L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 16 Déc 2018 22:08

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Août 2006 20:21 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4512
Localisation : Grimbergen - Belgique
Entièrement d'accord avec vous !
En digne descendant d'une grande famille aristocratique qu'il était, la conception de la gouvernance de la France par Talleyrand était légitimiste.
Fidèle à ses origines, il fut le premier à imposer le rôle de l'homme de pouvoir moderne sur la scène politique et diplomatique internationale.

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Août 2006 20:34 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13682
Peut-être, mais c'était aussi un pragmatique: il savait que tout retour à l'Ancien Régime était impossible. et en attendant, parici la monnaie !!! :3:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Août 2006 21:52 
Talleyrand n'aspirait point à la restauration de l'Ancien Régime, mais au triomphe du principe de légitimité qui en découlait. Napoléon put maintenir sa monarchie d'opérette tant qu'il avait été soutenu par l'illusion de la victoire ; battu, son glorieux édifice s'écroula comme un château de cartes. Bien avant ce naufrage, Talleyrand estimait que seul un pouvoir légitime - l'ancienne monarchie - pourrait signer une paix durable si les Alliés avaient la sagesse de ne pas abuser de leur victoire : l'Histoire devait conforter ce jugement.


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Août 2006 15:59 
Hors-ligne
Directeur de recherche
Directeur de recherche
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Août 2004 11:01
Message(s) : 773
:salut: Talleyrand n'était qu'un profiteur, aucunement un grand diplomate mais un traitre ; à coté de Metternich, Talleyrand fut un nain bon à ranger dans les jardins des Tuileries.
Dans l'adversité que connut l'Autriche, Metternich sut garder le cap, rester fidèle à son maitre qui le récompensa. Talleyrand...Pfff... "De la merde dans un bas de soie", cette seule phrase de Napoléon résume bien l'homme.
Franchement Talleyrand ne méritait que la guillotine.
Bien à vous.
:2:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Août 2006 23:28 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4512
Localisation : Grimbergen - Belgique
C'est ce qui s'appelle avoir un jugement tranchant ! :grands yeux:
Franchement, vous devriez vous documenter davantage sur le personnage et aller au-delà des clichés éculés qui en font un "fourbe" et un "traître" collant ainsi à l'étiquette du diable boîteux que ses adversaires lui prêtent traditionnellement.
Votre jugement serait sans doute quelque peu plus nuancé... :4:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 9:31 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13682
Mais, quels clichés éculés, cher Joker ? :diablotin:

Il n'est rien de plus controuvé que la réputation de cet homme... Comme je l'ai rappelé -ici et ailleurs- Talleyrand a bénéficié d'une réputation usurpée qui lui a été "tressée" par les diplomates du Congrès de Vienne !

Quand les ennemis vous environnent de louanges, il y a matière à s'interroger !

Thiers a été un peu plus lucide, et tout en participant au mouvement de flagornerie générale, a sû le remettre à sa place par quelques vérités et quelques aphorismes bien sentis.

Louis Madelin a coulé à fond cette vieille baderne de l'Ancien Régime, ripolinée à celui du régime des partis.

Waresquiel est la dernière dupe de ce fripon, cousu d'or et d'argent rougis du sang français ! :11:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 9:50 
Hors-ligne
Assistant de recherche
Assistant de recherche

Inscription : 14 Fév 2006 8:44
Message(s) : 208
Par Baronne de Feuchères interposés ( voir mes posts sur un autre sujet ), je m'aperçois que Monsieur De Talleyrand était un curieux personnage, d'une grande intelligence très certainement mais aussi ( quelquefois ) d'une obstination qui nuisait à cette intelligence : sa façon de vouloir se dédouaner de la mort du Duc d'Enghien en se servant de la maitresse du Duc de Bourbon en est un exemple concret. Sans vouloir être insultant, au premier abord, on pourrait se dire : "quel pauvre type !!!"

:bah:

James Saint-Angel


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 11:03 
Bruno Roy-Henry a écrit :
Waresquiel est la dernière dupe de ce fripon, cousu d'or et d'argent rougis du sang français ! :11: [/b]


Il est vrai que les bas impériaux demeurent immaculés... :diablotin: Thiers et Madelin ne sont que les chantres d'une histoire cocardière, affreusement dépassée en de nombreux domaines. Une question : avez-vous seulement lu Waresquiel ?


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 11:06 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13682
Non, point... Les larges extraits lus ici ou là m'ont suffi pour me faire une opinion !

A ma connaissance, Waresquiel n'a pas produit de documents nouveaux. Rien qui puisse modifier l'existence des faits connus et avérés concernant Talleyrand.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 30 Août 2006 13:02 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4512
Localisation : Grimbergen - Belgique
Il est toujours délicat de juger un ouvrage sur la seule base de quelques extraits publiés ci et là. :7:
Je ne puis donc que vous conseiller d'aller au-delà de vos préjugés.
Personnellement, je n'avais aucune sympathie particulière pour Talleyrand avant de lire cette biographie qui fait appel à des documents rares et jusqu'ici peu exploités. Après lecture, toute la dimension du personnage m'est apparue et sa conception de l'Europe a de quoi séduire. Malgré ses racines d'Ancien Régime, il savait aussi se montrer un visionnaire avisé.
L'homme avait certes quantité de défauts, mais qui n'en a pas ?
Son humour à froid et son cynisme ont façonné son image publique.
Mais l'ouvrage de Waresquiel éclaire magistralement les motivations qui ont guidé le prince tout au long de sa longue carrière politique et là n'est pas le moindre de ses mérites.

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB