L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 19 Oct 2018 0:32

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 23 Déc 2005 14:20 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13559
Cette question revient toujours avec la même lancinante agressivité !

Qu'en est-il exactement ?

Rappelons d'abord que l'attitude de la Convention et du Directoire ne fut pas aussi favorable qu'on l'a dit...

On prétend que la "Révolution" aurait octroyé aux juifs de France un statut de citoyen à part entière. Voyons cela:

François Piétri a écrit :
En Alsace et en Sarre, on s'oppose par la violence à des mariages judaïques; on enlève des enfants pour les baptiser de force; on refuse des jeunes hommes dans la garde nationale. Ailleurs, on oblige les marchands israélites à porter un chapeau noir d'une forme ridicule.
(...) Une conséquence fâcheuse de l'aversion que continuait à leur montrer le petit peuple des campagnes fut qu'en beaucoup d'endroits, les juifs, découragés et déçus, tendirent à s'isoler à nouveau dans une sorte de bouderie, à se mêler le moins possible aux chrétiens, à revivre en communautés closes; bref, à tenir pour non avenu à leur endroit ce décret de la Constituante qui visait à les amalgamer et à les nationaliser, mais qui ne s'était traduit par rien de positif.
(...) Avec l'avènement de la Convention, on assiste à une brusque régression dans l'attitude des pouvoirs publics, jusqu'alors bien disposés en leur faveur.
(...) Peu de périodes et peu de pays auront fait montre d'un antisémitisme aussi marqué que cette France de la première République, dont tant d'historiens se plaisent à exalter l'esprit égalitaire et le goût de la fraternité.
Avant même de tomber dans les excès sanglants de la Terreur, la Convention a décidé la fermeture de toutes les synagogues "pour frapper le fanatisme jusque dans ses fondements". Celle de Metz est transformée en parc à bestiaux. On a mis à l'amende la célébration du sabbat et de la pâque, confisqué les marchandises des commerçants juifs, fait main basse sur les vases d'argent des sanctuaires.
A Lunéville, on punit de prison "les conciliabules et singeries des juifs"; on brûle en public les vêtements et les livre des rabbins, dont quelques-uns voient leurs maisons incendiées ou pillées.
A Troyes, à Strasbourg, on prohibe la circoncision sous peine de mort; on interdit le port de la barbe longue, l'usage de l'hébreu, la prière en commun, l'accès des jardins de la ville.
(...) Ces vexations sont les mêmes que pour les catholiques ou les protestants, mais avec un surcroît de barbarie où l'on distingue comme un vestige des vieilles inimitiés confessionnelles.
(...) La Déclaration des Droits de l'homme et trois actes constitutionnels successifs ayant hautement proclamé la liberté de tous les cultes, il semble que l'octroi de la pleine qualité des Français aux juifs résidant en France et y exerçant, parfois depuis des longues années, une activité licite doive en être la conséquence logique. Or, faute d'avoir traduit d'excellentes intentions par des textes précis, on peut dire que, dix ans après le décret de principe de la Constituante, la condition des israélites demeure, à la chute du Directoire, peu différente de ce qu'elle était sous Louis XV ou Louis XVI: celle d'étrangers sans statut défini et dont la présence sur le sol français est plutôt tolérée ou ignorée que légalement admise. Ils y vivent, pourrait-on dire, à la façon des romanichels, sans difficulté majeure, mais sans adaptation véritable. Leurs rapports avec le milieu local ont cessé d'être tendus, sous la seule réserve, en Lorraine et en Alsace, d'une mauvaise humeur paysanne vis-à-vis de ceux d'entre eux qui se livrent à l'agiotage.

Extraits de "Napoléon et les israelites", par François Pietri.




Dernière édition par Bruno Roy-Henry le 07 Avr 2006 15:22, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Déc 2005 14:29 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13559
Et voici les pièces accusatrices...

"La législation est un bouclier que le gouvernement doit porter partout où la postérité publique est attaquée. Le gouvernement français ne peut voir avec indifférence une nation avilie, dégradée, capable de toutes les bassesses, posséder exclusivement les deux beaux départements de l’ancienne Alsace : il faut considérer les juifs comme nation et comme secte; je voudrais leur ôter, au moins pendant un temps, le droit de prendre des hypothèques, car il est trop humiliant pour la nation française de se trouver à la merci de la nation la plus vile. Des villages entiers ont été expropriés par les juifs; ils ont remplacé la féodalité, ce sont de véritables nuées de corbeaux. On en voyait au sabbat d’Ulm, qui étaient accourus de Strasbourg pour acheter des maraudeurs ce qu’ils avaient pillé.
Il faut prévenir, par des mesures légales, l’arbitraire dont on se verrait obligé d’user envers les juifs. Ils risqueraient d’être massacrés un jour par les chrétiens d’Alsace, comme ils l’ont été souvent, et presque toujours par leur faute.
Les juifs ne sont pas dans la même catégorie que les protestants et les catholiques. Il faut les juger d’après le droit politique, et non d’après le droit civil, puisqu’ils ne sont pas citoyens.
Il serait dangereux de laisser tomber les clefs de la France, Strasbourg et l’Alsace, entre les mains d’une population d’espions qui ne sont pas attachés au pays. Les juifs autrefois ne pouvaient pas même coucher à Strasbourg; il conviendrait peut-être de statuer aujourd’hui qu’il ne pourra pas y avoir plus de cinquante mille juifs dans le Haut et le Bas-Rhin; l’excédent de cette population se répandrait à son gré dans le reste de la France.
On pourrait aussi leur interdire le commerce, en se fondant sur ce qu’ils le souillent par l’usure, et annuler leurs transactions passées comme entachées de fraude. " (Pelet de la Lozère)


"Vous avez examiné, me dit-il, ces affaires des juifs ? C'est grave. Je ne puis pas souffrir que tous les propriétaires d'Alsace et d'une partie de la Lorraine soient spoliés par l'usure, eux et leurs enfants. Ce serait une corne à mon front que de le tolérer davantage. Je dois la même protection à tous les Français et je ne puis regarder comme des Français ces juifs qui sucent le sang des véritables Français.
Le moyen à employer est, je le sais, très difficile. Les légistes m'opposant le respect des engagements souscrits librement, quelles qu'en soient les conséquences... Mais moi, je ne vois que le résulat pratique, et si je ne faisais rien, ce résultat ici serait la spoliation d'une multitude de familles par des usuriers rapaces et sans pitié.
Ce peuple juif, dont l'existence est si singulière, présente de grands problèmes à résoudre. Jusqu'à quel point des gouvernements éclairés et chrétiens pourraient-ils le relever de son abaissement ? Puisque vous avez fait des recherches sur eux, vous devez savoir que le mal vient surtout de cette compilation indigeste appelée le Talmud : où se trouve, à côté de leurs véritables traditions bibliques, la morale la plus corrompue dès qu'il s'agit de leurs rapports avec les Chrétiens (...).
Je n'ai pas la prétention de dérober cette race à quelque malédiction, mais simplement de la mettre hors d'état de nuire aux Alsaciens : en empêchant chaque juif d'avoir deux morales, l'une envers les siens, l'autre envers le commun des Français." (Molé)


"On me propose d'expulser les juifs ambulants qui ne justifieront pas du titre de citoyen français, et d'employer contre l'usure le pouvoir discrétionnaire, mais ces moyens seraient insuffisants. La nation juive s'est constituée, depuis Moïse, usurière et oppressive ; il n'en est pas de ainsi des chrétiens; les usuriers font exceptions parmi eux; ils sont mal notés.
Ce n'est pas avec des lois de métaphysique qu'on régenèrera les Juifs; il faut ici des lois simples, des lois d'exception. On en peut rien me proposer de pis que de chasser un grand nombre d'individus qui sont hommes comme les autres (...).
Il y aurait de la faiblesse à chasser les Juifs; il y aura de la force à les corriger. On doit interdire le commerce aux juifs, parce qu'ils en abusent, comme on interdit à un orfèvre son état lorsqu'il fait du faux or. La métaphysique a égaré le rapporteur au point de lui faire préférer une mesure violente de déportation à un remède plus efficace et plus doux (...).
Je fais remarquer de nouveau qu'on ne se plaint point des protestants ni des catholiques comme on se plaint des juifs; c'est que le mal que font les juifs ne vient pas des individus, mais de la constitution même de ce peuple, ce sont des chenilles, des sauterelles qui ravagent la France." (Séance du Conseil d'Etat du 7 mai 1806)




Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 23 Déc 2005 17:44 
Ces accusateurs, ne savent plus quoi dire.

Tout d'abords, il existe les gaz, que l'Empereur aurait employé contre des juifs, et maintenant, on parle du directoire.

Nous pouvons voir, dans se texte on un affabulateur précoce est en train de non d'argumenter ces dires, mais bien de critiquer la sociétée, sur des osis disant critique qu'on a du mal a lire, tellement elles sont d'une stupiditée a faire rire.

Dès lors, comment essayer de contre argumenter, contre de telles sottises ?


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 25 Déc 2005 21:23 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4400
Localisation : Grimbergen - Belgique
Bigre, le réquisitoire est sévère et les propos tenus relèvent de la pire discrimination qui soit. :grands yeux:
Un tel écrit relève de l'antisémitisme le plus basique et il laisse pantois tant les lieux communs qu'il énumère à l'encontre des Juifs sont nombreux : race originellement maudite qui génère en elle-même le mal dont elle est porteuse, corruptrice, usurière, oppressive...
On leur dénie même l'état de citoyens et on se propose de les corriger.
Largement de quoi justifier les pogroms passés et à venir et de quoi fournir du grain à moudre pour Ribbe et tous les pamphlétaires en herbe. :7:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 27 Déc 2005 0:17 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13559
Rapidement, car j'y reviendrais...

Oui, ces propos semblent anti-sémites au 1er abord. Mais, ont-ils été exactement rapportés ?

Enfin, on sait que Molé dans son rapport, préconisait des mesures d'une extrême sévérité. Mais on sait aussi que Napoléon ne le suivit pas et rapporta en partie les décrets "infâmes".

Il faut aussi tenir compte du contexte de l'époque qui n'était guère favorables aux juifs dans toute l'Europe d'alors...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 12 Mars 2008 11:37 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13559
Sur ce sujet, on se reportera au lien suivant:

http://www.napoleon-juifs.org/Pasquier.html#Elle

Et particulièrement, à cet extrait:

"Un décret impérial, en date du 30 mai 1806, avait déjà suspendu pour une année l'effet des poursuites exercées par ces impitoyables créanciers; mais cette mesure provisoire n'avait été adoptée que pour donner le temps et le moyen de statuer sur tous les droits, en parfaite connaissance de cause. C'était une mesure arbitraire puisque, sans entendre les parties intéressées, on avait confondu dans une même réprobation les titres, de quelque nature qu'ils fussent, sans distinction de leur origine juste ou injuste; par cela seul qu'ils appartenaient à une certaine classe de citoyens français. Et comment refuser aux Juifs cette qualification?
Elle leur appartenait aux termes de lois rendues depuis la Révolution; ils en supportaient toutes les charges, notamment celle du service militaire. Ils cherchaient bien à se soustraire à la conscription, profitant de ce que, pendant longtemps, aucun registre n'avait été tenu régulièrement pour constater leur naissance ; la plupart d'entre eux avaient évité de faire, devant les municipalités, les déclarations prescrites à cet égard. Enfin, le défaut de noms patronymiques, inusités parmi eux, les servait merveilleusement, lorsqu'il s'agissait de former les contingents. Mais ces difficultés avaient été surmontées, lorsque l'Empereur crut devoir prendre la résolution de suspendre leurs créances."

Ces difficultés n'étaient certainement pas surmontées, puisque l'Empereur crût nécessaire d'interdire aux conscrits juifs la faculté de se faire remplacer dont ils usaient largement quand ils se soumettaient aux obligations de la loi Jourdan.

Finalement, par mesure de tempérament, il revînt sur cette interdiction à la condition que le remplaçant fut juif lui-même... Si cela nous paraît encore trop "discriminatoire", il convient de se souvenir de l'intention de Napoléon: faire que les juifs soient reconnus comme des citoyens à part entière, notamment aux yeux des populations de l'Empire, demeurées chrétiennes à une écrasante majorité...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 12 Mars 2008 12:04 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 13 Nov 2007 12:45
Message(s) : 1817
Finalement, par mesure de tempérament, il revînt sur cette interdiction à la condition que le remplaçant fut juif lui-même... Si cela nous paraît encore trop "discriminatoire", il convient de se souvenir de l'intention de Napoléon: faire que les juifs soient reconnus comme des citoyens à part entière, notamment aux yeux des populations de l'Empire, demeurées chrétiennes à une écrasante majorité...
(Bruno) ...

Il est une évidence certaine, c'est que le fait d'élever les Juifs au statut de citoyen, statut dont ils avaient auparavant été privés, n'implique pas de ne leur attribuer que les avantages, mais bien aussi les contraintes, que tout citoyen digne de ce nom avait à respecter.

C'est cet aspect des choses que certains féroces contradicteurs occultent sciemment pour transformer une mesure libératrice en mesure discriminatoire !

Quand on ne regarde qu'une seule facette de l'étude d'une telle décision, l'équilibre faisant défaut, la-dite étude tombe d'elle-même dans le faux sens, et détourne l'Histoire de son objectif initial...




:salut:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 12 Mars 2008 23:00 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4400
Localisation : Grimbergen - Belgique
Plus que la mesure elle-même, c'est le contexte dans lequel elle est présentée qui me semble discriminatoire.
En effet, en présentant les Juifs comme des tire-au-flanc patentés, je n'ai pas le sentiment que l'on donne d'eux une image de marque plus positive auprès d'une population déjà en proie à des sentiments antisémites plus ou moins prononcés.
Encore une fois, si la loi est égalitaire dans son esprit, elle l'est par contre beaucoup moins dans les formes employées.
Et c'est essentiellement ce qui la déssert à mes yeux.

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 12 Mars 2008 23:12 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13559
Joker a écrit :
En effet, en présentant les Juifs comme des tire-au-flanc patentés, je n'ai pas le sentiment que l'on donne d'eux une image de marque plus positive auprès d'une population déjà en proie à des sentiments antisémites plus ou moins prononcés.


Ce n'est pas cela: on ne les présente pas; ils le sont de fait parce qu'ils n'ont pas été intégrés à la Nation. Relisez ce que dit François Piétri sur la période révolutionnaire: vous constaterez que les juif n'y ont pas été choyés contrairement à ce que certains voudraient nous faire croire...

On ne devient pas Français en un tour de main, surtout quand ces mêmes Français vous ont été hostiles... Dès-lors, ils ne se bousculaient pas s'inscrire sur les listes de conscrits. C'était encore un fait retenu contre eux.

Citer :
Encore une fois, si la loi est égalitaire dans son esprit, elle l'est par contre beaucoup moins dans les formes employées.
Et c'est essentiellement ce qui la déssert à mes yeux.


Les lois napoléoniennes ont plus fait pour l'intégration des juifs que toute les législations entre 1815 et 1939...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Napoléon, anti-sémite ?
Message Publié : 13 Mars 2008 1:07 
Hors-ligne
Professeur émérite
Professeur émérite
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Avr 2003 22:49
Message(s) : 4400
Localisation : Grimbergen - Belgique
Citer :
On ne devient pas Français en un tour de main, surtout quand ces mêmes Français vous ont été hostiles... Dès-lors, ils ne se bousculaient pas s'inscrire sur les listes de conscrits. C'était encore un fait retenu contre eux.


On peut parfaitement les comprendre, non ?
Je ne vois donc pas en quoi le fait de stigmatiser publiquement leur attitude est à considérer comme une mesure à but égalitaire... :7:

_________________
"Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu." (Chamfort)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 17 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Exabot [Bot] et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB