). Soldat au 20e BCP, il est blessé par un éclat d'obus à la cuisse droite le 2 septembre 1870 à Servigny-les-Sainte-Barbe (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Henri Marie Pignon (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde nationale mobile de la Loire-Inférieure, il s'illustre en janvier 1871 au Siège de Paris. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Joseph Piquet (en vie en décembre 1932). Soldat au 63e RI, il est blessé par balle à l'épaule gauche le 6 août 1870 à Spickeren (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Joseph Piton (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde mobile de Maine-et-Loire, il est blessé par balle au pied et à la jambe gauche le 4 décembre 1870 à Cercottes. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Louis Léon Provost (en vie en décembre 1932). Soldat au 50e RI, il s'illustre lors de la bataille de Sedan (2 septembre 1870). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Pierre Seignolle (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde nationale mobile de la Corrèze, il a les jambes congelées en janvier 1871 à l'armée de la Loire. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Louis Tiercelin (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde nationale mobile de la Vienne, il est atteint par un éclat d'obus au mollet droit le 12 janvier 1871 au Mans (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Bernard Trejaut (en vie en décembre 1932). Soldat à la garde nationale mobile du Lot-et-Garonne, il est blessé par balle au genou droit le 12 janvier 1871 au Mans (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Alphonse Veirun (en vie en décembre 1932). Soldat au 67e RI, il est blessé par balle à la cuisse droite le 16 août 1870 à Garvelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Joseph Victor Villard (en vie en décembre 1932). Soldat au 32e RI, il est blessé par balle à la jambe gauche le 6 août 1870 à Stiring. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- Théophile Vitse (en vie en décembre 1932). Soldat au 47e RI, il est blessé par balle à la cuisse droite le 30 janvier 1871 à Saint-Quentin. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1932].

- A. Tardieu (en vie en novembre 1932). Ancien capitaine de cavalerie, décoré de la médaille des évadés au titre de la guerre de 1870. [Source : JO du 20 novembre 1932].

- J. A. Orsoni (en vie en novembre 1932). Ancien sergent d'infanterie, décoré de la médaille des évadés au titre de la guerre de 1870. [Source : JO du 20 novembre 1932].

- François Fritz (17-02-1847/xx-08-1932, 85 ans) : décédé à Strasbourg. Brigadier-fourrier au 4e cuirassiers, il est fait prisonnier lors de la bataille de Reichshoffen. Envoyé en captivité à Schweringen, il est libéré le 12 mars 1871. [Source : La Croix du 20 août 1932].

- X. Mosch (en vie en juillet 1932). Ancien brigadier de gendarmerie à Vaufrey (Doubs), décoré de la médaille des évadés au titre de la guerre de 1870. [Source : JO du 24 juillet 1932].

- Siméon Albert Coulon (02-02-1854 / en vie en juillet 1932) : né à Puyloubier (Bouches-du-Rhône), il termine ses jours à Grenoble (Isère). Engagé volontaire au 36e RI le 8 septembre 1870, il combat contre l'Allemagne. Passé au 89e RMI le 6 mars 1871, il est renvoyé dans ses foyers le 24 du même mois. Albert Coulon deviendra lieutenant au 100e RTI (1892). Percepteur en retraite, il était également médaillé militaire (1886) et chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : base Léonore ; JO du 4 juillet 1932].

- Henri Auguste Jordan (28-03-1847 / en vie en juillet 1932) : né à Issenheim (Haut-Rhin), il termine ses jours à Ribeauvillé (Haut-Rhin). Sous-lieutenant à la garde nationale mobile du Haut-Rhin, il participe au Siège de Neuf-Brisach dès le 30 juillet 1870. Fait prisonnier à la chute de la ville, il est envoyé en capitivité à Dresde jusqu'à la fin de la guerre où il contracte une maladie des yeux. Henri Auguste Jordan était chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : base Léonore ; JO du 4 juillet 1932].

- Etienne Degay (en vie en juin 1932). Ancien caporal au 38e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne d'Afrique (1869-1870) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Léger Delbos (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 3e régiment de chasseurs d'Afrique, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne de Rome (1867) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean Landreau (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne d'Afrique (1870) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Marie Lavy (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 80e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne de Rome (1867) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Simon Vidal (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 36e de ligne, il est blessé par balle à la main gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller. Simon Vidal a été décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne d'Afrique (1867-1869) et celle contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Georges Bamberger (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 11e régiment de dragons, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Charles Caspar (en vie en juin 1932). Engagé volontaire au 2e régiment du train d'artillerie, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean Collin (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 88e régiment de marche d'infanterie, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Baptiste Dubs (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 18e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean Fick (en vie en juin 1932). Ancien soldat de la compagnie d'ouvriers du génie, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Alphonse Friedrich (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 92e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Antoine Hatzenberger (en vie en juin 1932). Ancien clairon du 2e régiment des voltigeurs de la garde impériale, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Joseph Kratz (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 84e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Xavier Kremps (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 1er régiment des voltigeurs de la garde impériale, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Baptiste Louis (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 1er régiment d'infanterie de marine, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Charles Lux (en vie en juin 1932). Ancien caporal au 57e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Adolphe Pfeiffer (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 21e régiment d'artillerie monté, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Xavier Schneider (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 57e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Joseph Siebler (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 43e de ligne, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Georges Staub (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 20e régiment d'artillerie à cheval, il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871) en qualité d'Alsacien-Lorrain. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean René Avril (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 80e de ligne (réformé de guerre), il est décoré de la médaille militaire pour sa participation à la campagne contre l'Allemagne (1870-1871). [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Paul Barrio (en vie en juin 1932). Ancien soldat à la 1re compagnie des francs-tireurs de la Gironde, il reçoit la médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Paul Barrio (en vie en juin 1932). Soldat au 13e RI, il est blessé par balle au genou droit le 12 janvier 1871 au Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

-Toussaint Germain Blondelet (en vie en juin 1932). Soldat au 6e RI, il est atteint d'un éclat d'obus à la jambe gauche au Siège de Mézières le 1er janvier 1871 (réformé pour blessure de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jean-Antoine Bonnal (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 35e de ligne, il est blessé à la cuisse droite le 30 septembre 1870 à Chevilly, ainsi qu'à l'index de la main gauche le 30 novembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Dominique Canavaggio (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 145e de ligne, il est blessé par balle à la jambe droite le 9 décembre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Charles Cattant (en vie en juin 1932). Ancien sergent-major au 64e de ligne. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Nicolas Chassard (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 99e de ligne, il est blessé par balle à la jambe gauche le 7 octobre 1870 à Ladonchamps. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Guillaume Crouzel (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 2e régiment de grenadiers de la garde impériale, il est blessé par balle à l'épaule gauche le 7 septembre 1870 à Ladonchamps (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Albert Emilien Digeon (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 19e de ligne, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 9 décembre 1870 à Beaugency (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Sauveur Duprat (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 3e régiment de zouaves, il est atteint d'un éclat d'obus à la cuisse gauche le 3 décembre 1870 à Cercottes. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Louis Faucard (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 81e de ligne, il est atteint d'un éclat d'obus au pied gauche le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Antoine Laurent Filippi (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 4e BCP, il est blessé par balle au genou droit (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Joseph Aimé Fleutre (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 18e BCP, il est blessé d'un coup de baïonnette au bras gauche à Bagneux (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Alfred Alexandre Florence (en vie en juin 1932). Ancien soldat à la compagnie des francs-tireurs provençaux, il s'illustre le 27 novembre 1870 au combat de Pasques. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Léon Fragnaud (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 49e de ligne, il est blessé par balle et éclat d'obus à la jambe gauche le 8 décembre 1870 à Cravans (réformé et pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- François Froment (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 36e de ligne (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Claude Gay (en vie en juin 1932). Ancien soldat à la garde mobile de la Loire, il est blessé par balle à la tête le 24 novembre 1870 à Ladon (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Henri Joseph Giraud (en vie en juin 1932). Ancien caporal de francs-tireurs, il est blessé par un éclat d'obus le 27 novembre 1870 à Pasques. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Constant Henry (en vie en juin 1932). Ancien canonnier servant au 6e régiment d'artillerie à cheval, il est blessé par balle au pied gauche 13 octobre 1870 à Châtillon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jacques Emile Henry (en vie en juin 1932). Ancien brigadier au 6e régiment d'artillerie à cheval, il est blessé par un éclat d'obus. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- René Louis Lagasse (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 61e de ligne, il est blessé par balle au pied droit le 30 août 1870 à Beaumont (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Pierre Octave Leclere (11-06-1848 / en vie en juin 1932) : né à Ambonville (Haute-Marne). Ancien soldat au 84e de ligne, il est blessé par balle au bras gauche le 16 août 1870 à Gravelotte (réformé et pensionné de guerre). Envoyé en convalescence à Montpellier, il exercera par la suite un emploi de facteur rural, emploi jadis réservé aux invalides de guerre. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Louis Loison (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 8e de ligne, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 1er septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Auguste Manent (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 99e de ligne, il est blessé par balle au bras gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Charles Louis Metra (en vie en juin 1932). Ancien canonnier et ouvrier d'artillerie, il est atteint par un éclat d'obus durant le Siège de Strasbourg le 25 août 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- François Théophile Milard (en vie en juin 1932). Ancien soldat à la garde nationale mobile de l'Orne, il est blessé par balle à la poitrine le 11 janvier 1871 à Saint-Céleron (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Edme Naudin (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 54e de ligne, il est blessé par balle à la main gauche (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Auguste Alfred Joseph Pasquiers (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 54e régiment de marche, il est blessé par balle à la main gauche le 8 decembre 1870 à Patay (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Emile Rigault (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 44e de ligne, il est blessé par balle au bras gauche et par un éclat d'obus à l'épaule gauche à la bataille de Beaune-La-Rolande, le 28 novembre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Etienne Rouillac (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 19e de ligne, il est blessé par balle à la main gauche le 19 septembre 1870 à Châtillon (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Léonard Sabourdy (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 87e de ligne, il est blessé par balle à la main gauche le 2 septembre 1870 lors du Siège de Strasbourg (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Louis Théophile Saint-Denis (en vie en juin 1932). Ancien caporal au 8e régiment de marche de chasseurs à pied, il est blessé par balle à la tête le 10 décembre 1870 à Orléans (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Jules Soboul (en vie en juin 1932). Ancien soldat au 25e de ligne, il s'illustre à la bataille de Ladonchamps le 7 octobre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Fernand Veyrat (en vie en juin 1932). Ancien caporal-fourrier au 47e de ligne, il est blessé par balle au coude droit le 8 décembre 1870 à Beaugency. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 4 juillet 1932].

- Alfred François Anatole Baron (02-11-1850 / 18-05-1932, 81 ans) : né à Douai (Nord), il habitait Bergerac (Dordogne). Avec le 9e RA, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Le major Baron était officier de la Légion d'honneur (décret du 12 juillet 1905). [Source : Base Léonore].

- Louis Archinard (11-02-1850 / xx-05-1932, 82 ans) : né au Havre (Seine-Maritime), ce général de division participe à la guerre franco-prussienne du 10 août 1870 au 2 mars 1871 [Source : base Léonore].

- Auguste Barbanneau (04-08-1850 / en vie en mars 1932) : né à Sens (Yonne), il habitait Pouzauges (Vendée). Avec le 116e régiment de marche, il participe à la campagne contre l'Allemagne, combattant à Champigny, Buzenval, Montretout. Le docteur Auguste Barbanneau était chevalier de la Légion d'honneur (décret du 11 novembre 1931). [Source : Base Léonore].

- Zéphirin Camélinat (14-09-1840 / 05-03-1932, 91 ans) : né à Mailly-la-Ville (Haute-Garonne) le 14 septembre 1840, il décède à Paris le 5 mars 1932. Ouvrier du bronze, il en devient rapidement l'un des principaux responsables syndicaux. Mobilisé durant la guerre de 1870-1871, il participe à l'expérience de la Commune en tant que directeur de la Monnaie de Paris : il fera fondre une partie de l'argenterie impériale pour fabriquer plus de 256.000 pièces de 5 francs à haut titre d'argent (les fameuses pièces "Hercules au trident" de 1871, si prisées des collectionneurs). Echappé de la répression versaillaise, il s'exile alors en Angleterre (Londres). Gracié en 1879, Zéphirin Camélinat contribue à la formation de la SFIO, devient député de Paris (1885-1889) et participe au journal "Le cri du Peuple". Rallié aux Communistes lors du Congrés de Tour (1920), il sera le premier candidat de ce parti à l'élection présidentielle de 1924.

- Jean-Baptiste Saillot (en vie en février 1932, 85 ans) : domicilié à Thierville (Eure), cet ancien soldat du 1er régiment de cuirassiers avait pris part à la charge de Reichshoffen. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Sources : JO du 1er janvier 1931 ; La Croix du 25 février 1932].

- Jean-Paul Trochon (22-02-1853 / en vie en janvier 1932) : né à Janzac (Charente-Maritime), il termine ses jours à Lille (Nord). Engagé à la compagnie de francs-tireurs de Jonzac le 21 novembre 1870, il est blessé par balles à la tête et au genou gauche le 28 janvier 1871 à l'attaque du Fort de Prauthoy. Poursuivant sa carrière militaire après la guerre (1875), il atteindra le grade de capitaine au 60e RTI en 1886. Titulaire de la Médaille militaire (1873) et de la Médaille commémorative de 1870-1871, Jean-Paul Trochon était également chevalier de la Légion d'honneur (1932). [Sources : Base Léonore ; JO du 10 janvier 1932].

- Gustave Le Bon (07-05-1841 / 13-12-1931, 90 ans) : né à Nogent-le Rotrou (Eure-et-Loir), ce psychologue de renom avait pris part à la guerre de 1870-1871 en tant que médecin chirurgien en chef de la 2e division des ambulances militaires volantes de l'Armée de Paris (ce qui lui avait valu l'obtention de la croix de chevalier de la Légion d'honneur par décret du 22 février 1871).

- Alexandre Désiré Chauveau (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 10e BCP, il est décoré de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jean Feillou (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 1er RI, il participe à la campagne de Rome (1867), puis à celle contre l'Allemagne (1870). Le 31 août 1870, Jean Feillou est atteint d'un éclat d'obus à la cuisse gauche à Sainte-Barbe (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Antoine Fillol (en vie en décembre 1931). Sergent au 23e RI, il participe à la campagne de Rome ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870). Le 30 septembre 1870, Antoine Fillol est blessé d'un coup de feu à la jambe gauche au combat de Chevilly (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Pierre Haut (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 42e RI, il participe à la campagne de Rome (1867) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870). Pierre Haut a été décoré de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jules Lacoste (en vie en décembre 1931). Ancien quartier-maître canonnier, il participe à la campagne du Mexique (1864-1865) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870). Jules Lacoste a été décoré de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Robot (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves, il est blessé le 1er septembre 1870 à Sedan d'un coup de feu à la main droite (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Pierre Augustin Tastayre (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au 4e régiment d'infanterie de marine, il est blessé en service le 5 août 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Verney (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 1er escadron du train , il participe à la campagne du Mexique (1862-1867) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- André Castagnet (en vie en décembre 1931). Ancien infirmier, il participe à la campagne de Crimée (1854-1856) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870). Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Marie Louis François Joseph Alexandre Henri Deymié (en vie en décembre 1931). Ancien sergent-major au 13e de ligne, il est blessé au pied gauche le 18 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Louis Englender (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 6e dragons, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Benoït Goepp (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 137e RI, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1831].

- Joseph Goldstein (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 1er régiment de dragons, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Hettler (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 21e BCP, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870 (pensionné de guerre). [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Etienne Kieffer (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 39e RI, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Samuel Klein (en vie en décembre 1931). Ancien soldat à la garde mobile du Bas-Rhin, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Eugène Knoll (en vie en décembre 1931). Ancien maréchal des logis au 14e RA, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Laurent Kraft (en vie en décembre 1931). Ancien soldat à la garde mobile de Moselle, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Eugène Letz (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 5e bataillon de la garde nationale mobile de la Seine, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Charles Chrétien Ludwig (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 2e régiment de zouaves, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Chrétien Muller (en vie en décembre 1931). Ancien soldat de la garde nationale mobile de Moselle, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jean Pierre Pierron (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au 57e RI, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Michel Schaeffer (en vie en décembre 1931). Ancien canonnier au régiment d'artillerie à pied de la garde impériale, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Louis Schaubert (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 38e RI, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Michel Wehr (en vie en décembre 1931). Ancien brigadier au 7e lanciers, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Zugmeyer (en vie en décembre 1931). Ancien soldat de la garde mobile du Bas-Rhin, il est décoré de la Médaille militaire au titre d'Alsacien-Lorrain combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Adrien Aimable Babault (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au 47e RI, il est blessé par éclat d'obus au genou gauche et par coup de feu au côté gauche le 30 août 1870 à Beaumont. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Antoine Bertrand (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 138e RI, il est blessé par balle au coude droit le 21 décembre 1870 au combat du Bourget (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Claude Marie Bertrand (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au bataillon de chasseurs volontaires du Rhône, il est blessé par balle à l'épaule droite le 18 décembre 1870 à Nuits. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Pierre Bonabot (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 112e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 14 janvier 1871 à Chevilly (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Bonnet (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au 27e RI, il est blessé par balle à l'avant bras gauche le 11 octobre 1870 à Orléans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Lucien Caimet (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 30e RI, il est blessé par balle au bras droit le 31 décembre 1870 à Vendôme. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Joseph Chatroux (en vie en décembre 1931). Ancien caporal au 21e RI, il est blessé par balle à la cuisse droite le 6 août 1870 à Freeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Germain Vincent Cherreau (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 7e RI, il est blessé par balle à la main droite le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Paul François Communier (en vie en décembre 1931). Ancien sergent au 78e RI, il est blessé par balle à la cuisse droite et contusion à l'épaule gauche le 1er septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Pierre Joseph Claude Duret (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 27e RI (engagé volontaire), il est blessé durant une tentative d'évasion en Allemagne. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Philippe Floret (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 17e BCP, il est blessé par un éclat d'obus à la jambe droite le 22 décembre 1870 à Nogent. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Edouard Glenat (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 33e RI, il est blessé par un coup de baïonnette le 8 décembre 1870 à Coulommiers. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Léon Léchevin (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 2e régiment d'infanterie de marine, il s'illustre à Bazeilles. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Apollon Fidèle Lemaire (30-10-1850 / en vie en décembre 1931) : né à Oisy (Aisne). Ancien sergent au 56e de marche, il est blessé au combat de Meudon (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Michel Isidore Letendre (en vie en décembre 1931). Ancien soldat de la garde mobile du Loiret, il s'illustre le 19 janvier 1871 au combat de Montretout. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jules Isidore Madot (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 17e RA, il est réformé de guerre. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Sylvain Mendiboure (en vie en décembre 1931). Ancien sergent-major de la compagnie des francs-tireurs de Lot-et-Garonne, il est blessé par un éclat d'obus au genou droit à Alençon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jean-Baptiste Pochard (en vie en décembre 1931). Ancien garde mobile de la Haute-Saône, il est blessé par balle au bras droit et au côté gauche au combat de Giromagny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jean Ribieras (en vie en décembre 1931). Ancien soldat à la garde nationale mobile de la Haute-Vienne, il est blessé par un éclat d'obus au bras droit le 2 décembre 1870 à Terminières (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Florentin Roques (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 113e RI, il est blessé par balle à la main droite et à la tempe gauche le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Jean François Taillade (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 96e RI, il est blessé par balle à la poitrine le 6 août 1870 à Froeschwiller (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Pierre Vidaud (en vie en décembre 1931). Ancien soldat au 112e RI, il est blessé par balle à la jambe gauche le 2 septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 28 décembre 1931].

- Hippolyte Joseph Dessoliers (25-06-1848 / 04-11-1931, 83 ans) : né à Le Val (Var), il décède à Alger. Enrôlé avec le 1er régiment de marche de zouaves, il participe en 1870 aux campagnes de la Loire et de l'Est, combattant à Gien et Héricourt. Interné en Suisse à Signan, il reviendra par la suite en France où il achèvera ses études à l'Ecole Centrale de Paris en 1871. Titulaire de la médaille commémorative de 1870-1871, Hippolyte Dessoliers était également chevalier de la Légion d'honneur (1930). [Sources : Base Léonore ; JO du 1er janvier 1931].

- Gabriel Louis Rougon (24-01-1850 / encore en vie en septembre 1931) : né à Digne (Alpes-de-Haute-Provence), il termine ses jours à Guéret (Creuse). Incorporé le 3 septembre 1870 au 8e régiment de chasseurs à cheval, puis à la 3e compagnie de cavaliers de remonte, il participe à la campagne contre l'Allemagne. Promu brigadier-fourrier (25 avril 1871) puis maréchal-des-logis fourrier (1872), il n'est libéré qu'à la fin de l'année 1875, après cinq années de services militaires. Il exercera par la suite les fonctions de chef de bureau de préfecture. Gabriel Rougon était chevalier de la Légion d'honneur (1931). [Sources : base Léonore ; JO du 11 juillet 1931].

- Léon Athanase Gorinflot (27-10-1843 / encore en vie en août 1931) : né à Signy-le-Petit (Ardennes), il termine ses jours à Maubert Fontaine (Ardennes). Lieutenant d'artillerie à la garde nationale mobile de la place de Rocroi, il s'y illustre durant les combats de 1870. Léon Gorinflot deviendra par la suite maire de Maubert Fontaine, Président de la Caisse d'Epargne et chevalier de la Légion d'honneur (1931). [Sources : base Léonore ; JO du 11 juillet 1931].

- Albéric Le Moine (25-03-1849 / encore en vie en juillet 1931) : né à Evreux (Eure), il termine ses jours à Deauville (Calvados) et Paris (17e). Sous-lieutenant à la 3e compagnie du 4e bataillon de la garde mobile de Seine-et-Oise (2 août 1870), il participe la campagne contre l'Allemagne et au Siège de Paris, prenant notamment part à la bataille de Champigny. Albéric Le Moine deviendra par la suite avocat et bâtonnier à la cour d'Appel mixte d'Egypte, et député de la nation française à Alexandrie. Outre la médaille commémorative de 1870, il était également chevalier de la Légion d'honneur (1931). [Sources : base Léonore ; JO du 11 juillet 1931].

- Auguste Siehlé (03-09-1847 / encore en vie en juillet 1931) : né à Turckheim (Haut-Rhin), il y termine ses jours. Ce vétéran de la guerre de 1870 avait exercé les fonctions d'administrateur de la Caisse d'Epargne de colmar. Outre la médaille commémorative de 1870, il était également chevalier de la Légion d'honneur (1931). [Sources : base Léonore ; JO du 11 juillet 1931].

- Philippe Aimable Barruet (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 3e régiment de zouaves, il est blessé par balle au front à la bataille de Froeschwiller (6 août 1870). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Martial Brias (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 37e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Pierre Paul Capponi (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 4e régiment d'infanterie de marine, il participe à la campagne de Cochinchine (1867-1870) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Baptiste Cardon (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 19e RI, il participe à la campagne de Rome (1867-1868) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Germain Colin (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 81e RI, il participe à la campagne du Mexique (1865-1867) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jacques Courtaud (en vie en juin 1931). Ancien sergent au 12e RI, il participe à la campagne d'Afrique (1867-1868) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Blessé par éclat d'obus au côté gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Henri Dutramblay du May (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 1er régiment d'infanterie de marine, il participe à la campagne de Cochinchine (1866-1869) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Joseph Dunand (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 35e RI, il participe à la campagne de Rome (1867-1870) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Guillaume Philippe (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 35e RI, il participe à la campagne de Rome (1867-1870) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Mathurin Joseph Prenveille (en vie en juin 1931). Ancien sergent au 76e RI, il participe à la campagne d'Afrique (1867-1868) ainsi qu'à celle contre l'Allemagne (1870-1871). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Michel Becker (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 1er régiment du génie, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Nicolas Betembourg (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 11e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Henri Blind (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 16e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Deyber (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 27e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Louis Engels (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 14e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Henri Fonne (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 83e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jacques Friess (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 57e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Louis Kierschner (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 2e RG, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Frédéric Kittstein (en vie en juin 1931). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Loiret, il est blessé par balle au bras droit et au pied gauche en janvier 1871 à Orléans. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Lambert (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 1er régiment de chasseurs d'Afrique, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Antoine Lienhart (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 21e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Mathias Lisch (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 55e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Paul Emile Morel (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 85e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jacques Michel (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 3e régiment de cuirassiers, il participe à la charge de Reichshoffen. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Joseph Risch (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 11e RI, il est blessé au tibia gauche (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jacques Stien (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 67e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Adam Wehrung (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 7e régiment d'artillerie montée, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Weiss (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 81e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Mathieu Weyh (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 29e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- André Winter (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 140e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Charles Antoine Bellouis (en vie en juin 1931). Ancien sergent-major au 84e RI, il est atteint d'un coup de feu au côté droit et d'un éclat d'obus à la main gauche le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Bruneaud (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 95e RI, il est blessé par balle au côté droit le 31 août 1870 à Noisseville. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Célestin Louis Chanceau (en vie en juin 1931). Ancien sergent au 40e RI, il est blessé au coude droit le 30 août 1870 à Beaumont. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Félix Sébastien Dantony (en vie en juin 1931). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Loire, il est blessé par balle au bras droit et au pied gauche (réformé). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Elie Delemme (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 57e RI, il est blessé par balle à la figure et contusions multiples à la poitrine le 8 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Benjamin Marie Deschamps (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 20e BCP, il est blessé par balle à la poitrine le 27 novembre 1870 à Vallière (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Dominique Alexandre Dubois (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 94e RI, il est blessé au côté gauche le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Joseph Froger (en vie en juin 1931). Ancien caporal au 29e régiment de la garde mobile, il s'illustre en 1870 à l'armée de l'Est. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Pierre Laurent (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 42e RI, il est blessé par balle à la figure. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Louis Albert Lecarpentier (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 43e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 16 août 1870 à Gravelotte (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1831].

- Emile Gustave Vincent Mascré (en vie en juin 1931). Ancien caporal au 37e régiment de la garde mobile, il est blessé à la tête le 30 novembre 1870 au combat de Champigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Alexandre Joseph Pascal Meissonnier (en vie en juin 1931). Ancien sergent-fourrier au 44e régiment de marche, il est blessé par balle à la machoire le 28 novembre 1870 à Beaune-la-Rolande. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Elie Charles Désiré Mignet (en vie en juin 1931). Ancien soldat de la garde nationale mobile de la Vendée, il est blessé par un éclat d'obus à la jambe droite le 19 janvier 1871 à Montretout (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- François Xavier Nicolaï (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 61e RI, il est blessé par balle à l'avant bras droit le 8 décembre 1870 à Beaugency (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean François Roy (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 70e RI, il est blessé par balle à la jambe droite et à la cuisse gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Eusèbe Sauvageot (en vie en juin 1931). Ancien sergent au 61e RI, il est blessé par balle à la main droite le 11 janvier 1871 au Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Seguela (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 30e RI, il est blessé par un éclat d'obus le 30 août 1870 à Mouzon. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Albert Jean Michel Siffre (en vie en juin 1931). Ancien caporal au 123e RI, il a les pieds congelés le 21 décembre 1870 au Petit-Drancy. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Barthélemy Simonpieri (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 46e RI, il est blessé par balle à la main droite le 9 décembre 1870 à Beaugency. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Jean Jérôme Tardif (en vie en juin 1931). Ancien sergent-fourrier au 21e RI, il est blessé par balle à la poitrine le 1er septembre 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Aristide Grégoire Terrier (en vie en juin 1931). Ancien canonnier servant au 15e RA, il est blessé par des éclats d'obus à l'oeil droit et dans le dos. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Onésime Prosper Vaillant (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 2e régiment de marine, il s'illustre au combat d'Orléans le 2 décembre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Henri Paul Vaure (en vie en juin 1931). Ancien soldat au 62e RI, il est blessé par un éclat d'obus sous le menton le 1er septembre 1870 à Sainte-Barbe. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Léonard Violu (en vie en juin 1931). Ancien caporal au 84e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 16 août 1870 à Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 11 juillet 1931].

- Charles René Arnauld de Praneuf (21-04-1850 / 30-05-1931, 81 ans) : né à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), il participe à la guerre franco-prussienne d'août 1870 à mars 1871 avec les 1er et 12e régiments de cuirassiers. Charles René Arnauld de Praneuf poursuit par la suite sa carrière militaire, qu'il achève avec le grade de capitaine (15e chasseurs). [Source : base Léonore].

- Félix Louis Bastid (19-11-1850 / 02-04-1931, 80 ans) : né à Milhaud (Gard), il décède dans l'Aude. Avec le 31e RI, puis le 81e de marche, il participe à la campagne contre l'Allemagne jusqu'au 7 mars 1871. Le capitaine Bastid était chevalier de la Légion d'honneur (décret du 9 juillet 1895). [Source : Base Léonore].

- Jacques Collon (décédé en février 1931) : il avait pris part à la charge de Reichshoffen. [Source : La Croix du 17 février 1931].

- Félix Ernest Marie Auguste Barrière-Leveque de Vilmorin (22-10-1850 / 07-02-1931, 81 ans) : né à Reims (Marne), il habitait Lyon (Rhône). Avec le 13e de ligne puis le 87e de marche, il participe à la campagne de 1870-1871 contre l'Allemagne. Le chef de bataillon Barrière-Levecque de Vilmorin était chevalier de la Légion d'honneur (décret du 26 décembre 1894). [Source : Base Léonore].

- L. J. B. Bazin (en vie en janvier 1931). Ancien soldat d'infanterie, il est décoré de la Médaille des évadés au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 7 février 1931].

- Antoine Frédéric Etienne Blanc (07-12-1845 / en vie en janvier 1931) : né à Paris, il termine ses jours dans cette même ville (16e arrt). Ce conseiller à la Cour d'Appel de Paris avait pris part à la guerre de 1870 contre l'Allemagne en qualité d'engagé volontaire. Frédéric Blanc était chevalier de la Légion d'honneur (1930). [Sources : Base Léonore ; JO du 1er janvier 1931].

- Charles Auguste Champigneulle (12-06-1843 / en vie en janvier 1931) : né à Vrémy (Moselle), il termine ses jours à Amanvillers (Moselle). Incorporé au régiment d'artillerie à cheval de la garde impériale à Versailles le 14 juin 1866, il est promu maréchal-des-logis puis premier canonnier le 21 juillet 1869. Rappelé sous les drapeaux le 21 juillet 1870, il participe à la défense de Paris au Fort de Vanves. Décoré de la Médaille militaire le 31 janvier 1871, Charles Champigneulle était également titulaire de la médaille commémorative de la campagne de 1870-1871 ainsi que de la Croix de chevalier de la Légion d'honneur (1930). [Sources : Base Léonore ; JO du 1er janvier 1931].

- Joseph Rouzaud dit Sabatié (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 30e RI, il est blessé le 1er septembre 1870 à Sedan (amputé du bras droit). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Joseph Rouzaud dit Sabatié (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 30e RI, il est blessé le 1er septembre 1870 à Sedan (amputé du bras droit). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Blanc (en vie en décembre 1930). Ancien caporal au 1er régiment de zouaves, il est blessé par éclat d'obus au pied gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Léonard Catonnet (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 42e RI, il est blessé par éclat d'obus au pied gauche le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Chiar Hacin ben Mohamed (en vie en décembre 1930). Engagé volontaire au 3e régiment de tirailleurs algériens, il participe aux campagne d'Afrique (1867-1870) et d'Allemagne (1870), étant blessé le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Armand Alexis Dennecé (en vie en décembre 1930). Voltigeur au 4e régiment de voltigeurs de la Garde impériale, il participe aux campagne d'Afrique (1867-1868) et d'Allemagne (1870), étant blessé par balle au pied roit le 7 octobre 1870 à Grandes-Trappes. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jacques Philippe Marchetti (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 42e RI, il participe aux campagnes de Rome (1869-1870) et d'Allemagne (1870), étant blessé le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Ottman ben Hamadi (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 3e régiment de tirailleurs algériens, il participe aux campagnes d'Afrique (1867-1869) et d'Allemagne (1870), étant blessé par balle à la main droite et par éclat d'obus à la jambe droite le 6 août 1870 à Froeschwiller. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jacques Pierre Napoléon Quilichini (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 42e RI, il participe aux campagnes de Rome (1869-1870) et d'Allemagne (1870), étant blessé par balle à la jambe gauche le 30 novembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Valentin Sébastien Bonaventure Ribell (en vie en décembre 1930). Ancien infirmier militaire, il participe aux campagnes d'Afrique (1869-1870) et d'Allemagne (1870), étant blessé lors de la retraite du Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Napoléon Godefroy Taxil (en vie en décembre 1930). Ancien cavalier au 6e régiment de chasseurs, il participe aux campagnes d'Afrique (1867-1869) et d'Allemagne (1870), étant blessé par balles à la jambe gauche le 1er septembre 1870 à Sedan (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Nicolas Abe (en vie en décembre 1930). Ancien grenadier au 1er régiment de grenadiers de la Garde impériale, il est blessé par balle au bras droit à Rezonville. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Prosper Nicolas Antoine (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 1er régiment du génie (engagé volontaire), il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Emile Georges Aron (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 15e RA, il est blessé d'un coup de lance à l'oeil gauche le 14 août 1870 à Berny. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Louis Gustave Claude (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 68e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Jacques Diedrichs (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 44e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Louis Pitte (en vie en décembre 1930). Ancien soldat à la 1re Légion de marche d'Alsace et de Lorraine, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Louis Hernert (en vie en décembre 1930). Ancien caporal au 6e RI, il s'illustre à la bataille de Saint-Privat et s'évade après avoir été fait prisonnier au Siège de Metz. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Eusèbe Hueber (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 14e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Joseph Isselé (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 142e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- François Keller (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 8e régiment de cuirassiers , il est blessé lors de la bataille de Gravelotte. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Kieffer (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 20e RA, il est blessé d'un coup de sabre à la bataille de Dijon le 21 janvier 1871. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Mathias Klopp (en vie en décembre 1930). Blessé par un éclat d'obus à la jambe droite durant le Siège de Paris, il reçoit au grand âge la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Georges Lang (en vie en décembre 1930). Ancien pontonnier au régiment d'artillerie, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jules Lentz (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 6e RI, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Ley (en vie en décembre 1930). Ancien caporal au 1er régiment d'infanterie de marine, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Joseph Muller (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 7e RA, il participe à la défense de Belfort. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Ferdinand Ostermann (en vie en décembre 1930). Blessé le 16 août 1870 à Gravelotte, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- François Poncelet (en vie en décembre 1930). Ancien maréchal-des-logis au 3e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Baptiste Marius Remy (en vie en décembre 1930). Ancien caporal au 6e RI, il est blessé à la tête et à l'oeil gauche durant la guerre de 1870 (réformé et pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Pierre Schaff (en vie en décembre 1930). Ancien pontonnier au 2e RA, il est blessé en 1870 par éclat d'obus au Siège de Strasbourg. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Antoine Schmidlin (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 68e RI, il est blessé par balle à la main gauche à Orléans. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Michel Strohl (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 3e régiment d'infanterie de marche, il est blessé par éclat d'obus au combat d'Orléans (3 décembre 1870). Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Charles Joseph Traiteur (en vie en décembre 1930). Ancien soldat de la garde nationale mobile de Moselle, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Nicolas Urban (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 8e régiment d'artillerie de montée, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- André Weber (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 63e RI, il est blessé par balle à la jambe droite le 6 août 1870 à Spickeren. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Barthélemy Weiss (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 2e bataillon de la garde nationale mobile du Haut-Rhin, il est blessé à Neuf-Brisach le 7 octobre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant Alsacien-Lorrain de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Victor Bailliez (en vie en décembre 1930). Ancien soldat de la garde mobile du Pas-de-Calais, il est blessé par balle à la mâchoire le 28 décembre 1870 à Longpré (pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Auguste Beaud (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 59e RI, il est blessé par balle à l'épaule droite le 1er août 1870 à Sedan. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- François Théodore Désiré Blaise (en vie en décembre 1930). Ancien caporal au 57e RI, il est blessé par balle aux mains le 18 août 1870 à Saint-Privat (réformé et pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Antoine André Campana (en vie en décembre 1930). Ancien sergent au 10e RI, il est blessé par balle à la main gauche le 18 août 1870 à Saint-Privat. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- François Bertin Oscar Delahaye (en vie en décembre 1930). Ancien sergent-major au 69e régiment de marche, il s'illustre en 1870 aux combats de Pont-Noyelles et de Bapaume. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Charles Auguste Dron (en vie en décembre 1930). Ancien soldat aux éclaireurs de la Sarthe (engagé volontaire), il s'illustre à la bataille du Mans. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Maxime Victor Dugit-Chazal (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 14e bataillon de mobiles de la Seine, il est blessé à la tête par un éclat d'obus au Bourget le 28 octobre 1870. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Toussaint Marie Henry (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 2e RI, il reçoit au grand âge la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- François Xavier Humbert (en vie en décembre 1930). Engagé volontaire au régiment du Haut-Rhin, il s'illustre en 1870 aux combats de Beaune-la-Rolande et de Villersexel. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jacques Lescure (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 7e RI, il est blessé par balle à la main droite le 2 décembre 1870 à Champigny (Siège de Paris). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Mathias Aimable Lorin (en vie en décembre 1930). Engagé volontaire au 84e régiment de marche, il s'illustre à la bataille de Buzenval. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Martin (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 62e RI, il s'illustre le 10 janvier 1871 au combat de Changy. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Philippe Alexandre Navarre (en vie en décembre 1930). Ancien soldat à la garde nationale mobile de l'Yonne, il est blessé par balle à l'épaule droite le 8 décembre 1870 à Beaugency. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Baptiste Patissier (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 36e RI, il est blessé par balle au pied gauche le 18 novembre 1870 au combat de Torçay. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Casimir Jean Perret (en vie en décembre 1930). Ancien sergent au 29e RI, il est blessé par balle au thorax le 1er septembre 1870 à Savigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Pierre Marie Roger Petit-Gérard (en vie en décembre 1930). Ancien soldat de la garde nationale mobile du Bas-Rhin, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 2 décembre 1870 à Loigny. Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean Poitier (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 39e RI, il est blessé par balle à la cuisse gauche le 8 décembre 1870 à Beaugency (réformé et pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jacques dit Léonard Seitz (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 2e régiment d'infanterie de marine, il est blessé par balle à la jambe droite à la bataille de Sedan le 1er septembre 1870 (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Claude Tissandier (en vie en décembre 1930). Ancien soldat au 59e RI, il est blessé par balle à l'épaule droite le 18 août 1870 à Saint-Privat (réformé et pensionné de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 1er janvier 1931].

- Jean François Blanc (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 3e régiment du train des équipages militaires, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Léon Bloch (en vie en mai 1930). Ancien franc-tireur à la 2e compagnie des francs-tireurs provençaux, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Adolphe François Marie Xavier Chandron (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 55e RI (engagé volontaire), il est capturé à Sedan (sept. 1870) par les Prusssiens et parvient à s'évader. Chandron était titulaire de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- François Horte (en vie en mai 1930). Ancien garde national mobile, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Bernard Lassalle (en vie en mai 1930). Ancien caporale au 3e régiment de zouaves, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- François Marie Léonelli (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 6e BCP, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Mellal Cheikh (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 1er régiment de tirailleurs, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Antoine Narey (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 12e régiment de gardes mobiles de la Nièvre, il est atteint de congélation des pieds en 1870. Antoine Narey était titulaire de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Mathurin Oger (en vie en mai 1930). Ancien adjudant au 18e RA, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Louis Stany Payan (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 27e régiment de marche, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- André Ratie (en vie en mai 1930). Ancien soldat au 37e RA, il est blessé par balle à l'avant-bras droit le 18 août 1870. André Ratie reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Alexis François Louis Lucien Siché (en vie en mai 1930). Ancien sergent fourrier au 3e régiment de tirailleurs algériens, il reçoit la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 17 mai 1930].

- Ferdinand Clerc (en vie en février 1930). Engagé volontaire pour le guerre de 1870-1871, il est grièvement blessé au combat du Bourget de deux éclats d'obus à la jambe (amputé). Pensionnaire à l'institution nationale des Invalides, Ferdinand Clerc était chevalier de la Légion d'honneur (1930). [Source : JO du 17 février 1930].

- Jean Baptiste La Batide-Alanore (en vie en janvier 1930). Ancien soldat au 76e RI, il est atteint de congélation à la jambe droite le 3 janvier 1871 durant le Siège de Paris (réformé de guerre). Médaillé militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 22 janvier 1930].

- Mme Jallifier, née Anne Begon (en vie en janvier 1930). Ancienne cantinière au 54e RI, elle est fait prisonnière en septembre 1870 à Sedan, s'évade et rejoint le dépôt de son régiment. Médaillée militaire au titre de combattante de 1870. [Source : JO du 22 janvier 1930].

- Léon Ambroise Léger (en vie en janvier 1930). Ancien caporal engagé volontairement le 14 octobre 1870 à la 3e section de secrétaire d'état-major, il est blessé par balle aux deux mains le 19 janvier 1871 au combat de Montretout. Léon AMbroise Léger était titulaire de la Médaille militaire au titre de combattant de 1870. [Source : JO du 22 janvier 1930].

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Oct 2017 11:58 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant

Inscription : 05 Jan 2016 14:11
Message(s) : 24
Est-ce que certains des vétérans de 70 ont laissé des Mémoires ?
Je pense surtout à ceux décédés après la Seconde Guerre Mondiale, pour connaître leurs avis sur les époques traversées et les hommes politiques qui ont sévit...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 04 Oct 2017 20:31 
Hors-ligne
Chargé de recherche
Chargé de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 566
il existe de nombreux vétérans de la Guerre de 70 qui ont laissé des récits de "leur" guerre, les mobiles, les francs-tireurs....

à ma connaissance toutefois, peu ^se sont exprimés sur les évènements postérieurs... mais tout est possible ! :4:

:AI:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 09 Oct 2017 8:38 
Hors-ligne
Chargé de recherche
Chargé de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2005 13:28
Message(s) : 613
les vieux de 70, il y en avait encore beaucoup en 1920... mon père en avait connu plusieurs ; on ne les écoutait plus. les vaiqueurs de la MArne avaient totalement pris leur place !!! :VE:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 09 Oct 2017 22:07 
Hors-ligne
Chargé de recherche
Chargé de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 566
c'est fort dommage....

car somme toute, tous nos maux viennent de cette funeste guerre de 70 :ah!?:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Oct 2017 9:51 
Hors-ligne
Chargé de recherche
Chargé de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 09 Nov 2005 13:28
Message(s) : 613
Ben oui, mais ceux de 70 étaient des vaincus. Ceux de 14/18, des vainqueurs ! Et ils avaient davantage soufferts...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB