L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 17 Déc 2018 16:38

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Auteur Message
Message Publié : 28 Mai 2005 7:59 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
Drouet Cyril a écrit :
28 mai 1802, la bataille du Matouba s'achève dans une gigantesque exposion. Delgrès et ses derniers compagnons par leur suicide viennent de montrer "à l'univers entier" que la célèbre déclaration du 10 mai n'était pas que de vains mots.

"C'est une mission importante et agréable sous tous les points de vue, puisqu'il y a aujourd'hui quelque gloire à acquérir et un grand service à rendre à la République, en faisant rentrer pour toujours cette colonie dans l'ordre" écrivait Bonaparte le 7 janvier.

Le "glorieux" Richepanse a désormais les mains libres, le cauchemar peut commencer...


Que voilà une page bien lyrique pour un évènement qui ne fut -finalement- qu'une insurrection jacobine. Qu'elle ait été menée par des noirs et des mulâtres ne change rien à l'affaire.

Rappelons que la loi maintenant l'esclavage dans les colonies où il avait perduré malgré l'abolition votée par la Convention n'a été promulguée que le 20 mai 1802, et qu'elle ne fut connue en Guadeloupe qu'en juillet 1802.

L'entreprise de Delgrès était donc une folie, basée sur des soupçons et dont les arrières-pensées sécessionnistes n'étaient sans doute pas absentes.

Richepance supposait des communications entre l'entourage de Toussaint-Louverture et les officiers noirs de la Guadeloupe. Quel rôle ont pu jouer les Anglais dans ce processus ? Rappelons qu'ils étaient encore présents en Martinique.

Historiquement et juridiquement, l'aventure de Delgrès n'est qu'une sédition contre la France !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 28 Mai 2005 10:45 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
JB Muiron a écrit :
1802 : Napoléon Bonaparte qui dirige la France et l'Empire colonial, nomme Lacrosse pour gouverner la Guadeloupe.

Ce dernier cherche à faire quitter l'île aux officiers de couleur intégrés dans l'armée après l'abolition de l'esclavage.

Le colonel mulâtre Delgrès, né en 1766 à la Martinique d’un guadeloupéen noir et d'une martiniquaise blanche, fomente une révolte contre ce retour de l'ordre ancien. Il est rejoint par Joseph IGNACE.

Mai 1802 : Afin de mater la rébellion et d’imposer le rétablissement de l'esclavage, Bonaparte envoie en Guadeloupe une mission de 4000 hommes dirigés par le général Richepance.

Le 06 mai, Richepance, nommé général en chef de la Guadeloupe, arrive à Pointe-à-Pitre.

Un peu partout en Guadeloupe, les guadeloupéens se battent pour garder leur liberté mais les hommes de Richepance, supérieurs en armes et en nombre, écrasent les insurgés. Les combats tournent aux massacres.

IGNACE et ses troupes sont vaincus alors qu'ils tentaient une action de diversion sur Pointe-à-Pitre. La bataille de Baimbridge le 25 mai 1802 fait près de 700 morts.

Au bout de dix jours de siège, Delgrès est acculé à Matouba.

Le 28 mai 1802 il préfère se donner la mort avec 300 de ses fidèles plutôt que de se rendre aux troupes de Richepance et de redevenir esclaves.


Ce bref compte-rendu est mensonger !

Citer :
1802 : Napoléon Bonaparte qui dirige la France et l'Empire colonial, nomme Lacrosse pour gouverner la Guadeloupe.

Ce dernier cherche à faire quitter l'île aux officiers de couleur intégrés dans l'armée après l'abolition de l'esclavage.

Le colonel mulâtre Delgrès, né en 1766 à la Martinique d’un guadeloupéen noir et d'une martiniquaise blanche, fomente une révolte contre ce retour de l'ordre ancien. Il est rejoint par Joseph IGNACE.


Lacrosse est une personnalité contestable et contestée. Son manque de souplesse a grandement envenimé la situation.

Citer :
Mai 1802 : Afin de mater la rébellion et d’imposer le rétablissement de l'esclavage, Bonaparte envoie en Guadeloupe une mission de 4000 hommes dirigés par le général Richepance.


Totalement erroné: au départ de Richepance, la rebellion ne s'est pas encore déclarée. Il n'est nullement question de rétablir l'esclavage en Guadeloupe.

Citer :
Le 06 mai, Richepance, nommé général en chef de la Guadeloupe, arrive à Pointe-à-Pitre.

Un peu partout en Guadeloupe, les guadeloupéens se battent pour garder leur liberté mais les hommes de Richepance, supérieurs en armes et en nombre, écrasent les insurgés. Les combats tournent aux massacres.


Faux. Delgrès n'admet pas que les officiers de couleur soient écartés, ce qui est un peu différent de la version communément admise.

Citer :
IGNACE et ses troupes sont vaincus alors qu'ils tentaient une action de diversion sur Pointe-à-Pitre. La bataille de Baimbridge le 25 mai 1802 fait près de 700 morts.

Au bout de dix jours de siège, Delgrès est acculé à Matouba.

Le 28 mai 1802 il préfère se donner la mort avec 300 de ses fidèles plutôt que de se rendre aux troupes de Richepance et de redevenir esclaves.


Faux: à cet instant, il n'était pas question de rétablir l'esclavage. Delgrès préfère le suicide à une reddition qui l'aurait entraîné devant un peloton d'exécution pour avoir mené une insurrection armée contre la république !

Nota: je constate que les "napoléoniens" du forum bien connu napoléon1er.org sont étrangement silencieux sur cet épisode. Courageux, mais pas téméraires... :diablotin:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2005 10:03 
BRH a écrit :
Nota: je constate que les "napoléoniens" du forum bien connu napoléon1er.org sont étrangement silencieux sur cet épisode. Courageux, mais pas téméraires...


Je sduis membre de ce forum et napoléonien... je 'ny ai pas répondu car mes connaissances en ce domaine ne dépassent pas les articles parus dans la revue du SN. Je ne m'estimai donc pas capable de rèpondre. je pense que c'était le cas de la majorité des napoléoniens prèsent.
Vous remarquer aussi que tous els suejts sur l'esclavae, i lya a eu beaucoup...purquoi créés plusieurs sujets sur le même débat? ont subi le même sort....


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 29 Mai 2005 10:15 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
eugéne de beauharnais a écrit :
BRH a écrit :
Nota: je constate que les "napoléoniens" du forum bien connu napoléon1er.org sont étrangement silencieux sur cet épisode. Courageux, mais pas téméraires...


Je sduis membre de ce forum et napoléonien... je 'ny ai pas répondu car mes connaissances en ce domaine ne dépassent pas les articles parus dans la revue du SN.


Ce serait donc, en effet, bien insuffisant pour répondre. En ce domaine, comme tant d'autres, le SN mène un combat d'arrière-garde, sans grande motivation. On n'y défend l'Empereur que lorsque le bilan est largement positif, ce qui permet de "vaincre sans périls"...

Citer :
Je ne m'estimai donc pas capable de rèpondre. je pense que c'était le cas de la majorité des napoléoniens prèsent.
Vous remarquer aussi que tous els suejts sur l'esclavae, i lya a eu beaucoup...purquoi créés plusieurs sujets sur le même débat? ont subi le même sort....


Une majorité ? Probablement... Mais il y a quelques "pointures" que l'on a connues plus virulentes sur d'autres sujets ! :16:

Enfin, il n'est pas interdit de "kopié-coller" pourvu que ce soit en me citant, par exemple... :4:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 11:26 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
La révolte de Toussaint-l'Ouverture, celle de Delgrès sont antérieures au rétablissement de l'esclavage qui date du 16 juillet 1802 et non du 20 mai 1802 !

Cette loi du 30 floréal an X (20 mai, donc), se bornait à proclamer que l'esclavage restait aboli dans les colonies où cette abolition était effective et le maintenait là où cette abolition n'avait pas été effective (cas de nos colonies tombées entre les mains des Anglais et de celles de l'Océan Indien qui avaient refusé l'application de l'abolition).

Et même dans ce cas, la nouvelle ne pouvait être connue de Delgrès, puisque sa révolte date du 14 mai (ou 22 mai ?) !!!

Qui ne comprend que le rétablissement de l'esclavage fait suite à l'insurrection des noirs ? Ils ont donné eux-mêmes d'excellents motifs au rétablissement de l'esclavage.

Je n'approuve pas cette mesure, mais il faut la comprendre dans contexte de l'époque et suite aux massacres affreux des blancs, femmes et enfants par les troupes ivres de sang des lieutenants de l'Ouverture, Christophe et Dessalines...

Il n'y eût d'ailleurs quasiment aucune opposition en France à cette mesure. Faire de Bonaparte le seul coupable, c'est rechercher un bouc-émissaire !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 14:05 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
Je connais mal les évènements intervenus en Guadeloupe.

Cela dit, Richepance ne paraît pas s'être comporté autrement que Turreau en Vendée... S'il y a un parallèle à faire, c'est plus avec lui ou un Westermann qu'avec Himmler !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 14:24 
Citer :
Auriez-vous une brève chronologie des évènements, pour que l'on se fasse une idée plus précise ?

Drouet et Muiron ont parfaitement résumé la situation plus haut,quand c'est bon il faut le dire .
M BRH ne perdez jamais de vu que Delgrès aimait la France et il avait investi beaucoup d'espoir dans la prise de pouvoir de Bonaparte .
Et il fut trahis ,surtout ne pas penser que Toussaint Louverture qui méritait le poteau ,puisse avoir un point commun .
Toussaint lui cherchait a quitter la france et a se rapprocher des américains,mais pas delgrès qui était fier d'être français ...
Votre article sur saint Domingue est excellent BRH,j'ai eu des paroles dure envers vous, car ces questions je les connais ,j'en bouffe depuis des années du delgrès,du bonaparte ,et du Toussaint ...


Haut
  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 14:40 
Hors-ligne
Docteur en Histoire
Docteur en Histoire
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Nov 2003 21:47
Message(s) : 2422
Le bâtonnier Rode , du barreau de La Guadeloupe , est un grand spécialiste de cette période . Il lui a consacré une série d'émissions passionnantes sur la chaîne privée de La Guadeloupe , KTV 5 , il y a une quinzaine d'années . Il aurait beaucoup à dire s'il était amené sur ce forum... :2:

_________________
" Mes amis comptent plus que mes idées "


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 15:40 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13683
Revenons-en à la chronologie:

6 mai 1802: débarquement de Richepance à Pointe-à-Pitre.

10 mai 1802: célèbre déclaration de Delgrès qui en appelle à la postérité !

Dites ! Il s'en est passé des choses en trois jours ! Lesquelles ? C'est ce que j'aimerais bien savoir...

Je lis, notamment dans le Dictionnaire Napoléon, que Richepance ordonna le désarmement des troupes de couleur, alors que se répandait le bruit du retour de Lacrosse et du rétablissement de l'esclavage. Ce qui entraîna "le soulèvement de la population de couleur".

18 mai: Delgrès est cerné avec 400 hommes et le 28 mai, ne voyant aucune issue, se fait sauter avec eux plutôt que de se rendre...

Voici la base de discussion. Mettons-nous d'accord sur les faits. Ensuite, peut-être sera-t-il possible de s'accorder sur les commentaires.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 14 Juin 2005 15:57 
cette déclaration est très belle,et je ne vois rien d'anti français dans ce texte,au contraire .

PROCLAMATION

C'est dans les plus beaux jours d'un siècle à jamais célèbre par le triomphe des Lumières et de la Philosophie, qu'une classe d'infortunés qu'on veut anéantir, se voit obligée d'élever la voix vers la postérité, pour lui faire connaître, lorsqu'elle aura disparu, son innocence et ses malheurs.

Victime de quelques individus altérés de sang qui ont osé tromper le gouvernement français, une foule de citoyens toujours fidèles à la Patrie, se voit enveloppée par une proscription méditée par l'auteur de tous ses maux.

Le Général Richepance, dont nous ne connaissons pas l'étendue des pouvoirs, puisqu'il ne s'annonce que comme général d'armée, ne nous a fait connaître son arrivée que par une proclamation, dont les expressions sont si bien mesurées que, alors même qu'il promet protection, il pourrait nous donner la mort sans s'écarter des termes dont il se sert.

A ce style, nous avons reconnu l'influence du contre-amiral Lacrosse, qui nous a juré une haine éternelle.

Oui, nous aimons à croire que le général Richepance, lui aussi, a été trompé par cet homme perfide qui sait employer également le poignard et la calomnie.

Quels sont les coups d'autorité dont on nous menace ?
Veut-on diriger contre nous les baïonnettes de ces braves militaires, dont nous aimions à calculer le moment de l'arrivée et qui naguère ne les dirigeaient que contre les ennemis de la République ?

Ah ! plutôt, si nous en croyons les coups d'autorité déjà frappés, au Fort de la Liberté, le système d'une mort lente dans les cachots continue à être suivi.

Eh bien ! nous choisissons de mourir plus promptement.

Osons le dire : les maximes de la tyrannie la plus atroce sont surpassées aujourd'hui.

Nos anciens tyrans permettaient à un maître d'affranchir son esclave, et tout nous annonce que, dans le siècle de la Philosophie, il existe des hommes, malheureusement trop puissants par leur éloignement de l'autorité dont ils émanent, qui ne veulent voir d'hommes noirs, ou tirant leur origine de cette couleur, que dans les fers de l'esclavage.

Et vous, premier Consul de le République, vous guérrier philosophique, de qui nous attendions la justice qui nous était due, pourquoi faut-il que nous ayons à déplorer notre éloignement du foyer d'où partent les conceptions sublimes que vous nous avez si souvent fait admirer ! Ah ! sans doute un jour vous connaîtrez notre innocence ; mais il sera plus temps, et des pervers auront déjà profité des calomnies qu'ils ont prodiguées contre nous pour consommer notre ruine.

Citoyens de la Guadeloupe, vous dont la différence de l'épiderme est un titre suffisant pour ne point craindre les vengeances dont on nous menace (à moins qu'on ne veuille vous faire un crime de n'avoir pas dirigé vos armes contre nous), vous avez entendu les motifs qui ont excité notre indignation.

La résistance à l'oppression est un droit naturel. La divinité même ne peut être offensée que nous défendions notre cause. Elle est celle de la Justice et de l'Humanité.

Nous ne la souillerons pas par l'ombre même du crime.

Oui, nous sommes résolus de nous tenir sur une juste défensive, mais nous ne deviendrons jamais agresseurs.

Pour vous, restez dans vos foyers ; ne craignez rien de notre part.

Nous vous jurons solennellement de respecter vos femmes, vos enfants, vos propriétés et d'employer tous les moyens à les faire respecter par tous.

Et toi, Postérité, accorde une larme à nos malheurs et nous mourrons satisfaits.

Le Colonel d'Infanterie, commandant en chef
de la force armée de la Basse Terre,
signé : Louis Delgrès.


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 message(s) ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB