L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 18 Sep 2019 20:15

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 17 Août 2016 21:09 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 484
Localisation : sud-ouest de l'Empire
Image
Ce beau tableau est peint par Horace Vernet :salut:

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Août 2016 11:00 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14015
Bonjour,

la seule représentation (à ma connaissance), où l'on voit le général Bonaparte coiffé d'un chapeau "en colonne" et non "en bataille" !

J'ai toujours pensé que cette représentation n'était pas conforme à la vérité historique...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Août 2016 12:14 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 484
Localisation : sud-ouest de l'Empire
Je ne sais pas de quand il date. Peut-être que cet homme ne savait rien de Napoléon et qu'il pensait que l'Empereur faisait comme les autres en 1796 (alors que nous savons que ce n'est pas le cas :4: )

C'est peut-être une allégorie où le chapeau en colonne permet de distinguer immédiatement le général. :rire2:

N'empêche que le tableau est de belle facture :19:

Voilà une gravure plus proche de la réalité

Image

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Août 2016 15:40 
Le tableau est en effet d'excellente facture !

Mais personnellement, plutôt que de m'attarder à la forme du chapeau de Bonaparte, je préfère y voir l'hideuse réalité de la guerre et les souffrances qu'elle engendre, tant pour les humains que pour les animaux. :bouhou:


Haut
  
 
Message Publié : 18 Août 2016 16:19 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 484
Localisation : sud-ouest de l'Empire
D'ailleurs, le chien que l'on voit pleurant sur son maître avait beaucoup ému l'Empereur. :bouhou:

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Août 2016 14:54 
Scène émouvante, certes.
Mais n'est-il pas curieux que Napoléon se soit montré plus ému par ce chien que par les centaines ou milliers de cadavres de soldats qui l'entouraient ?
L'émotion du Grand Capitaine était-elle à géométrie variable ? :7:


Haut
  
 
Message Publié : 19 Août 2016 15:16 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 484
Localisation : sud-ouest de l'Empire
Qui vous dit qu'il n'était pas affecté par tant de morts! :14:

Comme il l'a montré à Marengo, il extériorisait peu ses sentiments (il ne pleurait pas comme une madeleine mais on sait qu'il lui arrivait de se murer dans le silence :6: )

Je pense qu'il ne voulait pas s'effondrer devant son armée pour qu'elle ne s'effondre pas à son tour (rappelez-vous de la phrase: "Pourquoi m'est-il interdit de pleurer?"

Il faut voir que dans cette bataille de Bassano, les humains ont fait preuve de sauvagerie (c'est l'apanage de la guerre :bah: ). Ce qui a marqué son esprit c'est que c'est un animal qui y fait preuve d'amour et de fidélité (deux valeurs qui lui sont chères :aime: ). Ce chien l'a tellement marqué d'ailleurs qu'il en parlait encore vingt ans après, à sainte Hélène.

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Août 2016 15:38 
Je n'accuse pas, je ne fais que poser une question ! :hahaha:

Je ne doute pas qu'il fut sensible comme tout un chacun à la détresse d'autrui.
Mais le fait de ne point extérioriser ses sentiments pouvait donner de lui une image tronquée.
Afin d'impressionner Metternich, ne lui avait-t-il pas déclaré que la vie d'un million d'hommes lui importait peu ?

Ceci dit, je vous concède volontiers qu'un homme de guerre doit savoir faire abstraction de certains sentiments, l'excès de sensiblerie étant sans aucun doute au nombre de ceux-ci.


Haut
  
 
Message Publié : 19 Août 2016 16:05 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 15 Août 2016 22:43
Message(s) : 484
Localisation : sud-ouest de l'Empire
Je suis confuse d'y avoir vu une accusation :rougi:

Vous faites bien de poser la question, professeur, car certains seraient prêts à monter cette histoire en épingle pour casser l'Empereur encore une fois! Toute les occasions sont bonnes pour prendre sa défense et rétablir la vérité

Je crois avoir lu (je ne sais plus où :rougi: ) qu'il était toujours sur une certaine réserve (sauf quand on le cherchait :rire2: ). Ainsi, il n'était jamais exubérant quand il gagnait une bataille (le triomphe modeste en somme :hahaha: ). Il gardait toujours la tête froide.

Je ne sais pas à quoi un tel comportement est dû. Peut-être est-ce simplement son tempérament :1:

_________________
Né dans une île pour aller mourir dans une île, aux limites de trois continents ; jeté au milieu des mers où Camoëns sembla le prophétiser en y plaçant le génie des tempêtes

Châteaubriand


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Août 2016 17:49 
Citer :
Ainsi, il n'était jamais exubérant quand il gagnait une bataille (le triomphe modeste en somme :hahaha: ). Il gardait toujours la tête froide.


Il serait intéressant de comparer sa réaction à celle de Wellington, par exemple.
Ce dernier, au soir de Waterloo a déclaré ceci : "Je me sens malheureux même au moment de la victoire, et je dis toujours que ce qu'il y a de plus triste après une bataille perdue, c'est une bataille gagnée. Non seulement, vous perdez les amis très chers avec qui vous viviez, mais vous devez en outre laisser les blessés derrière vous. Bien sûr, on essaie de faire du mieux qu'on peut, mais comme c'est peu de chose ! En de tels moments, tout est mort en vous".

Il faut également rappeler que Wellington pleura à chaudes larmes lorsque le chirurgien Hume vint lui annoncer la mort de son aide de camp et ami, le colonel Sir Alexander Gordon, blessé à la cuisse et amputé immédiatement sur le champ de bataille avant d'être évacué vers le quartier général de Waterloo.
La voix cassée par l'émotion, il déclara : "Grâce à Dieu, je ne sais pas ce qu'est perdre une bataille, mais rien n'est certainement plus douloureux que d'en gagner une au prix de la vie de tant d'amis".

Voilà qui dénote nettement de l'image de froideur, d'arrogance et d'insensibilité que l'on a généralement de ce personnage... :grands yeux:


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 23 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB