L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 14 Déc 2018 5:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 15 Oct 2003 9:54 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13676
Pour en savoir un peu plus sur ce Joseph Rubidge, jeune artiste peintre, protégé par Georges IV (tiens, tiens...), et de passage à Sainte-Hélène, comme par hasard, au moment de son agonie...

Lien corrompu

Rubidge ne se contente pas de prendre un croquis de Napoléon sur son lit de mort, "en life", mais il se procure un masque identique à celui d'Antommarchi et assure qu'il en est l'auteur...

Il décède prématurément en 1827.

Le révérend Boys assure encore en 1861 que c'est bien Rubidge (et non Burton) qui est le véritable auteur du masque mortuaire!


Dernière édition par Bruno Roy-Henry le 03 Oct 2004 14:55, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 24 Oct 2003 15:29 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13676
Selon Garcinion, cette image est inspirée du dessin pris par Joseph Rubidge, peu avant la prise du masque mortuaire (ou juste après...)!

ce serait le fameux dessin "chinois", parce que composé sur un papier au grain "de riz chinois".

c'est ce qui aurait servi de base à la lithographie réalisée par un certain Meyer (cf.ci-dessus, les commentaires du descendant de Rubidge).

Jusque-là, nous sommes d'accord, moi et Garcinion...

Ce dernier note une ressemblance évidente avec le masque Antommarchi (et moi, avec le masque Noverraz)...

Evidemment, j'en suis d'accord; cependant, j'y vois bien autre chose. Avant tout, une parenté certaine avec la fameuse caricature que certains -en dépit du bon sens- continuent à assimiler avec la figure de Gourgaud!

Or, ce n'est pas Gourgaud que l'on a étendu là "déguisé" en Empereur !!!

Bien sûr que non, dira Garcinion, c'est Napoléon lui-même!

Quoi ? Napoléon ? Dans cette figure de singe désséché, avec ses sourcils fournis et bien marqués sur cette lithographie ? Ses yeux trop proches l'un de l'autre, propres aux figures de sbires siciliens ?

Oui, il y a une ressemblance avec le masque Antommarchi, mais ceci ne peut être la physionomie de l'auguste maître de l'Empire d'Occident ! Où est la mâchoire carrée, massive, décrite par tous les historiens ?

Non, la physionomie de l'Empereur -même 48 heures après son décès- ne pouvait ressembler à cette figure d'épouvante et de pacotille...

Par contre, rien n'interdit de supposer qu'elle est celle -véritable- du faquin empaillé qu'une main mystérieuse et criminelle a voulu faire passer
pour celle de l'Empereur des Français ! :louche:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 05 Nov 2003 12:41 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13676
J'apporte quelques précisions sur Rubidge:

Joseph William Rubidge, né le 20 février 1802, artiste peintre, mort le 10 août 1827; enterré à Walworth, Kent-road, London.

Sa fortune semble dater de l'année 1820, quand il est présenté à Georges IV, honneur insigne dont on se demande ce qui a bien pu la provoquer, sa production artistique étant encore des plus limitée...

Il se trouve que son frère Robert-Henry décide de partir avec sa petite famille pour Le Cap, afin de gagner l'austère contrée du Karoo en Afrique du Sud. Joseph décide de l'accompagner pour peindre les aspects sauvages de ces contrées encore mystérieuses...

Le navire qui les conduit au Cap relâche à Sainte-Hélène pour y faire de l'eau. Tous les Rubidge descendent pour se changer de la vie à bord. Mais quand il s'agit de repartir, Joseph a changé d'idées: il restera à Sainte-Hélène! La raison n'est pas bien connue; on peut conjecturer que Rubidge demeure à Sainte-Hélène pour faire un portrait de Napoléon. Comme ce dernier ne se montre plus et refuse toute idée d'un portrait pris par un Anglais, il faut conclure que Rubidge compte bien prendre le portrait d'un Napoléon mort ! :14:

Il revient avec les Français sur le Camel et, jusqu'à sa mort, la faveur royale ne se démentira pas... :15:

Bien entendu, je suis preneur de toute information supplémentaire sur ce Rubidge...


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 10 Fév 2004 15:03 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 16 Déc 2002 4:46
Message(s) : 352
Localisation : Andalousie
:7: Ce Joseph William RUBIDGE semble lui aussi bien mystérieux, il est présent lors de la mort de l'Empereur et est surtout connu pour avoir peint Napoléon sur son lit de mort, il dit avoir assisté au moulage du masque mortuaire et va jusqu'à prétendre d'en être l'auteur.

:15: En effet il est né le 20 février 1802, il décède le 10 août 1827 et sera enterré le 15 du même mois (tient le 15 août). Enterré oui, mais où exactement ? peut-être en la Clayton Losksfields Independent Chapel ou à Walworth, Kent Road à Londres.

:napo1: Le beau et jeune Joseph est protégé de Prinny, (la famille royale possède quelques unes de ses oeuvres, tiens y a-t-il des photos de ces peintures? ce serait juste pour avoir une petite idée de son talent) on ne trouve absolument rien sur sa carrière, brêve bien sur, son nom n'apparaît pas dans une liste de peintres anglais de l'époque.
:3:
Voilà encore un personnage qui traverse l'Histoire comme un courant d'air.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 11 Fév 2004 1:12 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13676
GARCINION a écrit :
La famille royale possède des oeuvres de Rubidge, mais je ne comprends pas pourquoi vous dites qu'il était le protégé de Prinny!? :neutral:


C'est que Rubidge a réalisé un portrait de Georges III. Avant la mort de celui-ci en 1820: il était donc extrêmement jeune. Il fut donc présenté à la cour; et sans la protection du Régent, il paraît douteux que son oeuvre ait été retenue. Car, naturellement, le vieux roi George III, fou à cette époque, n'a pas posé pour lui...

Citer :
En tout cas, il n'a jamais dit être l'auteur du masque, c'est le révérend Boys qui, en 1862, l'a prétendu, du moins officiellement, lorsque le Rubidge était mort depuis longtemps déjà.


Certes. Et ses descendants le croient pourtant... :3:

Citer :
De plus, il n'a pas non plus dit avoir été présent lors du moulage du visage de Napoléon, c'est le Dr. Burton lui-même qui nous apprend que le jeune peintre a réalisé son portrait peu avant la prise du masque!


Comme Burton a parlé de Rubidge, Antommarchi aussi me semble-t-il. Il n'en fallait pas plus à Veauce pour propulser Rubidge sur le devant de la scène...

Citer :
Faites attention, parce que vous extrapolez tout! :neutral:

Cordialement,


Hum... :7: Voilà des réflexions qui me rappellent Duke!

L'historien, quand il est confronté "au silence des sources", est autorisé à émettre des hypothèses. L'essentiel étant de ne pas présenter ces hypothèses comme des faits avérés.

En l'occurence, pourriez-vous expliquer, cher Garcinion, comment Rubidge, jeune et pauvre artiste, aurait pu avoir accès à la cour d'Angleterre sans la "protection" de Prinny ?

je ne connais pas la vie par le détail de ce garçon! et je le regrette.

Je note qu'il réalise une commande de la cour d'Angleterre pour un portrait de George III.

Pourtant -toujours pauvre- à ce qu'il paraît, le voilà qui suit son frère pour le Cap et fait escale à Sainte-Hélène avec toute la famille.

A la grande stupéfaction de celle-ci, il renonce à suivre son frère pour demeurer à Sainte-Hélène! Pour quels motifs ?

JE n'extrapole pas! :12: J'exploite les infos qui nous sont donnés par son descendant!

et, QUI fait vivre M. Rubidge à Sainte-Hélène ? Ses miniatures ? Que personne n'a vu, hélas... Sauf son portrait de Napoléon !

Ne vous en déplaise, mon cher Garcinion, je n'extrapole pas... :9: :1:

PS: je répondrai à votre dernière note. Mais je suis souffrant (très enrhumé: c'est la raison pour laquelle je ne dors pas)! :10:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : La chasse est ouverte !
Message Publié : 03 Oct 2004 14:57 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13676
Tout renseignement sera le bienvenu sur:

Joseph William Rubidge (1802-1827). Wanted...

Le lien s'est périmé en quelques mois...

26 juin 2000, les news de Brighton/Hove: déclarations de son descendant.

Nous n'avons pas eu la présence d'esprit d'enregistrer celles-ci.

Mais simplement, d'en noter l'essentiel !

Pourrait-on déduire de ce petit contretemps qu'un esprit malin s'ingénie à brouiller les pistes ? :16:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message :
Message Publié : 07 Oct 2004 21:17 
Il arrive hélas souvent que les sites déménagent ou disparaissent tout simplement.

S'ils déménagent, les moteurs de recherche doivent pouvoir les retrouver. :4:


Haut
  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB