L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 16 Sep 2019 10:09

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 
Auteur Message
 Sujet du message : Réponse à Franck Abed
Message Publié : 28 Sep 2009 12:01 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14015
Questionnaire Bruno Roy-Henry




Nous recevons cette semaine Bruno Roy-Henry. Il est l’auteur de : L’énigme de l’exhumé de 1840 qui propose une analyse très intéressante concernant le destin du corps de Napoléon, totalement contraire à la version officielle des événements. Présentant un intérêt certain, nous vous recommandons fortement la lecture de ce livre. Nous le remercions d’avoir répondu à nos questions.




GENERATION FA8 : Bonjour, serait-il possible que vous vous présentiez à nos lecteurs ?

Je suis un historien vivement controversé qui avance que la dépouille reposant aux Invalides n’est pas celle de l’Empereur Napoléon mais plus probablement celle de son maître d'hôtel Cipriani. Juriste de formation, j'ai suivi deux années d'histoire du Droit, ce qui prépare à la recherche et à la lecture des documents historiques. On me reproche d'être venu tardivement à l'Histoire : si les universitaires veulent me considérer comme un historien amateur, c'est leur problème. A ce propos, Paul Morand disait en substance: "un écrivain qui écrit des romans est un romancier; un écrivain qui écrit des livres d'histoire est un historien". Sans prétendre égaler leurs oeuvres, je fais référence à des auteurs comme Thiers ou Louis Blanc.

GENERATION FA8 : Comment êtes-vous arrivé à la conclusion que Napoléon ne repose pas aux Invalides ?

Essentiellement en considérant l'affaire du masque mortuaire de Napoléon. Le masque officiel, qu'on appelle le masque "Antommarchi", ne correspond pas au véritable visage de Napoléon. Un autre masque, dit masque du Royal United Service Institute (Rusi), est similaire aux phographies d'Alexandre Walewski, le fils naturel de Napoléon.

Or, quatre témoins de l'exhumation de 1840 font état de la ressemblance du visage de l'exhumé avec le masque officiel, celui signé par Antommarchi. Ce ne peut donc être Napoléon...

GENERATION FA8 : Quelle est la position officielle du Souvenir Napoléonien concernant vos travaux ? Qu’en pense le professeur Tulard qui est par ailleurs un des plus grands spécialistes de l’époque napoléonienne ?

Je préfère taire la position du Souvenir Napoléonien. Elle est partiale et arbitraire et ne repose sur aucune démonstration scientifique, ni même sur la méthode historique qu'on me reproche -à tort- de ne pas avoir respectée...

Quant à Jean Tulard, son opinion est fluctuante. Si l'on se réfère à sa réaction publiée en février 2000, il soutenait la nécessité d'ouvrir le tombeau pour procéder à une analyse ADN de la dépouille qui est censée y reposer... Il paraît qu'il a changé d'avis.

GENERATION FA8 : Seriez-vous prêt à participer à un débat avec Thierry Lentz, qui soutient que votre position ne tient pas historiquement parlant ?

Oui. Mais à mes conditions : savoir un débat en direct en face à face, sans possibilité de refaçonner l'émission.


GENERATION FA8 : Si vous ne deviez présenter que trois arguments pour défendre votre thèse, quels seraient-ils ?

Par exemple, la mention des deux cordons et des deux plaques dans le journal de Bertrand. Il y a également l'affaire des mensurations du cercueil extérieur qui ne concordent pas avec celles du corbillard. Mais c'est surtout à propos du masque mortuaire que j'ai apporté du nouveau, grâce à l'informatique, et aussi par la révélation de deux témoignages supplémentaires attestant que le visage de l'exhumé était le même que celui du masque signé Antomarchi, masque qui ne correspond nullement à la physionomie de l'empereur. J'ai éclairci également l'affaire des trois cercueils en 1821 qui passent à quatre en 1840. En 1821, le cercueil en fer blanc était contenu dans une simple caisse en bois. Cette caisse se transforme en cercueil d'acajou en 1840 ! Il y a aussi les observations sur le corps momifié et les consultations faites auprès de médecins légistes.

Mais surtout, ce qui prouve que le caveau de Napoléon a été remanié, c'est l'affaire des madriers qui soutenaient le cercueil en 1821. Cela ressort des témoignages de Marchand et d'Antommarchi. Parce que, en 1840, le cercueil reposait sur une plaque de pierre. Selon tous les témoins, il n'y avait aucun madrier...

Plusieurs éminents intervenants des associations napoléoniennes se sont donc ingéniés à démontrer que jamais ces madriers n'avaient été déposés au fond du caveau en 1821.

Malheureusement pour eux, en 2003, le témoignage inédit de Saint-Denis a révélé qu'il décrivait lesdits madriers en 1840. Certes, il est attesté que ces madriers n'existent plus en 1840. Mais Saint-Denis -sans qu'on sache exactement pourquoi- a voulu attester de la présence de ces madriers, ce qui prouve qu'ils étaient bien là pour lui en 1821, tout comme Marchand et Antommarchi l'avaient écrit.

GENERATION FA8 : Certains estiment qu’il y a un lien entre l’affaire Louis XVII et l’énigme des Invalides. Partagez-vous cet avis ? Concernant l’enfant du Temple, quelle est votre position et pourquoi ?

Non, il n'y a pas de lien. Sauf si l'on considère que ce sont deux affaires d'Etat ! Sinon, c'est juste au niveau des expertises nécessaires à la découverte de la vérité et qui conduisent dans les deux cas à des analyses ADN. Mais les analyses ne répondent qu'à la nature des restes corporels. Pour ce qui concerne Louis XVII, je considère que l'analyse de 1999 prouve seulement que le coeur analysé est celui d'un parent des Habsbourg, étant précisé que le coeur photographié en 1895 n'est pas le même que celui analysé en 1999.

Ma conviction, c'est que Louis XVII a été exfiltré du Temple avant le 9 thermidor et que Barras s'est retrouvé en présence d'un leurre.

GENERATION FA8 : Avez-vous reçu du soutien de la part des organisations napoléoniennes/bonapartistes ? Et de la famille Napoléon ?

Aucun soutien des associations napoléoniennes. Quant au prince Charles Napoléon, chef actuel de la Maison Impériale, nos points de vue se sont rapprochés. Il suit attentivement mes recherches et je l'informe régulièrement du progrès de celles-ci.

GENERATION FA8 : Quel serait l’intérêt, dans la France de 2009, de savoir si Napoléon se trouve bien aux Invalides ou non ? Au fait où reposerait-il selon vous ?

C'est une démarche de Vérité. Sans oublier le respect que l'on doit aux dernières volontés d'un tel mort. Pour le reste, il y a plusieurs hypothèses, mais il faut d'abord constater que ce n'est pas le corps de Napoléon qui est aux Invalides. Ensuite, on pourra poser les bonnes questions, y compris au gouvernement anglais.

GENERATION FA8 : Quel est votre avis sur le film Monsieur N d’Antoine de Caunes ? Avez-vous essayé de le contacter pour faire avancer votre affaire ?

Bonne fiction qui repose sur la disparition du corps de Cipriani. Non seulement, j'ai rencontré Antoines de Caunes, mais j'ai également coopéré à l'élaboration du scénario par l'intermédiaire de son père Georges (nous étions voisins à La Rochelle).

Antoine de Caunes ne croit pas à la résolution de cette affaire, puisque M. Aillagon lui a confié ne pas vouloir remuer le passé au risque de troubler le présent...

GENERATION FA8 : Pourquoi les médias se désintéressent-ils de votre thèse, alors qu’elle propose tout ce qu’il faut pour les intéresser : un grand nom, du mystère, des personnages étonnants, du sensationnel pour faire simple ? S’autocensurent-ils ou la censure viendrait-elle de plus haut ?

C'est un choix rédactionnel, aux dires des journalistes. Il faudrait donc interroger les rédacteurs, mais je doute qu'ils acceptent de répondre. Ce qui est regrettable, c'est qu'aucun journaliste d'investigation ne se soit intéressé à ce dossier. Mais peut-être sont-ils satisfaits des réponses données par le Souvenir Napoléonien et M. Lentz ? Cela dit, ma conviction, c'est que l'on est bel et bien en présence d'une affaire d'Etat. Dans ces cas, les journalistes sont souvent prudents et on peut les comprendre...

Biographie :
Né à Cognac en 1956, fonctionnaire des finances puis avocat jusqu'en 1996, écrivain et historien spécialisé dans l’histoire de la Révolution et de l'Empire.
Courriel : royspamhenry@orange.fr
Site : http://www.empereurperdu.com

Bibliographie :
- Mémoire de DEA en Droit public: "Les sources du Droit parlementaire sous la Vème République". Université de Rouen, 1985.
- Coauteur : Emprunts russes, indemnisation: mode d'emploi, Balland, Paris, 1997.
- L'expédition d’Irlande de La Rochelle à Dublin, le bicentenaire de la descente du général Humbert en Irlande, à compte d'auteur, 1998.
- Napoléon, l'énigme de l'exhumé de 1840, l'Archipel, Paris, 2000, réédité en 2003, version complétée, même éditeur.
- Vidocq, du bagne à la Préfecture, l'Archipel, Paris, 2001
- En projet: La bataille de la Somme: victoire manquée en 1940 ?

Image

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message : Re: Réponse à FA8
Message Publié : 06 Oct 2009 19:31 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14015
http://www.youtube.com/watch?v=RLhIc8K20sA

http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2393

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 2 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB