L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 19 Août 2017 13:58

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 06 Mars 2003 20:59 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant

Inscription : 05 Mars 2003 22:36
Message(s) : 12
:17: Bonjour à tous ! Savez-vous qu'il n'y a pas d'énigme des Invalides ! Puisque Napoléon n'a jamais existé, il ne peut reposer ni à Sainte-Hélène, ni à Westminster, ni à Paris ! Ce n'est qu'un mythe solaire, comme l'a brillamment démontré je ne sais plus quel "historien" Oratorien, dans un opuscule paru en 1817.

:16: Plus sérieusement, je suis très heureux de venir mettre mon grain de sel dans ces forums dus à l'initiative de Bruno Roy-Henry, auquel je souhaite sincèrement de réussir dans son entreprise !

Philippe Delorme
http://www.dromadaire.com/phdelorme/phd

:17:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 06 Mars 2003 22:53 
Y avait-il vraiment une énigme Louis XVII qui ne pouvait être réglée que par des tests ADN ?


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 10:07 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13715
Oui, bienvenue parmi les "afficionados" de la substitution: ils vous permettront de conserver votre attitude critique et scientifique, indispensable pour résoudre cette énigme...

De plus, votre savoir-faire, vos contacts, ne peuvent manquer d'être un plus pour parvenir à nos fins!

On ne sera jamais de trop pour faire effort sur le levier qui permettra... de soulever le couvercle! :4:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 10:08 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant

Inscription : 05 Mars 2003 22:36
Message(s) : 12
Thomas Duke a écrit :
Y avait-il vraiment une énigme Louis XVII qui ne pouvait être réglée que par des tests ADN ?


J'ai un peu de mal à comprendre le sens de votre question alambiquée, mon cher Duke (of What ?).
Si vous voulez dire que la simple étude historique sérieuse permettait de conclure avec une quasi-certitude que Louis XVII était bien mort au Temple en 1795, je vous répondrai : presque. A y regarder de près, toutes les soi-disants "preuves", "témoignages" ou "pistes" d'une hypothétique évasion faisaient long feu. Mais l'analyse ADN a permis d'apporter une réponse définitive et incontestable : il n'y a plus de "mystère" Louis XVII.
Cordialement

Philippe Delorme

http://www.chez.com/louis17


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 10:59 
Ma question ne devait pas être aussi alambiquée que vous semblez le penser puisque vous y avez parfaitement répondu :4:
Votre réponse m'amène donc à vous poser une nouvelle question.
Pourquoi a-t-on procédé à cette analyse d'ADN dans le cas de Louis XVII alors que cela n'était finalement pas absolument nécessaire pour établir que c'était bien lui qui était mort au temple ?


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 11:30 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant

Inscription : 05 Mars 2003 22:36
Message(s) : 12
:17: J'avais donc bien compris !

Pour répondre à votre deuxième question : c'est toute la différence qu'il existe entre un "faisceau de présomptions" -voire une preuve subjective- et une preuve objective.

L'analyse ADN corrobore l'enquête historique, dans la mesure où elle apporte un élément objectif : "le coeur de Saint-Denis appartient à un parent de Marie-Antoinette". Or, l'historien (moi en l'occurence) démontre que ce coeur est bien celui prélevé par Pelletan en 1795 sur l'enfant mort au Temple. Donc l'enfant mort au Temple était un parent de Marie-Antoinette, donc Louis XVII. cqfd.

C'est un peu le même raisonnement pour "l'hôte du sarcophage de porphyre". Cependant, dans ce cas (et sans vouloir froisser notre ami Roy-Henry), l'évidence de la substitution n'est pas apportée par l'enquête historique préalable (et encore moins celle de l'empoisonnement). Mais il existe un faisceau d'indications assez troublant pour permettre d'envisager comme utiles des analyses scientifiques (ADN, poisons, etc) sur le corps des Invalides.

Philippe Delorme


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 12:13 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13715
Hum, Hum! Nous allons glisser vers l'affaire Louis XVII, ce qui n'est pas -à proprement parler- l'objet de ce forum.

je dois admettre qu'il n'existe pas de preuve objective de la substitution du corps de Napoléon. Mais le faisceau de présomptions rassemblées constitue bien -à mes yeux en tout cas- une preuve subjective!

l'étonnante conservation du corps de l'exhumé de 1840 qui ne s'apparente pas FINALEMENT au phénomène de l'adipocire en est une des plus troublantes: le corps était comme momifié, cad sec! Or, dans l'adipocire, le corps est gras, huileux, s'étant transformé en une sorte de savon malodorant!

Rien de tel avec ce personnage aux chairs dures, dont il n'émane aucune odeur méphytique. Plusieurs témoins parlent de momification, dont les témoins anglais. Les conditions de l'inhumation rendent très difficiles sinon impossible une telle momification.

Les légistes que j'ai consulté le reconnaissent: une déshydratation du corps est quand même étrange dans le contexte d'un cercueil en fer blanc soudé et par conséquent étanche! C'est pourquoi ils penchent néanmoins pour une adipocire.

Encore une question qui mériterait de faire l'objet d'un débat devant l'académie de médecine. Mais les mandarins que j'ai tenté de contacter à ce sujet ont fui le débat.

Et puis, il y a aussi la question des décorations, sans même évoquer les bottes déchirées avec des bas ratatinés -au mieux-!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 13:01 
Philippe Delorme a écrit :
C'est un peu le même raisonnement pour "l'hôte du sarcophage de porphyre".

J'aurais plutôt pensé que le raisonnement était inverse. L'analyse ADN concernant Louis XVII montrait qu'il n'y avait pas eu de "substitution". L'espoir des personnes qui demandent l'ouverture du sarcophage des Invalides est au contraire d'établir la réalité de la substitution et la crainte de ceux qui s'y opposeraient seraient que cette analyse démontre cette réalité.
Philippe Delorme a écrit :
Cependant, dans ce cas (et sans vouloir froisser notre ami Roy-Henry), l'évidence de la substitution n'est pas apportée par l'enquête historique préalable (et encore moins celle de l'empoisonnement). Mais il existe un faisceau d'indications assez troublant pour permettre d'envisager comme utiles des analyses scientifiques (ADN, poisons, etc) sur le corps des Invalides.

J'aurais tendance à considérer que l'étude historique des éléments disponibles permet de remettre sérieusement en doute ces hypothèses. Je ne comprends donc pas pourquoi ce ne sont pas les personnes convaincues de l'inexactitude de ces théories qui demandent qu'on procède à ces analyses qui permettraient comme celles réalisées sur Louis XVII de clôturer définitivement ce dossier.


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 13:46 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13715
Mais, mon cher Duke, poser la question: c'est y répondre... :3:

A titre tout à fait subsidiaire, Jean Tulard -qui m'assimile par avance aux plus féroces des naundorffistes (ou survivantistes)- déclare au préalable que, quand bien même les analyses ADN prouveraient l'inanité de la thèse substitutionniste, il y aurait des "jusqu'aux boutistes" pour en contester le résultat ! :14:

Ce ne sera pas mon cas. A moins naturellement que l'on m'écarte complètement desdits travaux et que l'on m'empêche d'assister à l'investigation du contenu du cercueil... :15:

Ce qui ne respecterait pas le principe du contradictoire!

On pourra quand même nous dire -si d'aventure une pareille chose se produisait- quel est le périmètre crânien de l'exhumé.

56, 40 cm comme a osé l'écrire Antommarchi ou bien 59, 65 cm comme en a attesté Constant, le valet de chambre de Napoléon de 1800 à 1814 ? :16:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Mars 2003 14:38 
Hors-ligne
Etudiant
Etudiant

Inscription : 05 Mars 2003 22:36
Message(s) : 12
:9: Je rebondis sur vos précédents messages.
Oui, les tenants de la thèse officielle devraient être les premiers à demander une exhumation, ne serait-ce que par pure curiosité scientifique.
En effet, une exhumation de "l'Homme des Invalides" (pour rester neutre), permettrait :

1/ soit de démontrer que ce n'est pas Napoléon (thèse Rétif-Roy-Henry)

2/ Soit d'étudier le cadavre du vrai Napoléon avec tous les moyens de la science moderne, ce qui permettrait :

2a/ soit de démontrer que l'Empereur est mort empoisonné (thèse Ben Weider et al.)

2b/ soit de trouver la vraie cause de la mort de Napoléon (tumeur, cancer, etc.) quoique les viscères (si je ne m'abuse) aient été placés dans un vase, et donc difficilement analysables...

Il y a donc du pain sur la planche !


Philippe Delorme
http://www.chez.com/louis17


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 55 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB