L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Oct 2021 12:25

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
 Sujet du message : L'article de Libero 8 mars 2021
Message Publié : 12 Mars 2021 17:58 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14826
http://www.empereurperdu.com/Documents/ ... zo2021.pdf

TRADUCTION :

LA DERNIÈRE GIFLE DES ANGLAIS
"A la place de Napoléon, il y a le majordome"

Pour l'historien Roy Henry, le pire cauchemar de Bonaparte, enterré à Londres, s'est réalisé: «Son corps est sous l'abbaye de Westminster, son page repose à Paris. La France rejette le test ADN »MAURO ZANON ■

«J'ai souhaité la mort à plusieurs reprises. Je n'en ai pas peur. Se souvenir d'ici 15 jours serait chanceux (…) La seule chose à craindre est que les Anglais veuillent garder mon corps et l'enterrer à Westminster ». Ces paroles ont été prononcées par Napoléon Bonaparte le 27 mars 1821, quelques semaines avant sa mort sur l'île de Sant'Elena, et écrites en noir et blanc par le général Henri-Gatien Bertrand, fidèle compagnon d'armes du premier empereur français. . Bertrand, avec quelques autres très fidèles, est resté avec lui jusqu'à son dernier souffle dans ce «merdier de l'Océan» (Napoléon dixit), la bande de terre perdue dans l'océan Atlantique où le héros national français a été exilé et retenu prisonnier par les Britanniques après la défaite de Waterloo. Le 5 mai prochain marque le bicentenaire de la mort de Napoléon, mais les mystères qui l'entourent continuent de stimuler des enquêtes et des études passionnantes qui remettent en question la vérité «officielle». L'une de ces œuvres porte la signature de Bruno Roy-Henry, historien spécialiste de la Révolution française et du Premier Empire. En 2003, Roy-Henry publie un livre, Napoléon, l'énigme de l'exhumé de Sainte-Hélène (L'Archipel), où il affirme, sur la base de multiples écrits, témoignages et souvenirs issus d'années de recherche, que le corps de Napoléon ne se trouverait pas sous le Dôme des Invalides, à Paris, mais à Londres, dans le sous-sol de l'abbaye de Westminster, précisément à cet endroit où l'empereur français craignait d'être enterré. Aujourd'hui, via son site Web, empereurperdu.com, Roy-Henry continue de plaider sa cause, affirmant qu'à l'intérieur de la majestueuse tombe de porphyre rouge conservée à l'Hôteldes Invalides se trouvent en fait les restes du majordome de Napoléon, Jean-Baptiste Cipriani, décédé en 1818 L'EMPOISONNEMENT Selon l'historien, le corps de l'empereur a été remplacé par celui des Britanniques par celui de Cipriani pour couvrir l'empoisonnement de Napoléon à l'arsenic, véritable cause de sa mort, et le «masque Antommarchi», c'est-à-dire le masque «officiel» maintenant conservé au musée de l'Armée à Paris, serait un moulage du visage du serviteur de l'empereur français. «En 2015, nous avons établi que le véritable masque mortuaire de Napoléon est le masque Rusi et non celui d'Antommarchi, grâce à une analyse ADN réalisée par le professeur Gérard Lucotte (pionnier de la génétique française, ndlr) à partir de cinq poils des sourcils retrouvés sur le masque» , Dit Roy-Henry au Libéro. Le «masque Antommarchi», du nom du médecin corse qui a assisté Napoléon dans les derniers jours de Sainte-Hélène et prétend avoir tiré le masque du visage de l'empereur, «est un faux», souligne Roy-Henry. L'une des principales preuves est l'absence d'une petite cicatrice qui apparaît sur le visage de Napoléon représenté par l'Anglais Charles Locke Eastlake dans le tableau Napoléon sur le Bellérophon de 1815 avant son exil à Sainte-Hélène. La petite marque, sur la joue gauche, est à la place présente sur le masque Rusi. Conservé au Royal United Service Museum jusqu'en 1973, ce masque a disparu pendant plusieurs années, puis s'est retrouvé dans la collection napoléonienne Philip F. Corso, et a finalement été vendu par Christie's à New York en décembre 2004. Aujourd'hui, il appartient à un collectionneur privé «qui préfère garder l'anonymat», dit Roy-Henry. Il existe de nombreux écarts mis en évidence par l'historien à travers la comparaison entre les témoignages de mai 1821, à l'occasion de l'inhumation, et ceux d'octobre 1840, avec la mise au jour du cadavre en vue du retour en France: Napoléon était complètement rasé (le visage et le crâne) et enfermé à l'intérieur de trois cercueils, selon ce qui a été rapporté par les témoins de l'enterrement, mais lorsqu'il a été déterré, la délégation française a étrangement vu un cadavre avec une longue barbe et des cheveux et quatre cercueils au lieu de trois; les bas de soie qui lui avaient été mis en 1821 n'étaient plus là en 1840, de même que les éperons d'argent de ses bottes et quelques décorations avaient disparu; les dents du cadavre exhumé étaient «extrêmement blanches», tandis que Napoléon était connu pour les avoir «laides, noircies et sales», selon les mots du secrétaire d'État britannique Harry Burnburry;[Ce point a été repris à tort par le journaliste] les deux vases contenant son cœur et son estomac étaient dans des positions différentes en ce qui concerne les souvenirs des témoins de l'enterrement; le cadavre exhumé en 1840, enfin, avait les jambes légèrement pliées comme si le cercueil était trop court, alors que dix-neuf ans plus tôt, elles étaient parfaitement étendues. Un test ADN suffirait à mettre fin au mystère. En 2002, c'est Roy-Henry lui-même qui sollicite une expertise à partir d'un fragment de peau pris en 1840 et conservé aux Invalides. Mais l'Etat français a refusé et continue aujourd'hui de s'opposer. «Le musée de l'Armée a déclaré qu'il y avait d'autres priorités. C'était la position de l'ancien président François Hollande. L'actuel chef de l'Etat, Emmanuel Macorn, préfère ignorer le problème: il est plus pratique de continuer à honorer le symbole du sarcophage de porphyre. C'est un monument au service des visites officielles, par exemple avec le président américain », explique Roy-Henry à Libero. Deux visages bien connus de la télévision française pour leurs émissions consacrées à l'histoire comme Franck Ferrand et Stéphane Bern (ce dernier, en 2017, a été nommé par Macron en charge d'une mission de sauvegarde du patrimoine national) s'intéressent depuis longtemps à la thèse. de Roy-Henry pour le valider. Aujourd'hui, cependant, ils semblent ne plus vouloir en parler, car c'est une question trop difficile. "Les historiens préfèrent ne pas aborder la question", dit-il au Libero Roy-Henry, avant d'ajouter: "Il y a une sorte de consensus entre les médias et la République pour ne pas briser le tabou". La suite de l'enquête publiée en 2003 "est en cours d'écriture", lui a assuré l'historien français, soulignant que le vrai problème sera de trouver une maison d'édition désireuse de la publier. «Les grands éditeurs ne montrent aucun signe de vie», dit Roy-Henry. En 1969, quarante-quatre ans avant son Napoléon, l'énigme de l'exhumé de Sainte-Hélène, un journaliste, Georges Rétif de la Bretonne, avait déjà soulevé la question avec une enquête au titre beaucoup plus énergique: Anglais, rendez-vous - nous Napoléon, que les Anglais nous rendent Napoléon. Selon Rétif, c'est le roi George IV d'Angleterre qui a secrètement enterré le corps de l'empereur français à l'abbaye de Westminster entre 1825 et 1826, donnant à la France celui de son valet Cipriani. Il y a quelques années, lors de l'émission de Secrets d'Histoire, Stéphane Bern a demandé à Dominique de Villepin, ancien Premier ministre français et l'un des plus grands collectionneurs de livres et manuscrits sur l'Empire et sur Napoléon, pourquoi l'État n'avait pas décidé d'ouvrir la tombe aux Invalides. Réponse: "Parce qu'il y a des mystères qui font partie intégrante de l'histoire d'un homme et que ce mystère appartient aussi à l'épopée napoléonienne". © REPRODUCTION RESERVEE
Le monument dédié à Napoléon. Au-dessus de sa tombe aux Invalides. À gauche, l'historien Bruno Roy-Henry (Getty Images)

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB