L'Énigme des Invalides
http://www.empereurperdu.com/forum/phpBB2/

Commentaires sur l'authentification du Rusi
http://www.empereurperdu.com/forum/phpBB2/viewtopic.php?f=3&t=4003
Page 1 sur 14

Auteur :  A. Lionel [ 15 Août 2007 23:33 ]
Sujet du message :  Commentaires sur l'authentification du Rusi

C'est ici:

http://www.empereurperdu.com/forum/phpB ... php?t=4002

Et pour commenter:


:salut: Super!!! Voilà qui va clouer le bec à beaucoup de charlatans soit disant spécialistes! :ange:

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 16 Août 2007 15:39 ]
Sujet du message :  Le portrait en pied...

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/c ... rophon.jpg

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 17 Août 2007 14:32 ]
Sujet du message : 

Et voici un 1er commentaire de l'historien Philippe Delorme:

Citer :
(...)Voici le texte , en "copié-collé" de
l'intéressant communiqué de BRH (en effet c'est assez troublant, et semble concluant). Pour ceux qui voudrait voir les photos, nécessaires à la démonstration, qu'ils se reportent en effet au forum Empereur Perdu


http://www.histoforum.org/histoforums/3 ... nummsg=720

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 17 Août 2007 18:00 ]
Sujet du message : 

Notre ami François fait cette observation acerbe sur le forum Louis XVII:

François a écrit :
Pour ma part , la conclusion à laquelle est parvenu Bruno Roy-Henry est certaine . Indépendamment même de la démonstration scientifique entièrement cohérente qui appuie cette conclusion , il est absolument évident que le visage très beau du masque Antommarchi ne ressemble en rien aux représentations que l'on a de Napoléon , d'ailleurs mort et décomposé dans des conditions très pénibles , et que ce masque n'est qu'une allégorie destinée à la légende impériale .
C'est pourquoi , si je comprends les "gardiens du temple" qui font la sourde oreille depuis la monarchie de juillet , l'attitude silencieuse des media sur le sujet me parait injustifiable ! Eux qui tiennent là l'occasion de dénoncer une imposture historique majeure et de provoquer un énorme séisme dans la pensée conformiste , eux qui n'ont pas si froid aux yeux quand il s'agit de l'honneur , de l'intimité , ou même de l'existence de personnes vivantes , ces media semblent tétanisés à l'idée de toucher à un tabou de l'imagerie nationaliste !


Note : cette déclaration est d'autant plus importante qu'elle a été faite par un Président de chambre près la Cour de Cassation.


C'est agréable d'être en bonne compagnie... :ange:

Auteur :  Joker [ 17 Août 2007 21:39 ]
Sujet du message : 

François a le sens des formules percutantes qui frappent juste.
En l'occurence, il faut convenir qu'il a fait fort ! :prie:

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 18 Août 2007 7:14 ]
Sujet du message :  Libération à la rescousse !

Libération nous offre le tryptique du Death mask of Napoleon en page 11 dans son édition de samedi.

Quelques erreurs, et les coquilles habituelles; même si on n'y parle pas assez des masques et un peu trop de la substitution, ne boudons pas notre satisfaction: il s'agit d'une piqûre de rappel. :AI:

Le tout, c'est de savoir si ceci va désinhiber les autres media... :photo:


Auteur :  François [ 18 Août 2007 13:12 ]
Sujet du message : 

Bel article , intelligent et sobre... :2: Je ne suis pas surpris qu'on le trouve dans Libération...Impossible que le Figaro n'embraie pas... :4:

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 18 Août 2007 15:20 ]
Sujet du message : 

Les choses se précipitent: après une dépêche AFP à 11 h 08 mn (que je n'ai pas encore vu), ce sont les journalistes de France 2 qui sortent à l'instant de mon salon...

Sauf imprévu (toujours possible dans pareille affaire), vous devriez voir BRH à 20 heures sur France 2.

Auteur :  Bruno Roy-Henry [ 18 Août 2007 16:08 ]
Sujet du message : 

Je donne ici la réponse adressée à Philippe Ballarini sur les histoforums:

Citer :
Bonjour Bruno,

C'est intéressant et cela pourrait être convaincant. Je ne suis pas un grand "napoléonophile", mais je m'interroge sur un point auquel, je l'espère, vous voudrez bien répondre.

Cette cicatrice semble apparaître sur le tableau de Charles Locke Eastlake (en 1815 ?) mais pas sur d'autres tableaux antérieurs. On pourrait donc en conclure que cette cicatrice a une origine tardive. A-t-on des informations sur un événement de nature à être à l'origine d'une telle cicatrice pas vraiment anodine ?

Par ailleurs, et j'espère ne pas vous heurter, le fragment de tableau que vous proposez sur votre forum est tout de même bien flou. N'existe-t-il pas de cliché dans une meilleure résolution ? Ce serait peut-être plus convaincant.

Cordialement

Philippe Ballarini


Deux points dans votre questionnement tout à fait légitime:

L'existence de la cicatrice sur le tableau d'Eastlake. Ce n'est pas un mirage, mais bien une certitude. Elle s'aperçoit(encore plus furtivement)sur une reproduction dans un livre paru récemment. Pour ce qui est d'une photo plus précise, je me suis cassé les dents auprès de l'administration du musée. De la faute de mon mauvais anglais, probablement. Il ressort de cet entretien téléphonique que les photos ne sont pas admises pour les visiteurs, le musée gérant lui-même celles-ci. Tous les détails sont réels a dit la personne concernée, quelque peu choquée que l'on puisse mettre en doute le talent et la sincérité dudit peintre...

S'agissant de l'existence de cette cicatrice, on ne connaît aucun récit qui en fasse mention. Rien ne nous dit qu'elle ne soit apparue qu'en 1815.

Personnellement, je pense qu'il peut s'agir d'une trace laissée par une dartre. Historiquement, on sait que Napoléon souffrait d'une gale rentrée à son retour d'Egypte, dont Corvisart le guérira définitivement au début du Consulat. C'est une origine possible.

L'autre -qui a ma préférence- c'est la crise d'eczéma dont souffrait Bonaparte au moment du 18 brumaire. Cette circonstance lui fut profitable: en sortant des cinq cent, il décida de s'écorcher des boutons qu'il avait au visage pour lui donner une apparence ensanglantée et pour valider ainsi la violence dont il aurait été victime de la part de certains députés.

Il est certain que des députés le bousculèrent et le menacèrent. Seulement, il fallait en porter témoignage à la troupe...

Bien entendu, David n'a pas peint Bonaparte au milieu des députés avec des boutons sur le visage (ou des plaques). Mais le fait que je rapporte est attesté par plusieurs témoins et rapportés par de nombreux historiens...

Voilà l'autre origine possible. Aucun artiste français n'aurait osé représenter l'Empereur avec une telle cicatrice (qui a pu s'accentuer avec le temps). Eastlake était un témoin neutre, parce qu'Anglais et francophile. Il a réalisé son oeuvre comme un "enregistreur photographique". Le détail exact des décorations portées par l'Empereur en témoigne (on y trouve, comme il se doit, l'ordre de la Réunion).

Cette cicatrice n'est pas tombée par hasard du pinceau d'un artiste anglais sur sa toile. Elle est d'ailleurs assez discrète au point de ne pas avoir été commentée (à ma connaissance) depuis bientôt deux siècles...

Mais elle n'en existe pas moins !!! Et on la retrouve quasiment à la même place sur le "death mask of Napoleon".

Auteur :  A. Lionel [ 18 Août 2007 17:37 ]
Sujet du message : 

:salut: Autre solution cher Bruno, une ride qui est apparue progressivement et donc pas remarquée par l'entourage de l'Empereur car une ride n'apparait pas du jour au lendemain.
En revanche un parfait étranger comme le peintre anglais lui ne l'aurait pas manquée.
On peut dire aussi que les deux moins passés en mer ont peut etre agravé la ride?
Bien à vous.

Page 1 sur 14 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
http://www.phpbb.com/