L'Énigme des Invalides

Nous sommes actuellement le 04 Août 2020 11:56

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 21 Juin 2020 15:53 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14323
http://leslecturesdelonclepaul.over-blo ... lides.html

Frédéric AMESPIL : La Clé des Invalides.
Une clé pour ouvrir les cercueils ?
Frédéric AMESPIL : La Clé des Invalides.
La trentaine bien avancée, toujours célibataire au grand dam de sa mère, Paul Marchand est journaliste dans un grand magazine hebdomadaire parisien. Pour arriver à cette place, il a galéré, accepté les piges mal rémunérées, dans diverses publications. Aujourd’hui, en cette fin octobre, il est bien installé dans son nouvel emploi, les pieds posés sur son bureau, à la recherche d’une idée de reportage.
L’idée lui est soufflée par son copain Bernard, qui travaille au ministère des Affaires étrangères. Le matin même les services du ministère ont décrypté un message en provenance du consul de France en poste à Sainte Hélène et dont la teneur est pour le moins ambiguë. « Nous confirmons que, comme lors des entretiens précédents, la tombe de Cipriani est toujours vide ».
PUBLICITÉ

Cipriani fut le maître d’hôtel de Napoléon, son ami, son compatriote, son cousin plus ou moins germain, décédé en 1818 dans d’atroces conditions sur l’île où séjournait emprisonné l’empereur déchu. Or le 4 décembre est prévue à Austerlitz une reconstitution de la fameuse bataille dans le cadre du bicentenaire. Un sujet d’article tout trouvé pour Paul Marchand d’autant que les parents de Bernard entretiennent vis-à-vis de l’empire une nostalgie certaine.
Un rendez-vous dînatoire est donc organisé chez Georges et Odette, les parents de Bernard. Georges explique quelques points obscurs sur la vie de Napoléon lors de sa résidence forcée, sur les conditions de détention, sur le décès de son héros et sur les soupçons qui perdurent sur la translation de son cadavre aux Invalides. Selon lui et ses amis, ce ne serait pas le corps de Napoléon qui serait enfermé dans le sarcophage de porphyre rouge mais celui de Cipriani. D’ailleurs, ce qui est surprenant, c’est l’absence de croix, de références sur ce cercueil de pierre qui est sensé en refermer d’autres selon le principe des poupées russes. Et comme si cette révélation ne suffisait pas, une nouvelle surprise attend Paul : deux Dragons, Michel et Lucien, se présentent chez Georges et Odette, en uniforme, cuirasse et casque empanaché. Deux amis de Georges, fervents napoléoniens eux aussi et qui aiment se déguiser en fidèles de l’empereur.
En repartant de chez les parents de Bernard, Paul remarque une voiture grise, qu’il avait déjà aperçue auparavant et qui semble le suivre. Alors qu’il retranscrit ses notes en compagnie de Cécile une collègue qui lui passe certains de ses défauts, dont celui de fumer plus qu’une usine métallurgique au XIXe siècle, il reçoit un appel téléphonique de son ami. La maison de Georges et Odette a brûlé et les cadavres des occupants ont été retrouvés à l’intérieur. Une malveillance, un double meurtre assurément.
Dès lors cette enquête devient primordiale aux yeux de Paul, enquête qu’il conduira en compagnie de Cécile qui peu à peu deviendra plus qu’une collègue, mais ça c’est hors sujet. Grâce à Michel et à sa femme, dont l’intérêt est plus motivé par l’histoire du neveu, celui qui deviendra Napoléon III, ils se lancent dans une chasse aux indices qui les conduiront à Rome chez une descendante de la princesse Caroline Murat. Mais le sort s’acharne sur les personnes qu’ils rencontrent, car peu après ils apprendront que la vieille dame est décédée dans des circonstances troublantes. Le hasard n’est pas en cause et ils se rendent compte qu’ils font bien l’objet de la surveillance de personnages n’hésitant pas à effacer derrière eux toutes traces physiques et humaines concernant cette nébuleuse affaire de substitution supposée de cadavres.


Frédéric AMESPIL : La Clé des Invalides.
Personnellement je ne suis pas un fanatique de Napoléon, loin de là, mais comme cette histoire n’en est pas une apologie, je me suis laissé entraîner avec plaisir. D’autant que l’auteur a su doser enquête et rétrospective.
Nous sommes conviés à assister à la translation du tombeau de Napoléon dans l’église du dôme des Invalides le 2 avril 1861 avec comme participants principaux Napoléon III, Eugénie et leur jeune fils Louis. La fin du règne de Napoléon III puis la mort de Louis, considéré et appelé par les Bonapartiste comme Napoléon IV, sa fin tragique en Afrique du Sud sous les sagaies des Zoulous, nous sont décrits sans emphase, sans nostalgie.
L’auteur se contente de relater des faits, qui pour la plupart sont exacts, dans la partie historique. Dans la partie intrigue située de nos jours, l’intensité n’est jamais mise en défaut, même dans l’épilogue que l’on pourrait croire tirée par les cheveux et amphigourique.

Frédéric AMESPIL : La Clé des Invalides. Editions Pascal Galodé. Parution le 18 novembre 2010. 340 pages. 19,90€.

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Juin 2020 15:58 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14323
https://www.sudouest.fr/2011/04/23/deux ... 9-4383.php

Par R. G.
Publié le 23/04/2011
La librairie Louis-XIV accueille deux auteurs aujourd’hui pour une rencontre-dédicace.
Frédéric Amespil croit aux heureux hasards de la vie. Celui qui le verra, aujourd’hui, en dédicace à la Librairie Louis-XIV aux côtés Jérôme Cordelier en est un (1). Frédéric Amespil vit et travaille à Paris. Son arrière-grand-père tenait autrefois une épicerie fine rue Gambetta.

Il revient très régulièrement en congés sur les terres familiales. Il comptait en profiter pour présenter son deuxième livre, « La clé des Invalides ».


Sauf qu’à la date convenue, un autre auteur, lui a-t-on expliqué à la librairie était déjà programmé pour présenter son ouvrage « Rebelles de Dieu », une enquête sur une douzaine de grandes figures chrétiennes du XXe siècle. Frédéric Amespil est tombé des nues. « Jérôme est un très bon copain. On se voit souvent. Je ne savais pas qu’il venait à Saint-Jean-de-Luz en dédicace. Et en plus, je me suis un peu inspiré de lui pour le personnage principal de mon roman », s’amuse Frédéric Amespil. Comme le héros du livre, Paul Marchand, Jérôme Cordelier est en effet journaliste. Là s’arrête la ressemblance.

Polar napoléonien
Le héros de Frédéric Amespil, s’appelle Paul Marchand. Il se retrouve un peu malgré lui à enquêter sur des morts suspectes de personnes liées de près ou de loin au souvenir de Napoléon 1er. L’occasion pour l’écrivain, féru d’Histoire, d’écrire sur une thèse qui le fascine depuis l’adolescence. Elle dit que le corps de l’homme inhumé en 1861 aux Invalides ne serait pas celui de l’Empereur.

Frédéric Amespil a longtemps cru à cette thèse, avant de se raviser récemment à la lecture d’un ouvrage d’historiens aux arguments pointus. « Ce n’est pas bien grave, car mon livre, c’est un roman, pas une enquête historique. »
Un polar à découvrir aujourd’hui aux côtés de l’ouvrage celui, d’un tout autre genre, de Jérôme Cordelier.

(1) Rencontre-dédicace avec les deux auteurs à la librairie Louis-XIV à partir de 16 heures.

Nota : il n'est donc pas vraiment étonnant que l'auteur n'ait pas cherché à me contacter...

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 21 Juin 2020 21:03 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1712
Je dois dire que je ne connaissais pas ce roman paru en 2010 :ah!?:

Le ravisement de son auteur semble à l'évidence coïncider avec la parution du livre écrit à 4 mains par Lentz et Macé en 2009 :4:


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 18 Juil 2020 8:51 
Hors-ligne
Rédacteur
Rédacteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 14 Déc 2002 15:30
Message(s) : 14323
Le roman semble avoir été écrit entre 2005 et 2008. Il ne paraît pas avoir fait l'objet d'une campagne publicitaire quelconque. Il reprend habilement la thèse de la substitution dans l'état où elle était entre 2003 et 2005. Sa parution est passée inaperçue. Aucun media n'en a rendu compte, sauf Sud-Ouest et le Berry Républicain. L'ouvrage a été pilonné. La maison d'édition a disparu, suite à une liquidation judiciaire !

J'ai dû acheter le dernier exemplaire sur Amazon. Mais il circule encore en occasion. En tout cas, il n'y a eu aucun contact entre les lecteurs du roman et les associations napoléoniennes. Encore moins avec les "substitutistes". Et aucun avec leur "leader", votre serviteur...

Cependant, dans une postface, l'auteur rend hommage "aux ouvrages formidables de Georges Rétif de La Bretonne et de Bruno Roy-Henry".

_________________
"Tant que les Français constitueront une Nation, ils se souviendront de mon nom."

Napoléon.


Haut
 Profil  
 
Message Publié : 22 Juil 2020 20:32 
Hors-ligne
Docteur
Docteur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 17 Août 2016 23:01
Message(s) : 1712
Bruno Roy-Henry a écrit :
Cependant, dans une postface, l'auteur rend hommage "aux ouvrages formidables de Georges Rétif de La Bretonne et de Bruno Roy-Henry"


Un bel hommage ! et ainsi vont les vicissitudes du monde de l'écriture et de l'édition.... :bah:

J'en note néanmoins les références car il est question de Cipriani dans ce roman qui eût sans doute mérité + de succès :4:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  
cron
Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB