L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 26 Oct 2021 18:16

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Auteur Message
Message Publié : 17 Mai 2008 21:14 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14832
Apparemment, l'existence de ce forum ultra-discret n'était quand même pas ignorée de l'illustre inconnu qui monte par ailleurs sur ses grands chevaux, poussé s'il en était besoin par Pierre Bar en personne qui se moque de son bannissement soi-disant perpétuel par l'intermédiaire de son pseudo "Lazare" ! La résurrection, quel programme et quel pied-de-nez à Albert Martin...

"Et ces gens là se permettent, sur leur forum, où ils se lachent sans retenue, de compiler les interventions des napoléoniens qui ne sont pas dans la ligne de ces Grands Inquisiteurs de la pensée napoléonienne, ils en font des florilèges, comme ils disent!"

Ce brave "échotier" inconnu s'estime en droit de se considérer comme "napoléonien"... Mais comment pourrait-on l'être quand on qualifie d'infâme un général comme Richepance ? MM. Bar et Drouet ont au moins le mérite de leur sincérité: ils ne le sont ni de près, ni de loin et ne se donnent pas le ridicule de le revendiquer. :16:

Cela me fait penser à certaines notabilités de l'UMP qui se disent "gaullistes"... :grands yeux:

Ajoutons que notre illustre inconnu gagnerait en crédibilité en signant ses billets d'humeur de son nom, en évitant de s'abriter derrière un pseudo beaucoup trop honorable pour lui...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 19 Mai 2008 9:40 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14832
Sur ce même forum, je constate de saines et roboratives réactions aux spasmes haineux d'un énergumène proche mentalement d'un Dutroux qui assimile Napoléon à Hitler, dans la lignée des Ribbe, Caratini, Guillemin et autres...

Le "pseudo-inconnu" est même du lot, ce dont je me réjouis ! Néanmoins, oserai-je remarquer que traiter Richepance d'infâme personnage, c'est -peu ou prou- adopter le même raisonnement que le quasi-dutroux en question ?

Si Richepance s'était conduit d'une façon infâme, les ordres qu'il avait reçus ne le seraient pas moins et ces ordres émanaient de Bonaparte en personne ! C'est donc lui qui serait infâme également...

M. Drouet l'a bien compris et bien expliqué, tout en évitant de trop s'attaquer à la personne du 1er Consul, pour éviter un rejet massif des membres dudit forum (voire un éventuel bannissement, comme cela s'est déjà produit).

Mais il a été assez habile pour convaincre les personnes mal informées et dépendantes de notre nouvelle morale humanitaire (celle des temps présents, dont on peut situer l'émergence en 1995). Nouvelle morale qui exige que l'on se prosterne devant la nouvelle doxa: la repentance automatique et obligatoire pour les actes soi-disant odieux qu'auraient commis systématiquement nos ancêtres les Français avant 1995...

L'assimilation Hitler/Napoléon a donc de beaux jours devant elle: nous n'assistons qu'à ces balbutiements !

Le fait de pendre des noirs est en soi choquant. Tout comme des blancs ou des jaunes. Le fait de les pendre uniquement parce qu'ils sont noirs est évidemment infâme. C'est un acte raciste de la pire espèce qui ne peut que provoquer dégoût et condamnation des criminels qui agissent ainsi.

M. Drouet a laissé entendre, ou permis de comprendre qu'il en avait bien été ainsi de l'action de Richepance en Guadeloupe. Si tel avait été le cas, alors OUI, le comportement de Richepance aurait été infâme !

Mais il n'en a rien été !!! :11:

Les noirs fusillés ou pendus sur ordre de Richepance, l'ont été parce qu'ils étaient convaincus de rébellion à mains armées contre la République. A cette époque et jusqu'à encore récemment, ceci entraînait la peine de mort. La preuve en est qu'il n'y avait rien de raciste dans cette affaire, c'est que les blancs qui étaient leurs complices ont subi le même sort !

Ceci pour rappel aux jeunes lecteurs qui pourraient ignorer -par exemple- que le colonel Bastien-Thierry a été fusillé en 1963 pour avoir préparé et dirigé un attentat contre le général de Gaulle.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Juin 2008 8:19 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14832
Autre pièce à charge contre Richepance produite par M. Drouet, enseignant de son état :

Il s'agit des extraits d'un rapport de Lescallier, préfet colonial de la Guadeloupe, à Decrès en date du 30 avril 1804 :

"On confondit dans la même prescription les soumis et les rebelles, les vainqueurs et les vaincus, et on en déporta sans distinction près de deux mille, pour la seule raison qu'ils étaient noirs et qu'ils avaient porté les armes.
On avait bâti un grand projet de fortune sur la vente de ces malheureux : on les envoyait à Carthagène des Indes. Le gouverneur espagnol avec raison, refusa durement de recevoir et de laisser débarquer ces individus, au moins très suspects ; et après un séjour d'une quinzaine de jours [...] cette expédition fut obligée de faire route pour l'Amérique septentrionale, pour aller se procurer des vivres : elle a [...] alarmé le gouvernement américain par des introductions et ventes furtives [...] qui ont donné un mauvais renom à notre nation et qui occasionnèrent des plaintes de ce gouvernement [...]
Si [...] on avait consulté la raison, la justice, et l'intérêt de l'Etat, on aurait fait un examen de tous ces individus, au nombre de 3 000 ; on aurait laissé subsister dans la colonie ceux qui nous avaient servi fidèlement dans cette guerre [...] on les aurait laissé jouir de la liberté promise, en leur donnant des terres, ou en leur procurant les moyens d'exercer leur industrie."


Cette pièce est assez étrange, dans la mesure où c'est Lescallier qui coopéra au rétablissement de l'esclavage sous l'autorité de Lacrosse. On est donc en droit de se demander quelle fut l'étendue de sa responsabilité dans les mesures citées ci-dessus et s'il ne s'est pas agi pour lui de s'en exonérer. La déportation des 2 000 noirs en vue d'une vente bénéfique éventuelle fut une grave faute, en effet, puisque certains d'entre-eux purent porter l'alarme à Saint-Domingue et qu'au-delà, cette expédition fut un fiasco ! Sans négliger le fait que ces hommes n'étaient point des esclaves au moment où cette mesure discrétionnaire fut prise.

A ce document, il faut ajouter un extrait des mémoires du général Decaen (Mémoires et journaux du général Decaen, de Picard et Paulier) :

"Mon départ de Paris n'eut pas lieu aussi tôt que je l'avais présumé, attendu qu'étant allé voir le Premier Consul, il me dit :
"Comme Richepance nous a embarrassés de 1 500 noirs qui sont arrivés à Brest, qu'il a extraits de la Guadeloupe et qu'il avait d'abord envoyés aux Etats-Unis, où l'on n'a pas voulu les recevoir, ces hommes ont été déposés au bagne en attendant qu'on leur donne une destination. Ne pourriez-vous pas nous débarrasser d'une partie ?" [...]
Les noirs dont il s'agit avaient servi à la Guadeloupe pour repousser les Anglais et conserver cette colonie à la République. [...]
[Richepance], après avoir subjugué, à la Guadeloupe, les noirs qui s'étaient révoltés lorsque le contre-amiral Lacrosse, d'après les ordres du gouvernement, avait entrepris d'y rétablir l'esclavage, ce capitaine-général dis-je, avait considéré qu'il y aurait du danger à conserver dans cette colonie tous les noirs qui avaient fait partie de la force armée. Alors, il avait pris la résolution de faire expédier pour les Etats-Unis tous ces braves gens si mal récompensés de leurs services, croyant qu'on trouverait facilement à les vendre ! Mais la spéculation ayant été repoussée par les Américains, on se trouva forcé de faire voile pour un port de France."


Tout le monde semble d'accord pour faire retomber l'opprobre de la répression sur la tête de Richepance. Ce dernier étant mort, personne ne songera à prendre sa défense...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 02 Juin 2008 8:43 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14832
Par ailleurs, M. Drouet nous informe du sort final de ces hommes, répondant ainsi en partie aux affabulations d'un Ribbe :

"Ces déportations répondaient au plan du 5 janvier 1802 visant à l’éloignement des colonies des Antilles des hommes « reconnus coupables ou dangereux ».
Comme l’indique plus haut Decaen, on ratissa bien large, et ces déportations, synonymes éventuellement de ventes, eurent également parfois, pour ceux qui les ordonnaient, des motivations mercantiles.
En raison de la réputation sulfureuse qui leur collait à la peau (au 31 octobre, à Brest, sur 1 071 déportés, 22 étaient blancs), le bagne fut logiquement choisi. "


Ceci étant, les motivations mercantiles laissent rêveur... Richepance voulait-il vendre également les blancs qu'il considérait comme suspects ? Je demeure dubitatif sur les intentions de Richepance et je me demande si ce n'est pas l'ancienne administration coloniale qui prit ces initiatives, sans-doute encouragées ou cautionnées par Lacrosse.

Quoi qu'il en soit, les hommes expédiés vers la France ne furent pas exterminés, même si les traitement qu'ils subirent étaient assez dégradants, sans excéder le traitement accordé à des bagnards:

"Un bon nombre servit à la constitution du bataillon dit des chasseurs africains (614 hommes, 6 compagnies).

L’expédition de Decaen quitta Brest le 5 mars 1803. Le bataillon des chasseurs africains, faute de bateau, n’embarqua cependant pas ; mais devait rejoindre peu de temps après sur des navires de commerce. La guerre ayant repris, ladite unité ne quitta finalement pas le port et rejoignit le bataillon des pionniers noirs à Mantoue (on peut ensuite suivre leurs traces au sein du régiment Royal africain à Naples, puis dans les rangs du 7e de ligne napolitain).

D’autres déportés à Brest furent employés comme ouvriers affectés aux travaux du port ou comme marins sur des caboteurs."

On le voit, on est loin des traitements appliqués par les nazis aux déportés...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Août 2008 13:14 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14832
Toujours dans la même veine, je lis ceci sur le net:

"Personnellement il y a un point avec lequel je suis intransigeant, c'est le rétablissement de l'esclavage. il faut être clair sur ce point. Les chaînes faisaient aussi mal en 1803 qu'en 2008...et je ne peux accepter l'explication précisant qu'il faille se mettre dans les conditions de l'époque...c'est insupportable...Après tout Schoelcher a était contemporain de l'Epopée, puisque né en 1804. Je sais que certain(e)s ami(e)s napoléoniens m'en voudront..."

Fort bien, notre autre "pseudo" n'a qu'à clamer son intransigence auprès des autorités républicaines. A supposer que le rétablissement de l'esclavage soit un crime pénalement défini, il convient de rappeler que c'est le crime de la République et non d'un seul homme...

Sinon, qu'on m'explique comment le Conseil d'Etat a pu le proposer, le Tribunat en discuter et en proposer l'adoption, le Corps Législatif l'adopter et le Sénat valider le tout... Le moins que l'on puisse dire, c'est que Bonaparte a eu beaucoup de complices. Pour la plupart, tous "brumairiens", tous anciens élus de la Convention ou des conseils du Directoire. Je n'ai pas la liste, mais on y retrouve des élus qui avaient voté l'abolition en 1794. Sans doute sont-ils des innocents aux mains pures ? :beurk:

Cela me rappelle les grandes déclamations contre l'antisémitisme de Napoléon. Une émission (sur la 5) concernant l'inquisition démontrait au contraire toutes les mesures favorables aux juifs et néfastes à cette institution catholique.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB