L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 22 Août 2019 13:48

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 226 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 23  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 08 Sep 2009 17:08 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14001
N'abusons pas de la liberté d'expression... :ange:

Je pense que Bernard Coppens nous a livré un travail hors du commun qui est méritoire à plus d'un titre. Et qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion. Il sait d'ailleurs que j'ai adopté d'emblée certaines de ses démonstrations, parce qu'elles ne souffraient pas la discussion, comme l'erreur de carte ou la position du 6ème corps. On peut y ajouter la persuasion dans laquelle se trouvait toute l'armée française et son chef de la retraite certaine de l'armée anglaise au cours de la nuit du 17 au 18 juin. Dailleurs, en théorie, Napoléon avait raison, car livrer bataille adossé à une forêt comme celle de Soignes, était dangereux. Oui, mais il se trompait sur la position exacte de l'armée de Wellington.

Pour savoir entre quoi je choisirai, savoir la vérité ou mon admiration pour l'Empereur, je pense avoir toujours fait le choix de la vérité, même si j'ai pu me tromper...

Je pense qu'il faudrait engager un autre débat sur la monarchie universelle, but qu'aurait poursuivi Napoléon. Je ne soutiendrai pas qu'il n'y ait pas songé. Mais je pense que ça n'était pas sérieux. Par contre, qu'il ait voulu ressusciter l'empire de Charlemagne à son profit, cela ne fait aucun doute.

viewtopic.php?f=30&t=4592

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 09 Sep 2009 8:35 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1826
Cher Bruno, je n'ai pas le sentiment d'avoir abusé plus que votre ami ...

Par ailleurs, l'admiration, (mot que je remplacerais bien plus volontiers par reconnaissance) que l'on peut avoir vis-à-vis de Napoléon, ne représente aucun frein à la recherche de la Vérité : les esprits sensés se gardent bien de faire l'amalgame, et il n'y donc pas à "choisir".

Quoiqu'il en soit, ouvrage "brillamment" écrit ou pas, je ne me laisserai jamais influencée : je lis tout en laissant une porte entr'ouverte à d'autres points de vue, mais je me réserve, en finalité, la liberté d'avoir ma propre réflexion, et de la conserver, dussé-je m'apercevoir qu'elle s'oppose aux "brillants ouvrages", formule toujours un tantinet subjective ...





:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Sep 2009 14:45 
Hors-ligne
Technicien
Technicien

Inscription : 24 Juin 2009 10:00
Message(s) : 85
Bonjour,

Bernard Coppens a écrit un livre riche d'enseignements, un excellent livre d'histoire, très clair, d'une haute documentation, parfait sur nombre de points.
Mais l'auteur nourrit très évidemment une réelle aversion pour l'Empereur, ce n'est certes pas un "idolâtre", ni un admirateur, le regard porté est avec une belle constance négatif. Et cela m'a gênée dans ma lecture. Evidemment peut-être est-ce cela la vérité......Et peut-être Napoléon a-t-il vraiment menti.... "testi temporum, lux veritatis, vita memoriae, magistra vitea, nuntia vertustatis" écrivit Cicéron de l'histoire, c'est toujours vrai.

Il n'est pas nécessaire, d'ailleurs, d'aimer, ou non, l'Empereur, pour écrire à son propos, la preuve en est, seulement on n'est pas toujours maître en la demeure, donc des sentiments que l'on éprouve, on n'est pas tout à fait maître de ses pulsions non plus, et, bien que B.C. gère assez bien son affectivité dans le cours du livre, il lui arrive de se lâcher à différentes reprises et ainsi il livre de ses intimes sentiments, cela s'éprouve dans la formulation, dans le choix des termes et leur mise en scène, assez explicite ainsi dans le passage intitulé "Napoléon aurait-il perdu la tête"? où dans une phraséologie qui condamne, un ton volontairement sarcastique soutient le raisonnement : " Dans ces conditions extrêmement difficiles, le dieu de la guerre, le génie des batailles, celui qui avait proclamé quatre jours plus tôt: "pour tout Français qui a du coeur, le moment est venu de vaincre ou de mourir", n'aurait-il pas pu faire autre chose que de s'éclipser et d'abandonner son armée en déroute à son triste sort?" Là le texte est très révélateur, c'est une formulation psychique personnelle comme tout ce que l'on écrit et l'on écrit pour être lu, l'historien aussi, et publier c'est s'exposer.
j'ai bien d'autres passages relevés de la même encre.

Bon, d'autres livres viendront, le sujet est inépuisable et l'Empereur apparemment pour longtemps fascinant.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 11 Sep 2009 15:05 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1826
Là le texte est très révélateur, c'est une formulation psychique personnelle comme tout ce que l'on écrit et l'on écrit pour être lu, l'historien aussi, et publier c'est s'exposer. (bastet) ...


"Chassez (ou contenez) le naturel, il reviendra toujours au galop" !

Mais ce n'est pas l'aversion de BC pour l'Empereur que nous dénoncerons ici, chacun reste libre, et c'est heureux, de ses opinions et de ses convictions intimes.

Ce qui s'avère plus grave, c'est cette impression de vouloir dissuader tous ceux qui inscrivent leurs analyses dans un raisonnement différent, amenant à des conclusions elles aussi très différentes de celle de l'auteur.

La liberté doit valoir dans les deux sens, et elle n'admet aucun sous-entendu ironique ou sarcastique visant à déstabiliser les convictions des plus influençables, voire des plus faibles.

C'est à mon sens, le premier des respects à observer, d'un auteur envers ses lecteurs potentiels.



:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 8:29 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1826
Donc voilà l'essentiel des réflexions de ce forumeur. C'est un peu long, veuillez, je vous prie, m'en excuser mais je trouvais que ces réflexions étaient passionnantes. (bastet) ...

Propos passionnants en effet, non seulement pour leur objectivité, qui confère à l'ensemble une indéniable crédibilité, mais aussi pour la sincérité d'une réflexion qui privilégie le bon sens de l'Histoire militaire, sans faire abstraction des contraintes et des exigences qu'imposent nécessairement toute action menée sur un champ de bataille.

Un grand merci à bastet ainsi qu'à ce "spécialiste" de l'art militaire qui nous prouve une fois de plus que ne pas sombrer dans la démesure calomnieuse vis-à-vis de Napoléon et de son oeuvre ne signifie nullement faire dans le "Napoléon-béat" !

Bravo encore pour ce brillant exposé. :2:


:VE2:





:salut:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 10:39 
Hors-ligne
Technicien
Technicien

Inscription : 21 Déc 2004 17:23
Message(s) : 66
Localisation : Belgique
le forumeur anonyme qui s'exprime par le canal de bastet a écrit :
Mais non, le morosophe commencera par un premier mensonge: le monde entier et napolo-béat. Et ce, pour que le 2ème prenne: Napoléon est en fait une grosse tantouze, et Coppens est le prophète de cette nouvelle vérité. La méthode est pas nouvelle, et elle est pas fine. En plus quand c'est pour dire n'importe quoi et raisonner en rond dans les abstractions théoriques, ça ressemble à de l'onanisme cérébralme, qui comme chacun le sait, est un proche cousin de la branlette intellectuelle, tous deux tristes rejetons du trop plein d'amour propre (qui comme chacun le sait aussi depuis Platon, n'est pas un bon truc, à différencier de l'amour de soi, qui est lui vachement bien et cool, et stoïque et noble, du moment qu'on assortit ça d'une petite sodomie avec ses élèves)...."

La vulgarité de l’expression correspond à l’indigence du propos.
Je ne rentre pas dans ce genre de débat. Mais je garde soigneusement dans mes archives cet échantillon de pauvreté intellectuelle, parce qu’il est instructif de voir comment des gens, qui se disent des connaisseurs, parviennent, lorsqu’ils sont aveuglés par leur énervement, à lire tout de travers et à ne pas distinguer dans un ouvrage l’essentiel de l’accessoire.
Ce forumeur anonyme, qu’on peut classer, à la lecture de sa prose, dans la catégorie des "passionnés-énervés", nous apporte la démonstration que l’histoire ne peut rien attendre d’eux, puisqu’ils ne sont pas capables de lire calmement un document quelconque et de comprendre sa signification.
Que la publication d’un livre qui montre, preuves à l’appui, qu’un problème qui semblait sans solution était mal posé, qu’un tel livre suscite de l’énervement chez ceux qui pensaient tout connaître de la question n’a rien qui doive étonner. Ce qui étonne, par contre, c’est que cet énervement se traduise par un tel fatras assaisonné de grossièretés (sans doute l’auteur a-t-il cru relever ainsi l’intérêt de sa prose, mais c’est raté) ; ce qui étonne aussi, c’est qu’une intervenante de ce forum répercute benoîtement sous son nom cette prose indigeste.
L'énervement n'autorise pas à écrire n'importe quoi.

Cordialement.

_________________
J'appelle un chat un chat, ... (Boileau, Satires, I)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 10:44 
Hors-ligne
Technicien
Technicien

Inscription : 24 Juin 2009 10:00
Message(s) : 85
Bonjour!

Je savais que vous apprécierez, ce monsieur est vraiment très fort, sur un sujet très pointu.

:salut:


"L' énervement n'autorise pas à écrire n'importe quoi"
Effectivement!

Meilleures pensées :diablotin:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 13:11 
Hors-ligne
Technicien
Technicien

Inscription : 21 Déc 2004 17:23
Message(s) : 66
Localisation : Belgique
Chère Bastet,
Sans vouloir vous donner de leçon, il me semble que la moindre correction envers les lecteurs de ce forum aurait été de donner le lien de la page où vous avez suscité cette discussion.
Le voici :
http://www.forum.roi-president.com/topic493-105.html
Ça permettra à tout un chacun de distinguer dans cette bouillie que vous nous avez servie ce qui est de vous, ce qui est une citation, et ce que sont les réponses de votre interlocuteur (dont il est clair, à la lecture de vos échanges, qu'il n'a pas lu l'ouvrage sur lequel il s'étend avec profusion).
Comme quoi...

A l'avenir, chère Bastet, essayez d'être claire en utilisant la fonction "citer" que vous trouvez en bas (à droite) de chaque message.
exemple :
[quote= "bastet"]Effectivement!
Meilleures pensées : diablotin :[/quote ]
ça donnera :
bastet a écrit :
Effectivement!
Meilleures pensées :diablotin:


A partir de là, et en utilisant la fonction "copier-coller", vous pouvez rendre les échanges plus clairs.
Il suffit de remplacer le nom entre guillemets après "quote=" pour remplacer le nom de celui à qui est attribuée la citation :


Par exemple :
[ quote="Cambronne"]La Garde meurt et ne se rend pas[ /quote]
nous donnera :
Cambronne a écrit :
La Garde meurt et ne se rend pas

Autre exemple :
[ quote="bastet qui serait tentée d'employer des gros mots mais qui a trop d'éducation pour ça"] nous donnera :
bastet qui serait tentée d'employer des gros mots mais qui a trop d'éducation pour ça a écrit :
:pascontent:


Bon amusement !

_________________
J'appelle un chat un chat, ... (Boileau, Satires, I)


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 13:16 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14001
C'est toujours comme ça... :11:

Rien ne se passe, les jours passent sans aucune intervention, ni réponses (attendues); et puis tout déboule d'un seul coup (et pas seulement sur Waterloo) !

Halte au feu ! :16:

Avant de répondre aux invectives d'un autre forum, je serais très reconnaissant à Bernard Coppens de répliquer à nos propres questions. De manière à ce que l'on demeure un peu méthodique dans cette affaire... :ordre:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 30 Sep 2009 13:32 
Hors-ligne
Technicien
Technicien

Inscription : 21 Déc 2004 17:23
Message(s) : 66
Localisation : Belgique
Vous remarquerez, mon cher Bruno, que je me suis bien gardé de répondre aux invectives venues d'ailleurs. J'ai simplement dit mes sentiments sur cette manœuvre, afin que nous puissions reprendre notre discussion dans la sérénité.
Vous comprendrez que je ne puis consacrer tout mon temps à débattre sur les forums (même mon propre site est en souffrance pour le moment), mais je vous promets de remettre sur le haut de la pile la suite de ma réponse dans notre discussion.
Cordialement.

_________________
J'appelle un chat un chat, ... (Boileau, Satires, I)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 226 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 23  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB