L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 19 Avr 2018 14:33

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 25 Fév 2012 11:08 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13914
Disparition d'un camarade de la Faculté de Droit de Bordeaux. Nous nous étions croisés à la fin des années 1970... Et perdus de vue !

La Grande Faucheuse ne chôme jamais.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9 ... C3%A9garie

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 25 Fév 2012 21:36 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 23 Fév 2008 10:42
Message(s) : 397
Je suis ému également.
Quelques rencontres, quelques échanges téléphoniques...
C'était un bosseur fini.
Attaché à une certaine défense de Vichy, il la menait en exhumant beaucoup d'archives et si sa bio de Darlan est insatisfaisante, ainsi que son livre sur Mers el-Kébir (pour parler de ce que je connais le moins mal), du moins a-t-il, avec son compère Claude Huan, exhumé une masse documentaire dont tous peuvent profiter.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 25 Fév 2012 23:59 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13914
A dire vrai (et à ma grande confusion), je n'ai lu que l'ouvrage sur Mers El Kébir !!!

J'avais noté ses travaux sur Darlan au moment où j'avais envisagé de reprendre ce dossier. Mais j'y ai renoncé... Accabler Darlan ? Pourquoi faire ? C'est déjà fait, et bien fait ! Le défendre ? C'est aller tout droit en enfer... :diablotin:

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Fév 2012 12:04 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13914
Quelques souvenirs bordelais me reviennent en mémoire... Hervé était brillantissime ! Nous nous sommes croisés dans notre jeunesse... Il n'aimait pas Napoléon : de ce fait, je le trouvais arrogant et puant. Nous avions donc croisé le sabre (virtuel) dans le genre joutes verbales, par lesquelles les futurs champions de l'art oratoire s'échauffent. Notamment à la cafétaria de la Fac de Droit (à Pessac).

J'en conviens cependant, il me dépassait de la tête et des épaules ! Nous nous étions revus au cours du mariage d'un ami commun en 1984. Par la suite, j'ai suivi sa carrière, de loin en loin. J'ai eu la sottise de ne jamais chercher à le recontacter. J'ignorais même la gravité de sa maladie...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 26 Fév 2012 14:22 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 23 Fév 2008 10:42
Message(s) : 397
Bruno Roy-Henry a écrit :
A dire vrai (et à ma grande confusion), je n'ai lu que l'ouvrage sur Mers El Kébir !!!

J'avais noté ses travaux sur Darlan au moment où j'avais envisagé de reprendre ce dossier. Mais j'y ai renoncé... Accabler Darlan ? Pourquoi faire ? C'est déjà fait, et bien fait ! Le défendre ? C'est aller tout droit en enfer...



ni paradis ni enfer, de l'histoire !

Le défaut commun des livres sur Darlan et MeK est d'ignorer Hitler et, justement, de faire comme si on était au tribunal. Trop intelligent pour plaider l'innocence de Vichy, HCB lui trouve maintes circonstances atténuantes. Or la France était en jeu, et sur le billard nazi (au sens chirurgical du terme).


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Mars 2012 13:36 
Hors-ligne
Chercheur
Chercheur

Inscription : 23 Fév 2008 10:42
Message(s) : 397
J'ajoute que HCB a un jour (et probablement plusieurs) utilisé en faveur de Vichy un argument spécialement pauvre.

Nous nous trouvions, à l'invitation et sous la présidence de Jean-Claude Allain, vers le milieu des années 1990, à une table ronde en petit comité pour examiner la thèse du général Albert Merglen sur la possibilité, pour la France, de résister en Afrique du Nord en 1940. Il y avait là, outre les précités, Christine Lévisse-Touzé, le général Jean Delmas, Robert Frank et peut-être une ou deux autres personnes. Je pris personnellement vigoureusement position en faveur de la thèse ou plutôt d'une partie : Merglen plaidait à la fois que Hitler ne pouvait pas envahir l'AFN et qu'il ne le voulait pas. Je soutenais que peut-être, en y mettant le paquet, il le pouvait, mais que certes il ne le voulait pas et que c'était, à soi seul, une bonne raison de ne pas signer d'armistice. Même si on ne savait pas qu'il ne voulait pas l'envahir, c'était tout de même une chose à tenter... puisque toute autre option lui livrait la France à merci.

Coutau-Bégarie plaida tout aussi vigoureusement que Hitler pouvait envahir l'AFN sans difficulté, en prenant pour exemple les actions-éclair de 1941 dans les Balkans et en Libye, à l'indignation stupéfaite de Merglen.

Mais le plus fâcheux, et de loin, c'est que quelque temps plus tard, dans un article, il se réclama de cette réunion en citant les plus illustres de ses participants, pour dire qu'elle reflétait une adhésion désormais totale des spécialistes à l'idée que l'armistice était inévitable. C'était vite dit, seule Christine L-T lui ayant complètement emboîté le pas. Mais surtout, ce n'était pas un argument d'historien, mais un argument d'autorité de la plus belle eau, suggérant qu'il n'était pas si sûr de sa propre thèse et de ses propres arguments.

Bref, dès qu'il était question de Vichy il n'était guère performant, c'est ce que je tenais à dire tout en rendant, comme tout le monde en ce moment, hommage à son érudition et à sa valeur intellectuelle.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 05 Mars 2012 16:12 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 13914
Il n'y avait pas que sur Vichy... Sur Napoléon, il était tangeant aussi. J'avais décelé chez lui un penchant pour Maurras. Il est vrai qu'en 1974, j'étais tout feu, tout flamme dès-lors qu'on attaquait Napoléon ! Il est vrai que nous n'avions alors que 18 ans tout juste ! J'ai le souvenir précis de 3 joutes verbales très emportées où il faisait assaut d'érudition. C'était une manière de me tester : il était un peu joueur, parfois... A l'époque, je ne le sentais pas très "gaulliste". C'était, rappelons-le, après le traumatisme de la défaite de Chaban-Delmas.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB